Comment le décès de mon grand-père a influencé les préparatifs du mariage civil

Lorsque Doudou et moi avons annoncé notre mariage, mon grand-père allait très mal. Il était malade.

Le genre de maladie qui te ronge pendant des dizaines d’années et qui te transforme en une autre personne.

Comment le décès de mon grand-père a influencé les préparatifs du mariage civil

Crédits photo (creative commons) : Leo Chuoi

Rétrospective

Quand j’ai annoncé à ma famille que je partais m’installer à La Réunion, ça a été une vraie déchirure pour mes proches, surtout pour ma mère. Elle a vécu la nouvelle comme une trahison. J’ai pris cette décision à cause d’une dispute avec mon grand-père à propos des lieux où nous voulions visiter des pâtisseries à vendre.

Dans ma famille, nous avons toujours été très proches. Tout se passe bien tant que tu fais ce qu’on attend de toi. J’exagère mais c’est pour que tu vois un peu le style.

De l’avis de tous, mon départ a précipité l’aggravation de la maladie de mon grand-père. En deux ans, son déclin a été plus rapide qu’en dix. C’est comme ça, qu’après des mois de soins et d’attention de tous les miens, il s’est éteint en octobre 2012.

Ça me fait du bien de te raconter tout ça, mais ça remue aussi beaucoup de choses. Quand je suis rentrée pour ses obsèques, je me suis rendue compte que j’avais beaucoup de chance d’habiter loin de lui. Dit comme ça c’est horrible. Je veux simplement dire que la distance m’a préservée. Mes proches ont subi ses crises, ses hallucinations, ses chutes. Ils ont vécu dans l’impuissance et l’inquiétude pendant des mois. Moi, j’ai juste dû entendre quelques propos incohérents !

Je n’ai pas eu à perdre beaucoup de mes proches dans ma vie, Dieu merci. Cependant, j’ai toujours vécu le deuil avec beaucoup de recul. J’ai la capacité de me dire que la vie continue et que les choses sont mieux ainsi, parce que tous ceux qui m’ont été enlevés étaient malades.

Se redonner le moral

Je replonge dans le travail dès mon retour à La Réunion et je commence à réfléchir à mon mariage.

Pendant plusieurs mois, ma grand-mère refuse d’entendre parler de mon mariage : « Trop loin, trop triste, j’aurai tellement voulu que Papi soit là ».

Bien sûr je la comprenais. À travers ce mariage, je voulais redonner de la joie de vivre à tout le monde. Quoi de mieux que de penser à un moment heureux pour moins penser à un moment triste ! Pour moi, c’est le cycle de la vie, des gens se marient, ont des enfants et d’autres meurent. Tu me trouve peut-être dure et insensible, tu te demandes si au moins j’ai été triste ? Évidemment, je pense très souvent à mon grand-père et il accompagne la plupart de mes prières. Cependant aller de l’avant et me concentrer sur le travail et l’organisation de mon mariage m’a permis de moins souffrir.

C’est donc à ce moment que je décide de trouver une solution pour redonner « la sanquette » (comme on dit chez moi) à Mamie. Ma grand-mère est une femme forte, une battante avec un caractère bien trempé mais elle est aussi très coquette. Je choisis alors ce chemin pour la remotiver.

Mamie adore les chapeaux depuis toujours, alors plusieurs fois, au téléphone, je lui ai suggéré de se trouver un chapeau pour le mariage civil :

– « Ah tu crois ? Tout le monde sera en short, je serai trop habillée avec mon chapeau ».

– « Mais non Mamie, je dirai à Maman et à Kittie de mettre quelque chose dans leur cheveux aussi, tu verras ce sera super ».

Bon ça y est ! Mamie est convaincue ! Reste plus qu’à demander à toutes mes autres invitées de trouver quelque chose à mettre dans les cheveux…

Mamie, le retour…

Après une recherche de chapeau fructueuse, un chapeau « de plage » parfait pour mettre dans la valise (parce qu’il ne se déforme pas du tout), Mamie a décidé qu’il était hors de question que tout le monde soit chapeauté sauf la mariée. Alors elle s’est mise à la recherche d’un accessoire qui me plairait et qui irait avec ma tenue.

Elle a réussi à convaincre la vendeuse d’un magasin de lui prêter deux « bibis ». Arrivée à la maison, elle a embauché mon frère, pas encore à La Réunion à l’époque, pour qu’il les prenne en photo et me les envoie par mail afin que je puisse choisir celui que je préfère.

Doudou n’a pas du tout aimé, mais moi j’étais ravie. Ma tenue, et par la même occasion mon projet mariage, a commencé à prendre forme, enfin je n’étais plus la seule enthousiaste.

Je ne sais pas si cette histoire de chapeau a réellement aidé Mamie. Mais, petit à petit, j’ai pu lui parler de « mes » mariages et puis, tu ne le sais pas encore, mais toutes mes invitées ont joué le jeu.

Je me trompe peut-être mais j’ai l’impression que, sans tout ça, mon mariage n’aurait pas été le même. Quant à mon grand-père, il était près de moi tout le temps…

Et toi ? Les préparatifs de ton mariages ont-ils été influencés par le décès ou la maladie de l’un de tes proches? As-tu essayé de leur remonter le moral grâce à ton mariage ? Raconte-moi…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



13 commentaires sur “Comment le décès de mon grand-père a influencé les préparatifs du mariage civil”

  • Chacun est libre de vivre son deuil comme il le peux. Et je comprend parfaitement que tu aies besoin de te projeter dans la vie pour accepter la disparition de ton grand père. J’ai eu à vivre également le deuil de ma mère il y a longtemps maintenant et je me dis souvent que ceux qui restent doivent profiter de la vie, la construire au mieux et essayer d’emmener dans un tourbillon de joie les êtres affaiblis. Ton idée du chapeau est merveilleuse et je pense que tu as du bien plus que tu ne le penses, apporter de la joie dans la vie de ta grand mère.

  • C’est un bel article avec beaucoup d’amour que tu nous as livré! L’idée du chapeau est très touchante. Grâce à ton idée de chapeau, tu as donné les moyens à ta grand-mère de s’impliquer dans ton mariage malgré sa tristesse et sa douleur… bravo!

  • C’est très joli tout ce que tu dis, moi je ne te trouve pas du tout dure, c’est très sain ton point de vue. Un texte tourné vers la vie! 🙂

  • J’en ai eu gros sur la patate en lisant ton article.

    J’ai moi aussi perdu mon grand-père (qui était un peu mon papa puisque je n’ai jamais connu le mien) suite à une longue maladie.

    Comme toi, je prends du recul face à ce genre d’évènement douloureux et je me dis que la vie continue mais j’ai parfois l’impression d’être sans cœur quand je vois que mes réactions « détachées » blessent mes proches.

    Comme toi, quand j’ai annoncé mon mariage, ma grand-mère n’a pas sauté de joie, elle aurait voulu que Papy soit là et elle a évité autant que possible le sujet du mariage jusqu’à ce jour de la semaine dernière où elle m’a accompagnée pour les dernières retouches de ma robe. Nous sommes ensuite allées faire les boutiques entre filles (ma maman était là aussi) pour lui trouver une tenue digne du rang de doyenne du mariage. Et là, le déclic ! Elle était toute contente de faire des essayages, elle a même essayé autre chose que du noir, du gris et du bleu marine, youhou ! Elle a trouvé sa tenue et depuis, elle est à fond ! En 2 jours, elle a retourné les maisons de mes grand-oncles pour trouver une petite cage à pigeon pour faire mon urne alors que je la supplie depuis des mois de demander autour d’elle.

    Comme toi, mon grand-père ne quitte pas mes pensées et il nous accompagnera le le jour J.

    Merci pour cet article très personnel mais qui me parle vraiment beaucoup.

  • Eh oui les mariages ça donne du baume au coeur ! C’est touchant pour ta grand-mère, J’imagine la négociation pour remprunter deux bibis 😉
    Pour ma part les préparatifs de mariage m’ont bien aidé à m’occuper l’esprit suite à la mort de mon bébé. J’en parlais justement à mon mari il y a quelques jours, en évoquant avec lui où nous en étions il y a un an, dans les préparatifs, et que nous revenions de loin. Mon fils m’a inspiré tout le long de ces mois de préparation !

  • Cc,
    Article genial, je me suis beaucoup retrouvée dedans, j’ai également vécu le deuil de mon beau frère pendant les préparatifs, c’était affreux car laissant ma sœur et mon neveu de 2ans derrière lui ça était très douloureux pour mes parents, qui du coup on eu du mal à penser à mon mariage qui arrivait, ils étaient exclusivement dans leur deuil .Moi tout comme toi vivant à distance je n’ai pas eu du tout les mêmes réactions. A présent Mariage dans 7 jours…. Ça approche , mon neveu et mon petit garçon du même âge,seront les deux petits garçons d’honneur, ça a mi du baume au cœur, et tout le monde semble « prêts » à être heureux cette journée.
    Un petit MSG a ma petite sœur, qui ne le lira sans doute jamais, à qui je souhaite tout le bonheur du monde, une vie de maman accomplie et plein de joie, je tm sœurette !

  • je retiens mes larmes…
    mon grand-père nous a quitté fin mai 2013 (avec aussi cette putain de maladie qui nous enleve la personne des années avant son deces)
    meme pas deux semaines apres mon cheri m’a demander en mariage…j’étais heureuse (9 ans déjà ensemble) et triste aussi que mon papy d’amour ne soit pas là
    notre mariage aura lieu en septembre 2015,ma grand-mère de 92 ans n’attend qu’une chose:que je choisisse ma robe pour me l’offrir

    je comprend chaque mot que tu as ecrit…

  • Le témoin de Chéri a attendu que l’on annonce notre mariage à nos parents pour nous apprendre le décès d’un ami très proche (camarade de promotion de Chéri). Je n’ose imaginer comment nous aurions réagi si on nous l’avais annoncer avant. Témoin à été très fin sur ce coup là car lorsqu’il nous l’a dit (le lendemain donc de l’annonce) ça nous a anéanti… Maintenant, cet ami nous avons décidé de lui rendre hommage durant notre cérémonie religieuse. Il est décédé alors que nous venions passer des vacances en France, décédé le jour de notre arrivée. Nous pensons à lui, mine de rien, il ne sera pas là pour notre grand jour, il nous manque et nous manquera toujours!

  • Merci pour tous ces témoignages émouvant, vous avez réussi à me faire verser une larme… Mlle 2-8 quel courage! Mlle aimeji, fanny56, Mlle Ange très beau mariage à vous! Elsa et mes copines dentelle MERCI.

  • Ah qu’elle jolie chronique. Je trouve très bien qu’un événement heureux vienne « contrecarrer » un grand malheur, et encore plus que tu aies pu trouver un moyen pour impliquer ta grand mère.
    En ce qui nous concerne pas de deuil pour le moment (enfin mon grand père sera la par la pensée et au moyen de tout plein de petits objets, mais il est parti depuis de longues années. Cependant la santé un peu déclinante de nos grands parents respectifs nous a fait un peu précipiter notre mariage pour novembre 2015 alors que nous étions plutôt partis sur 2016 ou 2017. Nous espérons qu’ils seront tous encore la, même si ma grand mère a décidé de partir a Noël cette année. Elle s’implique bcp cependant en me recherchant de vieux objets dans sa maison pour notre déco. J’espère que ça produira le même effet sur elle que sur ta grand mère, car c’est pour elle la robe blanche 😉

  • C est trés touchant, trés émouvant, et trés généreux d avoir tourné tes préparatifs vers la joie de ta mamie. Je vois aussi que beaucoup de personnes ont perdu des proches avant leur mariage. Pour nous c était les 2 grands-parents paternels de mon mari. Alors c est lors de notre cérémonie personnalisée que certains rituels permettaient une petite pensée vers eux, pour qu ils nous accompagnent. Mais de notre côté toute la famille était tournée vers l avant.

  • Cc ma MELLE roudoudou ma futur belle fille ton article est super joli et je voudrait juste rajouter que doudous même si il ne le montre pas sera très triste de ne pas avoir sa grand mère a ses côtés se jour j qui elle aussi est partie trop jeune mais ils seront dans nos cœurs gros bisousssss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *