A quand une préparation laïque au mariage ?

L’autre jour il me semblait important d’affirmer mon désir et l’importance que ça a pour moi (pour nous !) de nous marier à l’église.

mariage église préparation

Crédits photo : Allori Photography

Aujourd’hui, je reviens de ma journée de préparation au mariage et j’ai très envie de t’en parler et de partager ça avec toi.

Contrairement à Mlle Cookies, nous avions très très envie de vivre ça avec d’autres couples. Vois-tu, j’avais en tête la préparation au baptême de ma filleule, à laquelle j’avais été invitée à participer. C’était à un moment de ma vie où ma foi était au plus bas, comme on dit. Hé bien, cette soirée d’échanges sur la foi, avec plein de personnalités différentes, sur le sacrement du baptême, et surtout sur la venue de l’enfant et son éducation, ça m’avait beaucoup apporté !

Je pense même que si aujourd’hui je suis bien dans ma foi, c’est en partie grâce à cette soirée (comme quoi, ça tient vraiment à peu de choses !) et je remercie ma sœur qui m’avait suppliée de l’accompagner, à l’époque.

Du coup, pour moi c’était super important de vivre cette préparation au mariage avec d’autres couples. J’avais envie de revivre un peu le même moment de grâce, je crois.

Et puis, on discute beaucoup, Mr B et moi, de plein de sujets, et surtout de comment on voit l’avenir… alors ce qui nous intéressait le plus c’était de confronter notre vision du couple et du mariage avec les autres, pas forcément vivre ça juste à deux.

Et tu sais quoi ? Eh bien, j’ai adoré cette journée ! Justement, je crois, car elle s’est déroulée comme je l’imaginais. Que ça a répondu à mes attentes.

Cela dit, en rentrant, je me suis quand même demandé comment c’était possible que personne encore n’a imaginé en faire un équivalent pour le mariage civil. Ça a été tellement bénéfique pour notre couple de se frotter aux autres, à d’autres avis, à d’autres histoires. A deux ou à plusieurs, selon la préparation qu’on choisit, l’essentiel c’est de parler de choses dont finalement on n’avait pas encore forcément parlé ensemble. De découvrir que son futur pense des choses que tu n’imaginais même pas ! Et surtout, surtout, de se poser cinq minutes pour réfléchir sur nous. Sur notre couple.

Parce que c’est quand même de nous qu’il s’agit dans cette histoire, non ? Pour ma part, entre les problèmes avec le traiteur et le photographe, je l’avais presque oublié. Ou quand je ne trouve pas les mini bouteilles à limonades avec une contenance de TANT de centilitres et pas un millilitre de plus ! Et pour moins d’un euro, svp !

Cette journée nous a permis de nous reconcentrer sur les fondamentaux. Ça a été très bénéfique ! En rentrant le soir avec Mr B, on était tout euphorique ! Impossible de savoir pourquoi, mais on se sentait infiniment bien. Reboostés. Au clair dans notre tête sur nos intentions, sur nos choix.

C’est agréable.

La journée s’est organisée autour de 3 grands thèmes : la communication dans le couple, la sexualité, et le sacrement du mariage (le côté plus spirituel). Bon, la sexualité, je t’avoue, ça n’a pas été aussi intéressant que le reste. Tout le monde était un peu gêné, on était en grand groupe, et il aurait peut-être été judicieux de faire intervenir des professionnels dans cette histoire. Par contre, la partie sur le sacrement était vraiment super bien, ça m’a beaucoup apporté. Ca m’a conforté dans mon besoin de me marier à l’église.

Mais la matinée, à parler de notre couple, de la communication, avec des petits exercices sympa comme des images de couples à noter positivement ou négativement, découvrir ce que ton futur en pense… C’était vraiment enrichissant. Comprendre que chaque couple a son langage, que là où toi tu trouves important de pas toujours tout faire ensemble, d’autres ne supportent pas de ne pas tout faire ensemble. Mais voilà, c’est l’histoire de ton couple, elle est unique.

Et c’est ce qui me pousse aujourd’hui à me dire : mais quel dommage que ce ne soit pas ouvert à des couples laïques !

Et toi ? Tu as choisi une préparation avec des échanges entre couples, toi ? Tu serais partante pour une préparation au mariage laïque ? Tu l’imagines comment ? Raconte ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



48 commentaires sur “A quand une préparation laïque au mariage ?”

  • Je suis d’accord avec toi. Le mariage civil reste basé sur les engagements juridiques et c’est dommage de ne pas faire le point sur le pourquoi et l’engagement des couples…

    Pourquoi ne pas organiser ce type de réunion via un espace dédié, sorte de forum où des mariées pourraient organiser ce genre de réunions? (Madame Dentelle, je vais appel à tes talents 🙂 )

    Car faire le point en tête à tête avec son chéri c’est vraiment bien, mais partager avec d’autres couples c’est encore mieux…

    • Intéressant, même si le débat sur les cérémonies en extérieur mérite d’être lancé… Après tout, c’est difficile quand on est dans une grande ville d’avoir une cérémonie spécifique à la mairie… en ce moment c’est plus les mariages à la chaine, je comprends ceux qui ressentent le besoin d’en faire plus et ailleurs…

  • En ce moment je lis un livre (« Mes alliances » d’Elizabeth Gilbert)où elle explique sa réflexion autour du mariage d’un point vue culturel, sociologique, biologique, psychologique bref je trouve sa demarche 10 000 fois plus interressante que de parler spiritualité dans le couple avec des inconnus. Mais c’est un point de vue totalement personnel et c’est aussi, une des raisons pour laquelle nous ne nous marions pas à l’église (du coup j’ai un peu du mal avec ton titre et ta conclusion).
    Je suis toujours dubitative que les gens attendent le mariage pour parler de vie de couple, après tout dépend l’histoire de chacun, mais personnelement nous vivons ensemble depuis 4 ans heureusement que nous nous sommes posés avant(et que nous nous posons toujours) ces questions là.

    Comme tu le dit chaque couple est unique et c’est peut être pour ça que toi tu ressens le besoin de te marier à l’église et d’autres pas!

    • Merci pour le livre, je suis allée voir sur amazon pour voir de quoi il en retournait, et je viens de le commander, avec TOUT SUR NOUS, qui avait été conseillé par ailleurs. Cela va nous permettre de penser à tout ça tranquillement.

    • Le but n’était pas vraiment de parler spiritualité, mais de se rendre compte de la pluralité du couple et des couples en général. Nous n’avons pas la même façon de fonctionner que les autres, et pourtant nous ne sommes pas moins bien ou mieux. Je trouve que c’est important, surtout lorsqu’on se marie, de mettre le couple dans la société, avec les gens. On n’est plus juste tous les deux, il y a aussi tous les autres autour et tout ce qu’il nous apportent. Je trouve ça plus enrichissant qu’un bouquin car au final le dialogue ne va que dans un sens, mais comme tu dis chacun fait comme il le ressent.

  • Avec chéri, nous sommes deja marié civilement et en effet pour nous cela ce résume a des texte de loi et papiers! Dailleur nous avons réservé nos alliances pour la cérémonie laique (le vrai mariage, avec robe, pls invités, danse et tout et tout). Quand tu crée ta céramonie laique, je pense que c’est comme une préparation au mariage. On a construit a deux cette cérémonie qui nous ressemble en ce posant pleins de questions diverses sur notre couple et notre vie. Après peut etre que c’est nous qui somme comme cela a réflir sur le chemin que nous voulons. Nous avons fait plusieurs check point pour savoir si nous étions en accord avec notre vision du couple. Et cela lors de differents stade de notre histoire (premiere reflexion quand notre relation fut sérieuse, deuxième reflexion pour la naissance de notre trésor, troisième reflexion le mariage). Je pense que ces « check points » sont important tout au longt de notre histoire et pas seulement avant le mariage. Les personnes évolue et des fois, les chemins se séparent…..

    • Oui, je suis d’accord avec toi en quelque sorte. Je suis un peu déçue de n’avoir pas réussi à faire passer le message comme je l’entendais, à quel point cette journée m’avait apportée pour notre couple, pas tellement parce que j’ai appris des choses sur l’autre, mais parce que ça m’a conforté dans l’idée que c’est vraiment lui l’homme de ma vie. Et c’est se frotter aux autres qui m’a donné cette certitude, psa toutes les discussions qu’on a pu avoir auparavant. Parce que oui, nous discutons aussi, nous ne sommes pas de parfaits inconnus qui se marient !

  • J’adhère complètement à l’enrichissement qu’on trouve dans le partage d’expériences avec d’autres couples, comme tu le présentes, mais je suis également d’accord avec Mademoiselle Coockies pour une préparation où les discussions ont plus lieu dans l’intimité du couple, parce qu’on peut aller plus loin dans la discussion que devant des inconnus (et même si on parle bcp avec Monsieur, on ne va certainement pas aussi loin que ce qui nous est proposé en « retraite »…

    C’est pourquoi nous avons fait/comptons faire les deux! 😉

    En ce qui concerne les mariés non croyants, évidemment que c’est essentiels pour eux aussi, mais je pense que certains d’entre eux vont aux prépa religieuses (à celles connues pour ne pas parler bcp de religion)…

    Ou alors il doit bien exister qqch organisé par les organisations laïques, non?

    OU alors la préparation de la cérémonie laïque permet cette réflexion… Il me semble que les personnes qui ne se marient qu’à la mairie, sans éprouver le besoin d’une cérémonie, même laïque, n’éprouvent peut-être pas non plus le besoin de la réflexion… Ce n’est pas une critique, juste qu’il me semble que si le mariage est plus qu’un contrat, on l’exprime par une cérémonie, quelle qu’elle soit(ou une amélioration de la cérémonie civile par un texte ou autre), et alors la préparation de cette cérémonie peut être un excellent prétexte pour se remettre en question et retourner aux fondamentaux du mariage…

    Bref.

    Tout ça me rend impatiente d’être à mon WE préparation! 🙂

    • Je suis un peu choquée par cette phrase :
      « Il me semble que les personnes qui ne se marient qu’à la mairie, sans éprouver le besoin d’une cérémonie, même laïque, n’éprouvent peut-être pas non plus le besoin de la réflexion »

      J’espère bien que toute personne qui se marie a pris le temps d’y réfléchir ! C’est une décision de couple ultra importante qu’on fasse une cérémonie ou pas.

      Et pour moi la réflexion sur le couple doit avoir lieu au moment d’un emménagement commun ou de l’achat d’un bien immobilier, beaucoup plus qu’au moment d’un mariage qui est simplement la validation juridique d’un état de fait.

      Je fais un cérémonie laïque mais nous échangeons nos alliances à la mairie car pour moi c’est le seul mariage qui compte.
      La cérémonie laïque est un prolongement qui nous permet de rentrer plus en détails et surtout de partager avec nos invités.

      • Je reconnais que je me suis mal exprimée… Je veux juste dire que le mariage est une excellente occasion d’aller peut-être encore plus loin que d’habitude dans la réflexion et que, en ce qui me concerne, je voudrais exprimer cet engagement autrement que « juste » un mariage à la commune. Mais ça n’engage que moi.

        Et loin de moi l’idée que les personnes qui ne font pas d’autre célébration que la commune n’y ont pas réfléchi. Je dis juste que préparer une cérémonie, quelle qu’elle soit, est un moment de réflexion supplémentaire.

    • Il existe aussi la possibilité de personnaliser sa cérémonie à la mairie ! Qui est la voie que nous allons emprunter. C’est sûr, se marier un vendredi dans un village en hiver permet certaines choses complètement impossibles un samedi après-midi d’été dans une grande ville, où les mariages se font à la chaîne, mais il est possible de ne vouloir que la mairie tout en accordant de l’importance à sa cérémonie 🙂

    • C’est marrant, Mlle Cookies a aussi réussi à me convaincre… Pas tellement pour la discussion à deux (en fait nous on l’a fait après du coup, comme un bilan de la journée), mais plus pour le côté « retraite », spirituel, et finalement pour nous reconcentrer un peu sur l’essentiel… Peut-être cet été ?

    • tant que j’y suis à écrire sur ce post… 😉

      On a fait une soirée dans notre paroisse, encadrée par un couple de paroissiens engagé, et c’était gratuit, mais on fait aussi une retraite fin mai, dans un monatsère, et là c’est payant (130 euros si mes souvenirs sont bons…), mais je pense qu’on ne paie que pour le logement et les repas, donc si tu trouves qqch d’une journée, ce sera peut-être gratuit…

    • Oui, nous avons payé 30€ par couple pour les différentes photocopies, et surtout le repas (royal !!). Les intervenants sont bénévoles mais il ne faudrait pas qu’ils perdent de l’argent non plus ! Nous ça nous a paru normal.

  • PS: et évidemment qu’on parle d’amour et de vision de la vie, etc à d’autres moments,en couple, mais le mariage, quel beau prétexte pour refaire le point sur toutes ces questions, non? (pcq, perso, on en parle, mais pas tous les jours ni toutes les semaines, non plus… pour le reste, on VIT le couple plus qu’on en parle…)

    • Merci alors là je suis entièrement d’accord miss 100drinette ! On vit ensemble, on parle de plein de choses, on fait des projets, on prépare un mariage, alors déjà là on en apprend tous les jours (et encore heureux !!!) ; mais se poser cinq minutes pour discuter de nous, juste de nous et de notre relation, qui le fait vraiment toute une journée ? Pas nous. Ce n’est pas pour autant que je me marie avec un inconnu !

  • On ne nous le dit pas dans ces articles, mais c’est payant ces préparations ? J’imagine que oui.

    Moi ce que je trouve étonnant, c’est qu’on arrive à considérer le mariage avant de s’être posées toutes ces questions qui me semblent assez « basiques ». En toute ingénuité, je me pose la question : Est-ce une caractéristiques des couples religieux que d’attendre un prêtre pour se poser des questions ?

    • Je vais essayer de ne pas prendre mal cette question qui me semble idiote en soi : est-ce une caractéristiques des couples religieux que d’attendre un prêtre pour se poser des questions ? Franchement ?
      Comme l’a si bien dit Miss100drinette plus haut, on vit ensemble, on parle de plein de choses, on fait des projets, on prépare un mariage, alors déjà là on en apprend tous les jours (et encore heureux !!!) ; mais se poser cinq minutes pour discuter de nous, juste de nous et de notre relation, qui le fait vraiment toute une journée ? Pas nous. Ce n’est pas pour autant que je me marie avec un inconnu ! Moi ça m’a simplement confortée dans la certitude de mon amour pour lui, dans mon envie de passer le reste de ma vie avec lui, ça m’a mis la pêche !

  • Par chez moi, il y a beaucoup de preparation laïques, proposes par des psychologues, en groupe ou en couple.

    Ca m’étonne qu’on n’en trouve pas en France?

  • C’est chouette d’avoir ton point de vue Mademoiselle Loco!
    Pour répondre à la question du payement, notre retraire a couté 155€ pour nous 2, mais comme l’écrivait Miss 100drinette, cela couvre surtout le logement et les repas.

    Pour répondre à Cédric, je ne crois pas qu’on « attende un prêtre pour parler de tout cela », je pense que cette retraites (avec ou sans prêtre au final) permettent d’aller plus loin dans la réflexion.

    Bien sur que les couples religieux communiquent entre eux sur tous les sujets basiques(tout comme les autres couples, je veux dire :)).

    En lisant et en écoutant les feed-backs de ceux qui ont fait une retraite (religieuse ou laique), la plupart en sont vraiment contents et ont trouvé ce temps très enrichissant pour le couple (et nous aussi!).

    • Bien dit. C’est enrichissant dans le sens où on se pose un temps donné pour ne parler que de son couple. Je suis d’accord qu’au final on n’a pas appris grand chose sur l’autre, mais ça met la pêche de manière inexplicable, juste parce qu’on se rend compte qu’on a fait le bon choix peut-être ?

  • Moi aussi le titre et la conclusion me laisse septique. Pour moi la préparation au mariage a une connotation purement religieuse. Parce que en tant qu’adepte d’une religion, on se prépare à recevoir un sacrement. (D’ailleurs je me demande si elle existe dans d’autres religions que le christianisme ?)
    Bref, pourquoi parler d’une préparation laïque ? Si on se marie c’est qu’on l’a murement réfléchit, qu’on en a discuté et qu’on en discutera encore. Nul besoin de préparation pour ça, chacun le vit à sa manière. Et nul besoin de se retrouver confrontés à d’autres couples pour ça non plus.
    Dans le contexte religieux ça se comprend parce qu’on partage la même foi et qu’on a des idées à échanger sur le sujet, mais en dehors de cela je ne vois pas bien l’intérêt. Hormis peut être dans le cas d’un manque de communication dans le couple. Mais avoir besoin d’envisager une préparation laïque pour se parler, c’est dommage quand même…
    Mais bon, c’est mon avis à moi 🙂 et pour la petite histoire ma préparation au mariage a été une catastrophe !

    • C’est intéressant ce que tu expliques Mlle Croco. Je te rejoins assez là-dedans en réfléchissant à la question…
      On envisage tous le mariage d’une façon tellement différente ! Le seul point commun de tous les gens qui se marient semble être l’amour… mais même là, chacun ne conçoit pas l’amour de la même façon.
      Ce serait intéressant d’avoir des pistes de réflexion pour le couple finalement, plus que des préparations à plusieurs. Comme le questionnaire fourni que nous a retranscrit Mlle Cookie par exemple. Que des choses comme ça soient disponibles pour les personnes que ça intéresse. 🙂

    • Justement, il faudrait des préparations où on ne parlerait que du couple et pas de spiritualité. Pas quelque chose d’obligatoire puisque visiblement on n’en ressent pas tous le besoin, mais un moment convivial, d’échanges avec d’autres couples et des spécialistes, ça ne me semble pas si bête comme idée.

      • Désolée mais je ne suis pas convaincue 🙂
        Le besoin de devoir se réunir avec d’autres couples et confronter ses expériences et visions de la vie à deux ne me parle pas. Pour moi si on en est là c’est qu’on a un sérieux problème de communication ou de confiance en son couple. Mais une fois de plus, c’est mon avis personnel et il est possible que certains couples en éprouvent le besoin. Donc status quo ! 🙂 Au passage je trouve ça super de pouvoir confronter nos idées sur un sujet comme celui là. Il n’y a qu’à lire tous les commentaires. Très bonne idée ce billet !
        Et j’aurais aimé vivre une préparation religieuse comme la tienne et en être revenue aussi ravie que toi.

  • mademoiselle croco n’a pas tort… bon j’y connais rien a la religion, je m’en fiche pas mal et c’est pour sa que j’ai choisi de ne pas aller a l’église…
    une préparation laique… pourquoi pas
    si sa peut aider certain a confirmé le choix du mariage.. moi je le ferais bien

  • Je trouve un peu condescendant cette manière qu’ont parfois certaines à qualifier le mariage à l’église de « vrai » mariage, ce n’est pas dit clairement mais c’est l’idée quand même…

    j’ai parfois été bien plus émue à la mairie qu’à l’église et je ne suis pas la seule!

    Personnellement, nous c’est mairie ET église, la prépa au mariage a été un cauchemar (vous savez l’avortement comparé à l’eugénisme et les porteuses de sterilet sont des meurtrieres bref c’etait nous!)

    Je suis très surprise qu’on puisse avoir besoin de ça pour se parler aussi franchement…

    on voit tout de meme tres rapidement si on a les memes projets que son compagnon/sa compagne quand on est ensemble…

    si on ne connait pas ça de son futur, on ne le connait pas, on ne sait pas qui il est et comment accepter d’épouser quelqu’un qu’on ne connait pas?

    nous il y avait des pistes de reflexion et on s’isolait pendant 30 minutes pour en parler: je ne vais pas vous mentir nous on parlait construction de notre maison et organistation de notre mariage mais pas du tout de cela tellement c’est d’une évidence!
    tous les autres faisaient comme nous sauf un couple qui était depuis 10 ans ensemble, et j’ai trouvé ça un peu déroutant…

    • C’est dommage, vous auriez peut-être du essayer de jouer le jeu. Je ne vais pas me répéter, mais ce n’est pas tant découvrir l’autre qui est important, car effectivement en vivant avec l’autre on a une assez bonne idée de ce qui va se passer par la suite, mais réfléchir sur soi, sur son couple et son avenir toute une journée, vous n’en aurez plus jamais l’occasion c’est dommage… Peut-être auriez vous été mieux dans une préparation avec d’autre couples, dans le dialogue et l’échange avec les autres ?
      Et je suis loin de croire que les mariages à l’église sont les meilleurs, loin de là. Je suis pour que les mariés se marient là où ils le souhaitent dans le respect de chacun.

      • Euh désolée, mais là j’interviens 🙂 Dire que Melan n’aura plus jamais l’occasion de se pencher une journée sur son couple ???? Un couple ça se vit et ça se réfléchit au quotidien, pas seulement au cours d’une préparation au mariage.

        • Merci de bien lire ce que j’écris pour ne pas le prendre mal inutilement… Je parlais de réfléchir son couple TOUTE UNE JOURNEE… Ne faire que ça quoi. Qui a ce luxe aujourd’hui ? Vivre au quotidien avec quelqu’un ça construit un couple, évidemment, faire des projets, élever des enfants, le couple va vivre, mais quand aura-t-on encore de se poser toute une journée ensemble pour réfléchir à nous deux ? oui désolée je crois que c’est un luxe aujourd’hui… Mais si y’en a qui arrive, chapeau, dites moi comment vous faites ! Je suis preneuse !

          • si si si, je t’ai bien lu et je n’ai rien mal pris du tout 🙂 C’est ma réponse qui est peut être mal exprimée. Je voulais dire que se pencher sur son couple une journée n’est rien comparé à l’expérience quotidienne. Pour moi le questionnement il est quotidien dans un tas de petites choses. Et la journée de prépa, je ne l’envisage que d’un point de vue religieux. Nos avis diffèrent sur ce point et je trouve ça super interessant que tu ai levé ce sujet. Et je ne dois pas être la seule vus toutes les réactions à ton billet 😉

  • Personnellement je trouve ça intéressant.

    Mais une question me taraude: est-il possible de faire ce genre de reflexion sur son couple, sur l’engagement avant même de s’être lancés dans les préparatifs.

    Je m’explique: pour moi tout cela devrait être mis en place quand le couple commence à envisager de se marier, pas quand toute la machine est lancée.
    Bien entendu, il serait logique que celà soit déjà abordé au sein du couple, afin qu’il sache l’engagement que représente un mariage laïque ou pas. Mais je me fais souvent la malheureuse reflexion que pour beaucoup, le mariage c’est une fête avec les potes, la robe etc etc … d’où pas mal de divorces.

    Mais bien que croyante, pour moi, le mariage est avant tout un acte administratif et c’est cet acte là qui crée l’union. Depuis la séparation entre l’Eglise et l’Etat, le mariage religieux n’a aucune valeur juridique. « Seule » l’importance de s’unir devant Dieu justifie le mariage religieux. Certains en ont besoin, d’autres non. Dans les deux cas, ils sont unis juridiquement.

    Mais de mémoire, il existe un vague projet de préparation laïque afin justement d’éviter que des couples se lancent dans la belle (ou pas) aventure du mariage sans avoir vraiment connaissance de leurs engagements et de leur projection dans l’avenir.

    Ca ne réglera pas tout, mais je pense que c’est une excellente idée. Et puis travailler sur soi, sur son couple, c’est de toute façon toujours bénéfique.

  • Votre mariage, et votre préparation au mariage, vous appartiennent pleinement. Je trouve ça triste de se retrouver à devoir suivre une préparation au mariage qui ne corresponde pas à vos valeurs et à vos croyances (avortement, etc …), avec quelqu’un en qui vous n’avez pas pleinement confiance.
    Sur les blogs on lit souvent « l’essentiel est d’avoir un bon feeling avec ses prestataires » ; je pense qu’on pourrait globaliser à « l’essentiel est d’avoir un bon feeling avec TOUS les gens qui vont évoluer avec vous pendant votre joli jour ».
    Donc s’il vous parait évident de ne pas signer avec un DJ qui vous obligerait à passer du Mireille Mathieu (ou du NTM ou autre) pendant toute la soirée ou un traiteur qui vous imposerait ses goûts à lui, il me parait aussi important de recherche l’homme d’église (prêtre ou diacre) avec qui vous serez en accord.

    Bon je dis ça, c’est facile pour moi, notre prêtre est un ami … et j’avoue que je ne sais pas ce que j’aurais fait si ça n’avait pas été le cas … mais ça vaut peut-être le coup de faire des pieds et des mains pour trouver « le bon » 😉

  • Il existe une association qui organise des préparations laïque au mariage et qui aide à personnaliser les cérémonies à la mairie. Ils existent dans plusieurs villes de France et les réunions sont organisées (à Paris en tout cas) dans les mairies.

    Cap mariage: http://www.mariage-civil.org/

    • J’avais lu sur je ne sais plus quel blog tout un billet sur cap mariage, dans lequel était ajouté un artcile du monde.

      Attention à cette association très politisée. Ca peut ne pas plaire à tout le monde

      • Bonjour,
        Nous nous marions en mai prochain et comme nous sommes athès, nous avons préféré faire une préparation au mariage par Cap mariage afin d’avoir un discours et une écoute laïque.
        C’était super, le couple qui nous a suivi a été génial et les rencontres et les échanges avec les autres couples ont été très enrichissants et nous ont permis d’avancer peut être plus vite dans notre propre relation que si nous en avions discuté que tous les deux.
        Je recommande cette association.
        PS: personnellement, je n’ai rien senti de politique dans mon expérience avec CAP mariage.

  • Bonjour,
    C’est une amie qui m’a donné le lien de votre blog, sachant que ce billet m’intéresserait au plus haut point. J’avais lancé, il y a quelques temps, un sondage sur un forum au sujet d’une possible préparation au mariage civil. La majorité des personnes auraient aimé suivre cette préparation, certaines ne voient pas « de quoi on se mêle ». Pour ma part, au delà de l’aspect juridique pur, je pense qu’on peut lire tant d’engagements derrière les textes de loi un peu rugueux. Je suis profondément athée, mon mari aussi, et pourtant notre mariage à la mairie a été un moment d’émotion extrêmement intense, et tous les invités présents ont ressenti la force de notre lien et de notre désir de bâtir à deux. Bref, oui à une préparation au mariage civil, à des échanges, des réflexions autour du couple, de la façon de construire ensemble, de communiquer, d’affronter les tempêtes du quotidien sans perdre de vu l’essentiel et le primordial : l’amour que l’on se porte et le souhait de vieillir ensemble.
    Je laisse le lien de la page du sondage que j’avais proposé : http://forum.doctissimo.fr/viepratique/mariage/questionnaire-mariage-civil-sujet_64806_1.htm
    Bonne journée !
    Neko

  • Nous avons nous aussi fait le choix de nous marier à l’église, surtout pour mon homme qui est croyant. Pour moi, le chemin a été bien plus difficile, je voulais me marier à l’église mais je ne suis pas croyante… Et les rencontres m’inquiétaient au plus haut point. Malheureusement, contrairement à toi, cela s’est très mal passé pour nous. Le diacre qui nous a reçus a été extrêmement intolérants (du genre : « ceux qui ne croient pas ne se marient pas pour la vie… », je vous laisse imaginer ma tête), et je me suis retrouvée à pleurer au bout d’1h avec lui. Après discussions avec mon futur mari, nous avons décidé de changer de diacre, et aujourd’hui, notre préparation se passe merveilleusement bien, nous pouvons parler de tout et c’est formidable. Notre regret : avoir quand même fait la préparation en groupe dans la même paroisse, on s’est retrouvés avec des gens qui nous ont mis très mal à l’aise (notamment en nous parlant du mariage homosexuel… j’avais pas compris qu’on était là pour faire de la politique). Heureusement, c’est terminé, nous ne voyons plus que le diacre et il nous fait un bien fou. Mais on a connu une période difficile à cause de ces gens intolérants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *