Doutes, fatigue et coup de blues pendant l'organisation du mariage

Doutes, fatigue et coup de blues pendant l’organisation du mariage

Je crois qu’il est temps d’entrer dans le vif du sujet, avec un sujet qui fâche un peu justement : la préparation du mariage.

Ou plus précisément, quand la préparation du mariage devient source d’angoisse et de tension !

Je te préviens d’avance : si, pour toi, préparer ton mariage rime avec joie permanente, petits nuages roses et licornes à paillettes, ce qui suit risque de ne pas coller avec ton idée des préparatifs !

Doutes, fatigue et coup de blues pendant l'organisation du mariage

Crédits photo : Light and Stories

Que l’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit : oui, il y a peut-être sans nul doute des futures mariées super zen pour qui les préparatifs sont un long et paisible chemin jusqu’au jour J. Si tu choisis de te faire aider par un wedding-planer, tu fais peut-être partie de ces chanceuses (et je t’envie un peu). Sinon, tu as peut-être déjà fait connaissance avec les formidables ascenseurs émotionnels qui accompagnent la préparation d’un mariage. Mais si, tu sais ! Quand tu passes de l’euphorie aux larmes, au mieux d’une semaine sur l’autre, au pire pendant la même journée et même plusieurs fois par jour.

Ne prends pas peur tout de suite : il y a des circonstances qui favorisent le stress et la fatigue, et j’ai bien cumulé. Si j’ai envie de partager mes coups de cafard et mes doutes lors des préparatifs, c’est pour que tu te sentes moins seule réfléchisses peut-être plus que moi avant de te fixer des objectifs anxiogènes.

Les circonstances d’un craquage annoncé

J’ai un rythme de vie assez soutenu (quoiqu’assez classique finalement) : déjà maman d’un petit garçon de 7 ans très remuant, mes journées sont bien remplies, week-end compris. Ajoute à cela un travail fatigant et physique, de nombreux trajets et beaucoup de temps dans les transports en commun, plus tous les tracas du quotidien. Quand des préparatifs de mariage viennent se greffer à tout ça… La vapeur monte doucement.

Il faut que je t’avoue que je n’aime pas me faciliter la tâche. Je suis très trop exigeante et perfectionniste. J’ai eu la merveilleuse idée de réaliser mes faire-parts à la main. Entièrement. Même l’écriture, soigneusement calligraphiée sur chacun de mes 70 faire-parts. Dans ma vie rêvée, j’aurais eu le temps de les fabriquer dans un appartement calme et silencieux, avec une bonne tisane et de la musique dans les oreilles.

Hum ! Ce qui donnait dans ma vraie vie : après une journée de boulot, les devoirs, le repas, la vaisselle et le coucher du petit. Entre 21 h et… bref. J’étais exténuée, irritable et je pleurais pour un rien. Et si je m’y mettais en journée, soit mon fils avait quelque chose à me demander (5 fois de suite, tu connais les enfants ?), soit c’était chéri qui jouait avec le chat (et que j’avais envie d’étriper, tu sens le niveau de stress ?) ou je ne sais quoi d’autre qui m’empêchait de me concentrer pour faire preuve de toute la minutie dont j’avais besoin.

Réagir avant qu’il ne soit trop tard et définir les priorités

Bilan fin avril : une dizaine de faire-parts plus ou moins terminés, et le reste en chantier. Et invariablement, des crises de larmes et des coups de pression. Bref, il était temps de réagir et d’arrêter d’aller droit dans le mur ! Mes soirées en couple se finissant par des disputes, Monsieur Loutre m’a dit que si toute la préparation du mariage devait se passer dans le stress et les larmes, il n’était pas sûr que ce soit une si bonne idée que ça.

Bon, il l’a dit sous le coup de l’énervement, mais ça m’a fait réagir. Est-ce que j’avais envie de me priver de toutes mes soirées en couple et du repos dont j’avais besoin juste pour avoir les « faire-parts-parfaits-entièrement-faits-main » ? Est-ce que je voulais vraiment laisser chéri prendre l’air le week-end avec le petit, et me priver d’eux et du soleil pour un projet qui me prenait plus de temps que je n’en avais ?

En conclusion

Je le reconnais, mon projet de faire-parts était beaucoup trop long et compliqué pour ma vie et le temps que j’avais objectivement à y consacrer.

Cet épisode des faire-parts m’a vraiment permis de comprendre mes priorités. Je sais que je ne veux pas renoncer aux DIY pour mon mariage. MAIS,  ils doivent impérativement :

  • être simples à réaliser
  • ne pas nécessiter trop de concentration et pouvoir être faits avec mon fils à côté pour « m’aider » (on se comprend) ou devant la télé en amoureux
  • être réalisables par quelqu’un d’autre que moi (pas de dessins ou d’écriture calligraphiée, mais des bricolages qui peuvent aussi être réalisés par môman ou pendant une après-midi création entre copines)
  • ne pas demander trop de temps (c’est à dire que s’il faut 2 h pour faire 4 pièces, c’est no way !)

En clair, exit minis origamis à plier à la pince à épiler, faire-parts calligraphiés à la main et micro-collages compliqués ! Et bonjour pompons en soie, arbre à empreintes et cadeaux d’invités rapides et malins.

Et surtout : au revoir le stress et les tensions inutiles ! Ce qui compte le plus : m’unir à l’homme que j’aime plus que tout et continuer à profiter de bons moments en famille. Le reste, c’est juste du bonus.

Ah au fait, ne t’inquiète pas : j’ai trouvé une solution pour mes faire-parts, grâce à des filles en or. Je t’en parlerai très vite !

Et toi, comment gères-tu les coups de stress ? As-tu réussi à définir tes priorités facilement ? As-tu déjà dû changer tes projets en cours de route ? Tu le vis bien ?

À propos de Light and Stories
Installée à Londres depuis 2009, Joséphine Declerck de Light and Stories voyage partout où l’on a besoin d’elle et photographie, seule ou avec son équipe, des gens qui s’aiment passionnément ! Spécialisée en mariages, portraits et événements, son style est élégant, créatif et naturel. Et puisque c’est toujours un vrai plaisir pour elle de passer quelques jours en France, n’hésitez pas à la contacter !

Pour en savoir plus : www.lightandstories.com

Madame Loutre, 28 ans et mon Monsieur Loutre, 30 ans. Et Mini Loutre, 7 ans et demi. Nous nous sommes dit oui à la montagne, en Haute-Savoie, le 27 septembre 2014, avec mon petit garçon pour amener les alliances. Au programme : cérémonie civile à la mairie, déjeuner convivial au jardin, cérémonie laïque face à la montagne, puis soirée cosy en tout petit comité et nuit en gîte. Tous les repas étaient végétariens puisque nous le sommes tous les deux. Pas mal de DIY et de fait maison, au final je suis très contente de tout ce que nous avons réussi à faire. Nos proches ont beaucoup participé et c'était vraiment une superbe journée, sous un soleil magnifique. Avec beaucoup d'amour et les Alpes en toile de fond, que demander de plus ?

Commentaires

  • Avatar
    maya
    Répondre
    20 mai 2014

    Mlle Loutre! Je suis contente que tu te sois rendu compte de ce qui allait être réalisable à faire pour t’alleger ce temps des préparatifs!
    Nous aussi, nous sommes tous les deux végétariens et les repas le seront aussi!
    Bonne continuation dans tes projets diy!

  • Avatar
    stef
    Répondre
    20 mai 2014

    Mon dieu c est affreux je traverse les mêmes choses que toi…ça fait un bien fou de ne pas voir qu on est toute seule dans ce cas là, je suis comme toi je veux aussi faire le plus DIY possible mais rapide …courage et bonne continuation

  • Avatar
    Ginie
    Répondre
    20 mai 2014

    N’étant pas du tout une addict des DIY, le peu qui sera fait-maison sera simple au possible : pas de pliage, pas de pompon, pas d’écriture à la main ! Enfin si, un tout petit peu car je tiens à faire notre livre d’or … et peut-être la boîte pour nos alliances … Bon courage !

  • Avatar
    Répondre
    20 mai 2014

    He oui c’est des fois super beau tout les DIY et autre que l’on voit mais certaines ont certainement rien d’autres à faire de leurs journées que ces DIY hyper longs et minutieux!
    Je voulais faire mes faires parts aussi à la base et finalement je me suis dit que passer 850h dessus.. bof.
    Alors on a trouvé le bon compromis, on les fait faire, imprimer, plier et on ajoute juste à la fin un ruban dessus. ça prend 2min par faire part, zhom peut m’aider sans soucis et voila 🙂 On a des faire part simples et personnalisés 😀

    Au final, on vient d’envoyer les faire parts, ya 15jours, on a du recevoir 3 mails et 2 téléphones (sur 46 faire parts) pour nous donner une réponse ou juste dire qu’ils sont jolis…. Tout le monde s’en fout… visiblement…

    A+
    Karine

    • Avatar
      mademoiselle pareo
      Répondre
      20 mai 2014

      haboooooooon ? tout le monde s’en fou … 🙁 …. tout ça pour ça ….

    • Avatar
      Bree
      Répondre
      21 mai 2014

      Courage! Pareil, sur 53 faire-parts envoyés il y a 15 jours, 3/4 retours… Ma belle-mère trouve que c’est normal vu que nous les envoyons tard (mariage le 20 septembre), que beaucoup sont au courant (donc pour eux, c’est évident qu’ils viennent) et que la date limite de réponse est mi juin… Bref, je me prépare psychologiquement à rappeler moult personnes pour qui « la réponse va de soi »!

  • Avatar
    mademoiselle pareo
    Répondre
    20 mai 2014

    mouè… je crois qu’on est un peu pareille. ( maman qui travaille beaucoup , exigeante perfectionniste, bricoleuse un peu artiste ) ….
    Pareil pour les faire-parts , tout le monde pensait que je les ferai moi meme ( dessin y compris ) mais a force de stress et de manque de temps je laisse tomber . on va passer par un imprimeur via le net’.
    quant au stress des préparatifs, la SEULE chose qui me stresse, c’est ma mèèèère, on dirait que c’est la semaine prochaine ZE mariage , et non non c’est dans ( encore ) 5 mois !
    je vais passer 5 mois a eviter ma chere mere tellement elle stresse et ME stresse : c’est pas cool 🙁 je suis en pleine descente du fameux yoyo émotionnel .

  • Avatar
    Mlle Kahlessi
    Répondre
    20 mai 2014

    merci de ton témoignage très honnête et sans oeillères sur le regard que tu t’es porté… Je suis passée par la même étape… (pourquoi je parle au passé ?! disons qu’elle va, qu’elle vient, mais sentiment que ça s’en va plus que ça ne revient !) Bref, et comme toi, quand soudain c’est la crise on arrive qd même à bien faire table rase des priorités ! Et je me suis même souvenue des quelques mariages où j’ai été, et je serais bien incapable de me rappeler du FP reçu (et jeté… hum… oui je sais honte à moi, mais quitte à être honnête…), ni s’il y avait des nappes, ni comment était la vaisselle, ni si y’avait pompons ou guirlandes, ni d’un code couleur… (je précise que ce sont des souvenirs entre mes 19 et 28 ans… non enfant!) Non, les souvenirs sont liés à la salle, l’ambiance, la robe de la mariée (hum… no comment!) et les invités. Et en discutant ce sont bien souvent ces éléments qui reviennent. Donc pareil, j’ai lâché un peu la bride (lol le jeu de mot inconscient !)sur des trucs sur lesquels j’avais bloqué et qui ne sont pas si importants que ça (et en plus parfois onéreux). Par contre, je sais que nos parents ne jetteraient pas les FP (ni nos témoins), ils n’ont pas le net, donc quitte à mettre la main à la pâte, ben je vais me faire plaisir mais juste pour 6 FP (la super version boîte ronde guirlande qu’avait mis en lien une chroniqueuse) les autres auront une version mail ! Bonne chance à toi pour la suite des prépas zen !

  • Avatar
    Dame Cha
    Répondre
    20 mai 2014

    Je SAIS que ça va m’arriver, quel que soit le projet dans lequel je me lance. C’est assez bizarre du coup quand ça m’arrive, je suis à la fois au 36° dessous et à la fois très détachée, genre « c’est complètement débile, mais tu peux PAS comprendre ! »
    J’avais envisagé plein de choses que j’ai laissé tomber, parce qu’au final, c’est pas si important.
    En même temps, j’en suis à mon 3° mariage (avec le même, hein), donc je visualise un peu mieux les contraintes de réalisations de mes projets 😉

  • Avatar
    Bliss
    Répondre
    20 mai 2014

    Je comprends complètement l’image de l’ascenseur émotionnel… Pour ma part, l’ascenseur émotionnel de nos préparatifs a fait une grosse chute libre quand on a appris à moins de 5 mois du mariage, que le lieu que nous avions choisi (un Château qui était l’un des sites incontournables pour les mariages de notre région depuis plus de 10 ans) déposait le bilan… Plus de lieu, plus de traiteur, plus d’hébergement… Sans compter la perte financière…. Depuis, je relativise sur le reste de mes préparatifs…. Bon courage!

      • Avatar
        Bliss
        Répondre
        21 mai 2014

        Merci Melle Loutre!

        Nous avons trouvé une solution, non sans des (litres de) larmes versés…
        Mais il a fallu tout revoir…
        Le nouveau lieu est très beau, mais loin, beaucoup plus petit… Nous avons donc tout changé, même réduit la liste d’invités, renoncé à la deco prévue, balancer tous nos faire part et refait une commande etc etc….
        Il a fallu beaucoup relativiser… Mais ça ne m’empêche pas de me torturer l’esprit encore aujourd’hui sur ma déco, mon organisation… Comme moi, grosse cata ou vrai coup de blues, une future mariée ne se refait pas 😉
        Je suis certaine que ton mariage sera très beau car une vraie sincérité se dégage de tes chroniques, donc zen, un peu de DIY ou tout DIY, tout sera parfait!

        Merci pour tes ondes positives!

  • Avatar
    Miss itinerante
    Répondre
    21 mai 2014

    Oh la la. Article qui sonne vraiment vrai pour moi. J’attendais la demande en mariage depuis 6 ans au moins … Et maintenant que c’est arrive, j’en peux déjà plus avec mes parents qui n’arrêtent pas de me dire dépêche toi, dépêche toi de trouver une salle, un traiteur… Tu n’auras plus rien…J’espère conserver quand même un peu du côté paillette jusqu’au mariage dans un an… On va voir pour les DIY bien calculé le temps nécessaire si j’ai bien compris, conseil très utile. Sinon Bliss ton message me fait froid dans le dos, j’espère que tu as trouve une solution qui te plait aussi.

  • Avatar
    Mademoiselle Ange
    Répondre
    21 mai 2014

    Mademoiselle Loutre, merci!
    Qu’est ce qu’on peut culpabiliser toute seule dans son coin quand on en a marre.
    Parce que oui, j’en ai marre!!!!!!!! J’ai l’impression que ma vie tourne autour du mariage (en octobre), que je ne fais plus que ça, que je ne parle que de ça et ça me gonfle.
    Les gens pensent être gentils en me demandant « alors, les préparatifs, ça avancent? » mais moi, j’ai envie de parler d’autre chose.
    Bon, ça va me passer hein, et c’est pas pour autant que je veux tout annuler, c’est juste qu’après m’être tapé la fabrication de confettis en forme de petites feuilles d’érable couleur chocolat pour parsemer sur 20 tables avec une seule perforette, je craaaaaaaaaque!
    Allez, haut les coeurs, j’ai réussi à échapper à la corvée des 150 aumônières au crochet (non Maman, Monsieur Marin veut participer à la confection et non, je ne lui apprendrai pas le crochet – merci Monsieur Marin, c’est aussi pour ça que je t’ai dit oui).
    Courage à toutes, on va toutes y arriver et nos mariages seront les plus fabuleux de tous les temps avec ou sans DIY (at au passage, merci Mademoiselle Dentelle pour tous ces DIY faciles, rapides et trop chouettes)!

  • Avatar
    Mlle Heureuse
    Répondre
    21 mai 2014

    Bonsoir à toutes et merci pour vos expériences, ça permet de relativiser !!!! connaissez vous également les tensions liées aux commentaires émanant de votre « Belle Famille » ? Critiques qui se veulent toujours constructives mais un tantinet blessantes…

  • Avatar
    Cécile
    Répondre
    21 mai 2014

    Notre mariage est dans 8 jours, vendredi 30 mai et la semaine dernière j’ai eu un gros coup de stress.
    Mais comment on va faire toute la nourriture (160 pers quand même). Mais en fait quand je regarde, ma témoin m’a préparé les pompons papier de soie et des grues. J’ai bien commencé mes cocottes en papier pour les marques place, Et je relativise sur la déco. Personne ne saura tout ce que j’avais prévu. Ma belle-soeur m’a fait toutes les guirlandes de fanions (120m) pour décorer notre ferme. Les faire parts j’imaginais du DIY et en fait chéri a préféré un modèle sur un site internet et tout le monde l’a trouvé très amusant.
    Par contre mon alliance n’est toujours pas arrivée chez le bijoutier : aie aie.
    En fait je me rend compte que plein de personnes sont super contentes de nous aider. Ils se sont proposés d’eux-mêmes et la semaine prochaine on sera au moins 10 à 15 pour tout finir de préparer.
    Dès lundi, on sera déjà dans l’ambiance et ma crainte n’est pas de savoir si j’ai la déco avec tous les petits détails mais savoir si tout le monde va passer un bon moment, j’ai envie qu’on soit détendu avec chéri et passer du temps avec mes 2 petits gars pendant cette journée et que le soleil soit là.
    On s’est décidé il y a 6 mois de se marier et franchement je n’aurai pas voulu des préparatifs qui durent 12 ou 18 mois. On ne pense qu’à ça.
    Mon fils qui a 5 ans a dit l’autre jour : on ne pourrait pas parler d’autre chose que du mariage ? Il y en a marre.
    Tu as raison mon loulou, parlons d’autre chose.
    Bon mariage à toutes.

Poster une réponse