Joyeux anniversaire !

Aujourd’hui est un jour un peu particulier.

Enfin, pour moi. Parce que vois-tu, c’est mon anniversaire ! Et comme chaque année, c’est un moment assez déprimant. A cause de mon âge canonique, bien sûr. Mais pas que. J’ai toujours le blues, ce jour-là, je ne sais pas pourquoi… Enfin si. Par exemple, je rêve d’un gâteau d’anniversaire comme celui-là : 

So sweet cake

Crédits photo : So Sweet Cake

Mais bon, je ne peux pas me l’offrir. Alors, pour me venger, je ne vais pas te parler de mode, aujourd’hui. Je vais même t’infliger un petit moment « Me, Myself and I ». Non, ne pars pas ! En fait, je vais en profiter pour te remercier. Promis, la semaine prochaine, on parlera Salon du Mariage et tout et tout. Sans rancune ?

Allez : Cinq… Quatre… Trois… Deux… Un…

C’est parti pour la séquence Émotion !

Au commencement

Au commencement était une future mariée, exactement comme toi.

Stressée, absorbée par des préoccupations un peu futiles, mais heureusement, ramenée régulièrement sur terre de force par Hombre.  Pourquoi ai-je commencé à écrire ? A vrai dire, mon mariage en 2 temps – participatif – à petit budget – à distance était un tel Ovni, que j’avais sans doute besoin d’en parler, pour me rassurer. Mettre en mots, ça permet de prendre un peu de distance, de clarifier ses choix et ses priorités.

Pourquoi écrire pour Mademoiselle Dentelle ?

Parce que le ton de Anne, naturel, décomplexé et plein d’humour me plaisait. Parce que son blog était plus proche de moi, une fille un peu barrée normale. Une blogueuse mariage qui titre « Moi, me marier ? Jamais ! », ça me plait. Loin des superbes images à la Style Me Pretty, elle proposait des articles pratiques, dans lesquels je me reconnaissais bien.

Quand je lui ai proposé mon Ovni – que je n’ai d’ailleurs osé proposer qu’à elle – elle ne m’a pas ri au nez. Au contraire, elle était super enthousiaste ! On était presque voisines, on s’est donc rencontrées en live. Et j’ai fait la connaissance d’une fille saine, généreuse, pas parfaite, hyperactive positive. Et donc, au départ, j’ai écrit pour elle.

En seulement 4 mois  de temps, entre ma 1ère chronique et mon mariage, j’étais devenue accro.

Accro à l’écriture, bien sûr, mais aussi à tes commentaires super sympas en général. Accro à la wedding blogosphère, dont je ne voyais que les bons côtés. Je n’imaginais pas arrêter, tout en ayant conscience du caractère immature de cette envie. N’étais-je pas en train de me taper un bon gros wedding-blues, tout simplement ? Mais non. Il y avait de cela, bien sûr, mais pas seulement. Chercher des idées pour te présenter mon parcours, de manière à ce que mon expérience te soit utile à toi aussi, j’adorais ça.

J’ai donc commis un article, dans lequel je te disais piteusement au-revoir et qui t’expliquait combien j’allais être triste de ne plus t’écrire. Dans le titre, il était même question d’une plume que je n’arrivais pas  à reposer, je crois.  C’était très mauvais émouvant. Il n’a jamais été publié (heureusement !). Un mail de Anne, intitulé « Tu veux continuer ?? » a été pour moi le début d’une grande aventure.

Un autre monde

Depuis que j’ai officiellement rejoint l’équipe de Mademoiselle Dentelle, je découvre un autre monde.

L’envers du décor de la planète wedding, où tout n’est pas que roses et paillettes, non non ! C’est même un monde parfois cruel, dur, où règne une concurrence féroce qui t’échappe sans doute, comme à moi quand j’étais simplement une future mariée. Et c’est tant mieux.

Mais c’est un monde passionnant.

Même si je doute tout le temps souvent, j’aime imaginer que je t’aide à trouver la robe qui fera de toi la reine d’un jour. Je m’amuse follement à dénicher des caleçons originaux pour ton tout nouveau mari. Parfois, je t’agace, parce que je ne pense pas comme toi. Pourtant, si je suivais la logique commerciale le côté obscur de la Force, je te caresserais toujours dans le sens du poil… Mais je t’aime trop pour ça. La preuve : quand on est samedi et qu’il pleut, je pense à toi. J’espère que si tu te maries aujourd’hui, tu as prévu un parapluie, et que tu ne seras pas trop déçue…

Quand tu deviens chroniqueuse ou que tu partages ton mariage sur Mademoiselle Dentelle, je t’aime encore plus. Tu es géniale !

Ton mariage devient un vrai film à suspense. Tu imagines un Save the Date explosif, tu fais toi-même ton wedding-cake ou ta robe de mariée. Tu me fais pleurer de rire ou d’émotion, quand je te relis avant de publier ta chronique ou ton témoignage… Parfois, tu deviens même une pro reconnue dans le monde du mariage. Dans ces moments-là, j’avoue, je suis assez fière d’être la chroniqueuse vintage, celle qui t’a en quelque sorte ouvert la voie. Parce que tu es douée. Régulièrement, tu parviens à m’étonner de tout ce que tu peux faire avec presque rien, ou de toute la modestie que tu sais conserver, quand tu as presque tout. Tu as même réussi à me faire aimer Facebook, c’est dire !

Toutes mes excuses…

Parce que je suis très loin d’être parfaite, je tiens à présenter toutes mes excuses…

  • A toi, lectrice, à qui je n’ai pas fini de raconter mon mariage. J’avais notamment prévu un article qui t’expliquerait ce qu’était un Temps de prière, et un autre sur ma première Précieuse (à propos, je revendique le copyright sur ce terme).  Je n’en ai jamais eu le temps. Mais je sais qu’un jour, j’y arriverai ! On peut rêver…
  • A Alice, Madame Lutine, chargée de relire mes chroniques puis, plus tard, mes articles Mode, bourrés de photos et d’expressions latines incompatibles avec les résultats de recherche Google. Aujourd’hui, je sais l’enfer que je t’ai fait vivre.
  • A vous, « mes » géniales chroniqueuses, qui persistez à m’écrire le mot « témouine » dans vos billets. Abomination que je persiste à supprimer impitoyablement.
  • A toi, Hombre. Pour supporter presque stoïquement de me voir assise derrière mon écran au lieu de passer l’aspirateur. Je t’aime.
  • Et enfin à toi, Anne. Pour toutes les questions que je te pose tous les jours, en vraie béotienne de la Com’ et de l’informatique. Et pour mon manque quasi pathologique de confiance en moi, que tu tolères patiemment.

J’ai conscience d’avoir encore énormément de progrès à faire. J’y travaille, promis.

… Et un immense merci !

Parce que c’est bien la 1ère fois de ma vie que je travaille aussi pour le plaisir. Et que ça change tout !

Pour ça, je te dois un immense merci…

  • A toi, qui exiges me réclames des articles sur des sujets peu abordés d’ordinaire par les blogs.
  • A toi, qui t’empresses de me montrer une photo de ta robe sur ton portable, quand tu me croises dans une Soirée Dentelle, comme si mon avis était important…
  • A toi qui supportes mes délires ou mes coups de gueule.
  • A toi qui, de temps en temps, m’appelles à l’aide : « Madame Tango, je me marie dans 3 semaines et c’est l’horreur, j’ai pris un méga coup de soleil et j’ai une robe bustier, que faire ? » (elle se reconnaîtra). Si toi aussi tu as un méga coup de soleil, mon mail est ici
  • A toi qui deviens parfois chroniqueuse* et que j’adore relire.

Et bien sûr à toi, Anne, qui fourmilles sans cesse de projets et d’idées pour améliorer encore ce blog, et sans qui rien de tout cela ne serait arrivé ! Si je suis aujourd’hui une jeune mariée heureuse dans ma vie perso et dans ma vie pro, c’est grâce à toi. Merci de ta patience, et de ta confiance.

Oups. On sonne à la porte.

C’était un livreur, avec un joli bouquet. Dessus, il y a une petite carte. Hombre a écrit : « Un mari ne se souvient jamais de l’âge de sa femme, mais de son anniversaire, toujours. » C’est bizarre… J’ai plus du tout le blues, là !

* Si toi aussi tu as envie de m’écrire le mot Témouine, inscris-toi au coaching Dentelle. C’est gratuit, et tu seras avertie de notre tout prochain appel à candidatures pour devenir Chroniqueuse !

 



42 commentaires sur “Joyeux anniversaire !”

  • En tant que lectrice, en tant que chroniqueuse, en tant que future mariée consciente qu’elle fait des fautes de goût au quotidien et flippé d’en faire le jour J, pour tout ce que tu nous donnes au quotidien et pour le réveil de ce matin avec ce bel article qui me donnera le sourire pour la journée, pour tout ça: Merci Madame Tango <3

    • Adorable Sandrine,
      Ton petit mot me fait prendre conscience d’un lamentable oubli dans mes remerciements. Merci à toi, donc, et à tous les créateurs formidables que ce job me permet de découvrir et d’apprécier ! <3

  • Bon anniversaire Madame Tango! Très bel article, moi j’aime bien tes conseils (même si je me suis déjà mariée) et t’avoir comme relectrice! (Donc si j’ai bien compris pour les prochains articles on écrit toutes en espagnol avec le mot « témouine » plein de fois dedans, c’est bien ça? 😉 )

    Et tu as bien de la chance d’être gâtée par un si gentil mari! Je te souhaite une très belle journée avec un bon gros gâteau (miam!), même si ce n’est pas celui sur la photo!
    🙂

  • Un très bon anniversaire !
    Cela ne fait que quelques semaines que j’ai commencé à errer sur la wedding blogosphère (et que j’ai découvert ce que signifient ces mots) mais j’ai pu d’ores et déjà apprécier tes billets, et tes conseils !!!
    Merci d’exister et de continuer à nous faire rêver avec des tenues magiques notamment !

    • Bienvenue sur la planète wedding, alors 🙂 Si tu as des envies de sujets particuliers, tu peux me les proposer par mail, je me pencherai dessus avec grand plaisir !

  • Happy birthday! et merci à toi pour toutes tes chroniques! tu as plaisir à écrire, et pour ma part j’ai plaisir à te lire, alors surtout continue et ne change rien!

  • un joyeux anniversaire melle tango.
    un grand merci pour tous les conseils que tu as donné, cela m’a bien aidé autant que ceux de anne autant que tous les billets des chroniqueuses pour mon mariage.
    si il a été fabuleux c’est aussi grace à vous toutes .
    j’aurais aimé etre chroniqueuse comme toi. meme aujourd’hui mariée je continue à lire ce blog.
    merci

  • Un très joyeux anniversaire Madame Tango! Déjà mariée, je continue à lire avec plaisir tes bons conseils et tes chouettes articles! Je ne m’en lasse pas!
    Merci! Je te souhaite une très belle journée! Et bravo à ton homme! 🙂

  • Alors je m’offusque ! Je proteste! Je ne suis pas d’accord ! On avait voté, et on avait dit que « Témouine, bon ok, celui là je le laisse »

    Mais sinon très bon anniversaire toi M’dame Tango !(et arrête de parler de ton âge canonique, c’est 40ans chez la femme, tu as encore du temps devant toi! 😉 )

  • Oups, j’en ai limite les larmes aux yeux…
    Gefeliciteerd comme on dit ici – oui, oui, on te félicite ainsi que tous tes proches… je ne sais pas vraiment de quoi, peut-être d’avoir réussi une année de plus… Mais dans ton cas, je te félicite de ton travail, de tes conseils et de ton respect de la langue française 🙂
    (Sinon, je réfléchis encore à t’envoyer un mail, parce que j’ai plein de questions sur les accessoires pour aller avec ma robe de princesse… Mais je vais peut-être attendre un peu, j’ai encore 11 mois avant le mariage :))

  • J’adore vous lire c’est vrai c’est une drogue au quotidien…
    Le 14 septembre je serais mariée mais je continuerais à vous lire avec un immense plaisir …
    Bon anniversaire Madame Tango 😉

  • Très émouvant cet article!

    Merci à toi en tout cas pour tous tes articles, toutes tes idées et tes batailles anti « témouines »!

    Juste merci!

  • Joyeux anniversaire Madame Tango et merci pour tes articles qui sont très intéressants. Moi aussi je lirai encore le blog après mon mariage car c’est toujours sympa d’y lire les chroniques.

  • Joyeux anniversaire Madame Tango.

    On prends tous, tes excuses, tes mercis, tes coups de gueule, tes coups de cœur et on les aime!!!

    Et la classe Hombre!!

  • ¡ Feliz cumpleaños !
    Mais oui on les aime tes chroniques, même quand on a des goûts très différents, ça donne toujours des idées !
    Et heureuse d’apprendre que toi aussi tu grinces des dents à chaque apparition du mot témouine, comme quoi on a quand même des points communs ! On devrait lancer une pétition sur l’éradication de ce mot sans existence légale (ou du moins académique)…

  • Chère Mme Tango,
    Votre chronique du jour m’a émue… Vraiment… Certes, je suis assez émotive et encore plus quand je suis naze (marathon boulot – déménagement, c’est pas un bon mélange…). Donc bref, j’ai eu la larme à l’œil…
    Je suis le blog de Mlle Dentelle depuis quelques mois et je suis devenue accro aux chroniques de ces futures mariées qui sont des femmes normales avec des problèmes, des doutes et un humour décapant…
    Merci pour tes chroniques mode (surtout pour celle sur les robes de princesse !!!), merci d’avoir partagé ton mariage et ses préparatifs, merci pour tout… Mais surtout, merci de nous montrer que personne n’est parfait, de l’assumer, de tourner en dérision tes prises de tête… En bref, merci d’être TOI….

      • Pleurons à 2 alors !!! Mais sache que je me retrouve dans bien des situations que tu décris (surtout pour la confiance en soi…). C’est aussi pour ça que j’aime ce blog : les filles sont normales (encore ce mot !)…

  • Oh… ♥ Joyeux anniversaire Mme Tango (et bravo Hombre pour cette douce attention, au passage !), et surtout : bonne continuation ! Mais pas de doute : c’est bien parti ! 😉

  • Joyeux anniversaire en retard Mme Tango. Merci à toi, à vous toutes, pour vos articles, qui m’auraient bien aidés pour mon premier mariage (il y a 10 ans), et qui m’aident beaucoup pour le nouveau ! 😉

  • et dire que j’ai failli rater ça ! heureusement que tu as mis le lien dans ma prochaine chronique 😉 effet émotion réussi avec brio… joyeux anniversaire Madame Tango, et continue à nous émerveiller et à nous faire rire ! ps : et longue vie aux témouines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *