Mon mariage à Paris entre tradition et modernité : en route pour l’église !

La matinée s’est bien passée. La maquilleuse et la coiffeuse m’ont transformée en reine de beauté (en toute modestie, bien sûr, mais il faut bien rendre hommage au travail extraordinaire qu’elles ont fait) et mes prestataires chouchous (Cynthia Cappe et Entre Amy Studio) ont immortalisé ce joli moment.  

Il est maintenant temps de libérer la suite qui a accueilli mes préparatifs.

Un peu d’attente avant de me rendre à l’église

J’attends mes chauffeurs du jour : il s’agit d’un couple d’amis de la famille qui a accepté de nous conduire toute la journée dans leur jolie berline. Pour ce jour spécial, je ne souhaitais pas une voiture originale. Juste une jolie automobile noire chic.

Nous avons de l’avance et au moins 45 minutes devant nous pour arriver à l’église qui n’est qu’à 5 minutes car nous nous trouvons dans une rue parallèle. Nous attendons le signal de mon Papa qui est sur place, pour enfin arriver. Monsieur Ténébreux et moi souhaitons nous découvrir qu’une fois dans l’église.

Pfffffff, je suis impatiente mais, surtout, je commence à avoir faim. Et oui, il est déjà 15 heures et mon dernier repas où j’ai à peine picoré remonte à 10 heures ce matin.

Dans la rue où nous patientons encore, se trouve justement une boulangerie. Si tu avais vu la tête des boulangères et des clients en me voyant tranquillement acheter mes chouquettes… en robe de mariée !

La mariée dans la boulangerie ! // Photo : Cynthia Cappe

Crédits photo : Cynthia Cappe

Finalement, l’excitation me noue une nouvelle fois l’estomac et je n’arrive à manger que très peu. J’espère que, ce soir, je pourrais profiter du cocktail.

Il va être temps de commencer la cérémonie

Au téléphone, mon père nous indique que tous les invités sont installés à l’intérieur de l’église et que le cortège va bientôt y pénétrer à son tour.

Ouf, nous pouvons approcher doucement. Heureusement, l’entrée se fait à l’étage supérieur car, lorsque j’arrive au pied de l’église, mon beau Ténébreux n’est toujours pas à l’intérieur.

Nous profitons de ce court instant pour faire une petite retouche maquillage sous les yeux amusés de mon Papa.

Retouche maquillage avant l'entrée dans l'église ! // Photo : Claude Duballe

Crédits photo : Claude Duballe

Heureusement que nous n’avons pas commencé à l’heure car voilà mon frère, Monsieur Retard par excellence, qui accourt en criant à sa femme, qui elle porte de hauts talons, de se dépêcher. C’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité car tout le monde sait que toute seule, elle serait arrivée à l’heure, voir même en avance.

Je ne peux pas m’empêcher de le taquiner en lui faisant remarquer que nous avions inscrit une heure erronée sur le faire-part, juste à cause de lui et que, malgré tout, il a trouvé le moyen de ne pas être à l’heure.

La musique retentit…

Monsieur Ténébreux fait son entrée dans l’église au bras de sa Maman.

L'entrée du cortège et des mariés // Photo : Claude Duballe

Crédits photo : Claude Duballe

Ils sont suivis par le reste du cortège.

L'entrée du cortège et des mariés // Photo : Claude Duballe

Crédits photo : Claude Duballe

Tu remarqueras que, parmi les membres du cortège, seule ma mère n’a pas respecté le dress-code rouge. Et ce n’est pas parce qu’elle n’a pas trouvé de robe dans la bonne couleur puisqu’elle a cousu sa tenue elle-même…

Mais pas le temps de s’apitoyer sur ce détail car c’est désormais à mon tour de faire ma grande entrée…

L'entrée du cortège et des mariés // Photo : Claude Duballe

Crédits photo : Claude Duballe

La suite très bientôt !

Et toi, as-tu pensé à mettre une « fausse » heure sur le faire-part pour éviter les retardataires ? As-tu imposé un code couleur pour le dress-code ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



13 commentaires sur “Mon mariage à Paris entre tradition et modernité : en route pour l’église !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *