Je suis comme un oiseau dans ma robe de mariée…

Si tu ne t’es pas encore lancée à corps perdu dans la recherche de ta robe de mariée et si tu te demandes à quoi pourrait ressembler ta quête, voici un exemple de phases typiques d’une chasse à la précieuse digne de ce nom…

robe Cymbeline Facile

Crédits photo : Cymbeline, collection 2012, modèle Facile

  1. Espérer dénicher LA robe de mariée, celle que tu essaies d’imaginer sans vraiment réussir à te la représenter…
  2. Tomber amoureuse d’un modèle croisé par hasard au détour d’un blog. (Celle de la photo plus haut.)
  3. Ressentir la plus grosse déception de ta vie quand tous les magasins que tu appelles te répondent qu’ils n’ont plus ce modèle de 2012 en boutique…
  4. Te résigner et repérer quand-même sur internet des modèles 2013 qui te plaisent…
  5. Espérer que tu auras LA révélation le jour où tu verras l’un de ces modèles sur toi.
  6. Le jour des essayages enfin arrivé, trouver la vendeuse vieux jeu quand elle te regarde bizarrement alors que tu es en train de lui parler de robes courtes à petites manches.
  7. Maudire le jour où tu as répondu OUI à la demande en mariage de ton homme, en te voyant “boudinée” dans l’un des fameux modèles que tu avais repérés…
  8. Maudire aussi la vendeuse et te reprocher intérieurement d’être faible et trop influençable au moment où elle réussit bien malgré toi à te faire essayer un modèle à l’opposé de tes goûts…
  9. Bénir la vendeuse en te disant que finalement elle avait raison, que cette robe met tes rondeurs en valeur et que tu te sens même vraiment “toi” dedans.
  10. Avoir envie d’ériger une statue à l’effigie de la vendeuse quand ta sortie de cabine déclenche une humidification des yeux ou un sourire béat chez tes témouines.

OUI, c’est bien le déroulement de MA recherche de robe que je viens de t’énoncer !

NON, je n’ai évidemment pas échappé à la loi du “je voudrais ça mais ça ne me va pas, et je suis trop dégoûtée, et la vendeuse de toute façon elle n’y connait rien mais en fait si, elle est trop forte” !!!

Retour vers un samedi après-midi riche en émotions…

17H J’arrive à la boutique pile à l’heure du RDV.

Mes témouines ne sont pas encore là, la vendeuse veut commencer quand même et me pose plein de questions sur mes goûts et mon budget.

Je réponds à ses questions puis retarde un peu l’échéance en prétextant une envie urgente d’aller aux toilettes… Ben oui, je n’ai pas envie de trouver LA robe avant que mes 2 acolytes arrivent !

(Si tu as lu l’histoire de la demande en mariage de M. Fresh, tu remarqueras que le prétexte du pipi-room est une spécialité chez moi.)

17H10 – Je suis de retour des toilettes.

La vendeuse a déjà sorti 4 robes dont une (seule) dans le style des modèles que j’ai repérés sur internet, très sobre, fluide, avec emmanchures américaines. Et zéro robe courte alors que je lui ai dit que c’était ce que je recherchais en priorité !

Pas grave, je reste zen… Je suis là pour essayer des robes de princesse, et une princesse ne s’énerve jamais, non non non.

17H12Je reçois un sms de l’une de mes témouines.

Elle me prévient qu’elle sera en retard…  OK… Je suis toujours zen…

17H13Mon autre témouine arrive.

Ouf on peut lancer les hostilités !

Premier essayage :

Une robe bustier que j’accepte d’essayer uniquement parce qu’elle dévoile une jambe sur le côté.

Première déception, je me sens déguisée et saucissonnée. Et quand je sors de la cabine, ma témouine fait une tête bizarre.

Je tente de rester digne en disant à la vendeuse “eh oui, je vous avais bien dit qu’un bustier ça ne m’irait pas !”.

Deuxième essayage :

La robe fluide à emmanchures américaines que j’aimais bien.

Grosse catastrophe, le miroir me renvoit l’image d’un boudin blanc aux pommes. Et re-tête bizarre de ma témouine.

Là, ma zénitude commence à s’éclipser pour laisser place au dépit et à l’impression que je ne suis pas faite pour porter une robe de mariée…

Troisième essayage :

Une robe bien gainante, volumineuse et longue, en totale inadéquation avec mes convictions…

Je me résigne à passer d’abord l’espèce de cage en tissu le jupon de dessous, puis la première partie de la robe, et enfin la vendeuse m’aide à plonger dans le reste de la robe alors que je suis en train de me dire “bof, je vais ressembler à un oiseau là-dedans”.

Va savoir pourquoi cette image m’est passée par la tête, il n’y a même pas de plumes sur la robe… C’est peut-être lié à mon impression d’être en cage et mon envie de m’échapper de la cabine d’essayage voire de la boutique.

colombe et cage

Et bien sûr, ce qui devait arriver arrive : à peine la robe complètement enfilée, je me sens étonnamment à l’aise… Alors que je suis encerclée de baleines et que le bas de ma robe occupe quasiment tout l’espace de la cabine (pourtant assez grande pour loger la vendeuse, moi-même, un mannequin et 20 boîtes de chaussures) !

Alors, certes, le miroir me renvoie l’image d’un oiseau… mais d’un oiseau gracieux et épanoui. Je dirais même d’une princesse des oiseaux ! Rien à voir avec le boudin blanc aux pommes de l’essayage précédent…

Je sors de la cabine assez confiante cette fois-ci et fière comme un paon, à l’affût de la réaction de ma témouine qui ne se fait pas attendre : elle ne prononce aucun mot (pas facile de parler bouche bée) mais l’expression de son visage en dit long.

BINGO !!!

C’est à ce moment qu’arrive ma 2ème témouine, dont la réaction vient confirmer l’impression générale : “ah oui, cette robe c’est tout à fait toi !”.

Bon ben voilà…

Allez, on va quand même essayer d’autres robes au cas où… Ce n’est pas tous les jours qu’on peut essayer des robes de princesse alors autant en profiter !

Ceci dit, la vendeuse n’a pas l’air vraiment ravie de voir mes témouines fouiner au milieu des cintres. Elle nous précise que les robes de mariée sont très fragiles, et qu’il faut donc les essayer si – et seulement si – elles nous plaisent. (“Et pas juste pour faire plaisir aux 2 énergumènes qui fouillent partout”, a-t-elle dû penser très fort…)

Heureusement qu’elle n’a pas vu mes 2 copines essayer les accessoires de cheveux quand elle avait le dos tourné.

Au bout de 2 essayages supplémentaires, je décide de lâcher l’affaire pour laisser la pauvre vendeuse respirer à nouveau. (Elle semble vraiment tenir à ses robes, et cela me peine de la voir inquiète, je me dis qu’à sa place je réagirais sûrement pareil.)

De toute façon, j’en ai marre des essayages, et les autres modèles dénichés par mes témouines me plaisent mais sans plus… Je n’ai d’yeux que pour mon costume d’oiseau.

Avant de partir je demande quand même à réessayer la robe qui a fait tilt, pour être sûre.

J’en profite pour vérifier si je peux être libre de mes mouvements dedans et je fais quelques pas de danse. Le mari de la vendeuse, qui vient d’arriver, est mort de rire. La vendeuse, elle, est morte de trouille…

Voilà l’histoire de mon improbable coup de cœur pour une robe sur laquelle je ne me serais même pas retournée dans la rue (façon de parler). Je ne peux malheureusement pas t’en dire plus car M. Fresh lit assidument toutes mes chroniques !

Pour conclure, sache que je n’ai pas souhaité essayer d’autres robes dans d’autres magasins car

  1. Je ne suis pas une grande adepte des essayages en général et ce n’est pas parce que je me marie que cela va changer…
  2. Je savais en sortant de cette boutique que le mal était fait : ce serait ma robe de princesse des oiseaux sinon rien !
paon blanc

Et toi, lors de ta quête de LA robe,  as-tu été victime de la loi du “je voudrais ça mais ça ne me va pas, et je suis trop dégoûtée, et la vendeuse de toute façon elle n’y connait rien mais en fait si, elle est trop forte” ??? Ou si tu n’as pas encore passé l’étape des essayages, as-tu déjà une idée bien précise du style de robe que tu souhaiterais porter ? Tu es plutôt oiseau exotique ou bien colombe immaculée ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



37 commentaires sur “Je suis comme un oiseau dans ma robe de mariée…”

  • Grrr, c’est toujours très frustrant les racontages d’essayages de robes… faut toujours attendre pour voir le résultat ! 😉
    En tout cas, cela me donne bien envie de commencer mes recherches.

    • Je comprends ta frustration Marie Obrigada !
      C’est vrai que nous sommes quand-même un peu “vicieuses” sur ce coup, lol !
      Des fois je regrette d’avoir parlé de ce blog à M. Fresh, ça aurait été plus simple s’il ne lisait pas mes articles !!!
      Mais d’un autre côté ça me fait tellement plaisir qu’il s’intéresse à mes chroniques…

  • J’ai fait des essayages dans deux magasins
    le premier la vendeuse ma certe sorti toutes les robes que je voulais
    mais aucune question aucun conseil

    Je voulait une robe fluide style déesse grecque….et je ressemblais aux même boudin dont tu parles..

    Deuxieme magasin, la vendeuse ma posé plein de question pour finalement me sortir une robe bustier dont je ne voulais pas avec un peu de volume dans la robe que je je ne voulais pas…c’est la tete a l envers que j’essai cette robe et la…… J’ai su que c’etait la
    rien a voir avec ce que j avais prevue.. Bref exactement comme toi! Comme quoi finalement faut essayer tout les styles.

    • Ah ces satanés boudins blancs ! Pour ma part l’impression était en plus renforcée par la couleur ivoire de la robe 😀

      C’est vrai que c’est important d’essayer plusieurs styles et de faire confiance aux vendeuses qui connaissent bien leurs jobs (enfin la première vendeuse que tu as vue, pas tant que ça apparemment), à moins d’être sûre des coupes qui vont t’aller.

  • Alors là ,c’est très drôle,mes essayages se sont passés de la même façon sauf que c’est ma mère qui m’accompagnait.
    J’ai essayé 3 robes qui me plaisaient,aucune ne me valorisait ,jusqu’à ce que la vendeuse file en réserve sortir une robe toute en dentelle…
    Pendant ce temps je deprimais dans la cabine avec ma maman qui s’efforçait de me remotiver .
    Et ce qui était en réserve était ma précieuse mais je ne l’ai su qu’une fois sur moi.

    • Pareil, si la vendeuse n’avait pas pris l’initiative de sortir ma robe de son rayon, je n’aurais jamais eu envie de l’essayer… Je lui suis vraiment reconnaissante ! (alors qu’au début j’étais à la limite de la maudire !!!)

      C’est pas évident pour nous de savoir de suite quelles styles de robes de mariée vont nous aller, ce sont quand-même des coupes et des matières que l’on n’a en général pas l’habitude de porter…

  • Hello
    Moi ben j’avais tout décrit dans mes chroniques, je sais pas si tu les as lues, mais en gros, pareil que toi.
    Ca a duré plus longtemps mais au final je me suis décidée pour une robe dégotée par la vendeuse et à l’opposé de ce que je souhaitais!
    Tu vas être superbe dans ta robe 🙂

    • Merci Miss Flocon !

      Oui, j’avais lu tes articles et je m’étais même dit “mais comment a-t-elle fait pour supporter tous ces essayages ?” !!! lol
      Parce que moi je déteste passer du temps dans les cabines d’essayage, au grand dam de mes copines qui n’arrivent jamais à me traîner avec elles dans les boutiques !

    • Oui mine de rien elle connaissait bien son boulot !
      On a tendance à dénigrer les vendeuses de robes pour leur côté “je sais tout mieux que vous” mais il faut reconnaitre que c’est souvent vrai 😉
      Et c’était assez touchant de voir à quel point elle prenait soin des robes de sa boutique !

  • Hâte de voir ta robe-Oiseau. Même expérience pour moi, le choix de la robe a été très inattendu. Comme quoi! D’accord avec Mademoiselle Flocon, tu vas être magnifique!

  • Après avoir lu plusieurs des chroniques des Mademoiselles je m’étais préparé à vivre le coup de « je voudrais ça mais ça ne me va pas, et je suis trop dégoûtée, et la vendeuse de toute façon elle n’y connait rien mais en fait si, elle est trop forte » quand je suis partie à mes essayages… et puis finalement la robe pour laquelle j’ai eu mon coup de coeur correspondait à ce que je voulais dès le départ et tout le monde était d’accord : Ma mère et mes quatres témoines + la vendeuse!! (7 personnes d’accord c’est un bon signe que c’est la bonne non?)

    • Lol !
      Je suis contente pour toi que tu aies trouvé rapidement et qu’en plus ton coup de coeur corresponde à tes envies de départ ! C’est génial !
      C’est vrai que mon histoire ressemble à beaucoup d’autres mais au final nous appréhendons et vivons toutes cette recherche de façon différente.

  • Rha c’est vrai que c’est frustrant, on ne voit jamais la robe ! 🙁 C’est amusant cette impression d’oiseau que te donne ta robe, je suis bien curieuse de la voir ! 🙂

    Moi je suis très oiseau exotique : vert argenté, rouge vif et blanc ! 😉

    • En fait l’impression d’oiseau est liée à l’allure générale, vue de profil surtout, et aussi à ce que j’ai ressenti pendant que je l’enfilais. J’avais vraiment la sensation qu’on me mettait en cage !!!
      Et puis finalement une fois la robe enfilée, comme par magie, je me suis sentie à l’aise !

      En revanche, toi qui adores les robes colorées, tu vas être un peu déçue quand tu la verras parce que là c’est plutôt “colombe immaculée” 😉

  • Moi, J’ai trouvé à la 3ème robe essayée…une évidence.
    Mais Nadia ma couturière- conseillère m’a tout de suite cernée, et elle m’a laissée aller jusqu’au bout de mes essayages pour que je me rende compte… que le reste ne m’allait pas mais alors pas du tout lol.
    Je voulais style empire…. me trouvant très ronde… et ben résultat c’est une robe qui fait ressortir ma poitrine, marque ma taille et masque mes hanches pas fines du tout et mes “grosses” cuisses et on n’en oublie mes bras que je n’aime pas. Bref vous l’aurez compris j’ai trouvé THE robe. Comme mon homme elle est une évidence, faite pour moi quoi !!!
    Le tout en 10 essayages : avec je vous passe les détails la robe de Sissi impératrice de la meringue avec laquelle tu ne peux bouger et Joséphine de Bauharnais revisitée qui fait limite bal masqué.
    Ma robe se suffit tellement à elle même que je ne rajouterai pas de voile juste un détail de plume dans mon chignon fou !!!
    Je ne veux pas faire de pub mais si vous avez besoin de conseil dans le 28 filez voir Nadia chez P… elle m’a sauvée du désarroi et m’a fait me sentir une Bride- to- Be exceptionnelle.
    Moi aussi j’ai hâte de voir sur quelle robe tu as “craqué” !!!
    Bises

    • Coucou Katykat !

      Tu es toi aussi tombée sur une super vendeuse, comme quoi il y en a !!!

      C’est super que tu aies trouvé TA robe, celle dans laquelle tu te sens belle et mise en valeur !
      Moi aussi je trouve que ma robe cache bien mes rondeurs disgracieuses et met en valeur ma poitrine et ma taille. Pourtant quand j’avais auparavant vu des robes de ce style sur des mannequins en photo, je m’étais dit “jalmais j’essaierais une robe comme ça, c’est sûr que c’est pas pour moi”.
      Comme quoi…

      Et pas de voile pour moi non plus, juste un accessoire de cheveu.

      Et big up pour Nadia, alors ! 😉

  • Hihi j’ai tout de suite pensé à des plumes en lisant le titre… Mais si tu n’as pas de plumes, pourquoi ressembles-tu à un oiseau ? Dire qu’il va falloir attendre six mois pour le savoir… 🙁

    • Hé hé…
      Comme je le disais à Madame Lutine plus haut, c’est tout d’abord la sensation qu’on me mettait en cage, pendant que je l’enfilais, qui m’a amenée à me comparer avec un oiseau !
      Et puis l’oiseau en cage s’est transformé en princesse des oiseaux quand j’ai vu le résultat dans le miroir et quand l’impression de cage s’est “envolée” une fois la robe enfilée !

  • Voilà enfin le récit de ta Précieuse !!
    Quelle belle découverte, pleine d’émotions et de surprises…
    un peu tout comme je l’ai vécu, et comme oh combien de lectrices futures mariées le vivront 😉
    a-t-on droit à un aperçu en off ?? !! “siteplait (yeux de biches inside…)”

  • tout comme toi… enfin presque.. surtout sur le ressenti de se voir en robe… je n’aime dèja pas me voir dans le miroir en pyjama alors en robe de mariée… je ne me suis pas senti a l’aise dans la boutique, dans les robes et face au vendeuses.. je n’ai pus essayer aucune robe du style que je voulais.. tout mes essayage se sont transformer en torent de larme. j’ai même failli ne plus me marié ou d’y aller en jean’s.. j’ai franchi la porte d’une créatrice.. au grand regret de l’écureuil

    • Je suis désolée que tes essayages se soient passés ainsi 🙁

      Moi aussi au début j’étais très mal à l’aise en soutif et talons hauts devant le grand miroir et la vendeuse…
      Mais elle a réussi à me mettre à l’aise assez rapidement finalement.

      J’espère que tu as vraiment trouvé ton bonheur chez la créatrice, et qu’elle a su te redonner le sourire et la confiance en toi et en tes atouts !

  • Alors moi, juste un truc : j’ai a-do-ré ton style, ta manière de raconter tout ça ! Voilà, je me suis juste tordue de rire, et en ce moment, ça ne m’arrive pas souvent, donc MERCI.

    • Merci, Madame Tango !
      Ravie de t’avoir faite rire le temps d’un article !!!
      Ceci dit je t’ai juste rendu la monnaie de ta pièce car tes articles me font souvent beaucoup rire aussi, même quand je me sens moins concernée par le sujet 😉

  • Je me retrouve completement dans ton histoire!!!!!
    Nous ausii 2 enfants , 10 ans devie comune et un maraige en juillet.
    Plein d’idée pour la déco , la coiffure et la robe………………..sauf que LA robe qui me plaisait ( une magnifique rembo styling de folie) quasi-impossible de la trouver en France et quand jai enfin su où la trouver c’était à 600 km de chez moi et à un prix prohibitif!!!
    Je me rabats sur des modéles approchants ………………..dans lesquels je ne ressemble………………………..à rien!!!
    Résultat , je flache sur un modèle à 1000 lieux de ce qui me plaisait initialement mais bon je me retrouve dedans!
    Je suis sûre que toi aussi tu seras resplendissante!

  • Merci Mlle Choupette, toi aussi tu vas forcément être splendide dans ta robe 😉

    C’est hyper frustrant, hein, de ne pas pouvoir essayer le modèle sur lequel on a flashé, et de ne même pas pouvoir le voir en vrai !!!
    La robe courte de Cymbeline, que j’ai mise en photo, honnêtement elle a réussi à me faire rêver alors qu’à la base l’idée de porter une robe de mariée ne m’enchantait guère… Je me console en me disant que si j’avais pu l’essayer, j’aurais sûrement été déçue du résultat sur moi…

    Et cette robe aura au moins eu le mérite de me réconcilier avec les robes de mariées en général…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *