La futilité du mariage m'est indispensable

Ces derniers temps, bien loin des belles robes et des pompons, tes chroniqueuses préférées ont senti le besoin d’aborder des sujets plus profonds. Comme la mort, la maladie, mais aussi l’amitié ou les répercussions des préparatifs sur leur couple.

Et c’est vrai. Même si « Youpi ! Tu te maries », ta vie ne se transforme pas d’un coup en une grosse bulle magique, où tout le monde il est beau ! Non non. Ta vie, elle continue. Avec ses hauts, peut-être un peu plus hauts… Et ses bas, parfois encore plus bas !

Par exemple, quand tu t’aperçois (scandale !) que ton mariage n’est pas la priorité absolue de tout ton entourage. Quand tu dois composer avec des personnes toxiques, comme une affreuse belle-mère.

Et si, par bonheur, ton mariage est à la hauteur de tes rêves, tu auras peut-être du mal à redescendre de ton nuage !

Je ne sais pas toi, mais moi, dès le début des préparatifs, je me suis transformée en Reine de la futilité.

déco table mariage

Crédits photo : What Shanni Saw

J’en passe, des heures et des heures à chercher le meilleur pliage de serviettes possible ! Ou à fignoler un plan de tables périlleux… J’ai même développé une curieuse allergie à tout ce qui me rappelle à la dure réalité ! Mon banquier s’inquiète. Et mon patron envisage de restreindre mon accès internet aux seuls sites professionnellement utiles !

Jusqu’à Hombre qui commence à trouver que vraiment, ce mariage prend beaucoup trop de place. S’il avait su, il aurait opté pour un mariage-surprise : « Chérie, enfile cette jolie robe ! On va au mariage d’un ami ». (Bon, il est vrai que ce sont en général plutôt les femmes qui osent.)

J’ai bien conscience que ce n’est pas tout-à-fait normal de se prendre la tête 100 ans sur des détails que personne ne verra de toute façon. Et je suis à peu près sûre que pour toi, c’est pareil.

Mais moi, en plus, je le revendique ! Ma futilité, j’en ai besoin.

escarpins jaunes mariage

Crédits photo : Anna Sawin Photography

Entre les soucis financiers, les décès qui nous frappent, le handicap d’un de mes enfants, j’ai besoin de cette bulle de légèreté. Elle me permet de remonter de temps en temps respirer à la surface. Pour mieux replonger et affronter « la vraie vie ».

Oui, j’adore te parler de robes, de chaussures, de déco ! Je me plonge avec délices dans la dentelle et les paillettes. Parce que (c’est fou, non ?) pendant ce temps, j’oublie. Que papa ne sera plus jamais avec nous. Que mon fils n’a peut-être pas d’avenir. Pour quelques minutes ou quelques heures, j’oublie…

Et même, tu sais quoi ? J’aime ce stress qui me réveille parfois en pleine nuit : « Et si jamais il pleut ? Il faut que je trouve un lot de parapluies transparents ! » C’est si futile. Et c’est justement ça qui est bon !

Et toi ? Tu t’évades aussi dans tes préparatifs ? Toi aussi, tu préfères préparer un mariage qu’un enterrement (je blague) ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



26 commentaires sur “La futilité du mariage m'est indispensable”

  • Oh j adore les préparatifs !!!
    Bon la réalité de mr le budget me fait vite ramener à la réalité pour éviter les choses futiles !!!

    Je crois que mon patron aussi devrait me restreindre internet !!! Mais j ai mon téléphone !!! Et la c est mon homme qui voudrait le jeter par la fenêtre !!!

    Profites bien de cette bulle tu en as besoin

  • Oh comme je comprends … Moi aussi c’est cette bulle qui m’aide à tenir le coup chaque jour face à un boulot qui me rend malade (dans le vrai sens du terme …) et dans lequel je m’éteints jour après jour.
    Mon chéri me laisse dans mon délire il sai à quel point ça me fait du bien ! Et puis je suis comme toi je n’ai plus mon papa non plus …
    Vive notre bulle, vive la douceur des couleurs pastels, vive le tulle, la dentelle les paillettes !!

  • Je crois que l’on est toute pareille en fait le mariage ns rend futile et c’est bien comme tu le dis c’est une vrai bulle de bonheur et d’évasion où l’on oublie tout le reste. Moi j’ai été gréffée du rein en Octobre dernier je suis restée 2 jrs en réa dc là je ne pouvais rien faire d’autre qu’attendre mais si tôt qu’on m’a remonté dans ma chambre normal j’ai continuer à faire mes FP j’avais pris une connection internet et je continuais à lire les blogs mariages et à choper de jolies idées par ci par là, grâce à ça c’est comme si je n’étais plus malade à l’hôpital et… je suis sortie de l’osto au bout de 9 jours au lieu des 2 ou 3 semaines habituel. Les médecins et ma famille n’en revenait pas de ma forme ma mère m’a dit: « Je pense que si tu avais eu une angine tu n’aurais pas été moins fatiguée!! » Et b’hien moi je suis persuadée que c’esy grâce à l’univers futil du mariage que je me suis retapée si vite!! Dc oui c’est bon pr le moral et la santé!!

  • Comme tu as raison Mlle Tango ! Pareil, les blogs c’est mon meilleur calmant, quand les parents deviennent trop lourds ou ne le sont pas assez, quand j’imagine mon mariage avec 300 personne dont les 3/4 que je connais à peine… Oui, tu as raison, on s’évade en réfléchissant à mille détails. Alors peut-être qu’il n’y a que nous qui les verront ce jour-là, ces détails, mais je ne peux m’empêcher de me dire que lorsqu’on jettera un coup d’oeil à tous ces petits détails, ça sera aussi rassurant le jour-même… Ou bien ??!!

  • Je vois que je ne suis pas la seule à préparer mon mariage au boulot….. 😉 oups !
    Moi aussi je vois mon mariage comme une bulle de légereté, une parenthèse merveilleuse. J’adore les préparartifs, me prendre la tête sur des futilités, parce que CA FAIT DU BIEN ! Ces dernières années n’ont pas été toutes roses et moi aussi j’ai perdu mon papa il y a peu… donc oui, je passe des heures sur Internet. je trouve un millier d’idées, en abandonne 90% en cours de route, me pose des questions pas du tout existentielle et c’est génial ! Comme toi Mademoiselle Tango, je revendique la futilité !

  • Ce fut pareil pour moi lorsque j’ai préparé mon mariage. C’est d’ailleurs l’unique chose de bien qui m’est arrivée cette année là. En préparant mon mariage, j’ai appris que je ne pourrais pas avoir d’enfant(ménopause précoce) et que ma mère avait un cancer très avancé. Et moi je me suis plongée dans les moindres détails de mon mariage. Et ça m’a aidé toutes ses futilités à ne pas sombrer !!!
    C’est sûrement pour ça que j’aime toujours autant les mariages, pour m’évader des choses tristes et de mon travail qui me fait côtoyer chaque jour la maladie, la souffrance et la mort.
    Alors, vive les mariés !

  • oui, mlle Tango, c’est normal que cette bulle te soit necessaire. Moi aussi, c’est pour moi un chouette échapatoire aux problèmes que je n’ai pas. Mais attention les filles!!! Une fois que le « Oui » est dit, que la fete est finie, que la bulle est pas loin d’éclater… qu’est-ce qui vous permettra alors de vous évader? vers quel gouffre de temps et d’argent vous tournerez vous? est-ce qu’on va toutes devenir wedding planneuse parce que, vraiment, organiser un mariage est un parfait échappatoire? Moi, ça m’inquiète… j’ai la trouille du wedding blues alors même que cette bulle ne m’est pas « nécessaire », alors pour vous qui avez des vies compliquées… qu’allez vous devenir???

  • Je suis d’accord avec vous sur cette bulle, cet échapatoire.
    Pour autant, Myrabelle a raison selon moi, et il faut parfois savoir anticiper l’avenir.
    En ce qui me concerne; cela m’angoisse quelque peu…

  • Je te comprends Mlle Tango!
    Je suis redescendue dans ma famille pour dire pour rendre un dernier hommage à ma grand-mère, et parler du mariage m’a permis de voir le côté rose de la vie.
    Surtout que, hasard de la vie ou pas, nous avons décidé après ceci de changer le lieu du mariage… à plus de 700km!

    C’est vrai qu’après le mariage, il va y avoir une baisse de futilités-bulles-paillettes-déco-etc.
    Et j’ai une énorme trouille!

  • Merci pour cet article qui explique joliment pourquoi on se plonge la tête la première dans notre petit univers (quitte à ne pas décrocher même après le mariage ;). Les autres ont parfois du mal à comprendre qu’on puisse s’enthousiasmer autant pour une déco, un plan de table ou de belles photos… mais combien de fois dans notre vie pourrons nous en toute impunité nous réfugier dans un monde où le bonheur et les belles choses prédominent ??

  • C’est tellement bon…Pourquoi s’en priver??? La chaussure parfaite, la déco parfaite, la bonne couleur…J’ai ressenti un grand vide quand le mariage a été fini…Bon courage dans les épreuves et bonne futilité dans les préparatifs!

  • ça fait un bien fou de se réfugier dans un monde de bisounours quand on en a besoin. A condition de savoir aussi remettre les pieds sur terre.

  • Bonsoir les filles, je suis ravie et soulagée de voir que je ne suis pas la seule à avoir tant besoin de ma bulle ! 🙂 Pour répondre à la question de Myrabelle et aux angoisses de Tish et de Pimprenelle, je suppose que pour la suite, il n’y a qu’un autre « grand projet » qui puisse nous aider à redescendre sur Terre en douceur (la rénovation de notre maison, pour moi) 😉

  • Elle m’est indispensable également.. Elle me permet de m’envoler de mon quotidien et de mon travail très dur nerveusement (lorsque que je ne glane pas sur sites & Co).
    Finalement les grands projets sont toujours mes moteurs, j’en ai besoin, c’est vital ! Et là, c’est une bulle magnifique, tellement de bonheur en barre ^^
    Et j’essaye de ne pas trop pensé à la suite, même si des projets, nous en avons déjà plusieurs ;D

  • 😀
    Pour ma part, j’opterai bien pour le projet bébé… Ou alors déménagement ailleurs qu’en Ile de France… On pense à se rapprocher de plus en plus de ma famille. Et partir loin du stress, dans un cadre plus en harmonie avec nos envies!

  • Le mariage, c’est bien la seule occasion d’être futiles et de le se faire pardonner. Nous sommes aussi futiles avec notre mariage (enfin… forcement je le suis un peu plus que mon « futur ») et pour les même raisons que vous avez cité précédemment. Mais ça fait du bien. Et puis aussi parce que oui parce que notre mariage c’est THE jour de notre vie et que le pliage des serviettes, l’étiquette des marque places ou la couleur du noeud du livret de messe ça prend une place importante. Cette journée on ne la vivra qu’une fois, et même si tout le monde s’en tape des boites à cadeaux qu’on offrira aux invités pleines de macarons ET qu’on a eu tant de mal à dénicher (parce qu’à la fin de la soirée les macarons tout le monde les aura avalés et qu’en rentrant chez eux, chacun des invités mettra la belle boite illico à la poubelle), c’est nos souvenirs qu’on construit là. Notre journée de mariage, c’est le jour ou le temps s’arrête un court instant pour oublier les tracas du quotidien et ne penser qu’à nous. Cette journée (en toute logique) on ne la vivra qu’une fois et dans quelques années nous, les mariés, on s’en souviendra de la beauté des tables et de la tête de nos faire part. Parce qu’on prépare notre mariage plein de bonheur, pour ceux que ça intéresse et qui veulent rentrer dans notre bulle, la porte est ouverte. Pour le reste, peu importe ceux qui pensent que nous sommes futiles: pour cette fois, pour cette année de préparation, pour nos souvenirs de toute une vie, je me fous totalement d’avoir leur approbation. Moi, j’aime ça!

  • Merci Miss Tango pour ce magnifique post auquel j’ai préféré prendre du temps pour répondre.

    Déjà parce que nous aussi l’handicap est une chose que nous connaissons bien. Ma fille et l’aînée de mon Futur sont handicapées.
    Et on a eu pas mal de galères avec nos autres enfants aussi.

    Du coup, entre les deuils difficiles et subits qui nous ont frappés en début d’année, plus tout un tas de petites galères pénibles, les préparatifs sont pour moi une bouffée d’oxygène, une bulle que je m’amènage et à laquelle je consacre beaucoup de temps.
    Bien plus futile que les dossiers de la MDPH, les inscriptions dans les instituts où ma fille terminera sa vie, les factures qui s’enchainent, le stress du boulot qui va grandissant.

    Qu’il est bon de se prendre la tête pour la couleur ou le pliage des serviettes, les dragées, la couleur des chaussettes du marié, les trucs que je vais me mettre dans les cheveux, la déco de salle. Ca fait un bien fou!

    Comme je dis souvent: « laissez-moi descendre du train, souffler un peu, récupérer, et promis, je prends le prochain qui arrive »!

    Allez, on ne culpabilise pas et on continue à se tracasser pour des futilités qui nous éloignent du quotidien, de ses souffrances et inquiétudes.
    Mais bien entendu, on les retrouvera dès le lendemain du D Day, mais en attendant, on se sera refait une santé et on sera plus fortes pour affronter tous les soucis que la vie nous a imposés 😉

    Faut connaître tout ça pour comprendre.

    • Aaah voilà pourquoi je me sens assez proche de toi depuis le début que je te lis, Mademoiselle Diane 😉 Je me disais aussi : « il y a des affinités qui ne s’expliquent pas », et je me sentais même vaguement ridicule, mais là, je comprends mieux 🙂 N’hésite pas à me contacter en mp, si tu veux parler du handicap ou si tu as besoin d’un coup de main pour un renouvellement MDPH, ou quoi que ce soit d’autre. Comme tu le dis très bien, faut connaître tout ça pour comprendre, et on peut s’entraider, je crois 😉

  • Merci pour ta réponse Miss Tango;) Et oui, je me disais la même chose, surtout que si « La Grande Dame » ne fait pas partie de mon couple, elle est très présente dans ma famille, même en remontant sur 3 générations avec un très illustre aïeul! Du coup, je ne disais rien, mais n’en pensais pas moins 😉

    Merci pour ton aide, pas vraiment besoin mais pour papoter, écouter, partager dans les 2 sens, c’est volontiers;)

    Merci à toi !!!

      • ma mgrand-mère m’a dit un jour: la vie est un sourire entre deux larmes, c’est devenu ma philosophie. prends ce qui est bon quand ça se présente, ça te donnera le courage et la force de supporter le reste! bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *