Mon mariage en 2 temps, sous les arbres : le bilan du vin d’honneur fait maison

Non, je ne suis pas morte étouffée par un macaron mal cuit !

Non, je n’ai pas voulu me suicider  aux petits fours avariés !

Ouiiii ! Je suis venue à bout de mon vin d’honneur Home Made pour “250 personnes qui, au final, n’étaient que 200″… Et finalement, c’est bien de ne pas avoir écrit à chaud, cela m’a permis de relativiser et d’être plus objective.

Vin d'honneur

Tadaaam.. C’est l’heure du bilan !

La mise en place de la salle

J’ai la chance d’avoir une famille toujours là quand il faut, des oncles et tantes qui n’ont pas hésité à prendre un jour de congé pour venir nous donner un coup de main.

Nous avons eu les clés le jeudi soir. Nous avons fait quelques aller-retour : boissons, jeux pour les enfants, canapé, chauffage d’extérieur…
Le vendredi matin, à la première heure, mon papa arrivait avec un camion et le chapiteau prêté par un oncle. Quelques heures plus tard, il était monté. Tout s’est passé dans la bonne humeur, et sans trop de mauvaises surprises !

Le jour J : l’arrivée des serveurs…

Concernant la gestion du vin d’honneur, les choses ont plutôt mal commencé puisqu’il y a eu un couac avec les serveurs.

Sachant que je serais occupée à faire la belle avec mon beau devant l’objectif, j’avais mandaté mon oncle pour faire le relais avec les serveurs, qui devaient passer à la maison prendre les clés et préparer le vin d’honneur.

Par une erreur impardonnable de ma part – on mettra ça sur le compte du stress de l’émotion – mon oncle n’était pas là : je ne lui avais pas donné l’horaire ! J’ai du gérer par téléphone les serveurs à la recherche de Passe-partout ! Heureusement, mes petites abeilles besogneuses avaient œuvré avec moi : les frigos débordaient, la table était parée, les coupes de champagne paradaient déjà sur les tables – ouf, trois fois ouf ! L’erreur réparée, ils sont arrivés à la salle avec un peu de retard , et des invités qui attendaient déjà. Oui, tu sais, ceux qui viennent juste pour boire un coup, ou qui n’ont pas compris qu’il y avait la Mairie avant… Bon je ne leur en veux pas hein… Mais disons que c’était un truc de plus à gérer par les serveurs !

Les serveurs

Les serveurs… Parlons-en, des serveurs !  Nous avions fait appel à trois petits jeunes sympas, dénichés par petites annonces. Je les avais rencontrés et ils m’avaient fait plutôt bonne impression. Le jeune homme était dans la salle de réception pour servir, et  les deux jeunes filles se partageaient – devaient se partager – la cuisine et le service. Au final, le service des boissons a été remarquable (on m’en a même complimentée), le jeune homme était souriant, attentif, efficace.

Et heureusement, car c’est en cuisine que cela ramait : j’avais prévu pas mal de petits fours à réchauffer, et là, ce fut un peu la cata. Les demoiselles ont  mal géré  et je n’ai eu de cesse de faire des aller-retour pour m’assurer que tout ne brûlait pas et activer un peu la cadence ! Franchement, je m’en serais bien passée. Donc, n’oublie jamais que si tu embauches toi-même tes serveurs, il te faudra toi-même chapeauter tout ce petit monde. Je le savais bien, mais je n’imaginais pas que c’était à ce point ! Ce sera le point négatif de mon mariage civil…

Et me voici en pleine action :

Les serveurs

Les petits fours

 Les petits fours ont été amenés pour la plupart la veille au soir, voire le jour même pour les verrines fraîchement préparées par mes tatas et cousines – et elles ont assuré du tonnerre ! J’avais mis des post-it un peu partout sur les plats, dans les frigos, pour que les serveurs s’y repèrent le plus possible. Bien m’en a pris…

Te souviens-tu de ce que je t’avais annoncé ? On n’était pas très loin des 2000 pièces pour le vin d’honneur. Et bien … Presque tout est parti ! Alors que j’ai eu moins d’invités que prévu. Il a du rester une quarantaine de petits fours, au plus. Et c’est un grand classique : je n’ai pas franchement eu le temps de goûter quoi que ce soit.

Heureusement,  mes oreilles ont traîné, et mes invités m’ont rassurée et complimentée. Yes !! Un peu d’auto-congratulation après tant d’efforts, ça fait du bien !

Cannelés de mariage

 Les boissons

Nous avions choisi une méthode champenoise, beaucoup ont cru que c’était du champagne. J’avais aussi prévu un bar à limonade, qui a été englouti alors que je pensais que ça n’attirerait pas plus les foules que ça, et un bar à rhums arrangés (surtout apprécié en fin de soirée).

Boissons

Cocktail DIY

Le repas

Le repas ne devait pas en être un, au début.

Mais voyant que bon nombre de personnes se déplacerait pour la Mairie, et certains habitant à plus de 500 km, nous avons vite imaginé préparer un petit en-cas. Ce qui devait être très simple s’est non seulement transformé en repas participatif, mais aussi en dîner pantagruélique !

Si j’avais prévu quelques crudités, charcuteries, fromages, et feuilletés jambon/fromage, nos invités ont amené terrines maison, salades diverses, cakes… Et le clou : un ami ancien pâtissier nous a apporté une cascade de desserts !  Il en est resté des tonnes !

Après le vin d’honneur, tout le monde a mis la main à la pâte. On a débarrassé et installé les tables en moins de 8 minutes  ! Une pièce annexe avait été destinée à ce buffet improvisé, mais tellement convivial.

repas de mariage DIY

Au final ?

Eh bien au final, je suis plutôt contente…

Contente que tout se soit relativement bien passé, contente d’avoir relevé ce défi, d’avoir une super famille  et des amis sur qui compter.

Contente… Car j’ai encore plus apprécié ne rien faire lors de la deuxième date, pour ma cérémonie ! Et contente surtout d’avoir  enfin de la place dans mes congélateurs.

Bonus : The  recette cannelés chorizo tomates séchées

Vous êtes plusieurs à m’avoir demandé la recette des cannelés salés au chorizo. Alors la voici la voilà ! Elle est tirée d’un blog culinaire, miam miam !

Toutes photos : BabouchKAtelier

Et toi ? Tu envisages aussi de cuisiner toi-même ton vin d’honneur ? Quel est ton plan d’attaque ? Comment comptes-tu t’organiser ? Raconte !



24 commentaires sur “Mon mariage en 2 temps, sous les arbres : le bilan du vin d’honneur fait maison”

    • Merci Mlle Zelda… je crois que quand on est future mariée on déplacerait des montagnes ! quand je vois qu’en plus certaines se lancent elles mêmes dans le repas !

  • je suis admirative ! Sachant que l’on va tout faire nous même pour 100 personnes, je reprends confiance 😀

    ps: Tu étais trop joliiiiiie !

    • Bonjour Mlle Nostalgie…. mais voui il faut avoir confiance, y’a pas de raison. Le truc c’est de s’y prendre à l’avance et d’être organisée ! (chose qui n’est pas inné chez moi). Merci pour le compliment. je vous montrerai bientôt plus de détails de ma coiffure de dingue et de ma robe rougissime !

  • On avait aussi fait le choix de faire nous-même le vin d’honneur pour un nombre similaire de personnes … Le responsable des serveurs est passé la veille prendre les instructions et on lui a déposé la clé le samedi matin … J’ai préparé toutes les mignardises avec ma belle mère : moi la partie salée, elle la partie sucrée et les mousses à mettre dans les verrines … Un excellent challenge où nous avions pris le parti de tout faire à l’avance en surgelé , vive les recettes Demarles !! Un bon souvenir .. après coup !!

    • Bonjour Oliviane… ici aussi recettes Demarle et beaucoup de congelés (merci les empreintes Demarle quand même ! !). Bravo également pour ta prépa !

  • Nous nous marions en juin 2014 (date fixée in extremis à la mairie aujourd’hui, ouf !) et avons décidé de faire nous même le vin d’honneur/cocktail avant le repas pour apporter la petite touche réunionnaise à notre mariage…je suis en effet Réunionnaise et mon ami Poitevin et cet avant repas sera le moment d’apporter un peu de couleurs de chez moi !
    Je ne sais pas encore comment je vais m’organiser car les amuses-bouches réunionnais se mangent chaud en général et c’est beaucoup de fritures (samoussas, bonbons piments) ou de choses cuites à la vapeur (bouchons)…si des mariées Réunionnaises ont déjà fait ça, je suis preneuse de conseils !!
    En tout cas, bravo à Madame Mistinguett ! et félicitations aux jeunes mariés 😉

    • Bonjour Mlle Littlbulle…et merci.
      je connais un peu la cuisine réunionnaise (accro au rougail saucisses)..ça va être super ! ça c’est le type de mariage auquel j’aimerais être invitée (gourmande moi ? ? ) bon courage dans tes préparatifs

  • Bravo Madame Mistinguett ! C’est génial d’avoir réussi aussi bien, ça donne de l’espoir à toutes les futures mariées qui veulent aussi organiser elles-même leur vin d’honneur.
    Je vais partager cet article sur ma page facebook !
    Eve

  • Nous aussi on fera tout nous mêmes, du vin d’honneur au repas. J’avoue que j’hésite grandement à prendre des serveurs… Je veux que mes invités profitent de la journée (et pas qu’ils soient derrière les fourneaux!) mais je doute de la capacité de jeunes serveurs à coordonner et assurer le tout…!
    Mais tu étais quand même toute belle 😉
    Et j’attends avec impatience le tuto sur les tattoos temporaires! (soirée Dentelle de Thionville le mois dernier, coucou!)

    • Coucou Lucile…. tu sais vaut peut être mieux des serveurs et des invités qui filent un coup de mains pour gérer les serveurs, que des invités qui passent leur temps à faire les serveurs… enfin ce n’est jamais simple de prévoir cela ! pense sinon à regarder du côté des élèves en hôtelerie…
      je pense aux tatoos.. c’est juste que je dois finir mes chroniques mairie avant. Si cela urge envoie moi un mp….bises !

  • Un article qui fait plaisir à lire, on fait un mariage sans traiteur (mais participatif, pour la cérémonie religieuse, on va avoir des ateliers cuisine, tout sera préparer la veille)
    Pour répondre à Lucile : on a choisit nous de prendre quelques serveurs non pro (les scouts, on aime l’idée d’aider une assoc au passage) et un maitre d’hôtel pro (encore à trouver mais on a un ami qui bosse dans une école d’hottelerie donc on va chercher par là-bas)

  • Merci pour ce témoignage. Nous aussi, on aimerait faire un mariage sans traiteur, mais participatif. Tu viens de raconter ce que j’aimerai faire. Merci de me rassurer.

    • Bonjour CCil, contente de savoir que cela peut te rassurer. Je sais j’suis chiante de me répéter… mais tout est possible si on est ORGANISEE (et qu’on a un congélo de la mort qui tue tellement qu’il est grand !) Alors fonce ! et viens surtout nous raconter tout ça ensuite !

  • Chapeau, j’admire ton organisation et je suis ravie de ta réussite.
    Nous pensions nous lancer dans une aventure similaire et faire notre VDH nous-même, à la base, mais je pense que nous allons plutôt nous tourner vers un traiteur au final… histoire de déléguer un peu et pouvoir souffler et juste profiter du buffet 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *