Planifier l’organisation de son mariage : un incontournable !

Attention, l’organisation est  de rigueur aujourd’hui ! Bloc de Post-it en main, et c’est parti ! Il sera ton meilleur ami. Enfin… Chacun sa méthode.

A l’ordre du jour :

  • Insister sur le fait de planifier l’organisation de son mariage – présentation d’un mois de folie en exclusivité ! – et d’étaler les dépenses.
  • Te donner une idée de la chronologie de mon organisation jusqu’à maintenant, tant que je m’en souviens encore !

Mon mois de folie

D’abord, je vais insister sur le mois de folie que je viens de vivre.

Comme je te le disais dans mon article précédent, j’étais en avance dans mes préparatifs jusqu’à fin février. Les circonstances (fin d’études, déménagement, boulot) ont fait que je n’ai rien fait, côté mariage, pendant deux mois. Même pas un mail de prospection ou de relance pour un prestataire. Pas de recherche internet de déco ou autre ! Rien du tout, à part ressasser régulièrement, dans ma tête, les tonnes de choses qu’il me restait à faire… Ce qui m’a valu deux bonnes semaines d’insomnie.

Au mois de mai, je me suis ressaisie. Je dirais même on s’est ressaisi ! Voilà ce que M. Jones et moi nous avons fait, en mai :

  • Acheter une partie de la décoration de table (chemins de table, sur-chemins de table, pochons de dragées)
  • Faire des pochoirs à la peinture vitrail de 50 photophores
  • Faire les magasins pour notre liste de mariage
  • Se renseigner en détail et conclure sur notre voyage de noces
  • Commander le matériel pour faire nos porte-clés et au moins un quart des porte-clés sont déjà fait (70 environ)
  • Réalisation de 250 nœuds en tulle pour le cortège de voitures
  • Choix des patrons pour les tenues des enfants d’honneur
  • Rencontre du DJ (et réservation)
  • Essayage du costume retouché de M. Jones
  • Organisation d’une dégustation avec le traiteur pour nos deux familles – et des vins avec le caviste, et des desserts avec le pâtissier – pour le premier week-end de juin
  • Retraite de préparation au mariage (deux jours dans le silence)
  • Mise à jour de notre site web
  • Commande du crémant (vin d’honneur et dessert)
  • Et surtout, le principal point d’occupation : mai = le mois de nos faire-parts ! Ouf !
Mur de Post It

Crédits photo (creative commons) : Giorgio Montersino

N’oublie pas que M. Jones et moi sommes séparés par la distance. Que nous ne nous voyons que certains week-ends… Eh bien oui, nous avons réussi à faire tout ça à distance et lors des week-ends ! Mai = mois marathon !

Ne fais jamais ça, au risque de te retrouver sur les rotules…

Mais je ne me fais pas de fausses idées. Dès que la pression va retomber, les nerfs risquent de lâcher. Alors, on va essayer de diminuer cette pression au fur et à mesure. Mais oui, on se rend compte que, malgré le travail et les autres activités, on peut faire beaucoup de choses en peu de temps ! Mais il est hors de question de courir un tel marathon les semaines avant le mariage. Donc, il était nécessaire de faire tout ça 5 mois avant le jour J !

Maintenant que plus de deux mois sont passés depuis ce mois de folie, je te confirme que pour quatre/cinq semaines de marathon, il m’a fallu plus de deux semaines pour bien récupérer. Et je suis encore un peu allergique quand je dois faire des choses pour le mariage… Dommage d’en être arrivée là. Mais avec quelques semaines plus tranquilles, le goût du mariage devrait revenir vite !

Même si ces dépenses ne sont pas majeures, toute la déco, les faire-part, les enveloppes, les timbres, l’acompte pour le DJ… représentent un sacré budget. Tout tombe en même temps, alors c’est pas donné ! Si tu étales tes préparatifs, tu vas pouvoir étaler tes dépenses. C’est ça le principal.

Bride-thinking-bridea

Notre planification

Rapidement, une chronologie de ce que nous avons fait chaque mois, pour t’aider dans tes préparatifs.

  • Juin à août 2012 : recherche de la salle et réservation, création du site web
  • Septembre – octobre 2012 : recherche et réservation de la robe, recherche du traiteur
  • Novembre – décembre 2012 : rendez-vous et dégustations traiteur
  • Janvier 2013 : réalisation de notre save-the-date (envoi en février)
  • Février 2013 : recherche et réservation du costume, recherche et réservation du photographe, conclusion officieuse avec le traiteur, recherche et acquisition des centres de table
  • Mars -avril 2013 : rien n’a été fait, comme je te le disais…
  • Mai 2013 : je t’ai déjà tout avoué et la liste a été très longue !
  • Juin – juillet 2013 : envoi des faire-parts et récolte des réponses, confirmation des enfants d’honneur (choix des tissus, début de confection), fin des porte-clés, préparation de notre cérémonie religieuse, essai coiffure, commande des vins, confection de notre livre d’or, réservation des housses de chaises, avancement de la déco, dossiers pour les mariage civil et religieux… Et sûrement plein de petites choses qu’il me reste encore !

Et enfin :

  • De mai 2012 à octobre 2013 : préparation spirituelle au mariage, avec un prêtre de Paris.

A part le mois de mai qui a été le « mois de rattrapage », des deux mois passés à se tourner les pouces (on a été des mauvais élèves, sur ce coup-là), on avait tenu nos prévisions d’organisation.

Attention, prends note : plus on s’approche du mariage, plus on a de choses à faire !

Ça peut paraître évident, dit comme ça. Mais quand tu vis un tel mois, tu te dis qu’en effet il y a beaucoup de choses à faire. Aux soirées Dentelle, les jeunes mariées m’avaient bien fait comprendre que la clé de la réussite était de s’y prendre à l’avance. Mais ce n’est pas parce que tu prépares ton mariage, que le monde s’arrête de tourner. Au contraire, la vie continue ! Et s’accélère, même ! Il faut prendre en compte ta vie quotidienne, d’autant plus si tu dois t’occuper de tes enfants et de ton travail.

Couple

Crédits photo (creative commons) : Mendhak

Le mot de la fin

Je m’étais fixé de faire peu de DIY, vu le nombre de personnes. Mais finalement, l’idée des pochons et des porte-clés a été tentante.

Faire une déco de table pour 25 tables, ce n’est pas la même chose que pour 10 tables… Un plan de table original, ça prend beaucoup de temps. Et le DIY numérique prend aussi beaucoup de temps ! On s’est lancés dans le projet d’un site web assez complet, dans une liste de mariage détaillée et proche de ce que nous souhaitons réellement, dans un save-the-date complexe, avec réalisation de marionnettes, dans les maquettes des faire-parts et des livrets de messe.

Et sûrement plein de choses que j’oublie…

Toi aussi tu as eu un mois de folie ? Tout faire à distance, pas facile, hein ? Tu as réussi à planifier une organisation du tonnerre, ou bien tu t’es laissée débordée par ton quotidien ? As-tu as paniqué, en réalisant le retard pris ? Tu as préféré tout garder pour les dernières semaines avant le mariage ? Dévoile ta stratégie !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



1 commentaire sur “Planifier l’organisation de son mariage : un incontournable !”

  • Bonjour,

    Nous aussi, nous sommes séparés par la distance et nous marions en avril prochain! Et chéri travaille le samedi… Ca me rassure qu’on ne soit pas les seuls dans ce cas là! J’imaginais trop tout préparer ensemble, côte à côte… Du coup, parfois j’ai des idées, j’essaie de noter autant que possible et d’en parler après avec Chéri! Dans 15 jours, on a une semaine ensemble, on va dégrossir les petites choses qui prennent du temps! Et faire le rétro-planning. La salle et le traiteur sont réservés, on a presque trouvé le photographe. J’ai commencé les essais robes. Les idées déco. naissent et prennent forme! Bref, on est dans les starting blocks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *