"Un très joli discours, l’émotion du « oui », le regard de nos proches…"

Quand j’ai lu ce témoignage dans ma boîte mail, je me suis retrouvée toute émue. Tout juste si je n’ai pas dû sécher une larme. L’ambiance du mariage, le bonheur qui te transporte, la gaité qui rempli ton cœur à ras bord, la joie qui te donne envie de chantonner et de sautiller toute la journée, la sérénité étrange qui te met un peu hors du monde dans une bulle de zen. C’est ça que j’ai ressenti. C’est ça que je te souhaite.

Et Delphine en parle parfaitement.

—-

Il est à peine 5 heures du matin et je n’ai dormi que 4 heures quand je me réveille. Impossible de me rendormir mais je suis bien, heureuse de commencer cette journée tant attendue. Tellement bien d’ailleurs que je ne regarde même pas tout de suite la couleur du ciel…. Il faut dire qu’à 4 heures le soleil se lève à peine !

Je patiente avec un bouquin et en prenant soin de moi dans la salle de bain en attendant que mes 2 témoins (ma sœur et une amie) se lèvent. Vers 8h30, nous partons au salon de coiffure de ma tatie où nous attendent mon esthéticienne et notre photographe. Ma « zenattitude » étonne tout le monde et j’avoue que je m’étonne moi aussi d’être si calme.

Après 2h30 de coiffure et maquillage, direction la maison de ma sœur pour grignoter un bout et retrouver mes parents. Première impression masculine : mon papa et mon beau-frère me disent tout les deux que ça me ressemble, que c’est classe et sobre. Ouf, ça me rassure car j’avoue que je me trouve bof mais bon on ne me changera pas : une éternelle insatisfaite quand il s’agit de moi.

Après cette pause on se retrouve entre filles autour de ma robe pour le moment tant attendu et après 30 minutes d’habillage je deviens la princesse du jour… pffffiou quelle émotion de voir leur yeux briller. Le téléphone sonne au moment où nous partons pour rejoindre mon futur mari pour nos photos de couple, c’est justement lui qui me dit être en retard. Visiblement, lui non plus on ne le changera pas !

Quelques minutes plus tard, on arrive sur le lieu où l’on va faire nos photos et après quelques portraits, mon homme arrive, très ému. Ses premiers mots sont « tu es magnifique » et il les répète en boucle pendant que de mon côté les larmes coulent. Nous passons ensuite une heure trente sous l’objectif de la photographe et on prend beaucoup de plaisir à se retrouver tous les deux, ensemble et comme seuls au monde. On improvise des poses, on escalade une barrière (tout ça pour une photo devant une jolie porte), on rit, je m’étale par terre dans l’herbe avec ma robe. Bref, on en ressort sans taches mais pleins d’anecdotes.

Puis vient le moment de retrouver nos proches dans le parc du lieu de réception pour quelques photos, un moment très agréable mais qui passe vite. 45 minutes après c’est déjà presque l’heure de la cérémonie.

En arrivant devant la marie, je vois toutes ces personnes si chères à notre cœur et les larmes recommencent à couler. Que c’est bon de voir tout nos proches là rien que pour nous ! Le maire que nous connaissons bien nous fait un très joli discours, l’émotion du « oui », le regard de nos proches…. Qu’est ce que j’aime me souvenir de ces moments !

Sans parler de l’entrée à l’église au bras de mon papa qui est fier et heureux comme je ne l’ai jamais vu. La cérémonie est fidèle à notre diacre, Jacques, et à tout ce que nous souhaitons : pleine d’humour, de simplicité et de joie. On remarque à peine les premiers couacs de la journée : notre livret de messe qui est perdu (on n’avait rien « révisé »), le support d’alliances, sans doute trop lourd pour mon filleul de 3 ans qui a bien du mal à le tenir droit, qui termine par terre en morceaux (j’ai bien cru qu’on allait perdre mon alliance). Mais qu’est ce qu’on rit.

Pendant le vin d’honneur, nous offrons un mouchoir brodé à ma maman avec la phrase « Maman, si tu pleures de joie, ne sèches pas tes larmes », à ma sœur « Aujourd’hui je change de nom mais nos cœurs savent que nous sommes sœurs » et à ma belle-maman « Maman, aujourd’hui je me marie mais tu resteras toujours la première femme de ma vie ». Elles sont toutes très émues.

Pendant ce temps-là, ma super témoin Emilie en profite pour amener nos invités près du photobooth, où on trouve un cadre, des boas, des moustaches…. Bref de quoi faire de bien jolis souvenirs ! Les enfants, eux, assistent à un spectacle de magie après avoir bien profité du bar à bonbons (qui a fait bien des heureux et pas que chez les enfants !)

Nous entrons dans la salle en musique avec nos témoins. Ils mettent le feu avec leur chorégraphie, c’est génial ! Le repas se passe très bien grâce à mes collègues serveurs et cuisiniers et on se régale. Des magiciens passent de table en table, une grande surprise pour tous nos invités qui sont ravis.

Puis vient l’heure de l’ouverture de bal, la musique de Dirty Dancing retenti, c’est à nous de jouer. Mon chéri à cédé à cette envie qui était la mienne, il assure, je suis fière de lui.

S’ensuit le buffet de dessert puis différentes surprises entrecoupées de pas de danses. Nos proches nous ont préparé une chanson, un très joli poème, un diaporama et même un JT en notre honneur avec des reportages dans nos familles respectives, chez une amie, au club de foot de mon homme. On passe du rire aux larmes.

Cinq heures sonnent, nous devons arrêter la musique, la fête se termine. Nous rentrons donc au petit matin dans notre chambre d’hôtel, des souvenirs déjà plein la tête.

Après quelques heures de sommeil nous revenons dans la salle pour y retrouver nos plus proches invités autour d’un buffet froid. Un moment bien agréable qui est un peu écourté par la première crise d’épilepsie de ma maman. Trop d’émotions apparemment… Un moment franchement pénible mais qui n’efface pas son rire et sa fierté de maman.

Le lundi dans la journée nous faisons quelque chose qui me tient particulièrement à cœur : apporter quelques fleurs du mariage à nos proches qui ne sont plus parmi nous, un moyen de les faire participer à cette si jolie fête.

Le mardi, afin de se reposer de ses quelques jours riches en émotions nous prenons l’avion direction Barcelone jusqu’au samedi, un bon moment rien qu’à deux.

Aujourd’hui, il nous reste à trier et développer toutes les photos avant que la page de cette très jolie histoire se tourne pour laisser la place à d’autres projets.

Crédits photos : Aurélie Raisin, photographe dans la région lyonnaise qui vaut visiblement le détour. Dixit Delphine : « Elle est vraiment super. Quand on s’est rencontré avant le mariage, le feeling est de suite passé et le jour même aucun regret. Elle a su être à l’écoute de nos envies et discrète quand c’était nécessaire…. « 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



0 commentaire sur “"Un très joli discours, l’émotion du « oui », le regard de nos proches…"”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *