Mon mariage civil improvisé en blanc et bleu : la sortie de la mairie

Je sais ce que tu te dis : “dis donc, Madame Paris-Paris, elle a mis du temps à nous raconter son mariage mais maintenant qu’elle est lancée, on ne l’arrête plus…” !

Et bien oui, j’ai pensé que tu avais envie de voir plein de photos alors j’essaye d’aller un maximum dans les détails pour t’en montrer et t’en dire le plus possible.

Nous voilà donc mariés.

Nous quittons alors la salle des mariages pour laisser place aux suivants. Il est 10h40. Les couloirs de la mairie sont désormais vides et nous avons du temps avant notre réception puisque nous prévoyons un déjeuner tardif. Nous nous prêtons donc au jeu des photos dans les majestueux escaliers de la mairie.

Mâ Fabio & Jonathan Août n° (111)

Crédits photo : Claude Duballe

Une sortie sous les confettis

Nos proches nous attendent dehors et nous les rejoignons pour la traditionnelle “sortie des mariés” !

J’adore ces photos :

Mâ Fabio & Jonathan Août n° (119)

Crédits photo : Claude Duballe

Mâ Fabio & Jonathan Août n° (121)

Crédits photo : Claude Duballe

Photo personnelle 1

Crédits photo : Photo personnelle

Photo personnelle 2

Crédits photo : Photo personnelle

Mâ Fabio & Jonathan Août n° (122)

Crédits photo : Claude Duballe

Mâ Fabio & Jonathan Août n° (123)

Crédits photo : Claude Duballe

C’est un moment très convivial. Je fais rire la galerie en leur faisant remarquer que j’ai trouvé une technique imparable pour ne pas répandre les confettis sur le sol.

Photo personnelle 3

Crédits photo : Photo personnelle

Un lancer de chaussures ?

Pendant, une minute, je fais croire à mes copines qu’il n’y aura pas de lancer de bouquet mais un lancer de chaussures !

Mais non, je les aime trop pour en faire don…

Mâ Fabio & Jonathan Août n° (126)

Crédits photo : Claude Duballe

Je lance donc mon bouquet sur le parvis de la mairie et, malgré une petite tricherie puisque je tente de le lancer en direction d’une de mes copines, c’est l’une de mes cousines qui le rattrape.

Mâ Fabio & Jonathan Août n° (129)

Crédits photo : Claude Duballe

Tout le monde est impatient de savoir où nous allons déjeuner. Ils savent que la réception n’aura finalement pas lieu chez mes parents mais ils ignorent que nous avons loué un joli château. Nous leur donnons juste l’adresse en leur précisant l’heure du rendez-vous (le temps de faire la route jusqu’en Seine-et-Marne). J’espère qu’ils apprécieront l’endroit et que l’ambiance de la matinée perdurera.

Quant à nous, les jeunes mariés, nous rentrons chez nous à pied avec notre photographe (qui est avant tout un ami) pour récupérer les boissons, la décoration et les dernières choses à apporter sur le lieu de réception.

Mâ Fabio & Jonathan Août n° (142)

Crédits photo : Claude Duballe


Oui, j’ai préféré enlever mes chaussures car, une minute plus tôt, j’ai légèrement abîmé un talon sur les pavés. Mais je te remercie, mes escarpins vont bien !

Une fois la voiture chargée, direction la Seine-et-Marne et le village de mon enfance pour la suite des festivités.

Et toi, as-tu prévu un petit temps pour faire des photos à la sortie de ta cérémonie civile ? Feras-tu également ton lancer de bouquet à ce moment-là ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



26 commentaires sur “Mon mariage civil improvisé en blanc et bleu : la sortie de la mairie”

  • Vous êtes vraiment très beaux ! En plus ce sont les couleurs que nous avions aussi choisies à notre mariage et la Seine et Marne c’est chez nous ! Alors hâte de voir la suite de ton mariage !!

  • Voilà un mariage improvisé qui a du style ! En blanc et bleu ensuite (mes couleurs). Merci pour ces jolies photos. C’est toujours un plaisir si partagé.

  • vous êtes tellement beaux… Et le regard touché de ton mari, et ton merveilleux sourire…
    Et j’adooooore la pluie de confettis !

    (et sinon, je ne peux que valider le récit de mariage par tranche de 20 minutes, c’est trop bien de tout savoir ^^)

    • C’est vrai que toi non plus on te t’arrête plus ! Mais c’est chouette, car le même jour, j’étais aussi occupée à ma marier et grâce à ton récit, j’ai l’impression d’y être !
      Toi aussi tu as remarqué à quel point mon mari était ému?! Aujourd’hui, sa mauvaise foi lui fait dire que « non, pas tant que ça »

  • Sauvée ! Les escarpins sont saufs !!!
    J’adore vos photos très naturelles et joyeuses. Vous êtres trop beaux et vous respirez le bonheur !!!

    • Merci 🙂
      Ce sont vraiment mes photos préférées justement parce qu’elles sont naturelles et prises sur le vif.

  • Tant mieux si tu ne t’arrêtes plus de raconter ton mariage, moi j’adore te lire et voir vos jolies photos!
    La pluie de confettis c’est génial!! (j’ai confié à mes témoins la mission de s’occuper de la sortie de l’église mais j’espère que ça sera des confettis c’est tellement festif!!).
    J’aime beaucoup la dernière photo où tu portes tes escarpins (waouh!!) comme un bouquet!

    • Ahah, ce n’était pas fait exprès, mais c’est vrai que je les porte comme un bouquet !
      Pour les confettis, je ne pensais pas que ça rendrait si bien. J’espère que tu as subtilement suggéré à tes témoins que tu souhaitais des confettis?

  • C’est chouette les posts avec plein de photos, comme un roman photo, on a l’impression d’y être et de ressentir toutes vos émotions. Je vois que tu avais tout de suite prévu la paire de ballerine…

    • En grande fan de chaussures à talon, je sais que l’une des règles essentielles est de toujours avoir une paire de ballerines sous la main, au cas où ! 😉

  • Très chouettes photos ! Elles montrent une belle ambiance. Pour moi, il était hors de question de lancer mon bouquet : il se serait abimé et je ne voulais pas qu’il atterrisse dans « n’importe » quelles mains. Donc, le bouquet que j’avais confectionné (papier, tissu et …), je l’ai offert à ma soeur à la fin de la soirée.

    • Mes amies savaient que je souhaitais garder mon bouquet du mariage religieux fait-main (qu’elles m’ont d’ailleurs aidé à confectionner), et ça leur faisait apparemment plaisir que je fasse quand même un lancer.
      Je comprends tout à fait que tu n’ais pas voulu abîmer le bouquet que tu as fait toi même. J’en reparlerais plus tard mais finalement, pour le mariage religieux, j’ai confectionné un autre bouquet et j’ai trouvé une alternative au lancer pour ne pas causer de dégât puisqu’il était en perles.
      C’est en tout cas, une bien belle attention de l’avoir offert à ta sœur. Lui a-t’il porté chance?

  • Très joli texte, très jolies photos, mariés magnifiques !
    Vraiment je me régale à te lire, car tout comme Madame Gezillig, nous avons l’impression d’avoir été avec vous ce jour-là !
    J’adore la pluie de confettis, vos photos non posées, tes escarpins à la main, et le fait que tu aies voulu avantager une copine pour le lancer de bouquet !
    Je ne sais pas encore si je lancerai le mien, mais j’ai hâte de voir quelle alternative tu as suivie pour le bouquet du mariage religieux, car je n’en connais qu’une, sera-t-elle similaire à la tienne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *