Mon mariage féerique au milieu des ruines : la dernière semaine – Partie 1 : entre stress et imprévus

À sept mois de mariage, il est grand temps que j’en entame le récit ! Es-tu prête à suivre cette aventure avec moi ? Alors viens, je t’emmène faire un bond dans le temps pour t’expliquer comment s’est passée la dernière semaine avant le mariage !

Dimanche

Je commence mon récit à J – 6, car je n’ai aucun souvenir du J – 7, si ce n’est que la terre entière a entendu au moins cinquante fois : « Je me marie dans une semaaaaiiiiine ! »

Le dimanche, je me réveille assez sereinement. Quand je regarde par la fenêtre, en revanche, je suis un peu prise de panique car je vois qu’il neige… et je ne veux surtout pas qu’il neige avant le mariage ! J’ai trop peur que ma famille de Pologne n’arrive pas à faire la route ! Mais bon, je me fais des idées, les Polonais sont tellement habitués aux grosses couches de neige qu’ils se baladent avec une pelle dans leur coffre, alors bon… Ce ne sont pas nos 5cm de neige belges qui vont les freiner !

En fin de matinée, je vois que j’ai manqué un appel de ma coiffeuse à domicile… Bizarre… Je la rappelle donc, et là…

“Mademoiselle Red, j’ai un léger souci…”

Elle m’explique la situation et là, je suis tellement énervée que je passe le téléphone à ma maman, pour ne pas devenir méchante !

En résumé, ma coiffeuse n’en est plus, me lâche à six jours du mariage en me donnant une excuse vraiment bidon, et me redirige vers une autre coiffeuse, qui n’est pas à domicile, et que je ne connais ni d’Ève ni d’Adam. TOUT. VA. BIEN. Qui plus est, elle devait également coiffer ma sœur et ma maman, et celles-ci ne peuvent pas se déplacer le jour du mariage, trop de préparation en vue du déjeuner familial ! Que faire ?

Grâce à mes proches merveilleux, nous leur trouvons une coiffeuse à domicile en un temps record et, pour ma part, je prends rendez-vous avec la dame que ma coiffeuse de base m’a recommandée. Le feeling passe bien, les photos sont envoyées, pas de temps pour un essai avant le mariage, il faudra y aller à l’aveugle…

La journée se passe dans un calme relatif… Je fais quelque prises de vue de la neige parce que bon, malgré tout, j’adore ça…

Et puis le soir arrive… Et là, à la fin du repas, je sens mon estomac me jouer des tours. Quinze minutes après, je me retrouve à vomir tripes et boyaux. À peine dix minutes plus tard, ma petite sœur suit le mouvement, ensuite c’est mon petit frère… Tout ça fait beaucoup rire Papa Red,  mais rira bien qui rira le dernier ! C’est bien lui qui, trente minutes plus tard, se retrouve dans la même situation !

À six jours du mariage, nous voilà touchés par une épidémie de gastro. La nuit sera courte chez les Red…

Lundi

Je suis tellement malade que je passe la journée au lit. J’apprends que Maman Red est malade elle aussi. La seule pensée lucide que j’arrive à avoir malgré la fièvre est : « J’espère qu’on sera retapés pour samedi… »

Mardi

Vers environ midi, je trouve la force de me lever et de manger quelque chose de plus consistant que du pain grillé. Monsieur Blue est au travail, toute ma tribu est encore clouée au lit… Je fais un peu de ménage et retourne me coucher…

Le soir venu, je me sens un peu mieux et réussis à préparer un repas pour tout le monde. Ensuite, je trouve même le courage de me faire ma teinture toute seule, Maman Red étant clouée au lit.

Monsieur Blue rentre du travail, nous revoyons ensemble le planning de cette dernière semaine assez chamboulée, et nous disons : « Ouf ! On avait pris beaucoup d’avance ! »

Tout ira bien.

Mercredi

Je commence à me sentir plus en forme. Je reprends contact avec tous mes prestataires pour passer en revue la journée du samedi :

  • Photographe : OK.
  • Fleuriste : je vais chercher les fleurs le lendemain, OK.
  • Commune : un chemin est aménagé pour accéder au bâtiment malgré le marché de Noël, OK.
  • DJ : eh bien… celui-ci m’apprend qu’il ne sera pas présent car il doit assister au marché de Noël de sa ville pour veiller au bon déroulement des animations musicales, et ce sera donc son assistant qui assurera la musique de mon mariage. « Pas de panique, vous ne verrez même pas la différence ! » On passe en revue les points à respecter, tout semble OK…

Le soir, je file avec ma témoin faire mes ongles (je déteste ça, mais on ne se marie qu’une seule fois, et le résultat en vaut bien le peine !).

Quand je rentre, je prépare l’adorable cœur en bois qui servira à porter nos alliances, toujours pour rester dans l’esprit du mariage, où le bois est fort mis en avant.

Je file ensuite me coucher, car les effets de la gastro se font encore ressentir, et il faut absolument que je retrouve des forces !

Ma dernière semaine avant le mariage, malade

Crédits photo : Photo personnelle

Par la même occasion, tu peux voir mes jolis ongles…

Ma dernière semaine avant le mariage, malade

Crédits photo : Photo personnelle

Je te raconte la suite de cette folle semaine dans la chronique suivante, je te retrouve vite !

Et toi ? Tu as eu un gros souci avec tes prestataires juste avant le mariage ? Un gros souci de santé ? Comment t’en es-tu sortie ? Raconte !



4 commentaires sur “Mon mariage féerique au milieu des ruines : la dernière semaine – Partie 1 : entre stress et imprévus”

  • Eh bien, ça n’a pas été de tout repos dis donc ! Heureusement que cette gastro est arrivée en début de semaine, pour que vous puissiez vous reposer et vous retaper !
    J’adore votre porte-alliance, trop mignon 😀
    Pour ce qui est de la coiffeuse, je te trouve carrément zen…. J’aurais pété un câble je pense !!! J’espère que c’était tout de même à la hauteur de tes attentes 😉

    • Pas de tout repos, mais au final , avoir la gastro m’a vraiment obligée à me reposer, pas le choix!
      Ah merci haha 🙂
      Je pense qu’a ce moment, j’ai réussi à me dire que de toute façon, je n’avais pas le choix, alors j’ai préféré laisser couler…Mais bon, j’avais un peu la haine quand même, parce que j’avais payé mon essai chez cette dame, essai perdu pour le coup.
      Mais le jour J, la coiffure à effectivement été à la hauteur de mes attentes!

  • Olalah, quelle malchance d’être tombés malades juste avant le mariage… Au moins, comme dit Madame Impatiente, c’était suffisamment éloigné du jour J pour vous laisser le temps de vous remettre… Mais la gastro pour tout le monde d’un coup ? J’aurais plutôt penché pour une intoxication alimentaire, d’après ta description… C’est exactement ce qu’il nous est arrivé un soir il y a quelques années, et tout ça à cause de lardons douteux…

    C’est effectivement très peu professionnel de la part de ta coiffeuse !!! Heureusement que tu as réussi à trouver un plan B !

    • Oui, heureusement que c’était éloigné en effet! Mais je pense en effet que c’est la gastro, parce que personne n’avait mangé la même chose à la maison , et une épidémie de gastro courait à l’école de ma sœur…Et ici, les réactions sont en général bien en chaîne quand il s’agit de la gastro haha 🙂
      Ah, la viande douteuse, quelle plaie. Déjà arrivé ici aussi.
      Ah oui, là pour le coup, je t’assure qu’avec l’excuse qu’elle nous a donné, c’était un pur manque de professionnalisme! Fort heureusement oui, sinon je crois que j’aurai commis un meurtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *