Mes préparatifs de mariage, une grande aventure !

Crédits photo : D.R.

Il m’a parlé mariage très tôt.

C’est moi qui freinais des 4 fers ! J’étais d’accord avec l’idée mais plus tard.

Puis, après la naissance de babychou, je lui ai fait comprendre que j’étais mûre. Alors il s’est jeté à l’eau, et, pour mon anniversaire, il m’a offert une bague, le genou au sol, et m’a demandé en mariage (violons).

J’ai dit oui, les larmes aux yeux… et depuis la grande aventure a commencé !

Oui, oui, une sacré aventure !

Premier épisode : choisir une date

Là, plusieurs critères à prendre en compte et du coup nous avons opté pour le mois de mai : pour des raisons climatiques !

Nous vivons dans le sud de la france. Le groom y est né.  Sa famille y vit.  La mienne est plutôt habituée aux températures du nord de la Loire, même si elle est actuellement éparpillée un peu partout en France.

Ici, l’été, c’est l’horrible sensation d’être dans une alerte canicule continuellement… bon d’accord je commence doucement à m’acclimater. Mais quand même ! Une mariée cuite qui ressemble a un poisson hors de l’eau, ça ne me faisait pas tellement rêver. La moitié de la noce (ma moitié bien sûr) assommée, dégoulinante et déshydratée, c’est pas top festif non plus…

Donc mai ! Impecc !

Deuxième épisode : le rêve !

  • Surfer sur le net pour regarder des tonnes de photos (oui ça doit peser très lourd, expression étrange mais vraiment ça en fait des photos !) de mariage, que ce soit la déco ou bien entendu, la robe !
  • Acheter des magazines spécialisés et ne pas regarder les prix, juste les belles images !
  • Participer à des salons du mariage, commenter les défilés, ramasser des tas de prospectus (avec un sourire niais mais je ne m’en rends compte que maintenant !)

Je trouve que c’est une période géniale dans les préparatifs. Quand le mariage est suffisamment concret pour qu’on s’y intéresse vraiment, qu’on se sente concerné, mais suffisamment loin dans le temps (un peu plus d’un an) pour planer tranquillement, sans pression.

Aujourd’hui je ne suis plus du tout là-dedans…

Et toi ? Tu as également vécu cet épisode de sérénité rêveuse où tout te semble possible ? Tu retardes le moment de choisir tellement c’est agréable d’hésiter entre des tas d’univers tous plaisants ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



17 commentaires sur “Mes préparatifs de mariage, une grande aventure !”

  • Me mariant dans le sud et n’étant pas sur place, ma période « je plane » a été très courte car toutes les salles qui nous intéressaient, les photographes qu’on nous recommandait étaient deja pris. La demande avait été faite 16 mois avant la dat du mariage. Je savais aussi qu’à partir de juin 2011, j’allais devoir faire un break jusqu’en octobre à cause de ma thèse. Cette dernière m’a bien fait redescendre sur terre. Donc toutes les grosses décisions ont été prise avant juin 2012 un peu dans la précipitation (resto, photographe, église, mairie, robe, chaussures, fleuristes, Dj)

  • Etant à 1 an et 3 mois du mariage et ayant déjà 6 mois de « préparatifs » derrière moi, je comprends tout à fait ce que tu veux dire. Le fin du planage est annoncée pour moi. Après 6 mois de rêves devant les blogs, il est temps de se fixer et de passer sur du concret. Biensure les prestataires sont réservés, et les grands choix sont faits mais maintenant il faut construire tout ça. Un simple exemple : on veut une cérémonie laique, ok on a la salle, l’officiant, mais… faudrait peut-être l’écrire cette cérémonie ! Allez hop c’est parti, on est dans les starting-block, la course des préparatifs commence !

    Bons préparatifs à toit aussi !

  • Ohlala, à deux mois du mariage, je crois que je suis tout de meme encore dans la sérénité réveuse… Tout est décidé et tout est en route… Mais, quand même, je continue à réver… 🙂

  • Pour moi, la période de sérénité c’est plutôt maintenant, 3 mois après le mariage.
    L’annonce de notre mariage n’a pas été très bien accueillie du côté de chez monsieur mon futur mari…
    Pas un « félicitations », que du stress, on a entendu parler que d’argent pendant des semaines et des semaines (alors que nous finançons une grande partie de notre D Day).
    maintenant, tout est prêt les décisions principales (salle, reaps, tobe..) ont été prises selon NOS envies alors, plus rien ne nous arrêteras…enfin j’espère

  • A 3 mois du mariage, je stress vraiment.
    Les preparatifs deviennent plus concrets, l’agenda est booquée et ils faut tous finaliser au plus vite! DIY, details avec les prestateurs, cree la ceremonie laique, le deroulement, repartir les chambres. Bref, je stressssss, et mr ne reflechi pas a tout cela! Dailleur, je vais entamer une cure de valeriane, vivement la fin du 30 juin que je soufle un peu!

  • Et bien comme melle cookies

    Je regarde Toujours sur les blogs les idées
    Je n ai pas vraiment eu de période rêveuse ou stressante
    Depuis le début je suis zen
    Jour j dans 1 mois et 6 jours

    Bonne continuation dans les préparatif

  • Eh bien moi j’ai eu ma demande en mariage en novembre 2011 et nous nous marions en juin 2012… autant te dire que la période « préparatifs tranquilles » je l’ai pas connu !
    Trouver tous mes prestataires en moins de 2 mois et fixer la date dans la foulée tout en arrivant à avoir ma date préférée (même jour que le mariage de mes parents il y a 33 ans..) ne fût pas de tout repos mais ça en valait la peine!

  • Bon moi je suis dans le même état d’esprit que Magali… Sauf qu’il me reste 6 mois, lol
    le fait d’avoir réfléchi à notre mariage un an et demi avant nous a permis de prendre de l’avance, et du coup gérer le projet tranquillement ^^

  • etant donné que la demande a été faite en juillet 2011 mais qu’on se marie qu’en juin 2013 (finances + il ne restait que 2 dates pour la salle choisie, qui ne nous convenait pas en 2012)
    du coup là ca fait un moment que les prépas ont commencé et j’étais exactement dans le même état au début, l’impression d’etre portée par ce bonheur mais plutot sereine!
    jusqu’au moment où on a fait le calcul de tout et surtout qu’on a vu que les salles étaient vraiment vite prise, meme certains autres prestataires! là c’est devenu un stress, je voulais à tout prix boucler les bons prestataires à temps! avoir le choix!
    tout en gardant plein d’idées dans un fichier image classé par theme, tout comme toi!! hihi

    maintenant que les gros prestataires sont bookés là je suis beaucoup plus sereine! mais le hic d’avoir encore 15mois c’est que je sais pas trop par où commencé car peur de faire trop à l’avance, de ne plus aimer ce que j’ai décidé pour la déco, de ne pas pouvoir faire trop en avance…donc on va se concentrer sur la cérémonie aussi je pense!

    par contre une de mes meilleures amies se marie en aout de cette année et du coup je stresse pour elle^^

  • Houla, rêver encore et encore, même le jour approchant à grands pas? Heu, oui j’en suis encore là et ça me fait perdre un de ces temps, car du coup, je ne sais plus quoi faire en déco (tu liras ça bientôt), je doute sur ma robe, sur ma salle, sur tout, absolument tout!

    Allez, courage! Y a forcément un moment où les choses vont se concrétiser 😉

  • Hier matin, j’ai lu cet article et n’y ai pas répondu, ne me sentant pas vraiment concernée, un peu entre deux chaises, ayant fini de rêver peu après la demande (ayant rêvé beaucoup avant, puisque je savais qu’elle arriverait), et m’étant engouffrée dans… autre chose. Je ne traîne pratiquement plus sur les blogs qui montrent de jolis mariages, je privilégie ceux qui abordent davantage le fond, et suis assidue à 2 forums de mariage. Je m’émerveille encore devant de jolies idées que je rajoute bien volontiers sur la liste des choses à faire.
    Et puis la journée, j’ai réfléchi. Le soir, je me suis dit que j’allais répondre, parce qu’il y avait bien quelques petites choses déjà stressantes à J-7 mois et demi.
    J’ai commencé à écrire, et j’ai trouvé mille chose au fur et à mesure que j’écrivais.

    La procrastination dont on se maudit chaque soir pour mieux recommencer chaque matin. (C’est impressionnant tout ce qu’on peut trouver à faire sur internet alors même qu’on s’y ennuie depuis déjà 2 h.) L’envie de bricoler qui passe bien vite parce que dans un petit studio sombre et bas de plafond… qu’est-ce qu’on peut bien bricoler ? (Faire un rideau de 2 m 50 de haut quand on a 2 m de hauteur sous plafond… pratique.) Et puis où va-t-on ranger tout ça ?
    L’impression que rien n’avance assez vite. Voir les missions données à mon chéri qui trainassent elles aussi, la peur de devoir bâcler pour être dans les temps parce qu’on aura trop traîné. L’angoisse de ne toujours pas avoir de traiteur. Les sommes impressionnantes amenées à être dépensées.
    La peur de ne pas trouver à faire une cérémonie à notre image parce que je trouve trop peu de jolis textes qui nous parlent vraiment, qu’aucun rituel (alors que je tiens à en avoir) imaginable et imaginé ne représente l’une des valeurs-clés de notre couple, ou qu’ils ne me conviennent pas. Le fait qu’on aura beau trouver des textes idéaux, personne ne sera « légitime » à les lire, et qu’on n’a pourtant pas envie de lire nous-même tous les textes de la cérémonie (en plus ça finirait par être ennuyeux, le changement de personne permet aussi de « rythmer » un peu).
    Je ne demande pratiquement rien à personne pour l’organisation de cette journée. Mais j’ai aussi l’impression que tout le monde s’en fiche, que ça ennuie si je parle un peu du mariage, alors que je voudrais en parler juste… 5 min quand je vois les personnes qui me paraissent potentiellement concernées (donc moins d’une fois par mois), parce que oui, c’est à ça que je pense H24, bien plus qu’à mon prochain stage ou aux futures vacances dont tout le monde a pourtant envie de discuter. J’ai bien le temps d’ici là, j’ai toujours bien le temps paraît-il.

    Hier soir, j’ai glissé sur une touche du clavier et j’ai perdu le message que j’avais commencé. Et je me suis mise à pleurer, parce que je venais de me rendre compte de toutes ces choses qui me pesaient.
    Alors, j’ai pu dire tout cela à mon tendre fiancé. Il m’a écouté, rassuré, consolé. J’ai appris qu’on lui demande de temps en temps des nouvelles de nos préparatifs. Pas de chance que ça intéresse surtout sa sœur, sa mère et une de ses amies, parce que dans l’affaire c’est lui qui reçoit les mails tandis que c’est moi qui suis la tête dans le mariage en permanence.

    Un gros poids dont j’ai découvert l’ampleur hier soir et qu’il a été bon de pouvoir sortir. Merci pour ce petit billet du jeudi qui a permis cela.
    Et désolée pour la tartine.

    • Moi aussi je fais beaucoup toute seule et j’aimerais pouvoir partager plus… c’est chouette d’avoir pu en parler avec ton homme et vider un peu… en espérant que tu retrouves bientôt le sourire 🙂

  • comme vous je retarde tjs le moment d’acheter parce qu’une fois acheter ça ne sert plus a rien de continuer a comparer, regarder etc… ça devient concret, hop c’est fait on passe a autre chose du mariage. sauf que voila je me marie en juin et a moins de 3 mois du mariage bah y a eu tellement de « hop c’est fait » que bah y a presque plus rien a faire. a 3 mois du mariage il me reste a placer mes invités et a faire mon plan de table (je n’ai pas toute mes reponses), finir mes decorations pour mes cheveux et acheter les boissons et la nourriture (pas de traiteur chez nous mais on fera ça au dernier moment pour raison de peremption evidemment) et … voila rien de plus.
    je tombe donc maintenant dans une folie creative où il me faut trouver de nouvelles idées pour m’occuper, ça vire a la nevrose total, cheri commence a devenir completement taré de vivre dans le tulle, les noeuds, le tissu, les decoupages etc…
    j’arrive a un stade ou j’ai hate d’etre marier pour que ça s’arrete et de pouvoir passer a un autre projet en fait.

  • ça m’a fait très plaisir de lire tous vos commentaires car j’avais besoin de partager des impressions avec d’autres futures mariées à savoir très concernées par le mariage mais n’ayant aucun enjeu avec le mien donc libre de parler… et je suis épatée de voir autant de zénitude !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *