De Poudlard à un trou de Hobbit : où comment trouver sa salle – Partie 2

La dernière fois, je te parlais des deux salles que nous avions visitées, chacune avec ses points positifs et négatifs, et du fait que j’en avais déniché une toute proche de chez nous.

Revenons donc un peu en arrière…

Pas bien longtemps après la demande, j’ai écumé le net à la recherche de conseils avisés (ou non) sur l’organisation d’un mariage (je connaissais déjà Mademoiselle Dentelle par cœur, tu t’en doutes). Ne pensant pas un jour être prise comme chroniqueuse ici, j’avais commencé à poster sur un forum de mariage en me disant qu’au moins là je pourrais parler mariage avec des personnes que ça intéresse vraiment (soyons honnête, je sentais bien que ma pauvre témoin en avait déjà marre de m’entendre en parler non stop). Sur ce forum en question, j’ai exprimé ma détresse face au peu de salles que j’arrivais à trouver près de chez moi et, qui plus est, dans mon budget. L’une des membres du forum m’a alors suggéré d’aller visiter une salle vraiment proche de chez moi dont je n’avais jamais entendu parler.

Sans perdre de temps, je contacte la propriétaire pour visiter la salle au plus vite. Deux semaines plus tard nous nous y rendions avec M. Barberouge…

Troisième visite : La Grange

Nous voilà donc arrivés devant un charmant corps de ferme par un samedi glacial de décembre. Le temps que la propriétaire nous ouvre, nous faisons le tour de l’extérieur et ça n’est pas franchement « folichon »… La proximité de l’autoroute ne m’enchante pas (j’imagine déjà la cérémonie en extérieur avec le bruit des camions en fond sonore) mais M. Barberouge m’assure qu’au printemps on entend probablement moins la circulation.

La propriétaire est charmante et nous fait visiter les deux salles. Si l’extérieur ne m’enchantait pas, l’intérieur est par contre beaucoup plus à mon goût et à celui de M. Barberouge, de belles poutres apparentes, des murs en briques. Nous imaginons déjà la décoration que nous pourrions y mettre. La propriétaire nous conseille de merveilleux traiteurs. La salle rentre parfaitement dans notre budget.

Notre recherche de salle en Belgique

Crédits photo : La Grange des Jonquilles

Oui mais… (il y a toujours un « mais » avec moi) C’est très sympa, le petit jardin bien clôturé me rassure pour les enfants, la proximité pour tous nos convives est parfaite. Il n’y a pas de logements sur place mais un hôtel à moins d’un kilomètre. Ça pourrait être le lieu parfait, la salle parfaite que nous cherchions. Mais il manque quelque chose. Ce petit « plus » qui en ferait la salle exceptionnellement parfaite à mes yeux (oui je suis difficile).

Néanmoins, nous nous sommes pas du tout contradictoires (M. Barberouge me souffle qu’il n’y a que moi de contradictoire dans cette histoire), nous plaçons une option sur la salle malgré tout avec comme limite de devoir prendre une décision pour février 2018.

Le moment de faire un choix

Entre temps, j’ai contacté d’autres salles dans l’espoir de trouver la perle rare. Finalement nous n’avons pas visité d’autres salles car nous n’en avons pas trouvé d’autres qui répondaient à nos critères. Nous avons pris le temps pendant deux mois de peser le pour et le contre, de réfléchir pour savoir si nous prenions la décision insensée d’exploser un peu le budget et de craquer sur le château ou de prendre la décision raisonnable de la grange charmante mais qui ne faisait pas palpiter mon cœur (nous avions déjà abandonné l’idée de la grange qui se trouvait à près d’une heure de route).

Après beaucoup de discussions, de réflexions et de changements d’avis (ce dernier point ne concerne que l’indécise que je suis) nous avons fait le pari fou du château dont les travaux n’étaient pas encore fini. Au mois de février nous avons donc payé l’acompte pour la location du château en sachant que nous ne verrions pas le résultat des travaux avant le mois d’avril. C’était quitte ou double, soit la salle de réception serait magnifique soit elle serait encore pire que la couleur jaune dont elle était affublée lors de notre première visite…

Nos recherches de salle en Belgique

Crédits photo : Photo personnelle

Je ne ferai pas durer le suspense trop longtemps. Dès que les travaux ont été terminés nous avons été revoir le château. Quand nous sommes arrivés, nous étions toujours aussi enchantés par le lieu. Et quand nous avons découvert la salle nous étions aux anges. C’était magnifique et à cent lieues de ce que nous avions vu la première fois. Nous n’avions donc aucun regret.

Et toi, comment s’est passée ta recherche de salle ? Aurais-tu osé louer une salle sans savoir exactement à quoi elle ressemblerait ?



Commente ici !