Quand ta salle et ton traiteur te laissent tomber

Malheureusement, tu as bien lu : je n’ai plus de salle ! Arg, le cauchemar de la mariée.

Bon, je t’explique ?

Un petit couple de Zeureu bien tranquille

Voilà, nous avions notre salle depuis deux mois, les gérants très sympas (ou pas après coup) nous avaient donné leurs accords oraux. Mais, avec l’ouverture d’une nouvelle salle de restaurant, ils avaient été débordés et n’avaient pas encore pu écrire le contrat. Youp, tu vois venir le début de l’embrouille ?

Le programme nous correspondait parfaitement : après la sortie de la mairie, nous aurions profité de notre super salle de bowling pour un apéritif dinatoire simple, composé de diverses tartes flambées, l’Alsace oblige (d’ailleurs vive l’Alsace ! Non, je ne cherche pas à t’influencer… Pourquoi ?). Et puis les invités auraient été libres de discuter, de jouer, un mariage pas très formel, « comme avec des copains » qui me plaisait bien. Pas de stress ou de repas interminable, juste du bon temps avec les gens qu’on aime.

Donc tout content de ce programme, on se dit qu’on a bien avancé dans nos recherches ! On a le lieu, le planning, le traiteur… On se penche donc sur des trucs plus ludiques tout en se disant « on a le temps », notre mariage à la cool se passe super bien.

Pour clarifier quelques points avant la signature du contrat, on va revoir notre bowling préféré. La propriétaire, Madame Thénardier (non, ce n’est pas son vrai nom), nous rassure : vous avez encore le temps, il n’y pas de problème, tout est ok. Mais c’est samedi soir et elle est bien occupée, pas moyen de finaliser le contrat maintenant.

Je me sens moyennement à l’aise, intuition féminine ? Bon, c’est vrai qu’on dit toutes ça après coup. Je lui assure donc qu’on repassera un soir de la semaine prochaine pour finaliser ce petit bout de papier.

Quand les propriétaires ne veulent plus nous accueillir sans explications

image dentelle

Crédits photo : Image Mlle Zeureu

Tout va bien jusqu’à ce fameux message sur nos portables de Madame Thénardier. Elle nous explique, en évitant de dire le mot « mariage » que notre demande de privatisation ne sera pas possible. Monsieur Zeureu rappelle immédiatement pensant qu’il s’agit d’une erreur. Mais non…

Lui est trop énervé et sonné pour demander plus d’explications. Moi, je prends le temps de me calmer et je rappelle pour éclaircir la situation. « Nous ne pourrons pas répondre à votre demande » m’annonce Madame Thénardier tandis que la semaine dernière, il n’y avait pas de problème ! Alors que je lui fais remarquer son manque de professionnalisme et lui demande les raisons de ce changement, elle me raccroche au nez (au figuré ne t’inquiète pas).

Bon, tu peux t’en douter, j’enrage ! « Non mais pour qui elle se prend cette mégère ? Saperlipopette ! » (oui, quand je m’énerve je parle comme dans les livres). Bien sûr, un propriétaire a le droit de définir les prestations qu’il souhaite offrir et à qui. Mais pour moi, il y a des limites à donner son accord oral trois fois de suite puis d’annuler sans explications ou excuses. Et puis doucement (j’ai bien dit douuuucement), on s’est remis les idées en place.

Les bons points de l’histoire

Eh oui, après réflexions, il y en a pleins, pleins, pleins !

  • Premièrement, pour se consoler d’être revenu à la case départ et d’avoir perdu deux mois sur notre précieux planning, on s’est fait une maxi pizza avec Monsieur Zeureu !
  • Le lendemain, j’ai eu le droit à une invitation au restaurant, vu que les visites des salles et traiteurs ont repris de plus belle (quoi, je suis gourmande ?).
  • Clairement, il vaut mieux que ça arrive maintenant que la veille du mariage ! On a encore le temps, enfin j’espère (hein, rassure-moi, dis-moi que j’ai du temps !) de recréer un projet qui nous correspond.
  • Je préfère être servie par des vrais professionnels le jour J. De toute évidence, le personnel ne tenait pas beaucoup à s’investir pour cette journée : nous risquions que d’être déçus par leur prestation.
  • Après réflexion, le cadre me plaisait moyen : il y avait cinq ou six colonnes de 4 mètres de haut en plastique bizarre avec de faux diamants et paillettes trônant dans la salle. Vu comme ça, tu as envie de revoir toute la déco de ta maison ? Il y en a sûrement qui aime, pour moi c’est juste trop kitsch ! Je réfléchissais au moyen de couvrir ces monstres : problème réglé. Pour le prochain lieu, j’espère quelque chose qui me plaise autant au niveau du programme avec un environnement plus sympa.
  • Ce n’est pas la fin de mon mariage…Ça me donne une seule idée en tête je veux me marier !!!! Merdeuuuh !

Et maintenant ?

Pour le moment, on continue nos recherches. C’est une deuxième chance pour nous de revoir nos priorités, de ne pas foncer tête baissée. On veut un mariage à la foi atypique et simple, pas forcément évident de trouver le lieu de nos rêves. Du coup, retour à la phase création, torture de neurone, révision du budget, etc.

Une des difficultés pour moi avec cette partie de la préparation de mon mariage, c’est mon imagination débordante. Quand j’ai une idée, c’est l’Idée, la seule, la bonne ! Elle est géniale, attention interdiction de critiquer ! Je projette déjà au bras de mon mari tout neuf, marchant sur un nuage, des petits cœurs volants autour et nos invités conquis ! La réalité c’est autre chose : un tableau Excel pour le budget, une liste d’invités… Monsieur Zeureu me remet vite fait les pieds sur terre.

Je stress un peu mais j’y crois !

Je te tiendrais au courant dès que notre nouveau programme sera finalisé ! Mais tu veux un petit indice d’une de nos idées ? Non ? Ben, je te la donne quand même (hihi).

 

dentelle idées

Crédits photo : Image Mlle Zeureu

Et toi, une mauvaise surprise avec tes prestataires ? Tu as été déçue par leur professionnalisme ? Tu parles comme dans les livres quand tu t’énerves ? Tu as changé tes plans en cours de route ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



12 commentaires sur “Quand ta salle et ton traiteur te laissent tomber”

  • outch pas cool !
    c’est ma hantise, le prestataire qui annule au dernier moment (ou pas)… Un peu peur avec le traiteur avec qui nous n’avons pas encore signé le contrat malgré plusieurs visites et accord oral… ça devrait le faire, mais hum on verra bien…
    J’espère que vous avez trouvé votre solution !!

  • A ça doit etre dur !!! Mais mieux vaut effectivement que ca arrive alors que vous avez du temps devant vous.
    Nous aussi on angoisse un peu. On a signer le contrat avec la salle et avec la moitié des repas. L’autre moitié étant des repas casher, la responsable doit sous traiter et n’avait pas encore de chiffre à nous faire signer… sauf que depuis 3 mois toujours rien >_< si elle m'annonce que le casher n'est plus possible… Ça va être la guerre civile… Morbleu !

  • Comme je te comprends !!! Il y a 2 mois, on nous a annoncé que nous n’avions plus de salle et qu’à mon de changer notre date, on ne pourrait pas la récupérer. Sauf qu’on avait tous nos prestataires !!! Je te raconte pas l’angoisse. Mais bon au final tout s’arrange bien à un moment donné et on fini par voir les bons côtés ! 😉
    J’espère que vous avez ou allez trouver. Bon courage.

  • C’est vraiment rageant ce genre de prestataires qui ne sont pas sérieux pour deux sous. Moi j’ai eu un soucis avec la graphiste qui devait faire nos faire parts de mariage qui bien qu’enceinte jusqu’au cou nous avait assuré que le prototype serait finalisé juste après les fêtes de fin d’année (elle devait accouché aux alentours de Noël) et qu’elle ne prendrai pas de congés maternité vu qu’elle était à son compte et bossait chez elle donc pas de soucis selon elle. En janvier elle avait rien fait et elle avait décidé de prendre son congé maternité sans nous avoir prévenu de son choix. Comme nous n’avions pas verser d’arrhes j’ai pu annuler la collaboration mais à cause d’elle on a perdu plus de trois mois. Dans notre malheur on a eu la chance de trouver une nouvelle graphiste en la personne de la nouvelle compagne d’un ami à mon mari qui nous a repris le projet et qui nous a livrer les faire parts un mois après. Bon courage pour ta recherche de salle et de traiteur.

  • Heureusement que vous n’aviez pas avancé votre argent!!!! ceci dit ça a du être stressant pour vous mais c’est bien que vous ayez réussi à positiver cette expérience malheureuse!!! en tout cas j’espère que vous avez trouvé votre salle de rêves 🙂

  • Pour notre part, ça nous est arrivé 4 mois et demi avant le mariage (et après 8 mois de réservation et un chèque de caution à 4 chiffres encaissé!)…
    Nous avons du TOUT revoir (budget, liste d’invités, déco et même les faire part…), et revenir aux sources de ce que nous voulions pour notre mariage. Aujourd’hui, je n’ai aucun regret, mais ce fut une période très douloureuse.

  • Je crois que toute mariée craint la perte d’un prestataire… Heureusement pour vous, vous pouvez encore réagir pour trouver quelque chose d’autre. Plus près de la date du mariage, ça aurait été plus compliqué !
    Ta prochaine idée à l’air intéressante… Tu gardes les tartes flambées ? Parce que moi aussi je dis, vive l’Alsace ! A chaque fois que je reviens chez moi (enfin, chez ma mère ^^), j’en profite pour en manger (parce que là où je suis, il n’y en a même pas au rayon surgelés… ;( ) Tu te maries dans quelle ville ?

  • Merci à toutes pour vos commentaires. Comme quoi la préparation d’un mariage ce n’est pas tout rose, mais ça vaut le coup, c’est le début d’une belle aventure ! Je vous ferais part dans quelque temps de notre nouveau programme qui nous plaît encore plus !
    @Jojo, je viens de Strasbourg, vive les tartes flambées ! (je compatis si tu n’en trouves pas chez toi =))

  • Nous avons eu un couac similaire, pour la salle de notre vin d’honneur : un local d’une association a été incendié et la mairie (à qui appartient la salle) leur a donné la salle que nous avions réservé en remplacement de leur local…
    Sur le moment, même si je comprends tout à fait la démarche, j’étais furax ! Heureusement, nous n’avions rien versé, et la mairie s’est engagé à nous trouver une autre salle similaire.
    Au final, l’adresse indiquée sur le faire-part n’est pas la bonne, il n’y a pas de parking à côté de la salle (il faudra que nos invités se garent sur le parking d’un supermarché et marchent jusqu’à la salle) mais bon, nous avons une salle, c’est l’essentiel !

  • Arg… pour le moment pas de couac mais le mariage est en 2016, on a payé un acompte pour la salle et le traiteur donc j’espere aucune mauvaise surprise ! Allez courage !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *