Ma mère, une véritable Mumzilla !

Tu connais déjà Bridezilla, cette future mariée avec des choix très affirmés que nous sommes toutes un peu !
Tu connais aussi Godzilla, ce dinosaure à l’instinct maternel qui ravage tout sur son passage.

Eh bien je te présente Mumzilla ! C’est ma maman !

Ma maman : contexte et présentation

Gentille et généreuse, ma maman a dès le départ émis le souhait de me nous faire plaisir. Elle voulait nous aider pour que nous puissions avoir le mariage que l’on veut ! Mais au fur et à mesure, ma maman s’est rendue compte que « ce qu’on veut » n’est pas forcément ce à quoi elle s’attendait ! Et son souci de nous faire plaisir est devenu « qu’est-ce que vont en penser les invités ? »

Quand nous avons annoncé à mes parents que notre mariage serait un mariage créole, ils ont été un peu surpris mais se sont dit : « pourquoi pas ? » Ils ont trouvé l’idée originale.

Dans ma famille, on a un petit défaut, c’est qu’on donne tout le temps son avis ! En fait, c’est systématique. Quand tu nous parles de quelque chose, paf, on dit ce qu’on en pense ! Ce n’est qu’au contact de ma belle-famille que j’ai compris que non seulement on donne son avis uniquement quand on te le demande, mais en plus, les gens qui ont un avis sur tout ne sont pas forcément appréciés.

Je précise quand même que maman est une personne formidable, serviable et dévouée à ses enfants. Ne va pas croire que c’est vraiment un monstre comme Godzilla ! Mais voilà, si elle a un avis, pour elle, il y a de forte chance que tout le monde le partage…

En mode Mumzilla : les réflexions gratinées

Tu ne sais pas encore tout de mon mariage alors au fil des « formidables » réflexions de Maman, je t’expliquerai quelques petit détails que tu ignores encore.

On a vraiment commencé les préparatifs du mariage religieux après le mariage civil, soit en février. On se marie dans mon petit village et la fête aura lieu dans un village voisin. Alors Maman et accessoirement Mamie sont sur place.

Pour la recherche de la salle, ça n’a pas été évident. (Bien sûr je t’expliquerai ça dans une chronique qui y sera dédiée.) Après plusieurs visites infructueuses, ma mère nous dégote une salle des fêtes que je connais bien, et qui ne me convenait vraiment pas. Pas de frigo ni de cuisine (je te rappelle que le traiteur, c’est Doudou !), murs délabrés, pas de parking, etc.

Je dis à Maman que si je marie dans cette salle, l’organisation sera compliquée et qu’en plus j’aurai des regrets, et elle me répond : « pour manger du riz, tu n’as pas besoin d’une salle à 3000€ ! »

Bon ok !

Première réflexion du genre, je ne me formalise pas, j’encaisse. Et j’explique calmement à ma mère pourquoi ça ne convient pas.

Tu le sais déjà, mes parents ont l’habitude de cuisiner pour leurs associations sportives, et puis c’est le passe-temps préféré de ma maman. Elle adore ça, et elle le fait très bien ! On ajoute à ça un côté autoritaire et maniaque du contrôle : un vrai Chef, quoi !

Quelques semaines plus tard, on discute du vin d’honneur, et ma mère me demande ce qu’on a prévu. On veut garder un maximum de surprises pour le jour J, mais à toi, je peux te le dire : bouchons, samoussas et bonbons piment ! Un vrai apéro créole !

Ma mère en profite pour me reparler du riz et des caris, et là j’ai droit à : « comment, tu ne prévois que ça !? Et si les gens n’aime pas la nourriture créole ? »

Tout ça commence à m’agacer, la patience n’est pas ma plus grande qualité. Je lui réponds : « eh beh, il ne mangeront pas ! »

Ma mère enchaîne sur le fait que c’est du boulot de faire le repas nous-même, « surtout qu’il faut que se soit bon » !!! Je lui rappelle que Doudou, Géant Vert et moi avons un diplôme de cuisine, et qu’il ne faut pas qu’elle s’inquiète.

J’avais demandé à mes parents s’ils pensaient que trois pièces (bouchons, samoussa etc) par personne pour l’apéro c’était suffisant, grave erreur ! Ils ont dit que j’étais folle, qu’il faudrait au moins le double… Moi, en bonne professionnelle, je déteste gaspiller ! Je reconnais avec le recul que c’était un peu juste et après en avoir parlé avec Doudou, on en a prévu beaucoup beaucoup plus.

N’empêche que maintenant ma mère s’imagine qu’il va manquer de tout :

  • « J’espère que vous saurez faire comme il faut, j’ai une réputation à tenir, moi ! »
  • « Que je cuisine pour 40 ou pour 80 personnes il n’en manque jamais ! Je préfère qu’il en reste quitte à en manger pendant quinze jours ».

Prévoir un peu plus de nourriture au cas où, aucun souci. Ça permet de porter une barquette le lendemain à Tatie Mauricette qui n’est pas venu au repas, ou à des amis qui au dernier moment étaient absents. Mais prévoir pour 150 personnes alors qu’on n’est que 100, ça non !

La prochaine fois tu verras que le mode Mumzilla est héréditaire ! Et je te raconterai comment au fil des mois je gère ces remarques désagréables.

Et toi ? Tu as confié le repas de ton mariage à un proche ? Tu fais tu face aux doutes de ta famille ? Tu dois essuyer régulièrement des réflexions désagréables ? Tu as un MumZilla, toi aussi ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



11 commentaires sur “Ma mère, une véritable Mumzilla !”

  • J’ai la chance d’avoir des parents qui s’impliquent juste ce qu’il faut et qui donne leur avis sans jamais l’imposer et donc sans remarques désagréables. Mais je comprends quand même ce que tu éprouves car je suis très sensible aux remarques de ce genre, qu’elles viennent d’amis ou de la famille. Mon côté diplomate pense qu’il y a toujours moyen de dire les choses sans les imposer et surtout avec un peu de délicatesse. J’espère que les choses se sont arrangées avec le temps.

  • De mon côté je ne laisse pas trop l’occasion de donner son avis. J’ai toujours fait et assumer mes choix depuis l’adolescence et ce n’est pas là que ça va changer. Comme ma famille connaît mon caractère en acier trempé elle me laisse tranquille… Mais sinon ma Moman est un ange qui propose sans rien imposer.

  • Han ! A la fois ça doit être sympa de se rendre compte comme cela tient à coeur ta maman, à la fois y’a des moments qui doivent être plus durs !
    Perso, nous on a tout fait dans notre coin, avec quelques amis la semaine précédente. Ma mère et les 5 autres membres de ma famille présents ont tout découvert sur le moment et ils étaient super heureux et impressionnés. C’était bon de les recevoir comme de véritables invités ! Et je me suis épargnée bien des choses, mais ça je m’en rends compte en te lisant j’avoue !

  • Hihihi…
    Pour le moment pas de soucis parentaux, ils participent, demandent des nouvelles mais ne sont pas envahissants…
    Et ce qui les étonne ce ne sont pas nos idées non conventionnelles mais plutôt les choix qui rentrent dans les conventions … Je crois qu’ils nous connaissent bien ^^

  • Pas évident les proches à gérer en plus des préparatifs! Moi aussi Mlle Mo j’ai un sacré caractère et je fais comme je veux de toute façon mais je suis conciliante… enfin ça c’était avant ! parce que malheureusement Mlle Fleur ça ne c’est pas du tout arrangé!

  • Ah! Les parents… Quand tu ne leur demandes pas leur avis, ils se vexent. Quand tu leur demandes leur avis, ils se vexent parce que tu n’est pas toujours du même avis. Bref, pas simple.
    Le papa de Monsieur Marin nous disait toujours « c’est très bien, c’est super », pas très constructif quand tu veux savoir si on fait des pompons blanc ou des pompons vert.
    Ma maman et ma mamie avaient le chic pour les remarques à 2 balles (exemple, nous avions prévu divers gaspacho pour le vin d’honneur avec des gressini, ma mamie adorée a décrété avec dédain « si c’est pour manger de la soupe froide et du pain rassi, j’aime autant rester chez moi ») et pour ensuite te balancer à la figure « oui ben tu nous demandes notre avis mais tu t’en fiches, autant ne rien demander », grrrrrrrrrrrr…
    Et quand tu mélanges tout ça avec mon caractère de cochon têtu, borné avec une caboche en bois (fruit d’une longue tradition familiale), forcément, ça fait des étincelles mais après coup, c’est plutôt drôle tellement c’était parfois ridicule (concrètement, la couleur des pompons, qu’est ce qu’on s’en tamponne le jour J).

  • J’ai juste l’impression, en te lisant, que tu parles de …ma belle-mère!
    Et oui, j’ai la même en couleur, mais ce n’est pas ma maman, mais celle de l’amoureux…! Et c’est d’autant plus difficile à gérer quand ce n’est pas la tienne, de maman!

    Je suis donc solidaire face à ces « Mumzilla » qu’on aime quand même! ^^

  • La demande officielle n’a pas encore été faite mais je sais pertinemment que ma belle mère posera pb ! Les rares fois où nous avons parlé mariages nous n’avons jamais été accord …. Le Mariage c’est forcément un truc de princesse avec beaucoup d’attention envers les traditions et convenances et moi je rêve d’Ultra simple …. Bref on a pas fini !

  • J’ai l’impression que tu parle de ma mère :/
    Je dirais presque « heureusement » que suite à un événement récent nous nous sommes fâché car ça me laisse un peu respirer mais j’espère que ça ne durera pas car j’ai peur qu’elle et ma soeur ne viennent pas du tout du coup 🙁

  • Mumzilla…bon ça part quand même d’un bon sentiment, après tout! 😉 En ce qui me concerne, ma belle-mère est totalement absente des préparatifs et ma maman totalement présente mais toujours suivant mes envies, je peux pas me plaindre! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *