L’angoiiiiiiiiiiiisse de mon changement de nom

Aujourd’hui, j’aimerais te parler d’un trait de ma personnalité qui peut être tour à tour galvanisant et parfaitement paralysant. Oui, mon titre ne laisse pas beaucoup de place au suspense, je suis une GRANDE angoissée !

À tout point de vue, dans tous les domaines, à propos de tous les sujets (pas de discrimination, soyons fous !) et depuis… oh bien longtemps ! Ce qui est drôle c’est que M. Parfait, lui, est d’une zénitude à toute épreuve, on se complète plutôt bien dans ce domaine également.

Quel nom choisir après le mariage ?

Crédits photo : Photo personnelle

Conséquences sur le mariage

Pour le coup, tu t’en doutes, la demande en mariage et les préparatifs en cours sont des facteurs aggravant mon niveau de névroses… Mais bizarrement, le sujet qui m’a causé le plus de stress, fut celui du nom de famille.

Dis, tu prendrais mon nom toi ?

Pour moi, c’était une évidence ; comme M. Parfait ne pouvait pas prendre mon nom (il a une fille d’un premier mariage, qui porte son nom, ça n’aurait donc pas de sens qu’ils n’aient plus le même nom de famille tous les deux), moi bien sûr je prendrai le sien. En plus du mien. Mais avant.

Bref, en gros mon projet c’était de m’appeler Madame Parfait-Tournesol… Ouais, mais ça c’était sans compter sur la modification de la législation suisse en 2013, qui dit que non-non-non, on ne peut plus garder les deux noms, il FAUT choisir !

Sérieusement, tu n’imagines pas la claque que je me suis prise quand j’ai réalisé que je ne pourrais pas prendre le nom de mon amoureux ET garder le nom que mon papa m’a transmis… L’angoisse a d’ailleurs été si forte que j’en ai parlé à mon papa. Je lui ai demandé son avis, et si lui ça le dérangerait, que je ne porte plus son nom. Il a été très rassurant et m’a dit qu’en tant que papa d’une fille, il s’était déjà plus ou moins préparé à ça…

Quel nom choisir après le mariage ?

Crédits photo : Photo personnelle

Bon alors, le choix est fait !

En effet, après avoir eu cette discussion avec mon père, avoir pleuré un peu quand même (grande angoissée, je te l’ai déjà dis, non ?) et ressassé ça pendant des semaiiiiiiiiiines (oui, cet article est en préparation depuis plusieurs semaines, je l’avoue), j’étais prête, c’était décidé, je serai donc Madame Parfait !

Et puis, petit à petit, insidieusement, au quotidien, des mises en situation ont commencé à me chiffonner… Au boulot, on me présente sous Mme Tournesol… Et quand je signe, c’est Tournesol. Et si je me présente à une nouvelle rencontre, qu’est-ce qui me vient naturellement ? Tournesol bien sûr. Au final c’est totalement logique, puisque ça fait quand même plus de 34 ans (outch) que ce nom fait partie de moi.

Plus j’y pensais, et plus j’avais l’impression que j’allais devoir renoncer à une partie de moi. Que j’allais PERDRE une partie de moi, en prenant le nom de mon amoureux. Quel stress pour moi.

Et face aux gens qui me disent « eh bien garde donc ton nom », je m’entends à chaque fois répondre « oui mais non, je me marie, je veux prendre le nom de mon amoureux… mais je veux garder le mien aussi ». Comme une enfant qui fait un caprice, boude et refuse de lâcher l’affaire.

Mise en situation

Pour que tu puisses comprendre mon blocage et la conclusion de mon article, il faut que je t’explique un peu de ma relation avec mes beaux-parents.

Dès la première rencontre, il y a 6 ans, et malgré ma bonne volonté, ça ne se passe pas vraiment vraiment vraiment (un vraiment de trop tu dis ?) bien entre eux et moi. Pour des raisons qui leurs sont propres, certainement des vestiges de la « vie d’avant » de mon chéri (qui pour le coup ne se passait pas bien DU TOUT) et leurs angoisses de voir le scénario se répéter, peut-être parce qu’ils ne digèrent pas « l’échec » de son premier mariage, dans tous les cas et sans explication aucune (ils ne sont ni très bavards ni très ouverts aux sentiments), ils ne me portent pas dans leurs cœurs. Ça a toujours été très douloureux pour moi car je les apprécie beaucoup et que j’ai toujours tout fait pour que M. Parfait et sa grenouille soient heureux et voient leur famille normande aussi souvent que possible.

Quel nom choisir après le mariage ?

Crédits photo : Photo personnelle

Petite grenouillette

Evidemment, ils ont accueilli l’annonce de notre mariage de façon très froide et depuis j’ai petit à petit arrêté de faire des efforts pour me faire aimer.

Au final, je me démenais pour qu’ils m’apprécient et ça ne menait à rien et leur réaction n’a pas blessé que moi. Le fait qu’ils n’arrivent pas à se réjouir du bonheur de leur fils et que ça lui fasse du mal à LUI, m’a poussé à baisser les bras.

Très touchant, mais quel est le rapport ?

Oui, oui, je vois bien dans tes yeux que tu es perdue. Quel est le rapport avec le nom de famille ?

Et bien c’est tout simple. En discutant avec une copine, j’ai finalement pu mettre le doigt sur ce qui me dérangeait.

Je lui expliquais mes soucis de choix de nom, et que je n’arrivais pas à me décider, blablabla, et finalement j’ai sorti cette phrase :

« Le souci en fait, c’est que M. Parfait a un nom composé. La première partie vient de son père biologique (qu’il n’a jamais connu) et la deuxième partie de son père adoptif. Et moi autant le premier nom je le trouve très joli, autant porter le nom de son père adoptif qui ne m’aime pas, ça me coûte »… ET BIM ! Le voilà le problème.

C’est sûr que prendre le nom de famille de quelqu’un, c’est devenir un membre de cette famille. Mais n’ayant jamais été ni bien accueillie, ni acceptée (au minimum, à défaut d’être appréciée) ne m’étant jamais sentie la bienvenue dans leur famille, il m’est forcément très difficile d’imaginer porter leur nom…

Et doooonc ?

Ce qui est drôle, c’est qu’en prononçant à voix haute le combo « mon prénom + le nom de famille composé de mon chéri » devant ma copine l’autre soir, de l’entendre énoncé pour de vrai, m’a comme libérée d’un poids et de tout ce négatif autour de ma belle-famille.

Me recentrer sur mon amoureux et NOTRE amour m’a aidé à prendre ma décision. Je n’ai plus qu’à prendre rendez-vous au consulat suisse à Lyon pour les informer de mon désir de changer de nom après le mariage. Hihi. Je serai donc bientôt Madame Parfait-et-c’est-tout !

Quel nom choisir après le mariage ?

Crédits photo : Photo personnelle

Est-tu angoissée ? Le mariage a t-il exacerbé ton stress ou as-tu/sais-tu composer avec ? Et ta belle-famille t’accepte-elle bien ? Raconte-moi !



7 commentaires sur “L’angoiiiiiiiiiiiisse de mon changement de nom”

  • Ah, le choix du nom, c’est compliqué, et ça fait remonter plein de choses liées à nos familles… C’est chouette si tu es en paix avec ton choix, c’est l’essentiel !
    Cela dit, est-ce que tu sais que la législation suisse de 2013 ne permet plus d’avoir 2 noms à l’etat civil, mais permet toujours d’avoir un nom d’usage composé des deux noms avec un tiret, que tu peux mettre sur ta carte d’identité et tout (donc l’utiliser dans la vie de tous les jours, tu peux juste pas le transmettre aux enfants) ? Donc dans la vie courante, SI, tu peux t’appeler Mme Tournesol-Parfait (ou le contraire si tu choisis de prendre son nom).
    C’est ce que j’ai fait, j’ai gardé mon nom et lui le sien, mais j’utilise un nom d’usage de forme « Mon nom – son nom » !

  • Ici aussi je ne voyais pas mon chéri changer de nom de famille car il porte le même que sa fille. J’ai donc fait son nom-mon nom. La loi française l’accepte, et c’est très bien comme possibilité ! Et monsieur a fait son nom-mon nom lui aussi ! 🙂

    Par contre pour le boulot/l’habitude, ça vient petit à petit. Je suis mariée depuis plus de 2 ans et je commence à doucement changer les papiers et à avoir l’habitude de donner mon nom de femme mariée. Pas si évident ! Au boulot je suis toujours « officiellement » uniquement avec mon nom mais mes collègues s’amusent souvent à m’appeler par mon nom d’usage.

  • Ton histoire est très touchante et je peux comprendre ta réticence quant à l’idée de porter le même nom que tes beaux-parents qui ne semblent pas t’accepter au sein de leur famille. Cela changera peut-être après votre mariage avec ton homme ? 🙂
    Mariée civilement depuis 3 mois (demain, gniiiiii !!!!) j’ai choisi de porter le nom de Chéri en usage – puisque la législation française impose à une femme mariée de conserver son nom de jeune fille en nom « courant ». J’ai pour le moment uniquement fait les démarches au niveau de la Sécurité Sociale et de la CAF, le nom de Monsieur n’apparaît pas encore sur ma carte d’identité ou mon passeport.

    PS: ici c’est le contraire, Monsieur est l’angoissé du couple et moi je représente le côté zen 😉

  • Tu es francaise ou tu es suisse? Parce que si tu es francaise, tu peux faire prévaloir la priorité du droit national. C’est ce qu’on a fait lorsqu’on a eu nos enfants: mon mari est allemand, je suis francaise, nous habitons en Suisse. Seule la loi francaise permet le double nom pour les enfants (en Suisse et en Allemagne, un seul nom est possible). Donc nous avons déclaré nos enfants comme francais en premier, avec nom du papa-nom de maman. Et l’Allemagne et la Suisse ont été « obligés » de reconnaitre le double noms pour nos enfants.
    Cela voudrait peut-être dire pour toi qu’il faudrait te marier en France civilement pour faire prévaloir ce droit.

  • C’est intéressant de lire ta démarche ! Pour ma part, depuis petite (enfin depuis que je reve du mariage quoi), je suis certaine de changer de nom : d’une part, je n’aime pas particulièrement mon nom de famille (il n’est pas affreux hein, mais je n’y suis pas attachée), et en plus depuis que je vis en Irlande, j’en ai vraiment marre de devoir l’épeler à CHAQUE fois que je le dis (réservation resto, hotel, médecin, partout quoi !). Du coup pour moi, c’était certain, je prendrai le nom de Mr Claddagh, et pour moi, c’est comme si ca me donnait un petit bout de nationalité irlandaise, et je trouve ça super chouette 🙂

Commente ici !