Mon mariage Cinéma : le vin d’honneur et notre 2ème shooting photo

Nous en étions à notre arrivée au Domaine.

Je vois à travers ma vitre que mon patron est là. N’ayant pas pu être à l’heure pour les cérémonies, il est venu tout spécialement après son voyage d’affaires pour nous féliciter (oui, j’ai un patron qui déchire) ! Je le salue, puis une jeune fille vient me voir et me dit : “Ne vous inquiétez pas, je les prends en charge à partir de maintenant.” Moment de solitude, je ne comprends pas de quoi elle parle. Soudain : “Aah… La baby sitter !”

[Aparté ON]

J’en profite pour te raconter mes déboires de garde d’enfants.

Ma baby-sitter a été choisie il y a de long mois, une jeune fille rencontrée sur un forum mariage, avec BAFA, une expérience d’Assistante maternelle, bref, géniale. Je prenais des nouvelles régulièrement, pour m’assurer de sa présence. Et puis, à un moment, plus de nouvelles… Et c’est à 1 semaine du mariage qu’elle m’annonce qu’elle ne sera pas là. Pour une raison légitime, j’en conviens, mais qui à priori ne datait pas d’hier. Donc j’étais franchement contrariée par ce manque de respect !

Mais vois-tu, dans ma détresse j’ai appelé la communauté Dentelle à l’aide,  et c’est une de mes amies chroniqueuses, pourtant de Paris, qui m’a trouvé une baby-sitter à Aix en Provence ! Décidément, l’entraide Dentelle assure !

[Aparté OFF]

Je présente donc la baby-sitter aux parents, qui sont, comment dire… Ravis ! Les enfants découvrent tout de suite les sacs “cadeaux” que je leur ai faits, ils sont super contents ! Je découvrirai dans la vidéo du mariage qu’ils ont joué une bonne partie de la soirée avec les claps et les caméras disposés sur leur table…

Cadeau enfant
Cinéastes en herbe

Le Maître d’hôtel vient se présenter, m’explique qu’il lance les rafraîchissements et que dès la fin des photos, on entamera l’apéritif. Quand je lui ai demandé s’il avait trouvé mon petit mot et mon cake-topper, il m’a fait extrêmement plaisir en me répondant que oui, et qu’il avait “rarement vu un mariage aussi bien organisé, où il n’y a plus qu’à poser ses affaires”. C’est tout bête, mais venant d’un professionnel, je trouve que ça récompense d’autant plus les efforts fournis !

Le propriétaire du domaine nous informe qu’il va nous conduire au champs de coquelicots, dans sa petite voiturette, pour faire les photos de couple et les prises de vue caméra :

mariée dans les coquelicots
les mariés
Amoureux
mariés de dos

Ne souhaitant pas que nos invités attendent trop longtemps, on a fixé une dead-line de 30min au cameraman et à notre photographe, pour les prises de vue coquelicots. De retour, on enchaîne sur les photos de groupes. Instant “mes joues ne vont jamais tenir le coup” ! Ma sœur sort ma fameuse “liste de passage”… Cette liste, je te la conseille sincèrement, pour plusieurs raisons :

  • Ménager les susceptibilités. Tu imagines le scandale si ton collègue Jean-Claude passe avant mamie, juste parce qu’il était au bon endroit au bon moment…
  • Avec ta liste, tu es sûre de n’oublier personne.
  • Tu gagnes un temps précieux, justement parce que tu n’a pas à chercher qui doit passer !

On regroupe tous les invités sur la pelouse où on fait les photos.

Ma sœur se colle une nouvelle étiquette : sœur/témoin/photographe et crieuse ! Elle appelle donc les familles par 2, ceux qui doivent passer et ceux juste après. Et alors là, ça dépote ! On fait une photo sérieuse et une photo “on fait les fous” (avec plus ou moins de réussite pour la deuxième). En 20 minutes à peine tout le monde est passé, on peut aller manger !

Juste pour toi, notre photo “de groupe” :

Famille unie

Le Maître d’hôtel donne le coup d’envoi de l’apéritif en nous servant un verre en premier. Et, chose que j’ai appréciée, à chaque nouveau plat qui arrivait, il venait nous le présenter. J’ai donc pu profiter de l’apéro comme n’importe quel invité et goûter à presque tout.

Comme on le prévoyait, l’apéritif est vraiment copieux.

La tapenade maison fait un carton et plusieurs invités viendront me demander en riant : “Mais il n’y a pas de repas derrière, j’espère.. ?” Comment dire… Il y a la plancha, qui vient d’être allumée et les brochettes commencent à être envoyées. Brochettes dont je sais pertinemment qu’elles sont justes divines, à tel point que, malgré la quantité prévue, elles partent à une vitesse folle et que les dernières se vendent très cher au marché noir ! Mon beau-frère, après avoir essayé en vain de voler son fils de 5 ans à coup de chantage psychologique, a quand même tenté de me voler. Je te laisse deviner qui a finalement mangé ladite brochette ! Voler la mariée… Non mais il rêve !

Brochettes

Le temps est divin, ni trop chaud, ni trop froid.

Tout le monde à l’air d’apprécier, les parents sont ravis de voir que le repas des enfants est servi et que la baby-sitter les gère, pendant qu’eux “picolent”. On en profite pour aller discuter avec chacun, sauf que moi je suis toujours embêtée avec ma robe. Je dois avouer que je suis une handicapée de la robe à la base, alors avec jupon/bouillon je ne t’explique même pas le carnage…

Je séquestre donc ma copine couturière dans les toilettes, avec mon sac de secours, pour qu’elle me remonte l’avant de ma robe grâce à mes 23 épingles à nourrice. Je te recommande ce nombre, car ça s’abîme vite avec le poids, et entre la traîne et les éventuels soucis, ce n’est pas de trop…

Ce sac de secours a été pour moi d’une utilité absolue, donc, pour toi, en voici le détail :

  • 1 déodorant
  • ma paire de chaussures de survie
  • 1 paquet de chewing-gum
  • 1 paquet de lingettes rafraîchissantes, en cas de grosse chaleur
  • une vingtaine d’épingles à nourrice (il m’en est resté très peu, entre la traîne, l’avant de la robe et celles qui se sont abîmées, j’ai quasiment tout utilisé)
  • 1 culotte de rechange (oui oui, tu as bien lu : dans le doute où la mienne me gêne, j’en avais prévu une autre !)
  • 1 rouleau de sparadrap anti-ampoules + pansements
  • 1 petit set de couture

Une fois remontée, je revis, je gambade comme un cabri ! Bon, un cabri qui a un handicap de 10kg de tissu, certes, mais un cabri tout de même. En sortant des toilettes, je vois que j’ai eu une transmission de pensée avec le fleuriste, qui a posé mon bouquet à jeter sur la “table réalisateur”, pile au moment où je me dis “Tiens, je vais aller le chercher”…

Je sors donc en agitant mon bouquet et en rameutant les célibataires.

Je suis étonnée de voir qu’elles se regroupent aussi vite ! Comme quoi, tradition has been ou pas, on est prête à tout pour avoir un argument de plus à présenter à son Chéri “Mais si, j’ai attrapé le bouquet, il faut se marier !”…

Je grimpe l’escalier, je joue totalement le jeu en me mettant de dos sans tricher. Là, c’est bête mais tu as la pression, parce que le bouquet qui s’écrase lamentablement à 3 mètres des filles, c’est un peu la loose, quand même ! J’entends des “Yîîî”, des rires… Et en me retournant, je vois ma sœur atterrir genre à 2 mètres de là où elle s’était placée, agrippée au bouquet et à son bustier !

J’ai hâte de le revoir en vidéo, car les invités m’ont raconté que lorsque le bouquet a été lancé, elle a bondi, sans élan et en talons aiguilles, qu’au passage elle a senti que son bustier se faisait la malle, donc, tout en attrapant le bouquet, elle a agrippé son bustier, pour finalement atterrir aussi gracieusement que la situation le lui permettait ! Je te rassure, il n’y a pas eu d’incident “Sophie Marceau”. Tout est resté en place !

Tu noteras ma pose, d’une grâce infinie… Un indice pour repérer ma sœur : “Non, elle ne mesure pas 1m10, elle prépare son saut !”

lancer du bouquet
J'ai !!

Ayant peu de chances de se marier dans l’année, elle a convenu avec notre cousin à la “situation amoureuse compliquée” de l’épouser, puisqu’elle avait le bouquet ! C’est à ce moment-là qu’on a perdu le cameraman, qui ne comprenait plus rien aux relations incestueuses de ma famille. Comme ils ont joué le jeu toute la soirée, on lui a rapidement dit que, de un c’était une blague et de deux, que c’est un “cousin de cœur” !

A ce moment-là, je vis un instant de douce légèreté. Ma robe ne pose plus problèmes… Nous sommes mariés… Je regarde tous mes invités qui boivent, mangent, discutent, rigolent… Ça me parait trop beau pour être vrai !

Mais la soirée est loin d’être terminée…..

Et toi ? Tu as prévu de lancer ton bouquet ? Tu imagines déjà qui va tout faire pour tenter de l’attraper ? Tu as déjà repéré des lieux magiques pour tes photos de couple ? Dis-moi tout !  

 

 

 



15 commentaires sur “Mon mariage Cinéma : le vin d’honneur et notre 2ème shooting photo”

  • Je suis totalement sous le charme des photos dans le champs de coquelicots !!! On se croirait dans la pub d’un célèbre parfum version mariage !
    Merci pour la composition du sac de secours. ! C’est vrai que ça peut servir !!!

    • Merci beaucoup…J’aime beaucoup cette série de photo aussi! Et mon sac de secours à été d’un grand “secours” c’est le cas de le dire!! lol

  • Très jolies photos dans le champ de coquelicots, c’est romantique. Moi aussi j’ai prévu le lancer de bouquet, j’en ai prévu un spécial pour les célibataires mais par contre je ne sais pas trop qui sera celle qui l’attrapera.

  • Les photos sont magnifiques et le lancer de bouquet est un moment important 🙂
    Pour ma part, j’ai fait le lancer mais malheureusement toutes les “célibataires” n’ont pu participer car à ce moment là, certains convives s’était absenté… chose que j’au qu’après ! Tant pis, j’ai fait le lancer et c’est une cousine de mon mari qui l’a rattrapé et qui était super contente, elle s’est “battu” pour l’avoir en même temps… je le vois sur les photos, c’est la seule à se lancer pour l’attraper lol.
    Concernant nos photos de couple, on s’est octroyés une vingatine de minutes en début de soirée et nous avons effecture notre session couple “trash the dress” 3 jours après le mariage. Franchement c’est génial car tu te remaquilles, recoife, reporte ta robe et tu prend le temps de faire les photos avec ton mari sans “pression” de temps. J’ai adoré 🙂

  • A priori je ne ferai pas de lancer de bouquet, car je ne crois pas qu’il y aurait beaucoup de participantes, mais je suis très reconnaissante à l’amie dont j’avais attrapé le bouquet, quelques mois avant la demande ! Ce moment avait bien fait rire mon chéri, et il me raconte la scène régulièrement…

    • Même si elles sont 2 ça peut être sympa aussi !! c’est juste pour le folklore et puis peut-être qu’elles arrivent jamais à l’attraper si elles sont moins nombreuse tu fera une heureuse !!! hihihi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *