Un choix de date… collaboratif.

Trouver notre date de mariage, demander à chacun ses disponibilités. Tu penses, 6 mois avant ! Pour 30 personnes, pratiquement 15 couples en plus : piece of cake !

Naïfs que nous étions.
GROS naïfs que nous étions !

Dans sa grande sagesse, Papa Lescientifique nous avait dit : « Il faut que vous choisissiez une date et les autres s’adapteront, sinon vous ne vous en sortirez pas ». Nous n’en avons fait qu’à notre tête avons suivi son bon conseil… après quelques mésaventures.

photo save the date

Crédits photo : Sheila Simmington

Notre choix premier : le mois de septembre. Jolies couleurs, températures encore douce, beau temps souvent présent… Et pas moins de 5 weekends cette année, qui dit mieux ?

Première annonce à Petite sœur, aka super-témoin : pas de problème, on se marie quand on veut, de toute façon elle sera là. Parfait.

Deuxième annonce aux parents : ravie/content/surpris/très heureux. Mes parents mettent la première restriction, mon papa est en déplacement professionnel. On le savait, c’est comme tous les ans au mois de septembre, on attendait juste de connaître la date précise. Reste 4 weekends, pas d’inquiétude.

Ensuite, annonce à mes deux grands-mamans et à ma marraine : la meilleure nouvelle de l’année… Et deux week-end qui sautent, car Grand-Maman Maternelle et Marraine ont réservés un bungalow pour leurs vacances pile la première semaine de septembre, et donc à cheval sur les deux premiers weekends.

Pas grave, il reste encore 2 week-end… que feront allègrement sauter mon parrain et un couple d’amis.

Bon ! On reprend tout à zéro, autour d’une grosse discussion à deux :

  • Septembre = c’est râpé, ou alors on fait une croix sur au moins une des 10 personnes que nous avons déjà contactées = no way.
  • Octobre = c’est le mois de mon anniversaire et on a pas trop envie de cumuler les fêtes.
  • Novembre = je suis à fond pour mais pas monsieur, donc c’est non.

Il nous reste euh… rien. Enfin, pour un mariage d’automne, c’est sûr que c’est mort. Mais…

Mais au cours de nos contacts avec nos premier invités, à force de supprimer des dates et en discutant un peu, une autre date était apparue. Et on avait commencé tout doucement à dire : « eh ben à tout hasard, bloquez-là, on vous confirmera ! ».

Cette date ré-apparaît donc en gros dans nos esprits, scintillante avec des néons autour : elle n’est pas en automne (bouh une demoiselle d’automne qui triche !) elle nous raccourcit un peu encore le temps de préparation du mariage, mais ce sera notre date, et désormais elle est fixée et imposée.

Du coup, quand on a contacté le reste de nos invités, on a croisés les doigts à chaque fois… Et devine quoi ?

Tout le monde sera là !

Et toi, comment as-tu décidé de la date ? A-t-elle été trouvé par hasard, ou a-t-elle une signification précise ? As-tu chercher à l’adapter à tes invités ? Tu as réussi à concilier les impératifs de tout le monde ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Un choix de date… collaboratif.”

  • Je compatis, nous on a imposé car sinon tu t’arrête plus tous le monde à quelque chose à faire….Poney…Piscine….LOOOL

  • Vous auriez pu faire un doodle pour votre mariage :p

    Nous, on a imposé notre date, en étant conscients que tout le monde ne pourrait pas venir puisqu’il s’agissait d’un vendredi. La famille proche a pris un jour de congés, d’autres sont venus le lendemain au gré de leurs disponibilités. Le fait de choisir une date pas forcément évidente a réduit considérablement le nombre d’invités de convenance et de « faux amis », on a pu voir pour qui on comptait vraiment 🙂

    • J’ai pensé tout de suite « calendrier Doodle » en me disant que j’étais complètement timbrée, mais visiblement je ne suis pas la seule 😉 contente que vous ayez trouver une date ! on peut savoir le mois ou pas ?

  • A la base on voulait une certaine date mais à cause de la salle où nous allons nous marier il a fallu décaler d’une semaine vu que la date initiale choisie était déjà réservée par un autre couple pour la salle. Sinon, on a demander à personne pour le choix de la date même si on se doute que ceux qui ont des enfants qui vont à l’école ne viendront pas à cause du rythme scolaire qui aura repris.

  • Nous avons imposé et les invités ont disposé!!!! quasiment tout le monde à pu se libérer et même prendre une journée de congé puisque le mariage civil était un jeudi!!!
    Quand les invités ont un peu envie de coopérer ça peut le faire!!!

  • Moi au début je voulais le 22/12/12, jour de nos 3 ans. Mais en discutant on a vu que les gens étaient très peu emballés si près de Noël (surtout les amis qui partaient dans leur famille). OK donc on a regardé les week end de février, le 2.2 ça ressemblait au 22 et ça sonnait bien. Cool, done, voilà emballé c’est pesé. Et on a dit aux gens c’est le 2/2, et pas « ça vous irait si c’était le 2/2? ». Je pense comme ton beau-papa, un mariage, c’est le choix des mariés, on impose… Sauf si évidemment les personnes très proches comme tu as dit ne sont pas dispo (frères soeurs parents parrains marraines). Mais sinon tu n’en finis pas! Et ton florilège d’excuses bidon, tu l’auras sûrement quand même, même si tu t’étais adaptée à chacun (moi j’en avais eu des pas mal). Tu peux pas plaire à tout le monde! La mariée en colère avait un article sur ça, trop tordant. Nous on a eu de la famille prof qui povuait pas venir car c’est hors vacances scolaires, et mon oncle prof lui n’est jamais là pendant les vacances scolaires donc ravi que ça soit hors, etc etc… Tu en arrangeras certains et pas d’autres mais c’est comme ça, c’est votre mariage!

  • Ici on voulait au départ le mois de Mai. Mais il parait que c’est le mois de la Vierge donc on se marie pas (j’avais jamais entendu ça) et puis il y avait les ponts dont profitaient beaucoup pour prendre l’air et enfin et surtout les élections avec leur lot d’aficionados. Donc c’était raté. On choisi Aout qui nous permettait en même temps de faire gonfler un chouilla plus M. le porte monnaie et au final notre DJ n’ayant plus qu »une date de dispo nous avons fait en fonction

  • Pour trouver notre date, j’ai sorti le calendrier. Habitant la Belgique, j’ai pris avec mon amoureux à 4 jours de circonstance. Étant enseignant tous les deux, on a alors regardé par rapport aux vacances scolaires… et aux jours fériés. On est tombé d’accord sur le 18 mai (le lundi Pentecôte + 4 jours = la semaine pour se reposer!!!). On a supprimé les semaines des anniversaires des frères et sœurs ainsi que les dates de mariage qu’on connaissait.
    Puis, on a imposé notre date à chacun… Évidement, certains ont un concours de montgolfière ou de dressage de pingouins mais bon tant pis, on fera sans eux!!!

  • Ici aussi on a choisi et imposé notre date…
    en novembre en plus, quelle drôle d’idée ^^
    on s’y est pris 14 mois à l’avance et on a annoncé la date assez rapidement… donc à part un gros imprévu, les absents seront de très mauvaise foi…

  • Madame Nya j’adore l’idée du doodle (comme quoi, ta raison Mlle Zelda on est bel est bien toute timbrée 🙂 !). C’est vrai qu’on aurait pu imposer la date mais pour une trentaine d’invité TOUS très important pour nous et surtout moins de 6 mois avant… Au final on se marie donc fin août (si tout roule avec la mairie dans 15 jours pour notre semaine de vacances/marathon mariage en France… affaire à suivre).

  • Pour nous la date est imposée également. Cela nous tenait à coeur d’avoir une date symbolique. ce sera en juin 2014, le week end de notre 1er baiser. Un jour que l’on fête tous les mois depuis presque 4 ans. Mais les invités auront largement le temps de s’organiser. Et on s’est rendu compte qu’en plus c’est le week end de la Pentecôte, pour ceux qui pourront avoir 3 jours. En revanche mon beau frère qui s’est marié l’année dernière avait demandé la disponibilité de ses invités car nous étions peu nombreux et qu’il nous prévenait 3 mois avant

  • L’article qui tombe à pic ! Je viens de faire mon premier cauchemar lié au mariage : belle maman ( que j’aime beaucoup) me disant qu’ils ne pourront pas venir au mariage, puisque ( et c’est la realité) j’ai choisi juin et non pas septembre comme elle me l’avait demandé…
    Maintenant que je suis réveillée, je sais qu’on a bien fait de choisir la date qui nous convenait, et qu’ils s’adapteront !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *