Finalement, chacun gardera son nom après le mariage. Enfin, je crois.

Épineuse question que celle du nom ! En un temps encore très proche, l’épouse prenait automatiquement le nom de son mari. Aujourd’hui, ce n’est plus une obligation.

Pour nous, c’est un véritable casse-tête ! Mais avant de t’en dire d’avantage, je voudrais rappeler que, en France :

  • Chacun des époux peut choisir le nom de son conjoint en guise de nom d’usage. (Donc tu peux prendre le nom de ton mari. Mais ton mari peut aussi prendre ton nom !)
  • Les deux noms peuvent être accolés, dans n’importe quel ordre. (Vous pouvez choisir un seul ordre commun à vous deux. Ou garder chacun votre nom en premier, tiret et le nom de l’épousé-e.)
  • Vous pouvez chacun garder uniquement votre nom de naissance, sans prendre aucun nom d’usage.
  • Et pour le nom de vos enfants, c’est pareil, il s’agit juste de faire le bon choix car vous ne pourrez plus changer d’avis. Si Bébé n°1 a pour nom Papa-Maman, Bébé n°2 aura forcément lui aussi le nom Papa-Maman.

Ensuite, je m’offusque face à un courant de pensée qui voudrait que “ce soit mieux pour les enfants que tout le monde porte le même nom”.

Bien sûr, tu peux préférer un nom unique sans quoi tu n’aurais pas totalement l’impression de former une famille. C’est parfaitement compréhensible et louable. Mais ne prend pas le nom de ton mari à contre-cœur parce que « c’est mieux d’avoir un seul nom » pour vos (futurs) bambins.

En fait, pour vos enfants, si vous avez chacun un nom, ça leur semblera normal. C’était le cas de mes parents. Et ça me faisait bizarre, justement, de découvrir l’unique façon de faire dans les familles de mes camarades de classe : M. et Mme. Nomdupapa et les enfants Nomdupapa. Tous !

En revanche, là où ça peut vite devenir cheuyant, c’est avec les administrations. Parce que curieusement, elles ont tendance à avoir quelques wagons de retard. Tu te maries ? Tadam ! Te voici devenue comme par magie Madame Nomdumari, sans qu’on ne t’ait à aucun moment posé la question du nom choisi. Et là, il se pourrait que tu aies envie de leur faire avaler le code civil en entier.

Changer de nom après le mariage ou pas

Crédits photo : 1633 Abraham BOSSE, graveur Tourangeau : Signature du contrat de mariage

Voilà pour le décor.
Venons-en à mon problème à présent.

Nous avons donc Mademoiselle Lutine, alias Lucine Luna-Tique, et Monsieur Lutin, alias Lubin Métalleux.

Prenons-les séparément d’abord.

Moi :

  • À l’annonce de mon prénom et nom, on veut souvent me rebaptiser Luna. Il s’agit donc de trouver divers subterfuges histoire de faire comprendre « prénom = Lucine ; nom = Luna-Tique », et parfois les gens arrivent encore à se tromper. Si mes filles portent mon nom, elles auront à subir la même chose.
  • A épeler forcément. Louna-Tique, Lunah-Tique ont la cote parmi les gens qui tentent d’écrire intuitivement.
  • C’est le nom de mon papa. De mon grand-père. Arrière-grand-père. En entier. Donc non, il n’y a pas l’un des deux qui me sert, et l’autre pour faire joli. (J’en connais plusieurs qui portent deux noms et n’utilisent couramment que le premier.) Mais du coup, ça veut aussi dire que ce composé ne peut pas être scindé en deux pour créer un nouveau nom.
  • Il est long.
  • Il est peu courant.
  • Mes neveux et nièces portent le nom de leur père. Si je fais pareil, plus personne dans la descendance de ma famille ne portera ce nom. C’est bête, d’autant plus que ce n’est pas le genre de choses auxquelles je suis sensible habituellement. Mais ça fait un pincement au cœur.
  • Monsieur Lutin l’adore, il le trouve très classe. Moi, il m’a suffisamment gonflé (cf. le premier point) pour que je ne le trouve pas joli.

Lui :

  • Il est courant.
  • Il peut être orthographié de plein de manières (Métaleux, Méttaleux…) et a des tas de dérivés proches (Meutalleux, Meytaleux…).
  • … donc, il faut forcément l’épeler aussi ! Sauf qu’en plus comme c’est un nom suffisamment courant, beaucoup de gens croient savoir l’écrire et n’écoutent pas l’épellation.
  • Dans sa famille, il y a du monde pour transmettre le nom.
  • Il est long.
  • Il est plutôt moche. (Soyons crue, soyons claire !)

Partant de là… mon bel idéal serait que nous ayons tous un nom qui rassemble M. Lutin, Mlle Lutine, et leurs lutinets à venir.

Crédits photo : En couleur

Sauf que nos noms ne se prêtent pas, mais alors pas du tout, à être accolés. Imposer à nos enfants de se taper à écrire Luna-Tique-Métalleux sur chaque formulaire, c’est un peu vache. Et ça ne rend pas bien à l’oreille.

Je ne veux pas prendre son nom. Ça me dérange un peu qu’il prenne le mien et perde symboliquement une partie de son identité.

Bref, nous avons valdingué entre plusieurs solutions :

  • Lucine Luna-Tique-Métalleux, Lubin Métalleux-Luna-Tique (c’est lourdingue, mais on est consentants !) et les enfants Luna-Tique.
  • Lucine, Lubin et les enfants Luna-Tique.
  • Chacun garde son nom et les enfants Luna-Tique.

(Tu remarqueras effectivement que nous avons choisi de donner mon nom à nos enfants très vite.)

A l’heure actuelle, il semblerait que nous soyons plutôt arrêtés sur la dernière possibilité. Pas de gaieté de cœur. Mais aucune des solutions envisageables n’est parfaite. D’ailleurs, si je puis me permettre : snif et ouin !

Et pour toi ? Le choix du nom est-il une évidence ? Ton (futur) mari est-il d’accord avec toi ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



60 commentaires sur “Finalement, chacun gardera son nom après le mariage. Enfin, je crois.”

  • Pour nous pas d’autres questions à ce sujet, même si le nom de mon futur n’est pas des plus beau (pour ma part), j’ai une folle envie de le porter 😛 Va savoir…

  • Pour moi il a toujours été hors de question que je change de nom !! J’ai pourtant subi des railleries étant petite, mais désormais j’en suis fière et je l’aime mon nom de famille.

    Par contre je suis étonnée par le nombre de personnes, souvent même jeunes, qui pensent encore que la femme est obligée de porter le nom de son mari après le mariage.

    Nous avons déjà des enfants, ils portent le nom de leur père, moi j’ai le mien, on arrive très bien à s’en sortir, si les gens ne se marient QUE pour changer de nom de famille, c’est bien dommage ….

    Par contre mon futur mari m’a avoué qu’il était un peu vexé que je ne veuille pas prendre son nom. Et quand j’en parle à des hommes, beaucoup seraient vexés aussi. Je n’arrive pas tellement à comprendre pourquoi !

  • Alalala c’est bien compliqué…en même temps un nom de famille, c’est une part de son identité…

    Moi je prendrai le nom de mon futur. Mon nom de famille est sympa, mais d’origine suisse-allemenande…donc juste horible à écrire et à orthographier…au restaurant je reserve systématiquement avec le nom de la personne qui sera avec moi pour éviter d’épeler mon nom…

    Et nos enfants porteront le nom de leur papa 😀

  • je suis d’accord avec la plupart des points qui se défendent tous sauf le “Ensuite, je m’offusque face à un courant de pensée qui voudrait que « ce soit mieux pour les enfants que tout le monde porte le même nom ».”
    Moi j’en avais marre de tt le temps justifier “mais oui je suis sa mere…”
    donc nous tt le monde le mm nom !

  • Coucou Melle Lutine,

    Alors je comprends ton problème! Pas facile je dois reconnaître de faire votre choix mais à te lire, je conseillerais peut-être aussi la dernière solution, à mon sens la plus simple… Coller 3 noms avec tirets, je pense que ça n’est pas l’idéal.
    Pour ma part, j’ai un nom de famille à consonnance (très forte!) alsacienne et mon futur a un nom de famille qui sonne plus “français” et plus joli ;-). Sachant que j’ai deux frères et que d’autres transmettront le nom de mon papa, je pense prendre le nom de mon époux.
    Et qui plus est, comme tu le dis, il est vrai que dans les administrations c’est une catastrophe pour leur faire comprendre que oui, tu es bien mariée, mais non, tu n’as pas le nom de ton époux. Du coup ça me facilitera également la vie de changer. Et j’aime beaucoup son nom, comme Melle Fifties, j’ai une folle envie de le porter 😉

    Tu nous diras quand tu auras décidé définitivement?? (je suis curieuse!)

  • Bonne question…
    Nous n’avons pas encore tranché la question, mais une option n’est pas envisageable: Monsieur ne prendra pas mon nom pour la bonne raison qu’il porte le même prénom que mon père (oui, j’ai peut être encore un problème avec mon œdipe) et je ne me vois pas marier avec un l’homonyme de mon papa.

  • Quelle question difficile…

    Pour ma part, je suis très attachée à mon nom de famille. Il va surement s’éteindre, car mon papa n’a que des filles et des soeurs…

    Du coup je pense m’appeler Manuela Bavarde-Fiancée et mes enfants pareils, ils porteront le nom de mon futur et le mien.

    On a de la chance, nos noms s’accordent plutôt bien…maintenant reste plus qu’à en discuter avec le Monsieur !

    Je trouve votre choix vraiment original 🙂 c’est rare que les enfants portent le nom de leur maman.

    Tu nous diras quel choix vous avez fait 😉 en espérant qu’il vous convienne malgré la difficulté !

  • Je prendrai le nom de Chéri. Pour moi c’est une évidence, et j’en ai très envie et lui aussi.
    Par contre ça me pose un problème pour mes filles. Elles portent le nom de leur papa (qui n’est pas mon futur mari) et jusque là ça allait. Papa a un nom, maman un autre, elle n’ont jamais eu de problème avec ça.
    Mais en prenant le nom de mon futur mari, j’ai l’impression de couper un lien avec elles. Elles porteront toujours le nom de leur père, chéri et moi le nôtre, et ça me fait bizarre. Le sentiment de deux entités distinctes sous un même toit. Ça peut paraître bête mais moi ça me dérange.
    Par contre si tu retiens la 3ème solution, fais attention. Les mentalités ne sont pas encore très évoluées, et un enfant qui porte le nom de sa mère pour beaucoup c’est un enfant que son père n’a pas reconu.
    A part ça, aucun a priori particulier sur le fait « d’abandonner » mon nom. Au fond de moi je sais qui je suis, un nom de famille n’y changera rien 🙂

  • hello ! un vrai choix s’impose en effet. Etant issue d’une famille espagnole, porter deux noms de famille et ne pas forcément avoir le même nom que la maman(en 1er)ne m’a jamais choqué et personne ne s’offusque qu’il y est au final 3 noms de famille à la maison : Papa nomA-nomB,Maman nomC-nomD, Chérubin nomA-nomC. Mais en France c’est une autre paire de manche. Les habitudes sont bien ancrées.
    Meme si on a la possibilité de conserver son nom de JF, j’ai profondement choqué ma belle famille en leur disant mon attention de garder mon nom. Je tiens vraiment à ce que nos enfants portent nos deux noms. Même ma maman (espagnole donc) n’est pas d’accord car elle trouve que c’est se compliquer la vie car justement les administrations ne s’embarrassent pas et vont au plus simple (pour eux, cad nom du mari, point). Moi ça me choque. On est plus en 1970 où la femme n’avait jamais le choix de rien. Je trouve votre solution très très bien, et c’est très intéressant que ce soit ton nom qui soit utilisé. ce n’est pas le plus simple mais ce qui me semble le plus “juste”.

  • Mon nom de jeune fille étant peu commun et à rallonge j’ai décidé de prendre le nom de mon chéri, cependant pour tous ce qui est professionnel je conserverait mon nom de jeune fille beaucoup plus mémorable et puis ma carrière étant commencé il vaut mieux , je devindrait madame chéri si je change de boulot.

  • Je ne me pose pas tant de questions sachant que sur tous les papiers divers que j’ai eu à remplir pour diverses administration, il m’a toujours été demandé jusqu’à présent :
    Nom de naissance ou de jeune fille : ______
    Nom d’épouse : ________

    Pour le moment j’y vais au feeling mais c’est vrai que lorsque nous aurons des enfants, je préfère que nous portions tous le même nom. Et selon moi, créer une unité familiale avec un nom commun, c’est un peu le but du mariage.
    Pour l’administration française on gardera toujours notre nom de jeune fille, mais mon nom d’usage devient petit à petit celui de mon mari (car il ne voulait pas du mien), je m’y habitue et petit à petit nous sentons cette unité familiale qui se crée.

  • Lui garde le sien, et moi je prends les deux lemien-lesien.
    Il est hors de question que je perde mon identité et mon réseau proffesionnel parce que nous nous marions. Mais je prends le sien pour les enfants, parce que même si je suis d’accord avec toi sur le principe, devoir se justifier à chaque fois d’être la maman de son propre enfant je sens que ça va me gonfler… Même si cet argument est carrement débile : si nous divorçons et que je me remarie plus tard mes enfants auront un nom different du mien.

    • Moi je te conseil de donner vos deux noms à vos enfants. Car en cas de séparation ils continueront quand même à porter le tien. Je l’aurai fait si ça avait été possible quand mes filles sont nées, mais la loi date seulement de 2005 🙁

  • Je comprends tout à fait ton point de vue Mlle Lutine. Personnellement, je déteste mon nom de famille (la sonorité, la signification, les plaisanteries quand j’étais petite…). Il y a aussi le fait qu’il s’agit du nom de ma mère alors que j’aurais préféré porter celui de mon père (mes parents se sont séparés quand ma mère était enceinte). Donc je suis vraiment ravie de prendre le nom du Groomzilla.

    • Honnêtement si Monsieur Lutin avait eu un joli nom, peu courant et tout, j’aurais pu envisager de prendre son nom, tant le mien m’a gonflé (à cause de ce fameux “Lucine Luna-Tique, noooooon pas Luna Tique, non, pas Lucine-Luna Tique, ni Luna Tique-Lucine !!!”).
      Encore que… aujourd’hui, ça j’ai tout de même apprivoisé mon nom, et ça me ferait bizarre de le perdre.

  • Chez nous, chéri veut garder son nom et n’aime pas les noms composés.
    Perso, je préférerai garder mon nom. J’ai un prénom TRES commun et un nom assez particulier. Du coup je l’aime (mon nom). Du coup je le garde.

    Au début ça me derangeait de ne pas porter le même nom que nos éventuels enfants, et puis en fait, je m’en fiche. Mon futur ne porte pas le nom de sa mère et tout le monde s’en porte très bien. J’ai une autre amie qui a deux petits qui portent un nom différent et ça amuse les enfants plus qu’autre chose! En plus ils posent du coup plus de questions sur la famille de la maman! 🙂

  • Tu fais bien de rappeler que les deux époux peuvent changer de nom, car j’ai l’impression que cette info n’est pas vraiment connue (même chez les 20-30 ans).

    De mon point de vue, soit les deux époux changent de nom, soit les deux le gardent, je n’aime pas du tout l’idée qu’un seul fasse cette démarche (ça n’engage que mon couple, évidemment !). M. Nya n’a pas envie de prendre mon nom ? Je garderai le mien, dans ce cas.

  • Je suis en pleine réflexion moi aussi…

    Je suis déjà “connue” dans le boulot avec mon nom à moi, donc je pense vraisemblablement le garder officiellement…

    Par contre, je trouve que, encore aujourd’hui, quand on est marié, les gens ont tendance à nous appeler “Mme Nom du Mari” automatiquement, donc je n’y échapperai pas.

    De plus, j’ai déjà vu de mes propres yeux, une maman essayant de prendre l’avion avec ses enfants, ils n’avaient visiblement pas le même nom qu’elle et ils lui ont demandé une preuve.
    Heureusement, le papa était dans les parages, sinon je ne sais pas s’ils les auraient laissé partir.

    Du coup, je pense changer de nom uniquement sur mon passeport (sur lequel mon nom de jeune fille restera de toutes façons) pour éviter ce genre de problèmes.

    Le “nom de mon mari” sera utilisé dans la vie de tous les jours, pour les réservations, les choses “familiales”, mais je garderai mon nom pour le reste.

    De toutes façons, on ne perd jamais notre nom. C’est toujours notre vrai nom.

    Et comme toi, mon nom est un peu difficile à épeler et souvent écorché (10 lettres) et à consonnance germanique (“Tu es Allemande ??”). Tandis que le nom de mon conjoint fait 4 lettres et ne peut PAS être mal épelé, même en France (il est Irlandais).

    Du coup, nos enfants prendront son nom… pour éviter de “sortir trop du lot” à l’école.

  • Koukou, Miss Tiret tu as bien raison…
    Perso, j’ai un nom composé depuis presque 9 ans en hommage à ma Mamie (jai pas connu mon Papi)Je l’ai pris comme nom d’usage en plus de mon nom paternel. Ma mère ayant quatre soeurs et un frère (qui a été bani de la famille suite au décès de Mamie car il a escroqué les cinq frangines en leur rachetant la maison de famille trois francs six sous… mauvaise idée venant d’un expert comptable)
    Bref j’ai décidé alors de conserver le nom de ma famille maternelle aussi.

    Pour mon épouse qui est fille unique et donc souhaitait garder son nom de jeune fille, c’est une autre histoire. Elle voulait aussi prendre mon nom et ne savait comment faire, le pire étant qu’on lui ressort régulièrement son ancien nom d’épouse même cinq ans après annulation légale!(administrations diverses…). Elle a donc pu garder son nom et ajouter le mien derrière en un formulaire de mariage à la mairie. Gommant d’un coup un passé douloureux (n’ayant même duré que trois semaines!)

    Je résume : on se retrouvait chacun avec un nom composé, NomPapa-NomMamie pour moi et NomMaman-NomPapa pour ma Chérie ce qui compliquait les choses, à la naissance de notre fils, nous avons alors essayé plusieurs combinaison de tous ces nom et avons opté pour la plus simple: NomPapa-NomMaman!

    Tout cela donne une famille avec des enfants qui n’ont pas le même nom (entier) que leurs parents. Ce qui a surpris pas mal de monde même et surtout dans l’entourage proche! Because of…

    Au final on est très content de nos choix et on est surtout très heureux d’accueillir très bientôt une petite soeur pour notre fils. Après tout, ce qui compte, c’est bien la famille non?

    Bonne journée à toutes et tous

    • Je suis contente de ton témoignage : des parents ayant chacun un nom différent, et leurs enfants ayant encore un autre nom, c’est peu courant ! On avait envisagé ce genre de solution aussi (la n°1), mais j’avais peur que ça fasse trop bizarre… et puis ça nous ferrait trois noms en tout à nous, les parents, ce qui finirait inévitablement par devenir carrément lourdingue.

  • Question primordiale, très peu abordée sur les autres forums….

    Je suis partisante pour garder mon nom suivi du nom de mon futur mari .
    Mais alors, ça semble saugrenue pour toute ma famille, mais surtout pour mon futur époux. Il pense que j’ai honte de lui, et de notre mariage, si je n’accepte pas de prendre son nom de famille en unique nom.

    Heureusement pour moi, mariage prévu dans 10 mois … 10 mois pour négocier (et faire comprendre mon point de vue surtout)

  • Je ne risque pas d’accoler les 2: j’ai un prénom composé de 10 lettres et un nom de famille de 10 lettres (j’ai haït mes parents à chaque remplissage de formulaire, à chaque copie scolaire rendue..). Le nom est italien, il a plein de i, personne n’arrive à le prononcer correctement, il est rare et je passe mon temps à l’épeler. je fais une collection de toutes les orthographes possibles sur les courriers que l’on m’envoie.
    Mon mari a un prénom de 10 lettres, corse, il a donc aussi plein de i et passe son temps à l’épeler aussi.
    Le notaire nous a demandé: vous faites un concours de i?

    Garder le mien: ça le vexe.
    Perdre le mien: c’est très embêtant pour mon boulot.
    Prendre le sien pour mon boulot: il n’y tient pas car il tient à sa tranquillité (j’ai un boulot qui peut être envahissant).
    Donc pour la vie civile j’ai le sien (enfin, quand j’aurai le courage de me lancer dans la paperasse et que j’arrêterai de me tromper en remplissant les papiers et en signant. Mais j’ai fait une liste des papiers à faire :)) ).
    Pour la vie professionnelle, je garde le mien.

    au final: je vais passer ma vie à épeler mes noms de famille 🙂

  • C’est marrant on en parlait y’a quelques jours avec M.Ikea!! Mon fils portant le nom de son papa, je vais porter le même qu’eux 🙂 Mais ce qui me chagrine c’est que son nom, suédois, est suuuper compliqué à épeler (y’a bien trop de consonnes!)
    Mais le bon côté des choses c’est que mon prénom + son nom sonnent très bien, j’ai un prénom nordique + son onm très courant en suède, je vais passer pour une vraie miss ikea!!
    J’avoue que j’ai pensé à garder mon nom + le sien, mais ça serait encore pluuuuus compliqué à épeler, donc je serai l’épouse modèle qui prend le nom de monsieur, parce que le masculin l’emporte *_*

  • Avec l’Amoureux on a accollé nos deux noms, le sien en premier. Moi parce que je ne voulais pas abandonner le mien (pas très joli mais bon, attachement familial^^) mais que voulais aussi porter le sien. Lui trouve le nom de ma famille joli (?) et voulait le porter pour leur faire honneur (mes parents l’adorent et l’on accueilli comme leur fils), mais ne voulait pas abandonner le sien pour des raisons professionnelles. Ca a que nos deux noms sont cours, 2 syllabes, et ça rend pas trop mal.

  • C’est un sujet qui me tient particulièrement à cœur tant il est sensible pour moi.

    Pour moi qui suis très conventionnelle sur certains points, la question ne se pose pas: on se marie on porte le nom de son mari, sauf raisons professionnelles.

    En plus de l’aspect conventionnel, j’ai bcp souffert d’être fille de parents divorcés toute petite, à une époque où ce n’était pas la norme, voire même c’était scandaleux. Du coup, je vivais avec ma mère, étais quasiment élevée par mes grands-parents maternels, ne voyais jamais mon père ni sa famille … et portais le nom de mon père avec lequel les rapports étaient très douloureux quand présents. Un véritable rejet.

    Je m’étais toujours jurée que mes enfants porteraient le même nom que le mien, et que celui de mon mari. Une “vraie famille” classique, dans les normes, pour la première fois de ma vie.

    Du coup quand j’ai divorcé de mon premier mari, je me suis battue pour conserver ce nom, car porter le nom de mes enfants, alors petits, m’était viscéral, vital. Mon ex en a d’ailleurs fait un véritable chantage affectif: “ok, tu gardes mon nom mais on baisse de moitié la pension alimentaire que ton avocate demande”. La classe absolue.
    Mais loupé, la magistrate m’a accordé de le conserver en nom d’usage et hormis l’aspect affectif, avoir le nom de ses enfants est très pratique lorsqu’on est en contact avec divers établissements, qu’on doit prendre rv avec des médecins en tout genre etc …

    Mais voilà, je me suis remariée et là pas question de garder ce nom. Déjà c’eut été incongru, ensuite par respect pour mon nouveau mari (car se marier avec une femme qui conserve le nom de son ex mari ça le fait moyen), et puis pour moi il est aussi essentiel d’avoir le nom de son mari.
    L’aspect couple pour moi, doit aussi être visible socialement de l’extérieur. Rhalala, ce traumatisme pour moi que ces histoires de symbolique autour d’un nom.

    Du coup, je n’ai plus celui de mes enfants mais le plus petit ayant 16 ans, c’est moins problématique. Mais j’avoue qu’utiliser ce nouveau nom après 24 ans à avoir porté l’ancien n’est pas chose facile. Toute la journée, je répète une bonne vingtaine de fois ce nouveau nom et ça me fait drôle. J’avoue même que je n’ai pas encore fait tous les changements, un signe peut-être?

    Mais de toute façon, je n’avais pas le choix: reprendre un nom de jeune fille que je n’aime pas et qui ne représente rien de positif pour moi(alors qu’en plus je viens de me marier et que quand je ne l’étais pas je portais un nom d’épouse … Houla, pas simple à expliquer, surtout au boulot), garder le nom de mon ex mari (qui me pesait depuis qq années … no way) ?

    Du coup, le choix s’est fait par lui-même et mon mari, de toute façon, n’envisageais pas les choses autrement, donc …

    Mais, ces 2 noms au sein d’une même famille me donne maintenant l’impression d’un puzzle bizarre, surtout que là encore, le paradoxe veut que maintenant je porte le nom des filles de mon mari (qui ne sont pas les miennes) et pas celui de mes enfants. Dur …

    Compliqué pour quelqu’un qui aime la “normalité” !

  • Choix pas facile à faire… et de notre côté le choix n’est toujours pas fait…

    Mais j’aimerais connaitre un détail administratif.
    Lorsqu’une dame se marie et qu’elle décide de prendre le nom de son mari, est-ce que, sur sa pièce d’identité (ou passeport ou visa, ect) son nom change ou bien est-ce que sur tous ces documents elle garde son nom de jeune fille ?

    • Tu ne perd JAMAIS ton nom. Lorsque tu choisis de prendre le nom de ton mari, ce nom est un nom d’usage.
      C’est d’ailleurs logique : ton nom de naissance, c’est le seul qui n’est jamais amené à changer, le seul par lequel tu sois vraiment identifiable légalement ! Tandis que tu peux divorcer, te remarier de nombreuses fois, en changeant de nom à chaque fois. Sur les papiers administratifs, il te sera toujours demandé ton nom et ton d’usage. C’est ainsi que le nom de ton mari apparait sur la carte d’identité : Prénom1 Prénom2 Louli, épouse Loulou. 😉

    • Je me permets d’intervenir: attention ca dépend des pays!!! Il y a des pays (l’Allemagne notamment, je ne sais pas pour la Belgique) où si la femme prend le nom de son mari, ce n’est pas seulement un nom d’usage (comme en France) mais un VRAI changement de nom… Du coup, je dirais: Mlle Louli, renseigne toi bien sur ce qui se passe en Belgique, car là encore après il faut réussir à faire passer le “bon” message aux administrations et si elles n’envisagent pas les choses pareilles, les erreurs sont vite arrivées!

      • En Belgique, sur la carte d’identité, y a même pas de ligne pour le nom d’épouse.
        Ainsi, ma mère est connue de partout sous son nom de jeune fille plutôt que son nom d’épouse. Même au boulot.
        Et ça nous a posé un léger problème pour nos faire-part.

  • Ton seul véritable nom est et restera toujours ton nom de jeune fille. Seule la mention “épouse” avec le nom de ton mari sera rajoutée, si tu le désires.

    • A quand la mention epoux pour les hommes?
      On vit vraiment dans une societe machiste-archaique…

      Mon fiance a ete tres surpris de recevoir un faire part super classique l’autre jour mentionnant Mr et Mme prenom-de-monsieur nom-de-monsieur.
      Il m’a demande ou etait passe le prenom de madame… Bonne question!!! Il ne connaissait pas cet usage d’un autre age et a completement hallucine. Ce qui m’a rassure 🙂

      • Sur les papiers administratifs, type demande de carte d’identité, sécu etc. (pour ceux que j’ai eu l’occasion d’avoir sous les yeux depuis que le code civil stipule très clairement qu’un homme peut prendre le nom de sa femme, chose qui date de 2010 ou 2011 je crois. Avant ça restait assez vague.), il y a écrit “nom” et une autre case “nom d’époux(se)”, ou “nom, (suivi, s’il y a lieu, du nom d’époux(se)”. 😉

  • Pas facile de choisir.
    Pour nous c’est assez simple. Je garde mon nom de jeune fille (que je deteste d’ailleurs) pour mon travail car j’ai pas envie d’expliquer a tous mes contacts et compagnie que je me suis mariée etc et je prends le nom de Mr Hermine pour la vie de tous les jours.

    • Après tu pourrais aussi, au travail prendre pour nom “TonNom-SonNom”, ou même “SonNom-TonNom” (si son nom est assez court) : il me semble que cette façon de faire exprime très bien que c’est toujours toi et que tu t’es mariée, sans autres explications nécessaires.
      Cela étant, cette façon de faire (garder son nom au boulot, prendre le sien pour le reste) semble assez courante. 🙂

  • Moi j’ai pris son nom mais je relarque finalement notre nom de jeune fille ne disparait pas vraiment, il est encore sur tous les papiers donc c’est chouette!

  • Alors ça c’est vraiment une question épineuse…
    Monsieur Marjolie, qui est un homme moderne et ouvert en temps normal, est un peu vexé que je dise ne pas forcément vouloir prendre son nom, et pour lui il est hors de question de prendre le mien ou même d’accoler le sien et le mien. Et si j’en crois les commentaires, il est loin d’être le seul… Les hommes, même jeunes, ont apparemment tellement intégré la tradition d’appartenance de la femme que c’est un peu déshonorant ou castrateur que leur épouse ne prenne pas leur nom…
    Je pense que ma belle-famille le verra comme une forme de rejet.
    Pour moi en plus c’est une question de principe (mais je suis très butée avec les principes!!): c’est pas que j’aime particulièrement mon nom de famille ou ce qu’il représente, mais je ne suis la possession de personne…
    Pour la même raison, je m’interroge beaucoup sur l’arrivée au bras du papa. Très joli geste, sûrement très émouvant pour le papa, mais le mien est un ours, on n’est pas très proches, et surtout… j’aurais vraiment l’impression que mon père me donne à mon mari! XVIIIe siècle, bonjour! Argh!!!

    • C’est vrai que c’est impressionnant à quel point c’est ancré, alors qu’à la base c’est tout de même carrément un truc… d’appartenance ! Ma femme. (Quand pourtant, on a dissocié les deux “fonction” du monsieur : homme et mari.) La femme du médecin. Mme Pierre TsoinTsoin. (Le pire du pire, quand elle n’a même plus de prénom !)
      Même pour hommes qui aiment bousculer les conventions, ça peut rester un acquis. Et de nombreuses femmes s’y plient sans se poser de question. ça m’énerve beaucoup d’ailleurs, combien de fois ai-je pu lire des demoiselles se lamentant de devoir abandonner leur nom de jeune fille qu’elles aiment tant ? J’ai envie de les secouer en leur disant “mais si ça te fait tellement de peine, n’en change PAS sapristi !!!”.
      Pour les familles, il est normal de prendre le nom du mari, mais si l’homme veut prendre le nom de son épouse, ça devient vite synonyme de rejet. Où est la logique dans tout ça ?

      Je partage également ton avis pour l’arrivée au bras du père.
      C’était tout simplement hors de question pour moi (je m’entends pourtant vraiment très bien avec mon papa) : ce geste symbolise complètement la petite fille qui passe de la responsabilité de son père à la femme qui est sous la responsabilité de son mari. (Ce qui a longtemps été le cas !)
      Pour la même raison, nos parents ne seront mis en avant dans aucun texte (ce qui n’empêchera pas qu’ils lisent peut-être quelque chose) ou rituel : nos parents sont nos parents, nous les aimons… mais ils n’ont aucun rôle à jouer dans notre union. C’est une union entre deux personnes majeures et consentantes. Intégrer les parents donne à mes yeux une notion de “bénédiction”, d’accord de leur part sur cette union.

      Attention, je ne dis pas non plus que c’est n’importe quoi de prendre le nom de son mari, puisque, encore une fois, je comprend parfaitement le désir d’avoir une famille unie sous un seul nom ! (Désir qui est aussi le mien.)
      Et de la même façon, je conçois aussi que la tradition d’entrer au bras de son père etc. soit suffisamment ancrée pour avoir perdu de sa symbolique patriarcale. Elle devient une simple tradition, au même titre que remonter une allée centrale, porter une robe blanche et pleins d’autres traditions du mariage.

  • ça fait plaisir de voir toutes ces situations différentes et la façon dont les différents environnements réagissent.
    Moi j’avais demandé à mon mari de prendre mon nom : eh bien les hommes n’aiment pas ça du tout, du tout. Alors je l’ai bassiné là-dessus pendant toute la durée de la préparation du mariage pour qu’ils comprennent bien qu’ils me demandent de changer de nom, mais que lui il ne fait rien et que ce n’est pas normal. Mais je ne suis pas sûre qu’il ait bien compris pour lui, c’est normal qu’une femme change de nom, mais un homme… Hors de question !!
    Par contre, pour moi il était évident que la famille ne devait avoir qu’un seul nom et je n’aime pas les noms composés à rallonge. Donc au final pour tout ce qui concerne ma vie privée, je prends le nom de monsieur, mais je garde mon nom de jeune fille au travail (plus simple au niveau de la réputation, sinon je vais devenir une nobody avec son nom super commun).
    Donc voilà la solution que j’ai trouvé pour moi et ma famille, mais je pense que chacun doit faire comme il le sent.

  • Bonjour à toutes et tous!

    Je suis une lectrice assidue du blog de Mlle Dentelle parce que j’adore les jolis blogs de mariage. Ce n’est pas d’actualité encore chez nous mais ça me fait rêver (un rêve de petite fille…)!
    Donc je ne commente peu voire pas parce que même si ça m’intéresse, je n’ai ni besoin d’avis, ni de conseils à donner dans ce domaine pour le moment 😉

    Cependant, je suis interpellée par ce sujet parce je l’ai déjà évoqué avec mon homme. Et le jour où la question du nom se posera, ça ne sera pas simple.

    Je m’explique et je vais essayer d’être claire:
    Dans mon idéal, je souhaite porter le nom de mon homme le jour où on sautera le pas. Ça peut paraître vieux jeu, mais j’ai envie que nous portions le même nom (ou une partie du nom) et que nos futurs enfants aussi, MAIS:

    – c’est le point le moins problématique, je suis connue professionnellement sous mon nom à moi et il est inclus dans le sigle de mon entreprise, donc je continuerai à l’utiliser pour le boulot quoi qu’il arrive (mais pour la transmission du nom, ça ne change rien)

    – Par les hasards de la vie, dans le cercle familial proche du côté de mon papa, il n’y a pas d’homme susceptible de transmettre mon nom à la génération suivante, et ça me fait un petit pincement au coeur, parce que même si je veux le nom de mon mari, j’aimais bien le mien aussi.

    Tu me diras, mais alors garde les deux accolés, et pour les enfants aussi! Et là, ça se corse (oui, mon arrière grand-mère était corse, mais ça n’a rien à voir):
    – je ne suis pas pour les noms composés, si tout le monde fait ça, comme on a le droit qu’à deux noms accolés, la génération suivante, ils auront des choix encore plus compliqués à faire (si les deux parents ont chacun déjà deux noms, lequel ou lesquels choisiront ils pour n’en donner que un ou deux à leur enfants?)
    – mon cher et tendre a déjà un petit garçon. Donnons lui le prénom Yanys pour les besoins du scénario. Mon nom de famille à moi, c’est Yanis dans ce scénario là. C’est bon, tout le monde suit?
    Donc si je garde les deux noms, il y aura donc Monsieur Dinot, Fifi Yanis-Dinot ou Dinot-Yanis et le “petit” Yanys Dinot, hum… et nos enfants à nous s’appelleraient Lili Yanis-Dinot et/ou Loulou Yanis-Dinot (ou Dinot-Yanis) frère et/ou soeur, donc, de Yanys Dinot.
    Bref de quoi emmêler les pinceaux de tout le monde…

    Voilà quelques heures de réflexion intense à venir…
    En attendant, je vais finir de lire chacun des commentaires, il y a visiblement un grand de nombre de situations avec autant de solutions!

  • Pour moi, j’ai très envie de prendre le nom de mon chéri afin que l’on ai le même !! pourquoi, impossible à te l’expliquer !!!
    Par contre je garde mon nom de jeune fille pour mon boulot, car je suis installée en tant que professionnelle libérale et connu sous mon nom de jeune fille !!!
    Donc finalement j’aurai l’un et l’autre mais pas ensemble !!! 🙂

  • Coucou
    J’adore ce blog (j’ai lu quasiment tout) mais je ne suis pas encore active dessus.
    En ce qui me concerne, le “problème” du choix du nom est apparu avant qu’on parle de mariage avec la naissance d’un bébé.
    De mon côté, j’adore mon nom de famille, qui a une Histoire et qui est assez rare. De son côté, mon chéri, il se fiche complètement du sien. Pour le bébé, on a décidé très rapidement de composer le nom (nos noms sont assez court 5 et 6 lettres). La question de l’ordre s’est posé et, principalement pour des raisons de sonorité, nous avons fait SON NOM–MON NOM (avec 2 tirets entre les deux donc).
    Sa famille a été un peu choquée (mais elle l’était encore plus car nous n’étions pas mariés) mais finalement, ils s’y sont fait. Par contre, son frère pensait que pour la composition du prénom, on n’avait pas le choix de l’ordre, que c’était forcément le nom du mari (il a bien dit mari, comme si faire des enfants hors mariage était impossible) qui primait.
    Maintenant, on s’est fiancés (mais sans pouvoir fixé de date pour des raisons compliquées) et il est clair que je garderais mon nom de famille. Il serait ridicule que seule ma fille le porte. Composer ? Je suis pas trop fan. Et puis, est-ce que je devrait mettre son nom en premier (donc comme ma fille) mais finalement au risque que mon nom soit zappé par plein de monde ? Ou mettre mon nom en premier et finalement créer un 3ème nom au sein de la famille ?

    En tout cas, c’est un article très intéressant (comme beaucoup d’autres) et je pense qu’il sera nécessaire d’en faire un autre après que le mariage homosexuel soit passé parce que ça va sûrement modifier des choses à propos des noms de famille (notamment à propos de la formule “Mme Truc, Epouse Machin”, il faudra bien finir par dire “M Machin, Epoux Truc”, ou juste arrêter de le mentionner.

  • Je me suis mariée au mois de mai et j’ai gardé mon nom de jeune fille. Comme mon mari est portugais, il a deux noms de famille donc je n’ai pas envie de me retrouver avec 3 noms de famille et j’avoue que je tiens beaucoup à mon nom finalement même si j’ai eu des railleries étant plus jeune. Mais pour les enfants ils auront les noms de leur père. Sinon j’ai proposé à Monsieur de prendre mon nom de famille mais il n’a pas voulu, je pense qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire pour que les hommes acceptent de changer de nom.

    • Je souhaite réagir à ton commentaire, je me marie en juin 2013.
      Mon fiancé est portugais (il a 2 noms de famille) et moi j’ai la double nationalité française et portugaise.
      Je me suis renseignée sur mon d’épouse car je souhaite prendre son nom mais je ne voulais pas en prendre deux!
      La mairie m’a dit que j’étais obliger de prendre les 2 noms de famille car c’est son état civil!
      Cependant, en me rendant au consulat portugais avec mon fiancé pour qu’il fasse l’acte de célibat et de coutume, j’ai intiérogé la dame qui nous a reçu!
      Et pour prendre un seul nom de ton compagnon comme nom d’épouse et pour que tes enfants aient aussi un seul de ses noms, il suffit de prendre rendez-vous au service juridique du consulat portugais, il te délivrerons un certificat de loi indiquant que l’épouse et la descendance de Mr Y Z peut utiliser le nom Y (ou Z c’est toi qui choisit).
      Ce document coûte 30€, et tu peux y aller seul mais dans ce cas là tu dois avoir ta pièce d’identité francaise, la pièce d’identité portugaise de ton compagnon et son acte de naissance.
      Je suis allé voir la mairie avec ce certificat qui m’a confirmé que du coup, lorsque je refairais ma pièce d’identité française je ne porterais que le nom choisi comme nom d’épouse!
      Les mairies en france laissent à désirer sur les renseignements!

      • bonjour, je suis dans le même cas, je me suis mariée avec un portugais et ne veut qu’un seul de ses noms accolé au mien. La préfecture refuse de prendre un seul nom. J’ai récupéré le papier cité ci-dessus mais la préfecture continue de me dire (par téléphone) que ce n’est pas valable.
        Avez-vous pu prendre un seul nom de votre époux finalement. La mairie a accepté le dossier mais a t-il été validé par la préfecture ?

  • Ce sujet est vraiment très intéressant. Merci pour tous ces échanges.
    Je me suis mariée en juillet et j’ai décidé de garder mon nom, surtout parce qu’il fait partie de moi et que je m’y suis attachée depuis le temps que je le porte 🙂 Mais il m’a fallu plus d’un an de réflexion pour me décider à franchir ce pas car nous avons deux enfants qui portent le nom de mon mari et que c’était pour moi l’occasion de porter le même nom que tout le monde à la maison. Bref, après de multiples cogitations, j’ai choisi de garder mon nom et nos enfants de 9 et 6 ans, tout comme mon mari d’ailleurs, ont très bien compris mon choix.
    Ceci dit, je me pose une question : puisque j’ai choisi de ne pas changer de nom, dois-je signaler mon union à une quelconque administration française? Et est-ce que je peux faire figurer uniquement sur mon passeport le nom de mon mari (dans la case “nom d’usage” même si je décide de ne jamais l’employer comme nom d’usage, y compris sur un billet d’avion par exemple) afin d’avoir un document pouvant être utile si je voyage seule avec mes enfants? Si quelqu’un a une réponse à ces deux questions (finalement il y en a une qui s’est greffée au passage 😉 ) je le remercie pour ses réponses.

    • Je peux te rassurer: J’utilise mon nom d’épouse dans la vie courante, mon nom de jeune fille pour mon travail. Mon nom d’épouse est mentionné sur mon passeport mais quand je voyage pour le boulot, les billets d’avion sont pris sous mon nom de jeune fille, et ça n’a jamais posé de problème (depuis 28 ans que je suis mariée).

  • Bonjour,
    Pour ma part en tant qu’homme je trouve cela normal que chacun garde son nom de naissance.
    Je me suis marié au mois d’août et la question du nom c’est posée.
    Personnellement je ne souhaite pas changer de nom même si je suis tout à fait pour le fait que l’homme ou la femme change de nom (nom de l’autre ou association des 2 noms). Ma femme ne voulait pas perdre son nom (chose tout à fait compréhensible, changer de nom après 28 ans c’est perdre un peu de son histoire(pour l’homme ou la femme))
    Elle à choisie pour le moment de prendre les 2 noms (en mettant le sien devant), c’est juste une décision pour le moment rien d’officiel.
    Ce qui m’a le plus marqué c’est le fait que ses parents et les miens (que je pensais plus ouvert) ai plus ou moins fait la tête à l’annonce de ce fait qui de notre point de vue n’est absolument pas l’élément le plus important du mariage.
    Le pire a été le nombre de carte à Mr et Mme mon nom le jour du mariage, ça nous a un peu laissé perplexe (peut-être plus moi que ma femme). Surtout venant de personne qui nous connaissent bien.

    • Bonjour Kei-Kun, ça nous a fait bizarre à nous aussi… Pour moi, le plus marquant, c’est le regard (voire les réflexions) qu’ont de très nombreuses personnes lorsqu’on signale que j’ai gardé mon nom. Un air qui semble dire “le pauvre, qu’est-ce qu’elle lui fait subir” ! Comme si ça ne pouvait pas être une décision prise et approuvée par lui AUSSI.

      • C’est pareil pour nous, le “Pourquoi il a accepté qu’elle ne porte pas son nom ?” comme si on était des bêtes de foires…
        Mais bon j’estime qu’un nom représente quelque chose et je suis bien content que maintenant tout le monde est les mêmes choix (au niveau du nom).
        Après je sens que ça va être dur à faire entendre aux gens.

  • Je viens juste de me marier et je n’avais pas envie de perdre mon nom. Le problème, c’est que j’ai un nom avec Beaucoup de lettre, difficile à prononcer et horrible à orthographier. Mais c’est un nom basque et je suis fière de mes origines !
    Ma chance, c’est que M. est vénézuélien et dans la tradition vénézuélienne, la femme accole le nom de son mari au sien, ce qui donne : “Nom de jeune fille” DE “Nom de M.” Et les enfants prennent automatiquement les 2 noms : “Nom du père Nom de la mère” (sans tiret). Alors certes, ça n’est pas très sympa pour nos enfants qui vont avoir un nom à rallonge mais comme c’est la tradition, c’est facile à justifier ! 😉

  • Je ne comprends pas cette tradition de changer de nom après le mariage!
    Moi je n’ai pas changé de nom et il est hors de question d’y penser!

    En Grèce, dans mon pays, cela est impensable, ça ne se fait plus!

    Et les hommes vexés qu’on ne veuille pas porter leur nom, je trouve cela abérrant, arrogant et insupportable! C’est juste signe d’un ego démesuré et coincé dans les saloperies de traditions!

    FUCK la p*** de société patriarcale!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *