Sondage : tu fais une préparation au mariage, toi ?

Je me suis souvent posé la question de la place des préparatifs de mariage dans la préparation au mariage lui-même.

Parce que tu sais que j’aime bien parler organisation de mariage pratico-pratique et te donner des conseils sur où placer ton bar à bonbons, comment fabriquer tes faire-parts toi-même ou comment choisir le meilleur prestataire.

Mais j’aime bien aussi l’idée que quand on prépare son mariage, on ne prépare pas seulement une journée mais une vie à passer ensemble.

Apprendre à dire « mon chéri, j’ai vraiment besoin que tu appelles ce photographe pour m’aider dans les préparatifs », bien sûr que c’est important pour le jour J, mais aussi pour les 13000 autres occasions où il te faudra dire « mon chéri, j’ai vraiment besoin que tu changes la couche du petit pour m’aider avec les enfants ».

Apprendre à dire « mon amour, j’ai vraiment besoin que tu expliques à ton frère qu’il va trop loin quand il fait semblant de ne pas vouloir venir au mariage si on ne fait pas ce qu’il veut », ça sera précieux le jour où il te faudra dire « mon amour, j’ai vraiment besoin que tu expliques à ton frère qu’il exagère quand il débarque chez nous le samedi matin sans passer d’abord un coup de fil ».

Apprendre à dire « mon coeur, j’aimerais que tu acceptes de prendre des cours pour notre première danse », ce sera utile aussi pour l’éventuelle fois ou deux où il te faudra dire « mon coeur, j’aimerais que tu acceptes de venir voir un thérapeute de couple parce qu’on a du mal en ce moment ».

Apprendre à dire « mon loulou, qu’est-ce que tu penses de louer un barnum au cas où il pleut ? », ce sera pratique pour les 6300 autres occasions où il te faudra dire « mon loulou, qu’est-ce que tu penses d’acheter un nouveau canapé chez Ikea ? ».

Apprendre à dire « non belle-maman, je ne veux pas porter d’alliance« , ce sera essentiel aussi pour les 7000 autres occasions où il te faudra dire « non belle-maman, je ne veux pas que tu donnes une sucette à mon bébé ».

Apprendre à dire « mon amour, merci de ton aide avec les faire-parts », ce sera un bon entraînement pour les 45000 autres occasions de lui dire merci que tu auras au fil des années.

Bref.

M. Dentelle et moi n’avons pas fait de préparation au mariage « officielle », probablement parce que ne faisant pas de mariage religieux, personne n’en exigeait une de nous. Et puis avec nos 10 ans de vie commune et nos 3 enfants, cela semblait un peu superflu. Mais je me suis toujours dit que c’était une bonne chose que les préparatifs du mariage nous obligent à confronter nos points de vue, apprendre à mieux communiquer et réfléchir ensemble aux questions importantes de la vie commune.

Aujourd’hui j’avais envie de te demander ton avis là-dessus. Est-ce que tu fais une préparation au mariage « officielle » ? C’est comment ? Est-ce que tu trouves ça utile ? Est-ce que tu constates, comme moi, que les préparatifs de mariage sont l’occasion pour ton amoureux et toi de vous rapprocher et de grandir ensemble ou est-ce que c’est juste encore un autre truc à faire dans vos agendas surchargés ?

Raconte-moi ça dans les commentaires !!



35 commentaires sur “Sondage : tu fais une préparation au mariage, toi ?”

  • J’ai toujours trouvé ça étrange les préparations aux mariage, quand nous avons pris la décision de nous marier c’est que nous connaissions nos points de vues sur la vie et que nous étions en accord la dessus. Cela fait des années que nous vivons ensemble les petits couacs du quotidien nous avons appris à les gérer ensemble. Personnellement, je ne pense pas qu’il nous faille un représentant religieux ou qui se soit d’autre pour réfléchir sur notre amour, si nous avons pris cette décision c’est que nous y avons réfléchi en amont!
    C’est sur que l’organisation d’un tel évènement permet de voir comment on se dépatouille de sa belle-famille et de sa famille et je pense que c’est le plus gros enjeux des préparatifs!

  • Très bon sujet Anne ! (comme toujours lol). Perso, on en a pas fait car Athés tous les 2, pas de mariage religieux pour nous. Et puis on vivait ensemble depuis plusieurs années…on trouvait ça aussi superflu. Par contre, un couple d’amis pour qui j’étais témoin, nous ont invités à la leur une soirée. En fait, le prêtre avait organisé le fait que l’on se trouvait pas couples à une petite table en tête à tête. et il donnait un sujet et il fallait en discuter tous les 2… ce soir là il n’y avait qu’un sujet mais sur son tableau était inscrit toutes les autres questions… j’ai noté… et puis je lui ai ressorti (à doudou) le papier… mais 2 mois après le mariage… parce que j’avoue, quelques semaines après le mariage, alors qu’on vivait ensemble depuis 2003, je me suis apperçue qu’il y avait un truc qui clochait… Des sujets tabous comme l’argent et les enfants et ça partait en vrille sans que l’on puisse en discuter… ça a donné : une psychothérapie de couple pendant 1 an (qui nous a couté un bras et où j’ai eu l’impression de me retrouver sur un ring de boxe avec l’arbitre au milieu…) cela m’a beaucoup peiné et marqué, ça nous a conduit à nous séparer pendant presque 2 ans ! Et malheureusement je sais qu’il y a une question qui est celle des enfants qui ne sera jamais réglée..
    Alors oui, je pense qu’il devrait y avoir ce genre de préparation avant le mariage dans un autre cadre que les mariages religieux… ça n’arrive pas qu’aux autres, il y a des questions fondamentales qu’on ne se pose pas assez avant le mariage tout à notre « euphorie » ou des questions où l’on se dit, ça c’est pas pour maintenant, on en disctutera le moment venu… et on court à la catastrophe…
    Une vie de couple c’est dur, il ne faut pas se leurrer, c’est un combat et une attention particulère de tous les jours.. Et on ne le redira jamais assez, mais il faut COMMUNIQUER…

  • Bel article,merci a nouveau Anne.Nous allons nous marier a l’église en Aout,la préparation commencera vers janvier.Je vous raconterai a ce moment-là.Je pense qu’effectivement la préparation est importante,et le coté religieux n’est pas obligatoire.Peut-étre le faire méme si le mariage n’est que civil,c’est a dire se poser des questions de façon concréte,se poser ensemble,et discuter,continuer a construire vraiment.J’imagine que les moments de préparations que nous allons vivre vont étre des moments ou on se recentrera sur le veritable fond de ce que l’on est en train de préparer et va nous permettre de consolider les pensées communes et de cibler aussi les choses plus fragiles.ça va nous guider pour longtemps.C’est ce que j’attends de cette préparation.Affaire a suivre….!!

  • Pour notre part nous aurons des entretiens avec le pasteur qui nous marie. Même si nous nous connaissons très bien et que nous nous entendons sur tous les sujets importants pour plus tard, je trouve ça intéressant d’en parler avec une personne de confiance qui aura un œil extérieur sur le fonctionnement de notre couple et avec qui on peut échanger. C’est toujours bien aussi de profiter de l’expérience des autres, le pasteur étant marié et ayant des enfants. De plus, quand on est dans les préparatifs matériels du mariage comme tu dis Mlle Dentelle on pourrait vite oublier l’essentiel derrière cette journée et les défis de la vie de couple.

  • Très bel article, merci 🙂
    Mon fiancé et moi faisons en ce moment même une très belle préparation au mariage.

    On se connait depuis 7 ans et ça fait 4 ans que nous vivons ensemble en harmonie. Comme beaucoup d’entre vous, nos amis ou famille nous disaient que c’était inutile pour nous de faire ce genre de préparation car on se débrouillait bien dans notre vie de couple.

    Mais pour nous cette préparation nous a été très précieuse car elle nous a apporté l’éclairage de couples ayant plus d’expériences et surtout nous a fait parlé de sujet un peu tabous comme l’argent, les beaux-parents, la gestion de la colère, le pardon, la sexualité… Toutes ces choses qu’on n’imagine pas vraiment au début d’une relation mais qui arriveront forcément dans notre vie de couple – qu’il va falloir apprendre à gérer.

    Nos cours ont pour objectif de nous donner des pistes pour mieux nous connaitre et donc mieux communiquer tout au long de notre vie. Ça permet également de se poser les bonnes questions, afin d’être sur de soi lorsqu’on se dira « oui » pour la vie…
    C’est pas beau ça ? 🙂

  • Nous avons fait la préparation au mariage, mais ce qui m’a le plus gêné a été les rencontres avec les autres couples chez un couple d’animateurs de la paroisse. Mon mari et moi avons trouvé que c’était une immersion dans notre vie privée (le sujet de l’argent ou de la communication dans le couple) avec du jugement sur comment on était. Alors que les rencontres avec le prêtre ont été beaucoup plus cool (surement du au fait qu’on le connaissait et que c’était un prêtre ouvrier, bien plus ouvert que les traditionalistes)
    le fait de vivre ensemble depuis un moment et d’aborder la vie quotidienne et ses soucis font une bonne base de préparation au mariage. Nous savons tous les deux que nous avons les mêmes valeurs pour les enfants à venir…
    Nous le mariage n’a pas changé nos vies radicalement, nous continuons notre chemin 🙂

      • Oui c’est dommage car c’était enrichissant même si on connaissait les opinions de chacun dans les thèmes abordés (le fait qu’on ai reçu a peu près la même éducation a du jouer aussi :p)

        Mais le fait d’être jugés sur comment on discutait était assez pénible :p heureusement qu’avec le prêtre ca a été beaucoup plus cool 🙂 et même après le mariage, on garde un contact avec le prêtre, il va venir voir les photos autour d’un dîner, l’occasion pour lui pour « sonder » les bases surement :p

  • Alors nous nous marions à l’Eglise, et nous avons commence la fameuse « preparation » au mariage religieux.
    Nous sommes ensemble depuis 5 ans, et franchement on pensait que c’était juste histoire de, parce que c’est obligé. Nous avons été très surpris (le pretre qui nous suit est vraiment super! D’ailleurs, il nous mariera!) parce que c’est pas simplement réfléchir sur la bible et la capacité de notre couple à suivre les préceptes de Benoît XVI. C’est une réelle discussion autour de ce qui pourrait être à l’avenir : comment penser le pardon, la famille, les différence de choix.
    Et franchement, ça nous fait du bien, de prendre « une heure pour nous » avec ce prêtre pour se dire : je t’aime et j’essaierai de faire en sorte qu’on soit toujours sur le même chemin! ». OK on n’a pas besoin d’être devant un prêtre, mais ça oblige à se poser, et pas ce le dire entre la brosse à dent et la programmation du reveil. C’est un moment rien que pour nous, où on parle de notre amour, et rien que ça. Parce que, la religion chrétienne, à la base, ce n’est que de l’amour. Et ça, ça fait toujours du bien 😀

  • Coucou!!
    Nous sommes très croyant et donc nous nous marions à l’église. Nous avons commencé notre préparation religieuse depuis 1 an à peu près (ouii ça fait déjà longtemps qu’on est dans les préparatifs!!!) à raison d’un rdv d’1h avec le prêtre tous les 2-3 mois.
    Et franchement depuis qu’on a commencé cette préparation il y a beaucoup moins de tension qu’avant dans notre couple. Certains sujets, plus ou moins tabou avant, ont pu être abordé entre nous et nous a permis de comprendre certaines choses sur l’être aimé! J’aime bien comparé cette préparation à une thérapie de couple. On discute beaucoup de la vie, de comment on voit l’avenir…la religion n’est pas vraiment abordé lors de nos échanges. Cependant on a un avantage considérable, on connaît très bien notre prêtre. C’est un prêtre qui est très ouvert, qui connait la vie de couple puisqu’il a failli se marier avant de rentrer dans les ordres. Tout ça pour dire que je doute que les préparations se passent toutes comme ça. Il faut avoir la chance de tomber sur un bon prêtre. Mais il n’empêche que je conseille cette préparation à tous le monde et surtout il ne faut pas y aller avec des à priori et à reculons! Vous en sortirez toujours grandi, avec ou sans la foi!

  • Quand nous avons reçu notre courrier pour la date de préparation au mariage, il faut dire que je n’étais mais alors pas du tout emballée. Il faut dire que c’est en fait Mr Doudou qui tenait à se marier à l’église, je suis plus non- croyante. Mais voyant que cela était si important pour lui et que le prêtre acceptait de nous marier religieusement même si je n’étais baptisé, j’ai alors dis oui ….
    A l’arrivée de ce we, je me disais oh la barbe…mais en fait grosse surprise !
    En effet les discussions portaient surtout sur toutes les difficultées que pouvaient raverser un couple durant une vie. J’ai trouvé finalement cela très intéressant, bien que vivant déja ensemble depuis pls années cela m’a bcp apporté. En rentrant Mr Doudou avons décidé de reprendre tous les thèmes un par un et d’échanger chacun son point de vue, et à la rencontre de tel ou tel problème quel serait la meilleur à adopter (même si l’est vrai que tout ne se passe souvent comme on le souhaite).
    Je crois que ce we à renforcer les sentiments que l’on se porte. Je sais que notre vision de la vie se rejoint et depuis nous communiquons ENCORE plus !!!!

  • pas de préparation officielle non plus. et les préparatifs se passent plutôt bien, en tout cas pas de découverte terrible sur le caractère de chacun. comme vous ça fait 9 ans qu’on est ensemble donc on se connait suffisamment. apres l’idée de prendre du temps pour penser à son couple, j’aime bien dans l’absolu. faudrait trouver une alternative!

  • Nous aussi, nous suivons une préparation au mariage dans notre paroisse.
    Ce qui est intéressant, ce n’est pas forcément d’apprendre des choses sur la manière dont nous fonctionnons, nous nous connaissons depuis longtemps et cela nous a permis d’aborder pas mal de points avant de décider de nous fiancer, mais plutôt de mieux comprendre ce que signifie réellement le mariage chrétien, pour mieux le réussir (toute la vie ensemble, ça m’a pas l’air si simple cette affaire-là).
    Ce que j’apprécie dans cette formation, c’est notamment le fait d’avoir plusieurs interlocuteurs (le prêtre qui nous prépare, celui qui nous mariera, le couple qui nous prépare, ceux qui viennent témoigner): ça nous donne différentes visions sur les sujets que l’on aborde, et cela montre bien que c’est à chacun de vivre son mariage à sa manière, avec ses forces et ses faiblesses, en s’appuyant sur le sacrement.
    Nous suivons la méthode des « heures pour nous », c’est à dire que chaque semaine, nous consacrons une heure tous les deux ensemble à notre préparation au mariage, avec l’aide d’un bouquin. Puis nous en discutons une fois toutes les trois semaines environ avec nos accompagnateurs. Je dois dire que nous ne sommes pas toujours très motivés par ces « heures pour nous », mais quelquefois, ça nous a permis de nous apercevoir qu’il y avait quelques points qui n’étaient pas si clairs que ça pour nous. Et les discussions avec nos accompagnateurs sont toujours très riches.

    • Des ‘heures pour vous’. C’est intéressant comme concept. Et je me dis que c’est une bonne habitude à prendre dans un couple. Après quelques années et quelques enfants et toute la vie autour, c’est bon d’avoir un rendez-vous régulier avec son conjoint où on peut juste discuter 🙂

  • BOnjour !
    J’apporte aussi ma petite contribution.
    Mon copain étant complétement athée, et moi pas hyper pratiquante, j’avais accepté au début de faire une cérémonie laïque. Puis j’ai eu des doutes (et aussi des pressions familiales qui m’ont poussé a beaucoup réfléchir à ce que je voulais). Un de mes gros doutes était justement que faire une cérémonie laïque il n’y aurait pas de préparation au mariage… et qu’on se posait plus de questions du type « où faire ça si il pleut » que du fond. Alors on est allé voir un prêtre qui avait marié des amis et dont je savais qu’il était « cool », juste pour lui demander de nous expliquer comment il faisait une préparation au mariage. Et effectivement, c’est pas que religieux, loin de là ! Ca consiste aussi à se poser plein de questions pratiques, sur tous les aspects de la vie, à dialoguer devant un tiers ce qui oblige à s’ouvrir un peu à autrui… Bref, nous avons décidé de se marier à l’église en fin de compte. Finalement parce que ça à plus d’importance pour moi que je croyais, mais aussi parce que mon fiancé, si athée soit-il, a été convaincu de l’utilité de la préparation.

  • Quand nous avons décidé de nous marier, cela ne faisait que 9 mois que nous étions ensemble. Contrairement à tous les autres témoignages, on ne peut pas dire « c’est bon c’est cool on se connait par coeur on vit ensemble depuis une décennie ».
    Mais cela ne m’angoisse ni me gêne pour autant, et ayant décidé de se marier à l’église c’est très naturellement que nous avons commencé la préparation.
    Au milieu du tourbillon du préparatif pour le jour J, négociation avec les prestataires, prise de choux avec les beaux-parents, régime pour la robe et autres, la 1ere rencontre avec le prêtre a été un réel soulagement. Car on oublie un peu vite que le mariage n’est pas seulement ce jour que l’on veut « fabuleux », mais toute cette vie qui commencera (ou continuera) après. Poser des mots sur ce que représentent pour nous l’engagement, le partage, la vie de famille nous a fait un bien fou et nous sommes ressortis de ses 3 heures de discussion heureux et paisibles. Cela nous a permis de prendre pas mal de recul sur les couacs en vue du jour J et de bien compartimenter : ce qui est important pour nous, ce qui est bien pour le jour J.
    Puis je dois dire que j’aime énormément échanger avec mon fiancé sur la façon dont nous envisageons le couple, la famille et notre amour.
    On a pas encore été aux rencontres avec les autres couples mais j’ai hâte. Je n’ai pas peur de confronter mes idées ou de parler de ma façon de vivre ni de connaitre celles des autres.
    Autre chose, la préparation à la cérémonie est importante aussi à mes yeux. Cela se sent quand un couple a bâcler cette partie et le passage à l’église pour les invités est un poil « douloureux » (dans le sens où on ne comprend pas grand chose alors qu’on aimerait être tout chose!). Je sais bien que pas mal de nos invités ne sont pas croyants ou ne voient pas l’intérêt du mariage religieux, mais on a envie de partager un moment mi intime, mi solennel avec eux et à défaut de les convaincre, au moins leur faire passer un moment joyeux et important.

  • Bonjour,

    Moi aussi j’ai été très surprise de la préparation au mariage religieux, et cela dans le bon sens!
    Comme l’a dit Tifleur, ces séances nous permettent de nous poser un instant sur notre couple, notre vision de l’avenir en commun, nos envies d’enfant ou non…
    Tellement pris dans les aspects pratiques du jour j, on a tendance à être fatigués, un peu stressés et pas toujours dans le même tempo pour faire les préparatifs (moi qui en fait plus que lui.. 😉
    Ces séances avec d’autres futurs mariés et animées par un couple pratiquant ensemble depuis plus de 50 ans nous ont aidé à nous recentrer sur ce qui était important,sur les raisons de notre mariage et de notre envie d’avancer ensemble.
    C’est dommage que les couple qui veulent un mariage laique ne puissent pas avoir ce genre de préparation car j’en garde un très bon moment.
    Bonne journée

  • Je trouve que ça serait intéressant de pouvoir accéder à ce type de préparation en-dehors d’un mariage religieux.
    Néanmoins, c’est peut-être formidable d’avoir l’occasion de se poser toutes ces questions, de passer outre les tabous etc… sauf que parmi les couples que je connais, qui se sont mariés à l’église et ont donc eu l’occasion de suivre ces préparations, je sais qu’au moins l’un des deux membres du couple ne souhaitait plus se marier, n’était peut-être plus amoureux, se laissait écraser dans une vie de couple qui ne lui convenait pas et l’écrasait, et au final ne faisait que suivre dans ce qui avait été enclenché quelques années plus tôt… cette préparation n’aura pas servi à grand-chose ! :^(

    • au contraire ! cette préparation leur a permis d’ouvrir les yeux et leur coeur… bon dans un sens triste mais c’est être honnête qui est important, non ?

  • Alors nous, on n’a pas non plus fait de préparation officielle (mairie only) mais comme on s’est mariés en même temps qu’on « préparait » l’agrément pour adopter un enfant, on a eu rendez-vous deux fois avec une psy pour parler de notre couple, de notre conception du « métier » de parents, etc… Et c’est marrant parce que du coup on a découvert des tas de choses sur l’autre (alors qu’on se connait depuis 20ans et qu’on est en couple depuis 7ans), et ça nous a permis de parler de trucs qui n’existaient pas encore pour nous.
    Et puis, vu que je ne suis pas trop evjf et tout, c’est aussi un peu ce que mon témoin a « organisé » pour moi (je précise qu’on est tous athées dans l’histoire) : on a pris plusieurs moments pour parler « pour de vrai », du couple, de ce que ça fait de se marier (y compris le matin du mariage, quand tout le monde me cherchait pour me coiffer et me me rajouter de l’ombre à paupière, on s’était cachés dans une grange, et j’ai parlé de mes sentiments, de mes (petites) craintes, de la vie, des enfants, j’ai même versé quelques larmes, mais c’était vraiment un très bon et beau moment). Finalement ce qui est chouette, c’est que même quand on se connaît très bien, il reste des tas de choses à explorer avec son (futur)mari (et heureusement, sinon on s’ennuierait un peu !), et qu’une préparation officielle et religieuse ou non, peut être une bonne idée et permettre justement de se recentrer sur ce qui se passe vraiment ce jour là…

  • Bonjour,
    Je suis en plein préparatifs de mon mariage depuis déjà plusieurs mois (il aura lieu en juin prochain), et comme je me retrouve dans votre article !
    Moi non plus, pas de mariage religieux, simplement un mariage civil pour laisser place ensuite à, je l’espère, une belle fête avec nos proches.
    Et je vous rejoins totalement sur le fait que préparer un mariage, c’est se préparer à une vie à deux. Je me rends compte depuis que nous préparons ce grand évènement que les petites anecdotes (qui on invite? où? pourquoi? la déco, le budget, …) reflètent parfaitement notre quotidien, nos caractères. Je propose, il valide (ou pas), et j’ai toujours le dernier mot. J’organise, je cherche des idées originales, il suit, m’engueule quand c’est trop cher, fait du boudin quand j’impose mes idées. Mais au final, on trouve toujours un compromis qui nous convient à tous les deux: en fait, c’est ça la vie, non?

  • Bon je n’ai pas tout lu, donc désolée si je répète des choses déjà dites 😉

    Alors nous on a fait une préparation, oui, à la paroisse de notre quartier. Comme beaucoup d’entre vous l’ont précisé (parmi celles dont j’ai lu les commentaires ^^) on en apprends beaucoup sur la vie de couple, les problèmes de communication, comment dire à l’autre que je l’aime, comment il souhaite que je lui dise etc …
    On a aussi rencontré des couples sympas !
    Mais surtout, on a compris un peu mieux le sens du mariage religieux, ce n’est pas juste une jolie cérémonie dans une église, mais c’est bien plus fort que ça ! On a compris quelques tenants et aboutissants du mariage religieux à travers quelques passages de la Bible, notamment son indissolubilité si souvent controversée à cause de la banalisation des divorces …
    Bref, quelque chose qui donne à réfléchir … parfois on peut se demander si ce n’est pas « trop grand » du coup ! Mais … on ose, et c’est un grand bonheur !
    D’ailleurs suite à ces réunions nous avons décidé de faire une messe entière plutôt qu’une cérémonie sans Eucharistie. Le sacrement du mariage prend tout son sens lors d’une messe 🙂

  • Bride de nous

    « au contraire ! cette préparation leur a permis d’ouvrir les yeux et leur coeur… bon dans un sens triste mais c’est être honnête qui est important, non ? »

    >>> si c’est à moi que tu répondais, je n’ai pas été claire : ces couples se sont mariés « comme prévu ». Et personne n’a révélé à son conjoint les sentiments et les ressentis qu’il avait. Au prêtre non plus bien évidemment.

  • Mince alors, une vraie question profonde entre 2 idées déco pour son bar à bonbons ou son photobooth ! 🙂

    Je rigole, bien sur. 1. Ton blog aborde de vraies questions, 2. Je suis ravie de parler de cette préparation.

    Nous avons décidé de nous marier à l’église. Enfin surtout lui, car si j’ai baigné dans la religion catholique pendant toute mon enfance, à coup de messes tous les dimanche et aumônerie jusqu’à mes 18 ans, je ne me sens pas très croyante. Encore moins pratiquante. Bref. tout ça pour dire que le vrai point positif à l’église, c’est (pour moi) la préparation au mariage.

    Nous vivons ensemble, nous connaissons sous tous les angles, partageons valeurs et idées de la vie… et n’avons pas attendu un prêtre pour en parler. Mais je suis sûre qu’il y a encore plein de questions à soulever, que nous n’abordons pas dans la vie de tous les jours. Parce que nous n’y pensons pas, que ca prend du temps, que nous sommes bouffés par 3000 autres trucs plus amusants… ou urgents (et encore plus avec l’organisation du mariage).

    Je trouve cela intéressant de prendre ce temps, pour nous, avec un tiers (un prêtre si on est croyant mais là n’est pas le débat), d’autres couples…

    Les préparations au mariage aborde des thèmes piliers : l’amour, la famille, le rapport aux autres, la sexualité…

    Et puis.. ça ne fait pas de mal de se rappeler qu’on ne se marie pas que pour un jour de notre vie, et que les fanions, le bar à bonbons et les escarpins rose fushia, c’est bien joli… mais pas ça le principal ! 🙂

    Voilà mon témoignage….

  • Sujet qui m’intéresse au plus haut point en ce moment ! nous faisons uniquement une cérémonie civile, mon fiancé n’est pas baptisé et je n’ai pas eu d’éducation religieuse de mon côté ; en plus nous n’avons aucune pression familiale à ce sujet. Nous avons donc décidé d’agrémenter notre cérémonie avec des lectures de textes et de nos voeux. Je tiens à ce que nous les écrivions, car je considère cela comme l’aboutissement d’une réflexion autour de nous, notre couple, notre vie future et notre famille. Après avoir lu tous les commentaires, j’ai proposé à mon chéri de faire chacun une liste de questions pour l’autre ; nous y réfléchirons ensuite chacun de notre côté puis nous en discuterons tous les 2 ; l’idée lui a plu, ouf !
    ce sera notre préparation à notre sauce, c’est le seul point que je regrette par rapport à la cérémonie religieuse. Cela dit nous avons la chance d’avoir un des meilleurs amis de mes parents pour nous marier, ce qui facilite énormément la personnalisation de notre cérémonie. Merci à chacune de son avis, c’était déjà une préparation spirituelle de vous lire !

  • Je suis d’accord avec Ulije, pour ceux qui comme nous ne passent pas par la case Eglise, mais cérémonie laique, la conception de cette même cérémonie est je pense un bon paliatif au concept de préparation de mariage. Car avant d’aborder la forme de cette cérémonie (choix des textes, échange de voeux etc…)encore faut il se mettre d’accord sur le contenu, et le sens que l’on donne à tout cela. Et cela a généré chez nous (et en génère encore et je pense pour un bout de temps), de longues conversations de fond sur notre couple et notre vision dans l’avenir et le pourquoi de ce mariage etc…on vit ensemble depuis 8 ans et cela nous permet de faire un point, de mettre des mots sur des choses qui nous semblent évidentes, et d’autres peut être moins…de se redécouvrir un peu. Il n’y a pas encore de « tiers » dans ces réflexions, mais je pense que cela viendra lorsqu’on « briefera » nos intervenants et le célébrant, leurs commentaires prendra certainement beaucoup de valeur. Merci mademoiselle dentelle pour ce post à réflexion!

  • Merci pour ce post qui me fait peu à peu changer d’avis sur la préparation…

    Normalement j’ai tout lu… tout le monde semble ravi de sa préparation… Il n’y a pas quelqu’un qui regrette ?

  • Dans mon pays tres loin la-bas, la coutume est de faire une preparation au mariage avec un psy!

    Alors c’est des psy tres « pratiques » et pas trop portes psychanalyse ou etudes des reves je vous rassure!! 🙂

    C’est le moment d’aborder plein plein de sujets (communication, gestion de l’argent, belles familles, enfants, carriere, divorce, fidelite, etc etc) avec quelqu’un de neutre qui apporte un nouvel eclairage.

    On ne l’a pas encore fait, mais on compte bien s’y coller. On n’en sortira pas plus bete!! 🙂

  • Cet article est très intéressant, notamment quand on envisage une cérémonie laïque. En fouinant à ce sujet sur le net, je suis tombée sur le site de l’association Cap Mariage : http://www.mariage-civil.org/mariage-civil-cap-mariage.htm
    Ses représentants se proposent d’aider les futurs mariés à réfléchir sur le mariage et à préparer leur cérémonie. Je suis surprise que personne n’en parle. Est-ce un mauvais plan ? ou juste une association encore méconnue ?

  • Whaou, je vois que le dernier commentaire date de Juin 2012 mais moi je commence à peine mes préparatifs….alors tant pis, je commente quand même 🙂
    En fait chéri et moi avons eu notre 1er rdv avec le prêtre de notre commune (à 700km du lieu du mariage!) la semaine dernière. Ma moitié est baptisé et a fait ses 2 première communions, Moi…ben je ne suis pas baptisé et je ne sais même pas vraiment si je suis croyante ou non ! Nous en avions déjà parlé doudou et moi et il connaissait parfaitement ma position concernant l’église catholique. Bref, en sortant du rdv c’était carrément le drame, il ne voulait plus se marier à l’église, argumentant le fait que si ça n’avait de sens que pour l’un de nous (en l’occurrence lui) ce n’était pas la peine ! Il n’entendait absolument pas mon point de vue. Je sais que c’est important pour lui et sa famille et que ça a du sens, quant à moi, je prends cette occasion pour en apprendre plus sur cette religion (ça ne peut pas faire de mal à ma culture personnelle si !?). Et puis j’ai lu plein d’avis sur les forum qui disaient que finalement la préparation religieuse permettait aussi de réfléchir sur le couple en général….pratique car doudou ne parle que quand il l’a décider….là il y sera obligé mouhahaha !! Bref on a mis les choses à plat et le mariage à l’église reste d’actualité mais j’angoisse un peu quant à la suite des événements. J’espère que ça ne sera pas source de dispute à chaque fois !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *