La quête de la robe (première partie)

Mon mariage est dans moins de 3 mois. Et malheureusement, je t’ai laissé un peu en plan après le choix de la salle, alors que nous savons toutes les deux qu’il y a tellement de choses qui se passent entre la demande en mariage et le jour J.

Aujourd’hui, je voudrais te parler de quelque chose dont tu entends beaucoup parler : le choix de la robe !

Parce que vois-tu, je ne suis pas vraiment le modèle standard. J’ai la taille mannequin… Mais juste la taille. 1m76. Si l’on s’attache à la superficie globale… C’est là que ça coince. Je ne mets pas de 38 (ou alors juste le bras !), mais plutôt un bon 44.  Donc un 46 en langage robe de mariée. Autant te dire que j’appréhendais beaucoup ces essayages. Surtout après ce que j’avais pu lire.

Je pensais donc qu’il fallait se préparer. J’ai regardé tous les sites internet de créateurs. J’en ai appelé quelques uns, mais il fallait attendre fin septembre pour essayer. Et moi, je n’avais pas vraiment envie d’attendre… Une vraie enfant gâtée… Il fallait donc être pragmatique sur ce que je recherchais :

1. Les critères

J’étais comme toi ma bride, j’avais quelques critères :

  • surtout pas de bustier (trop commun)
  • de la dentelle
  • type princesse : assez volumineuse. Je voulais vraiment ressembler à Cendrillon…
Cendrillon

Quitte à le regretter le jour J.

Tu t’en doutes, certains de ces critères sont gentiment partis à la trappe. Je les ai vus. Ils sont passés devant moi, et pouf ! À la poubelle !!

 2. le choix des accompagnants

Je ne sais pas toi, mais quand j’imaginais mes essayages de robe de mariée, je m’imaginais entourée de ma mère, de mes amies, de ma tante. Bref : une tripotée de personnes venues spécialement pour moi.

Chère Bride, la vérité est toute autre. Réussir à trouver un rendez-vous où tout le monde serait disponible, c’est juste mission impossible.

Et en plus, une fois fiancée, je me suis rendue compte que je ne voulais être qu’avec ma maman. C’était un moment que je ne voulais vivre qu’avec elle.

Et comme nous n’avions aucune idée des prix, ma mère ne voulait pas être bloquée financièrement. Du coup, j’ai pris ma mère sous le bras et nous sommes parties au premier rendez-vous.

 3. les essayages

1er essayage : mon petit plaisir…

Je préfère ne pas donner le nom de la boutique, car si mon expérience n’a pas été bonne, je sais que d’autres ont eu la chance de tomber sur des vendeuses adorables. Mais les parisiennes pourront certainement reconnaitre la boutique.

On est au mois d’août. Comment te dire que c’est le pire mois de l’année pour aller choisir une robe ? La collection 2012 s’arrête à la fin du mois, et les collections 2013 n’arrivent que courant septembre. Mais bon tant pis, j’ai envie. Nous entrons donc dans cette première boutique, dont la spécialité est de vendre des modèles qui ne sont pas distribuées en France. Car oui, je suis comme beaucoup de brides, je rêvais de voir les fameuses robes Vera Wang.

robe Vera Wang

Crédits photo : Vera Wang

Oui, ce n’est clairement pas donné. Mais bon, quand même, c’est la classe. Il n’y qu’à voir Madame Feliner.

On arrive dans la boutique. Une vendeuse nous propose de regarder les modèles qui nous plaisent. Avec ma mère, on regarde, mais c’est assez difficile de se faire une idée sur un portant…

Les robes qui m’intéressent sont au sous-sol. Déjà, l’arrivée est un peu moins glamour. La vendeuse me fait comprendre après moins de 5min de recherche qu’il serait temps d’essayer. Je choisis 2 robes Vera Wang. Et c’est parti dans la cabine.

Et là, c’est juste pathétique. Moi qui pensais que ça allait être un moment de complète émotion… Raté ! La robe est un petit 38. Je n’arrive pas à la faire descendre sur mes hanches. Je demande s’il  n’y a pas un modèle plus grand. On me répond que c’est un modèle standard. Sorry baby, je ne suis pas standard !!

On arrive tant bien que mal à descendre un tout petit peu la robe sur mes hanches. Je suis complètement saucissonnée. La cabine est hyper sombre, on ne se rend compte de rien du tout.

D’ailleurs petit aparté/coup de gueule. Je sais que c’est la fin de la saison, mais quand même ils pourraient laver de temps en temps leurs robes. La robe était noire en bas. Franchement pas très ragoutant.

Un peu dépitée par cet essayage, je demande à la vendeuse si elle n’aurait pas d’autres modèles à me proposer qui pourrait m’aller. Pas au point de vue de la taille, mais juste de la forme. Et là, douche froide : “Non, je n’aurai rien d’autre avec votre morphologie”. Elle m’aurait traité d’Obélix, ça n’aurait pas été plus clair.

Astérix, Obélix et Idéfix

Je ressors de là complètement dépitée, blasée… Sur les dizaines de robes qui étaient exposées dans le magasin, il n’y en avait pas une seule que j’aurais pu essayer… Je ne parle même pas de la fermer, mais au moins un modèle qui m’aurait mise en valeur. Du coup, bilan du premier essayage : 25 min dans la boutique et 100% déçue.

Autant te dire que j’appréhendais beaucoup le deuxième essayage. Si tous les essayages se passent comme ça, on est mal, on est mal, on est mal !

Et la vendeuse de me dire au moment où l’on part : “mais revenez pour la collection 2013″… Tu peux y compter tiens !!! Obélix a sa fierté.

Et toi, tu as eu un essayage catastrophe ? Ta morphologie a posé problème ? Les vendeuses ont fait des remarques déplacées à ce sujet, ou bien elle sont su te détendre sur ce point ? Ou est-ce que tout s’est bien passé pour toi ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



41 commentaires sur “La quête de la robe (première partie)”

  • et bien, j’ai hâte de lire la suite vu que je suis à peu près comme toi.. que la hauteur mannequin… le reste a pas suivi dans ma conception initiale…. Mes parents ont loupé une étape !!!

  • Je comprend, je ne supporte pas ces vendeuses et leurs réflexions…..et merde quoi on bosse dans le mariage on peut être un minimum avenante et une boutique qui donne envie!!!

    J’ai hâte de lire la suite!

  • Mwouai 🙁
    Ma pauvre je reconnais bien le magasin dont tu parles et si ça peut te rassurer je n’ai même pas passé la porte tant l’étape téléphone avait été traumatisante :S
    Et, comme on l’a déjà dit plusieurs fois ici: il faut qu’ils arrêtent tous avec leurs tailles; Vu ce que tu dis, tu ne sembles pas avoir une morpho “anormale” ou je ne sais quoi pfffff Tu ressembles juste à une femme ;D
    j’espère que la suite de tes aventures s’est mieux déroulée !!!!

  • Oh mince je suis désolée pour toi…
    Pfff ce sujet des robes pas à la taille ça m’énerve d’en lire si souvent, mince alors la française standrad fait du 42 il me semble en 2012!
    Moi j’ai eu de la chance je fais une taille standard (38) mais je suis petite donc ça compliquait parfois la donne mais c’est vrai que j’entrais dans tous les modèles… J’aurais été déçue de ne pas pouvoir tout essayer c’est sûr :-(. Et je reconnais que beaucoup des modèles que j’ai essayés étaient en 38 et non dispo en plus grand..

    Hâte de connaître la suite de ta quête!

  • Faut croire qu’une bonne partie des vendeuses en boutiques de mariage ont un CAP Aimabilité de Pitbull car bon vu ce que je peux lire sur différents blogs et forums c’est souvent le cas. Je trouve cela dommage qu’il n’y ai pas les modèles de robes dans plusieurs tailles pour les essayages (garder des modèles uniquement pour les essayages) car bon pas toutes les futures mariées ne font un 36/38.

  • Oulah j’ai subitement une immense sympathie pour Obélix ! Et une aversion totalement proportionnelle vis-à-vis de la “vendeuse”… Un petit 38, une “taille standard” ? Non mais je rêve !!.. Grrr 🙁

  • Je reconnais la boutique en effet… 25 minutes seulement? Tu prends RDV pour une bonne heure. Et puis je fais un 38 (=40 en taille mariée) et la Vera Wanfg que j’ai essayée la-bas était bien trop grande pour moi! C’est d’ailleurs pour ça que mes copines trouvaient qu’elle ne me mettait pas en valeur! (Tu m’étonnes, John, je flottait dedans).

    Bref, j’avoue ne pas reconnaitre du tout ma boutique adorée… mais encore une fois, plus que le magasin ou les belles robes, tout dépend de la personne sur laquelle tu tombes! (et j’étais très bien tombée!).
    Je n’ai jamais passé l’étape du téléphone non plus pour une autre boutique trèèèès célèbre tellement la personne était odieuse!
    Moralité: y’a des vendeurs/vendeuses qui devraient changer de métier! 🙁

    • Oooh, je reconnais bien la boutique ! C’est d’ailleurs là-bas que j’ai effectué mes premiers essayages il y a 2 semaines et je suis tombée sur une vendeuse a-do-rable !! Mais effectivement, j’ai constaté avec ma maman que le vendeur d’à côté n’avait pas l’air aussi enthousiaste que ma vendeuse!! J’ai essayé 5-6 robes : toutes plus petites que ma taille mais que la vendeuse m’aidait à resserrer pour mieux voir l’effet, en plus elle nous a autorisées à prendre des photos! Justement je fais du 42, et je disais justement que je voulais perdre un peu de poids et c’est elle qui me disait de rester comme cela, et tout et tout ! J’y retourne mardi prochain avec ma petite sœur qui n’avait pas pu être de la partie !
      Je pense que cela dépend vraiment des vendeuses (eurs) parce que le même jour je suis allée chez Rosa Clara : douche froide avec celle qui nous a servi !!! Jusqu’à ce qu’on lui dise qu’on était là pour 2 robes : là elle à commencé à esquisser un sourire ! On s’en est bien sûr bien plaint auprès de la responsable et d’une autre vendeuse (qui elle était géniale avec ses clientes, on l’entendait à côté…) !
      Bon courage pour la suite en tous les cas!!

  • Je reconnais la boutique et n’ai pas réussi à passer les robes non plus! Je n’ai n’ai pas bénéficié d’un super accueil, mais j’avais débarqué à l’improviste alors je ne peux pas leur en vouloir.
    En tout cas tu racontes ça avec beaucoup d’humour, hâte de connaitre la suite!

  • Alors que je te rassure: j’ai une taille standard, un 38 je ne connais pas les boutiques à Paris, moi je suis restée dans mon département pour commencer.
    Première boutique, nickelle, les robes taillent juste, déjà c’est un sacré point! sans compter la vendeuse adorable et mon coup de coeur sur une robe qui s’est confirmée en la mettant, même si elle était un tout petit peu grande. oui, grande 😀

    Deuxième boutique, une grande chaîne. Mon grand regret a été qu’on ne pouvait pas photographier, j’aurai voulu réunir toutes mes demoiselles d’honneur et témoins, elles sont 4 en tout, et par malchance il n’y en a eu que deux. Malgré mes explications (ma témoin s’est cassée la jambe deux jours avant,et l’autre était restée avec elle), pas de photographies, alors que c’étaient des modèles qu’on voit sur leur site :/, et que je voulais avoir l’avis de toutes. Ca m’a pas trop plu. Et moi, avec mon 38, mes formes toutes jolies, je me suis sentie comme un énorme cachalot avec leur guépière en 34 d’ou mon ventre-d’après trois enfants, certes, mais quand même- sortait piteusement, leur robe en 32 (j’exagère à peinte), “il va vous falloir un 46 mademoiselle”-un 46!!! ben oui, au dela du 44 c’est supplément aux frais de la mariée…. j’ai eu un deuxième coup de coeur, mais ca m’a tellement foutu mal, la vendeuse avec ses réflexions maladroites mais vexantes alors que crotte, après 3 enfants en 4 ans je suis plutot contente d’avoir presque tout perdu moi!, la robe si petite, que j’ai pris la première que j’ai essayé dans la première boutique.

  • alors question amabilité je reste sans voix
    je travaille dans le commerce depuis 10 ans et tous les 3 ans nous avons des formations pour l’accueil dire “bonjour bienvenue” avec un sourire ça mange pas de pain
    pour les tailles des robes si c est une chaîne la taille des “prototipes” est imposé (à mon avis)

  • grrrrr ! y à des vendeuses qui feraient mieux de changer de boulot !!

    comme toi , je fais un 44 et j’ai pu essayer toutes les robes que je souhaitait ;
    ils les avaient toutes en taille 42 voir 44 ! un vrai bonheur !
    j’avais pleins de critères ( pas de bustier , de la dentelle, pas de volume ) eh bien au final j’ai laissé la vendeuse faire son travail , elle m’a proposé 3 autres modèles et ma précieuse était dedans !
    je ne l’aurai jamais sélectionné …. elle est magnifique ! je l’adore ! il me faut désormais atteindre le mois de juin pour les dernières retouches !
    je te souhaite plein de bonheur dans le reste de tes préparatifs

  • Que les robes taillent petit et qu’on ait du mal à les fermer est une chose. Que les vendeuses soient grinçantes sur ce sujet en est une autre !
    Je n’ai pas pu fermer toutes les robes, mais aucune vendeuse n’a jamais fait la moindre remarque là-dessus, non mais ho ! -_-

  • C’est vraiment dommage de rencontrer des gens qui ne sont vraiment pas à leur place, car franchement vendre des robes de mariées…c’est vendre du rêve et du bonheur !!!
    Moi je n’ai pas eu à me plaindre, bien au contraire, une visite dans une boutique de déstockage de robe Cymbeline en Seine et Marne et là miracle… ma précieuse à moitié prix.
    Les vendeuses y sont adorables !!! Car moi non plus je n’ai pas la taille mannequin, très grande mais comment dire …un jolie triangle pointe vers le bas !! Lol
    La vendeuse me dit que chez Cymbeline je fait un 44 mais c’était juste impossible ma précieuse était en 42 elle va donc tout fait pour que je puisse glisser dedans comme un poisson dans l’eau…enfin j’espère !!! verdict le 20 avril .

  • Moi j’ai réglé le problème par du sur-mesure mais c’est vrai qu’il faut savoir ce qu’on veut. Mais en même temps, il est également difficile de se projeter dans des robes qu’on ne peut pas fermer ou qui ne tombent pas juste. Après 3 magasins de chaîne ou multimarques, je ne trouvais toujours pas mon bonheur, j’avais l’impression d’être déguisée. J’ai rencontré un créateur au salon du mariage de Rennes. J’ai été séduite par son discours qui disait que tout était une question de mise en valeur des atouts d’un corps, qu’une simple couture posée sur les hanches et non sur la taille pouvait “rééquilibrer” une silhouette. J’ai pris rendez-vous, et au fur et à mesure, avec quelques épingles posées là et là, j’ai vu ma précieuse naître sous mes yeux. Que du bonheur ! Pour un prix plus que raisonnable quand on compare avec des grandes marques : 1400 Euros. Voilà ma petite contribution 🙂

  • J’ai eu de la chance d’avoir eu un véritable coup de coeur pour une robe, disponible à ma taille (46 taille de mariée) qui me va, apparement, à merveille. J’ai eu le coup de foudre 🙂 mais j’ai effectivement essayé des robes qui cassaient complétement le mythe glamour de l’essayage de robe. Je compatis

  • Ça me désole de lire ça !!
    Moi j’ai eu de la chance, la boutique Cymbeline où je suis allée à au moins un modèle de chaque taille (avec quand même plus de 40), donc avec mon 42/44 j’ai pu essayer beaucoup de modèles différents ! (des trop grands, des trop petits, et des bien taillés!)
    Et je n’ai pas eu a subir les réflexions désagréables au sujet de mon poids 🙂

  • C’est quand même un scandale! Bon sang mais les vendeuses pensent vraiment qu’elles vont les vendre leurs robes, sans une attitude commerciale qui va avec? La cliente vient acheter un vêtement, pas se faire insulter! Et c’est d’autant plus grave dans cette boutique qui est effectivement la *seule* en France a proposer certaines marques étrangères (dont VW)!! Moi j’étais rodée, tellement le net fourmille de témoignages comme celui-ci, et j’aurais piqué un scandale dans la boutique avant de repartir, sans robe! Une robe c’est quoi? Du tissu! Bon et bien en 38, en 46 ou en 92, ca se fait! Bref, c’est inadmissible!

  • franchement ça m’énerve vraiment je fais un 50 et si y’a une vendeuse qui se permet ce genre de réflexions ça va être sa fête, j’ai subi toute ma vie moqueries, quolibets et remarques en tout genre, c’est simple je ne les tolère plus punk’s not dead !!!! Haut les cœurs je suis sure que tu trouvera ta précieuse

  • Que ça me fait plaisir tous vos commentaires!!! Je vois qu’on est toutes dans le même bateau… Avec des marques différentes, des vendeuses différentes… Mais on s’y retrouve.

  • Mêmes remarques acerbes pour l’une des boutiques ou je me suis rendue…………..J’étais (encore à l’époque) à la recherche d’une robe un peu vintage style rembo styling dentelle , decollete en “v” sobre et fluide.
    Le proleme qui n’en était pas vraiment un pour moi jusqu’alors c’est que je mesure 1.80m je porte du 40 en pantalons et que je mets du 95 E en sous vétéments.
    Ma premiere visite en boutique avec ma mere m’avait laissé sur ma faim car ils n’avaient rien de ce style a me proposer.
    La deuxieme visite fut beaucoup plus rock-and-roll.
    J’explique ce que je recherche à la “charmante” vendeuse qui me répond en montrant du doigt ma poitrine “vous recherchez ce style là avec des “machins” comme ca et puis madame quand on a un gabarit comme le votre on cherche des modéles qui dissimulent pas qui mettent l’accent sur votre ventre et votre taille!!!!”
    Et vlan , me voilà rabhillée pour l’hiver………………inutile de préciser je pense que j’ai rapidement tourné les talons prenant juste e temps de lui signaler qu’elle portait bien un pantalon taille basse alors que le volume de ses fesses s’en serait bien passer!!!!!
    Heureusement les vendeuses de la troisieme et de la quatrieme (et de la cinquieme…..LOL) boutique étaient beaucoup sympa.

    MAis c’est vrai que quand on s’entend dire de telles choses alors qu’on veut en toute simplicité etre la plus belle pour son grand jour,ca met un sacré coup au moral!!!

    • 1m80… 95E ohhh ma jumelle ! Bon non moi je fais un bon 42, mais c’est la même histoire.
      Sauf que, sauf que, je suis tout de suite tombée sur LA vendeuse qui a su me trouver LA robe et m’expliquer (elle faisait une toute petite taille, un petit bout de chou de femme, comme quoi !!) qu’un mètre 80 pour les robes de princesse c’est vachement bien. Et qu’avoir de quoi remplir le bustier c’est encore mieux ! Non mais !!! (et c’est vrai que j’ai vu sur le web des filles dans la même robe que moi mais avec 20cm en moins, donc robe retaillée, ça donne pas le même effet… A chaque fille sa précieuse donc !)

      Hauts les coeurs les filles, et à bas les standards !!!

  • Il y a vraiment des personnes qui devraient changer de métier. Je suis ronde et je l’assume et pour moi les essayages se sont très bien passés dans toutes les boutiques dans lesquelles j’ai essayé. La seule et uniquement remarque on ne peut plus désagréable a eu lieu lors de l’essayage de la robe de ma meilleure amie rue de Rivoli il y a 1,5 ans. Vendeuse exécrable au possible, j’essaye de détendre l’atmosphère en lui disant que j’allais aussi me marier (sous entendu : cocotte tu as une potentielle cliente devant toi) et elle me regarde et me sort : “au vue de votre morphologie, il faudra vous y prendre très en avance parce que ce ne sera pas évident”
    … euh comment dire que lors de la recherche de ma précieuse cette enseigne a été black listée direct. J’ai trouvé mon bonheur auprès d’une petite boutique où la vendeuse a été un amour et oui je l’ai ma robe de princesse 😉

  • À quand une rubrique, tribulations de la mère de la mariée pour trouver une jolie robe élégante, pas mémère, quand on fait plus d’un 44? Tapez sur internet “robe de mère de mariée “, c’est déjà déprimant mais si vous rajouter ” grande taille”, c’est carrément l’horreur! Même avec un budget confortable, je désespère de trouver quelque chose de sympa…

    • Ah oui, Mme Tango, tu pourrais nous écrire un article sur les mamans de mariées??? et de mariés!

      Ma maman a eu beaucoup de mal à trouver sa tenue, en plus, souffrant des genoux à ce moment-là (opération après le mariage seulement) elle ne pouvait pas courir les magasins. Et elle ne fait pas non plus une taille “standard”. Du coup ben elle a fait du sur mesure …
      Ma belle-mère a mis du temps à trouver aussi donc effectivement, c’est un sujet à part entière.
      Je vous souhaite de trouver votre bonheur!

      • Oui ma belle, l’appel de Mère d’une future mariée n’est pas lancé en pure perte ! Je suis justement en train de rédiger plusieurs articles sur le sujet, tant il est vrai qu’il est délicat 😉
        Ceci dit, mamans, n’oubliez pas que vous pouvez aussi me contacter directement 🙂 Je serai ravie de vous aider de façon plus personnalisée !

        • Surtout pour une mère de la future mariée qui veut pouvoir danser le rock, le quick step, la bourrée et le kuduro au mariage de sa fille! Donc qui veut une robe pour bouger…Nous t’en serions reconnaissantes!

          • Il est prêt à paraître !
            Après, ce n’est pas moi qui décide de la date, et pour le moment, mes articles ne sont publiés qu’une fois par semaine, donc ça risque d’être un peu long 🙁 Mais bon, je vais essayer de m’arranger 😉

  • Franchement c’est lamantable (vu le prix des robes) de se faire recevoir ainsi! Pour ma part je fais 1.78m et un bon 40 – 42! J’ai essayé ma robe de mariée en taille 34! (elle ne fermait meme pas sur le mannequin!!!!) Mais franchement la vendeuse a ete adorable et c’est pas une enseigne prestigieuse!! Ca me desespere de voir des commentaires comme ça sur des boutiques de marque et hors de prix et qui ne connaissement meme pas le b-a-ba de la vente! Courrage les filles, on a un corps de femme avec des formes, nous ne sommes pas des portes manteau! (pardons aux mademoiselles portes manteau!)

  • Re !
    Rien à voir mais… je vais à mon premier RDV chez Rime Arodaky cet après-midi à 16h et je suis toute EXCITEE comme une puce!!!!!! Je n’arrive pas à bosser alors je viens zoner sur Mademoiselle Dentelle!!!!!! Hiiii ! 😀

  • Coucou,

    Les filles, je ne suis pas sûre de vous rassurer en disant ça, mais franchement, il n’y a pas besoin de faire un 42 pour défriser une vendeuse “mariage”. Moi, je fais un 36 (me tapez pas!!!), ça n’a pas empêché certaines d’être justes insupportables! Au final, j’avais le problème inverse: je nageais dans les robes, une espèce de brasse coulée assez technique!
    Il faut croire que les épingles c’est excessivement cher! Comment se rendre compte de ce que ça va donner quand la bretelle passe cinq centimètres au dessus de votre épaule, qu’en dépit des talons que vous aviez prévu vous marchez sans cesse sur le tissu, etc?
    Au final, c’est à la créatrice qui a épinglé 6 mètres de tissu pour ajuster la longueur de la jupe que j’ai commandé ma robe: quelquefois, et surtout quand on va sortir un mois de salaire pour une tenue, on mérité d’être chouchoutée, et on choisit la robe aussi parce que la madame sourit!
    Pour ma maman, on a eu droit à un florilège de recommandations très marrantes comme “ah mais non madame des chaussures ouveres à un mariage c’est du tout du tout possible!” (ah bon?), des critères de couleurs farfelus, et pour le coup elle a carrément renoncé: elle portera une robe qu’elle a déjà, et prendra juste les accessoires raccord au code couleur, et franchement, c’est pas plus mal!

  • coucou .
    pour les parisiennes/franciliennes.
    est ce que la boutique bella’s couture existe encore ? à moins que ce soit dans un immeuble …
    c’est rue faubourg poisonnières.
    sinon complicité c’est fermé et cendrine aussi.

  • J’espère que tu trouveras vite ta robe. Je n’aurai pas supporter non plus la remarque de la vendeuse, c’est du n’importe quoi.
    Personnellement je fais 1.77 et je mets une taille 42. Je ne vis pas à Paris mais en Lorraine, j’ai décidé de prendre rendez-vous dans la boutique de mariée là où ma maman a acheté la sienne, 28 ans en arrière. Je voulais absolument trouver ma robe là-bas, j’y suis allée avec ma maman, ma témoin et sa maman. J’avais peur de ne pas rentrer dans les robes à cause de ma taille et à cause de ma carrure (je suis carrée d’épaule). J’ai essayé 10 robes : j’ai fermé les 10 robes. J’ai trouvé ma robe dans cette boutique et elle sera en taille 42 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *