Mon mariage Cinéma : Les 1ères photos et mon cortège

Alors, alors… Où on en était… Aaah oui, j’en étais à mon 20ème bisou !

Notre “staff” se met en place pour son “opération escargot”.

En effet, pour que les invités n’attendent pas trop pendant qu’on fait les photos, nous avons demandé à notre équipe de choc de les accompagner au “parking de ralliement” tranquillement… Puis, de leur donner les nœuds pour les voitures, tranquillement.

Les invités commencent donc à partir, je dis à Mr Black qu’il est temps qu’on aille au cloître pour commencer les photos. Le cloître, c’est l’ancien jardin du couvent des dominicains qui officient à la basilique et que j’adore… Un style romantico-médiéval à souhait !

Là, ma sœur me prend par le bras et me chuchote : “Il y a une petite fille, derrière moi, qui supplie sa maman de la laisser faire une photo avec la Princesse. Elle m’a demandé si, éventuellement, tu accepterais…”. Tu imagines ma réponse. La princesse s’est donc agenouillée à côté de la mini-princesse, pour immortaliser le moment ! Et j’ai pris mon 3ème shoot de bonheur. L’émotion sincère, dans le regard de cette petite puce, quand je lui ai fait un bisou et qu’elle est repartie avec sa photo, c’était juste énorme pour mon cœur de jeune mariée !

Je partage avec toi ce moment, bien que la photo soit loin d’être top…

Bisou Princesse

Bon, c’est pas tout, mais faut y aller !

On traverse le parvis pour rejoindre l’entrée du cloître, qui se situe dans l’office du tourisme et là : le drame ! “Le cloître sera fermé ce jour à partir de 16h”. Il est 16h15, et à l’intérieur, on voit qu’ils sont en train d’installer un mariage. Mariage qui a privatisé tout le cloître…

Tu te souviens de ma tête, quand je me suis rendu compte que j’avais oublié mon bouquet ? Tu prends la même, elle colle parfaitement à ce moment-là aussi. Mais Mr Black n’allait pas laisser sa toute jeune épouse déçue comme ça. Il court avec l’un des cameramen jusqu’à l’hôtel qui privatise la cour, pour demander l’autorisation de nous laisser entrer 20 min pour faire nos photos. Autorisation obtenue ! Je respire !

Et c’est parti pour les 20 minutes les plus à l’aise de notre vie.

  • “Là tu lui montres le ciel”
  • “Prend-lui la main et regarde son alliance”
  • “Vous marchez, eeeet… Stop !”

Bon, je dis ça, mais on s’est bien prêtés au jeu et finalement, on était bien contents qu’il n’y ait pas de touristes avec nous. Allez, juste pour toi, un petit aperçu : 

Le cloître

La mariée
Portrait

Allez hop, on remonte dans la voiture pour aller chercher notre cortège !

C’est à 30 mètres du parking que ma maman m’appelle : elle est à la maison, elle cherche ses chaussures de secours ! “Euh, je t’explique, on est là dans 2 minutes et on met le cortège en route : grouille !!”

On arrive au rond point devant la maison, les voitures ont commencé à se mettre en file dans le parking. On leur fait signe de rester où elles sont, mais tu t’en doutes, elles commencent déjà à se positionner derrière nous, en klaxonnant bien sûr. Dans un rond point ridiculement petit, la voiture de ma mère ne sort toujours pas. On est donc obligés de libérer la route, et en avant pour le concert de klaxons !

300 mètres plus loin, il y a un autre rond point. Nous faisons donc demi-tour, et là, forcément, plus personne ne comprend. Je vois encore leurs têtes, qui tout en klaxonnant, nous regardent repasser dans l’autre sens ! Cela aura au moins suffit à ma maman, qui sort à l’instant de chez moi !

On bouche tout le centre-ville à nous tous seuls, on roule à 30, on klaxonne, bref on embête bien le monde. Le cameraman commence à nous doubler, pour avoir des prises de vue, grâce à une “Go-Pro” ventousée sur le côté de sa voiture ! Moi perso, j’aurais pas osé… Mais ma foi, il n’a pas l’air d’avoir peur pour sa caméra.

Il se transforme même en agent de circulation, bloquant un rond-point pour que le cortège ne soit pas séparé ! Notre cascadeur/cameraman remonte petit à petit la file des voitures, toujours avec sa caméra-ventouse, mais au moment où il passe à notre niveau, on voit le 2ème cameraman sortir la tête, le torse et s’asseoir comme si de rien n’était sur la portière, en double file sur la nationale, pour filmer le cortège ! On peut dire qu’ils auront donné de leur personne. Ça fait partie des moments qu’on a hâte de découvrir, les moments où tu ne sais pas du tout ce que les gens ont fait quand la caméra est passée, la surprise totale !

Un petit quart d’heure plus tard, on arrive au domaine, tous entiers.

Jusque là, tout c’est magnifiquement bien passé. Pas de couac, un temps exquis, beaucoup d’émotion… On va pouvoir respirer et se décontracter avec un bon verre… Mais oui, bien sûr ! A très bientôt, pour la suite de notre tournage.


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



12 commentaires sur “Mon mariage Cinéma : Les 1ères photos et mon cortège”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *