Mon fiancé n’est pas l’homme de ma vie

Depuis qu’IronMan et moi avons décidé de nous marier, on me demande souvent si IronMan est l’Homme de ma Vie.

Si c’est le Bon.

Photo couple

Question généralement accueillie par un « moui » peu enthousiaste qui laisse à penser à mon interlocutrice (ne nous leurrons pas, seules des filles posent ce genre de question) que je me marie sous la contrainte, parce que je cache une grossesse ou qu’IronMan me fait chanter.

Rien de tout cela, heureusement ! Mais à toi qui me lis, je peux le dire : je ne pense pas qu’IronMan soit l’Homme de ma Vie. Mariage ou non, d’ailleurs.

Tout simplement parce que le concept d’un « amour de ma vie » n’a pas encore de sens pour moi. À 28 ans, quand on me parle d’ « homme de ma vie », j’entends une fatalité. J’entends : « Il était écrit qu’on se rencontre. Il était écrit qu’on passe notre vie ensemble ».

Argh.

Vive le libre arbitre !

IronMan, je l’ai choisi et je continue de le choisir chaque jour, avec ses qualités et ses défauts. Sans qu’on fut tous les deux destinés, à voir nos chemins se rencontrer, à s’aimer sans se demander pourquoi, toi et moi, la la la…

Cette expression me semble prendre un autre sens dans la bouche de personnes âgées, qui peuvent réellement dire si leur moitié aura été présente pour elles toute leur vie. Malheureusement, je ne suis pas devin. IronMan est l’homme qui est dans ma vie depuis et pour un bon moment, et c’est déjà pas mal.

Je ne parle donc jamais d’IronMan comme de l’homme de ma vie. Lui non plus n’adhère pas au concept et ne me décrit jamais comme la femme de sa vie.

J’admire mes amies qui parlent très naturellement de l’Amour de leur vie. Tu es peut-être dans ce cas ? Je trouve ça très beau. Vraiment.

Crédits photo (creative commons) : D.R.

Mais vraiment, ça ne nous parle pas.

En huit ans, on a eu de nombreuses occasions de constater que notre relation ne dépend pas que de l’amour qui y règne : le décès d’un proche entraîne l’un dans une spirale de déprime qui le rend inabordable, des soucis professionnels rendent l’autre distant… Et si l’on n’y prend pas garde, on se laisse entraîner dans une cohabitation sans amour.

L’idéal serait bien sûr de surmonter toutes ces épreuves ensemble. Je crois que c’est ce que signifie le fait de s’engager pour la vie.

Mais qui peut affirmer qu’on y parviendra ? Que l’un de nous ne changera pas ?

Tu te demandes peut-être pourquoi je me marie, si ce n’est pas pour m’engager à passer ma vie avec IronMan ? En me mariant, je souhaite m’entourer de nos proches pour célébrer les huit ans d’amour qui viennent de s’écouler et célébrer l’amour qu’on va choisir de vivre après le mariage, quelle que soit sa durée. Si jamais on en vient à ne plus vouloir vivre ensemble, nous pensons que la vie est trop courte pour s’embourber côte à côte parce qu’on se sera dit oui un jour.

Mais si on réussit à faire face aux difficultés, alors je serai heureuse de dire, une fois vieille, qu’IronMan aura été l’homme de ma vie.

Rendez-vous dans 50 ans !

Tu adhères au concept d’Homme de ta vie ? C’est génial, viens nous raconter pourquoi ! Au contraire, tu te sens proche de mon point de vue ? C’est génial aussi, et j’ai hâte de connaître tes idées !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



62 commentaires sur “Mon fiancé n’est pas l’homme de ma vie”

  • Je te rejoins tout à fait! Aujourd’hui il y a des concepts trop galvaudés.
    Et je ne dirais jamais plus jamais parce que l’année 2011 m’a sérieusement ouvert les yeux!
    Je suis d’accord avec toi: notre mariage c’est la concrétisation de presque 8 ans d’amour et de combat quotidien, envers nous même, envers les autres!
    On ne sait pas de quoi demain sera fait et même si j’ai fait jurer à gigi qu’on soit comme ses grands parents encore consubstantiels l’un a l’autre après 56 ans de mariage, je ne suis pas médium!

  • À cette question, je réponds que le mariage avec mon amoureux ne signifie pas que je pense que c’est l’homme de ma vie, mais que ce mariage c’est la promesse de continuer à s’aimer, de dire oui on fera tout pour rester ensemble et dépasser les épreuves, mais « homme de ma vie » comme toi, je vois ça comme une fatalité. On ne sait pas ce que la vie nous réserve, mais tous les deux enfants du divorce, on ne se leurre pas… Mais on y croit !

  • Je partage ton point de vue, bien qu’il arrive à mon Lutin et moi-même de nous dire des niaiseries du genre « tu es l’homme/la femme de ma vie ». 😆

    Aujourd’hui, il est l’homme de ma vie, celui qui contribue à me faire me sentir bien et à être heureuse. Aujourd’hui, j’ai envie qu’il reste l’homme de ma vie… Toute ma vie !
    Mais qui sait ce qu’il peut arriver ? Un coup dur, le temps qui nous sépare, un improbable coup de foudre pour un autre… Va savoir. Non, je n’affirme pas que nous serons toujours ensemble et heureux de l’être dans 10,20, 50 ans. Je l’espère et nous « sens » bien partis pour.

    Personne ne peut jurer de rien. Ni après 2 ans d’amour, ni après 30 ans. C’est pourquoi les commentaires « mais comment peux-tu être sûre qu’il soit l’homme de ta vie ? » m’agacent. Je ne le sais pas. Le mariage n’est pas un lien indestructible, nous pourrons le briser s’il s’avère que finalement, il n’a été l’homme « que » d’une partie de ma vie.
    Nous avançons vers un avenir qui n’est pas tout tracé, qui n’est pas écrit, mais que nous écrivons au fur et à mesure. Et aujourd’hui, nous l’écrivons main dans la main.

  • D’accord tout pareil avec toi! Faut arrêter avec tout ce tralala de comédie romantique américaine genre « amour toujours sans divorce »!!! Mon cher et tendre n’est pas l’Homme de ma vie avec un grand H tout simplement parce que j’ai eu des relations avant qui m’ont fait aimer différament…
    Mais mais mais pour autant c’est avec lui que j’ai envie de vivre de monter des projets de fonder une famille… c’est lui qui arrive à me comprendre sans meme que je parle, qui me ramène des courses un paquet de Haribo ou un magazine de fille qd j’ai eu une dure journée au taf…
    je ne sais pas de quoi demain sera fait mais j’ai qd mm envie d’y croire et à mes yeux c’est le plus important!!!

  • Ma conception de l’amour est assez proche de la tienne. On ne peut pas savoir de quoi demain sera fait. La vie de couple parfaite n’existe que dans les romans Arlequin et encore… il y a forcément des hauts et des bas, et des périodes de doutes. L’important c’est d’avoir l’envie de donner à notre couple les moyens de « fonctionner » le plus longtemps possible en étant plus fort que ces passages à vide, sans toutefois tomber dans le pathétique « on reste ensemble car on est fait pour être ensemble ». Quand ça ne fonctionne vraiment plus alors qu’on a tenté par tous les moyens d’améliorer les choses, à quoi bon s’enfoncer encore plus ?
    Certes ce point de vue est un peu réducteur mais c’est comme cela que j’envisage les choses. Si un jour mon mari est malheureux avec moi, je préfère qu’il me quitte plutôt qu’il fasse comme si tout allait bien tout en cachant une vie parallèle…
    Ceci dit, aujourd’hui, je considère que mon homme est l’homme de ma vie, au sens où il est le père de mes enfants et où j’ai vécu des étapes très importantes de ma vie avec lui. Rien ne pourra jamais nous retirer cela, même si un jour nos chemins se séparent…

    • Si un jour je venais à passer à une autre relation, il est certain qu’IronMan resterait l’un des hommes de ma vie, dans le sens où ce que nous avons vécu a fait de moi ce que je suis. Mais je reste sur le fait qu’il est pour l’instant « l’homme de la vie actuelle » comme l’ont dit certaines lectrices, en espérant qu’il le reste très longtemps.

  • Lors de notre cérémonie nous nous sommes adressés chacun l’un à l’autre.
    Moi je lui ai dit que je ne pouvais pas lui promettre de l’aimer jusqu’à la fin de mes jours mais que c’est ce que je souhaitais par dessus tout. C’était important pour moi de faire cette distinction, je ne voulais surtout pas promettre quelque chose qui n’a aucune garantie, et il était très important pour moi de le dire.

    C’est effectivement à la fin de sa vie qu’on peut affirmer que tel homme était l’homme de notre vie, avant c’est difficile.

    Malgré ça, peut être parce que j’ai vécu plusieurs histoires importantes avant de le rencontrer, je sais bien que ce qu’il y a entre nous est sans commune mesure avec les histoires précédentes, même si elles étaient importantes également. Alors sans garantie, je crois que je le considère comme l’homme de ma vie… jusqu’à présent 😉

    • Superbe chanson qui m’a enlevé de la tête un vieux tube des L5 qui tournait en boucle dans mon cerveau depuis la parution de l’article 😉

    • Superbe chanson du répertoire de Lynda Lemay, j’adore !! Les autres sont à découvrir, tellement cette artiste écrit et chante bien les choses de la vie

  • Ouh, fallait oser, mais très bel article. quand j’ai lu le titre je me suis dit « euh… càd? elle l’épouse faut d mieux? c’est super triste!! » (et surtt beaucoup d’argent foutu en l’air, lol)

    mais au final, je suis super d’ak avec ton point de vue. chaque jour me permet d eme rendre un peu plus compte que oui, j’ai dit oui à la bonne personne, je ne l’ai pas choisie il m’est tombé dessus, mais c’était lui qu’il me fallait. Lui le crie sous tous les toits, que je suis la femme de sa vie, je suis moins extravertie mais n’en pense pas moins: aujourd’hui, il est l’homme avec lequel je me vois jusqu’au bout de ma vie… l’avenir nous le dira!

    • Pour ma part je ne trouve pas cela déprimant, car nous rêvons toutes, souhaitons toutes vivre notre vie au côté de l’homme que nous avons choisi. Nous y ajoutons simplement une pointe de réalisme: oui, il est possible (même si nous ne le souhaitons pas aujourd’hui) qu’arrive un moment dans notre vie où nous ne nous entendrions plus, ne nous aimerions plus.
      Je souhaite plus que tout au monde que ce jour n’arrive pas ! Le mariage est un engagement que nous prenons au contraire pour donner des forces supplémentaires à notre amour, pour le nourrir, lui donner encore plus de chances de durer dans l’avenir !
      Simplement nous n’avons pas de certitude quant à l’avenir, mais on en a aujourd’hui, et c’est là dessus que nous décidons de construire et avancer ensemble. Pour moi c’est plutôt encourageant en fait, l’idée de la volonté de faire du chemin ensemble plutôt qu’un « c’est écrit ».

  • j’ai vécu pendant 8 années aux côtés d’un homme que je n’aimais pas. En tout cas que je n’aimais pas comme il l’aurait fallu. L’arrivée de mon mari dans ma vie a été une révélation : c’est l’homme de ma vie. Pas dans le sens de ma vie de 28 ans à 88 ans. Dans le sens qu’il est la personne que j’attendais pour construire un véritable amour, une famille et un avenir à deux. Dans le fond je pense un peu la même chose que toi, ce affirmation se vérifera sur mon lit de mort. Mais pendant 8 ans j’ai su que l’homme à mes côtés n’était pas celui de ma vie, très douleureux et surtout le contraste a été tellement saisissant que pour moi c’est quasi un soulagement d’affirmer que mon mari est l’homme de ma vie. (même si on sait que le véritable amour de ma vie est le fromage mais chuuuut)

    • Oh non, quel dur constat que d’avoir passé huit ans aux côtés d’un homme qui ne te convenait pas. Mais je suis ravie que tu aies trouvé l’homme avec qui tu vas pouvoir construire une vie !

  • C’est sûr qu’on ne peut pas affirmer que notre futur mari sera la personne avec qui on va vieillir (au passage, j’aime beaucoup les photos que tu as mises).
    Ce qui sûr c’est que si l’on a décidé de se marier c’est que l’on s’aime bien sûr et que l’on pense que notre amour à un fort potentiel (au regard des années passées ensemble, des bons et mauvais moments partagés), et que l’on compte faire ce qu’il faut pour que ça marche.
    En revanche, je te rejoins dans le sens où l’on ne peut pas forcer l’amour si les sentiments disparaissent un jour.

  • Je comprends votre point de vue à toutes mais j’aime dire que mon amoureux est l’Homme de ma Vie… Comme vous toutes, je n’en ai aucune certitude finalement ! Cependant si je n’avais le droit de faire qu’un seul vœu pour tout le restant de ma vie, ce serait celui de n’aimer que lui jusqu’à ma mort… Oui, oui, ça empeste le romantisme 🙂
    En fait, tout a été tellement une évidence entre lui et moi et aux vues des galères que j’ai vécues avant lui, je me dis qu’il ne peut pas en être autrement et c’est notamment pour ça que j’ai dit OUIIIIIII quand il m’a demandé de l’épouser au bout de même pas 1 an 1/2 !
    Et je crois que ça le rend assez fier quand je dis qu’il est l’Homme de ma Vie, alors juste pour son petit air dans ces moments-là, je ne me retiendrai jamais de le dire 🙂

    (ps : je vous rassure toutes, je ne vis pas sur un petit nuage et je sais bien qu’on ne sait pas de quoi la vie va être faite, si on ne va pas évoluer dans des directions différentes, si les sentiments ne vont pas s’estomper, etc.)

    • Ah merci !!!!

      Enfin une bulle de joie et de bonne humeur.

      Oui c’est sûr qu’on ne sait jamais. Peut être que les sentiments peuvent disparaitre, la maladie nous séparer, le destin nous faucher au coin de la rue …..

      Mais dans ce cas, on fait quoi ? On s’assoit au pied d’un mur en se disant « ben de toute façon, notre histoire finira mal !! » Et on attend la fin ?

      Ben moi, je ne veux pas être comme ça. Oui, toutes les belles histoires finissent mal. Car forcément l’un des deux partira avant l’autre, laissant l’autre désèspérement seul. Et ça, on n’y peut rien.

      Surtout dans mon cas où j’ai 16 ans de plus que ma chérie. Dieu sait que j’en ai peur de ça, de partir plus tôt, de la laisser ….

      Mais je ne veux pas y penser. Je veux me dire qu’on sera ensemble tout le temps. Et qu’on fera tout pour que ça dure comme ça tout le temps.

    • MarinSid c’est super d’affirmer que ton homme est l’Homme de ta vie (ici ou dans la vie) ! Tout le monde (et manifestement moi la première) n’est pas dans ce cas, donc chéris ta certitude (et je te souhaite qu’elle se transforme un amour d’une vie). J’espère qu’il était clair que je ne jugeais pas les personnes dans ton cas, mais essayais de présenter un point de vue un peu différent de celui qu’on lit très (trop ?) souvent sur les blogs de mariage.

      • Oh oui oui Mademoiselle Nya c’était clair pour moi qu’il n’y avait pas de jugement dans ton article (même si on n’a passé qu’une soirée ensemble pour le moment, tu n’as pas l’air d’être une personne qui juge… 😉 ) !
        Ton article est très bien (sinon je ne l’aurai pas commenté) et visiblement reflète la pensée de beaucoup de (futures) mariées ! ça fait toujours du bien de lire ce genre de choses même si on est pas forcément concernées.
        J’ai tendance à croire au destin et que tout ce qui arrive, arrive pour une raison… et je suis (un brin) romantique alors tout ça mélangé… 😀

    • Ah tu me fais rire, je suis comme toi.
      Je suis trèèèèèèès romantique au quotidien et mon homme aussi, nous avons énormément de petites attentions l’un pour l’autre. Et je suis très fusionnelle.
      Ce qui ne m’empêche pas non plus de vivre dans le monde réel ;-).
      Et pareil, achat de maison après 6 mois de relation (nous avons habité ensemble très vite), et demande en mariage après un an et demi. Cela ne fera « que » 3 ans au mariage, mais j’ai l’impression de l’avoir connu toute ma vie tellement c’est LUI et pas quelqu’un d’autre.
      Ne t’en fais pas, il y a d’autres romantiques … Ce n’est pas une honte! J’évite juste de l’étaler devant les gens et d’être ridicule, nous gardons notre petit nuage pour à la maison 🙂

      • À quand un article « Mon homme est l’homme de ma vie, j’en suis sûre » ? 🙂 Il n’y a pas de point de vue plus bête qu’un autre, et ce n’est pas parce que mon point de vue pragmatique est mis en avant ici qu’il faut vous sentir complexées, chères amies romantiques !

  • Très bel article ! Même si l’on souhaite que notre amour dure toute la vie, on ne peut pas prévoir comment vont évoluer nos sentiments. Même si je me marie et que je n’imaginais pas épouser quelqu’un d’autre que le Groomzilla, je reste assez lucide. Mes parents se sont séparés (avant même ma naissance), les parents du Groomzilla ont divorcé l’année dernière… Mais mes grands-parents vont fêter leurs 60 ans de mariage. Je ne crois pas à l’amour qui dure toute la vie, mais j’ai envie d’y croire. Et si ça ne marche pas, tant pis, nous aurons au moins essayé.

  • Bon et bien moi…
    Moi je suis très romantique. Je ne crois pas (ou plus) au coup de foudre c’est vrai, car on ne peut pas aimer une personne sans la connaître. Mais je dis que mon amoureux est l’homme de ma vie, et lui dit que je suis la femme de sa vie.
    Je suis tout à fait d’accord que l’on ne peut pas savoir de quoi demain est fait. Mais ayant eu d’autres expériences avant lui (et lui aussi), je sais qu’avec lui tout est différent. Avec lui, les petites choses de la routine du quotidien deviennent des moments de bonheur, je me sens heureuse comme je ne l’ai jamais été. Et donc, je suis convaincue que quand on est avec le « bon » comme on dit, on le sait. Et là moi je sais que lui c’est le bon, et ce que je souhaite le plus au monde, c’est passer ma vie avec lui. Après effectivement, on ne peut pas prévoir l’avenir et j’en suis consciente.

    Je pense juste que quand on est pleinement heureux on sait qu’on a trouvé LA personne avec qui on veut passer sa vie, peu importe comment on l’appelle ;-).

    • Finalement, la question est peut-être plus linguistique que relationnelle 😉 En tout cas je suis contente de lire une romantique qui s’assume ! Pour le coup, je ne sais pas si je suis avec « le bon », mais simplement que je suis heureuse d’être avec lui, sans certitude absolue qu’on durera jusqu’au bout. Pour faire une analogie foireuse, c’est un peu comme ma robe : je ne sais pas, faute d’expérience suffisante, ce c’est celle qui me correspond le mieux, mais elle me va très bien, ce qui est suffisant ! (non non les romantiques, ne hurlez pas d’horreur… ça fonctionne pour nous, c’est déjà pas mal !)

  • J’adore ton article, je suis déjà mariée et j’ai passé mon temps à répondre aux gens (hommes et femmes de mon coté) qui me disaient « alors c’est l’homme de ta vie! » que non pas forcément, que le mariage ne signifiait pas ça pour moi, que là aujourd’hui j’étais bien, heureuse, amoureuse et dans l’optique d’évoluer avec lui et vice-versa mais que peut-être un jour ce ne serait plus le cas pour lui ou pour moi et que si ce jour arrivait on prendrait les décisions en conséquence. J’admire également les couples qui ont su tenir le cap et passer leur vie ensemble, mais particulièrement ceux qui l’ont voulu, pas forcément ceux qui l’ont fait « parce que dans le temps on avait pas le choix », je trouve que des couples qui restent ensemble « parce que » ça ne sert à rien, j’aime mon mari, aujourd’hui j’ai envie de construire ma vie avec lui et lui avec moi, de vivre les bons comme les moins bons moments, ça ne veut pas dire que c’est éternel. Mais ce qui fait notre force c’est justement de ne pas croire que c’est acquis, de chaque jour agir pour garder ce que l’on a. Et contrairement à toi, je n’admire pas mes amies qui pensent avoir trouvé l’homme de leur vie et en sont convaincues.

    Je ne crois pas à ce concept d’homme de la vie, je
    pense qu’on peut s’entendre et construire quelque chose avec plusieurs personnes mais que l’on en choisit une à un moment. Et je trouve ça plus fort pour dire vrai.

    • Je me permets d’intervenir car je suis de celles qui pensent avoir trouvé l’homme de leur vie.
      Je voulais jsute souligner que le fait que je pense que mon futur mari est l’amour de ma vie, ne veut pas dire que je ne fais pas d' »effort » et considère tout pour acquis. Nous faisons tous les deux aux quotidiens des gestes l’un envers l’autre. Par contre je n’aime pas le mot « effort » ou « concession » pour en parler car pour moi c’est naturel. C’est l’homme de ma vie car nous sommes heureux ensemble quoi qu’il arrive. Donc pour moi c’est naturel de lui dire tous les jours que je suis bien avec lui et de tout faire pour que ça marche. Ce n’est pas parce qu’on croit au concept de l’amour de sa vie qu’on considère tout comme acquis 😉

      • Flocon, ce que tu dis est très intéressant, parce qu’effectivement, dans ce concept décidément complexe d' »homme de la vie », j’entends aussi une absence totale d’efforts (« ça marchera quoi qu’il arrive »). Je parle d’efforts parce que dans mon couple, on doit l’un comme l’autre en faire. Mais finalement, ce sont des efforts à la finalité agréable, ce qui rejoint sans doute ton propos.

    • Je me retrouve très bien dans ce que tu écris : pour moi non plus, il n’y a pas qu’une seule personne avec qui on pourrait passer notre vie, un élu et puis c’est tout. Il y a plusieurs rencontres, plusieurs chemins possibles… Je fais ma vie avec IronMan comme j’aurais pu la faire avec d’autres hommes que je n’ai pas rencontrés. Évidemment, si on est sensible à la notion de destin, ce raisonnement ne tient plus (ce n’est pas mon cas).
      Il est vrai que j’admire que les personnes qui parlent de l’Homme de leur vie, car j’admire la force de leur conviction.

  • Mais quel beau texte!! Plein de sincérité!! Je partage exactement ce que tu dis et cela fera l’objet de mes propres voeux d’ailleurs!

    Effectivement je dis à touts et toutes RDV dans 50 ans 😉

    Magnifique! Bravo!!

  • Ton article me parle à 200% ! On ne sait pas de quoi sera fait demain.
    Chéri et moi on se marie en se promettant de passer le reste de notre vie ensemble et de tout faire pour embellir nos vies.

  • Moi j’affirme que mon homme est l’homme de ma vie. On va se marier, j’ai fais les comptes et le bilan: presque 10 ans ensemble soit 1/3 de notre vie (celle déjà vécu). Je ne peux donc qu’affirmer qu’il est l’homme de ma vie, celle des 10 dernières années, celle d’aujourd’hui et de demain. Mais je ne sais pas si il sera l’homme de ma vie future. Je me suis posée aussi la question de l’amour total, inconditionnel, celui de toute une vie… En l’absence de réponses j’ai refusé la première demande en mariage de mon homme. Aujourd’hui, je ne suis toujours pas sur d’avoir l’amour, la patience, le courage d’affronter ma vie future avec lui. Je sais juste que je l’aime et que j’aime être avec lui et rien que pour ca, ca vaut le coup de me marier avec lui. On verra dans quelques dizaines d’années si j’ai eu raison.

  • Je pense que mon mari est l’homme de ma vie et lui m’appelle la femme de sa vie. Ce n’est pas tant qu’on est persuadés de vivre ensemble jusqu’à la fin de nos jours, c’est que nous avons construit notre vie et notre avenir ensemble et ce que nous avons accomplis, ce que nous sommes et ce que nous pourrons accomplir même pour soi-même dans le futur, c’est grâce aux bases construites par ou avec l’autre.
    De plus je ne ressens pas la même chose que ce que tu décris lorsque vous traversez des difficultés, l’amour est toujours là, les attentions un peu moins et encore, juste un peu moins aventureuses mais quand on a des soucis c’est normal.
    Et enfin même si un jour nous nous séparons, admettons que l’amour puisse disparaître, l’homme avec qui j’ai construit, fait des enfants (l’année prochaine), avec qui je me suis construite et trouvée même, avec qui j’ai partagé tant de souvenirs et d’aventures, il resterait l’homme de ma vie, même sans amour. Mais je ne crois pas que l’amour s’éteigne, cette idée est tout à fait inconcevable pour moi et pour lui aussi.

    • Effectivement on ne se rejoint pas sur l’extinction de l’amour, mais je suis heureuse de lire ton avis et de voir que ton homme et toi avez la même conception de ces notions assez compliquées (c’est mieux, tu me diras !).

  • Bon. Alors là, je ne prends ni le temps d’aller tenter de récupérer mes lunettes, ni celui de lire tous les commentaires, comme je le fais d’ordinaire. Non. Parce que l’urgence est là. Mademoiselle Nya, tu vas devoir avouer ! Tu es médium !! Et tu es entrée dans ma tête pendant que j’avais le dos tourné ! 😀

  • Magnifique chronique Miss et qui a le mérite de lever certains tabous.

    Perso, quand j’y réfléchis, je le dis que mon mari est celui avec lequel j’ai le plus aimé vivre, partage joies et douleurs, qui est le plus à même de supporter mes (nombreux) états d’âme et questionnements existentiels, qu’il est l’homme de ma vie … Actuelle. Et que j’espère qu’il le restera le plus longtemps possible.

    Et quand on a connu une très longue histoire d’amour passionnel qui s’est malheureusement mal terminée, on sait relativiser cette notion d’amour pour la vie, on sait sur quoi faire des concessions, ce sur quoi il est hors de question d’en faire, on sait qu’un couple est une bataille qu’il faut gagner chaque jour, une conquête quotidienne et on fait tout pour que ça dure longtemps longtemps.
    Et rien que tout ça, ça donne envie d’officialiser sa relation. Après, advienne que pourra.

    • Merci Diane ! L’écrire n’a pas été simple mais je me suis dit qu’il était temps que les blogs sortent des sempiternels « je me marie avec l’Homme de ma vie et on va forcément vivre heureux au milieu des licornes et des arcs-en-ciel » (ce qui ne veut pas dire que je n’aimerais pas vivre avec des licornes, attention).

      Tu as l’avantage du recul avec d’autres relations, et j’aime la façon dont tu décris le fait que c’est lui qui te convient le mieux. La bataille à gagner chaque me semble un peu trop vindicative pour mon couple généralement tranquille mais à chaque couple sa dynamique.
      L’expression l' »homme de ma vie actuelle », ça me plait aussi !

      • Rho mais tu sais quand je parlais de « bataille chaque jour » c’est dans le sens où il ne faut pas s’endormir sur ses lauriers, se dire que tout est acquis mais au contraire qu’il faut surprendre, séduire et conquérir chaque jour le coeur de l’autre!

        En aucun cas je n’encourage à l’esprit grégaire ou de transformer l’Autre en cible pour les assiettes en porcelaine de la liste de mariage 🙂

    • Je suis tout à fait d’accord ! Ma précédente relation était la même chose, un amour passionnel et destructeur mais j’étais persuadée que c’était l’homme de ma vie. Cette histoire m’a fait aimer mon mari différemment, je ne l’aime pas « à la folie » mais je l’aime pour ce qu’il est, pour ce qu’il m’apporte et parce qu’on est heureux ensemble et que l’on veut construire quelque chose tous les deux et partager la vie de l’autre le plus longtemps possible.
      On ne peut jamais savoir ce qu’il va se passer, comme beaucoup l’ont dit on peut se séparer dans 2 ans, 10 ans ou 40 ans mais si on ne prend pas de risques, on ne vit pas.

  • J adhère complètement a tout ce que tu dis !!!
    Avec notre époque tout a change
    C est clair que nos grands parents ne comprennent pas cette vison de l amour

  • Comme dit mon chéri, c’est lorsqu’on arrivera à la fin de sa vie que l’on saura si la personne avec qui ont va se marier sera l’homme ou la femme de sa vie et je suis d’accord avec lui là-dessus.Comme dirait Forest Gump « La vie c’est comme une boîte de chocolat » et je pense qu’on peut tomber sur des bons et des mauvais chocolats et l’amour c’est un peu cela. Après tu peux tomber que sur de bons chocolats (ton fiancé) et finir ta vie avec que ces chocolats mais également tomber sur des mauvais chocolats et ainsi voir tes sentiments changés et évolués et trouver un autre chocolat de meilleure qualité. Désolée pour mon point de vue bizarre mais il est tard ^^.

  • ouh moi aussi je trouve ca un peu deprimant. 🙁

    Je suis d’accord, on ne sait pas de quoi demain sera fait cependant…

    En tout cas moi j’ai promis a mon homme de me battre pour lui et pour notre amour contre vents et marees, au quotidien.
    Et de ne surtout pas nous quitter sur un coup de tete, car j’ai vu de nombreux couples autour de moi surmonter des « bas » assez long (plusieurs mois, voire annees) pour les surmonter et finalement s’aimer encore mieux apres.

    Je ne pense pas qu’un amour puisse rester tout beau tout rose pour la vie, heureusement qu’il y a des epreuves, sinon quel ennui!!!

  • Je dois faire partie des cucus la pralinette, et j’assume. Monsieur Boubatchak ( nom de notre tribu inventé par notre fille de deux ans ) est arrivé dans ma vie, et l’a transformé. Avant lui, j’ai vécu, des grandes histoires, des passions, des coups durs, j’ai pensé être amoureuse. Pourtant en 26 ans d’existence sans lui, je n’aurai jamais pu imaginer devenir celle que je suis à ses côtés. J’ai eu des enfants, je me suis mariée, ce qui dans ma vie d’avant, n’avait aucune place, aucun sens. Avant lui, j’étais très différente. Je n’étais fidèle qu’a moi même et en quête perpétuelle d’un mieux. Il m’a rendu plus sage, plus sereine, m’a fait gagné la confiance en moi qui me manquait. Les épreuves que nous avons du traverser ont été si dures, qu’elles m’ont obligées à me poser des questions du type : l’aimerai- je encore, s’il était en fauteuil ? s’il perdait la tête ? Alors aujourd’hui et sans niaiserie, je peux affirmer que c’est l’homme de ma vie. L’homme de ma vie, car c’est lui qui donne un sens à ma vie. Je ne dis pas que je ne suis rien, juste que sans lui, je me sens moins vivante.

  • J’ai eu du mal à dire aussi que celui que j’allais épouser était l’Homme de ma vie… Même si, comme tu le dis très bien, je l’ai choisi et je continue de le choisir, avec ses qualités et ses défauts.
    Mine de rien, après presque 3 ans de mariage, je me surprend à le dire… pour moi. Les difficultés, peut être, mais un sentiment que j’ai découvert, après, de le voir prendre une place dans ma vie tellement grande qu’il ne peut être que… l’Homme de ma vie, finalement… 😉

  • Il m’arrive parfois de le dire qu’il est l’homme de ma vie et lui que je suis la femme de sa vie…
    Pour moi il est mon évidence, la seule de ma vie d’ailleurs.

    Mais au-delà de ça je suis bien consciente que jamais rien n’est acquis dans la vie, on ne peut être sûr de rien !
    Alors au fond de moi je l’espère qu’il sera l’homme de ma vie, et je ferai le maximum pour que notre couple réussisse à surmonter les autres épreuves que la vie mettra sur notre route..

    Je suis persuadée que la vie de couple c’est un « travail » de tous les jours alors à nous de faire en sorte que ça fonctionne.
    Et si un jour malheureusement tout devait s’arrêter j’espère juste qu’on aura fait le maximum…

    Finalement le mariage c’est une promesse, la promesse d’être là pour l’autre et de faire son possible pour que la relation marche et dure le plus longtemps

    Tout ça pour dire que oui je pense qu’il est l’homme de ma vie mais tout ça au fond ne dépendra que de nous…

  • Bonjour Mademoiselle Nya,

    Je comprends tout à fait ton article, qui me touche beaucoup, parce que je me reconnais beaucoup dedans… et je t’avoue que je trouve ton raisonnement et ta vision du couple très saine et inspirante! 🙂

  • Merci merci Mlle Nya!!! car je ne me trouvais pas « normale » de penser une telle chose et j’en venais même à douter: est-ce que je dois me marier si je ne pense pas que c’est l’homme de ma vie?!!!

    Tu as tout à fait raison et je pense aussi que l’on peut dire une telle phrase que lorsqu’on a vraiment passé une vie entière auprès de la personne.

    Et le fait de douter du futur nous amène à faire tous les efforts possibles pour que cet Homme soit l’homme de notre vie. Car je pense que l’on espère toutes se marier qu’une seule fois!!

  • Hello Ms Nya!

    Ton article était super intéressant. Je n’ai pas lu les commentaires, du coup j’arrive peut être comme un cheveu sur la soupe, mais j’adore totalement au concept « homme de ma vie » sans adhérer à l’expression… Je ne crois pas au hasard, et je pense que je libre arbitre a ses limites ;). La vie de couple est un choix, le mariage aussi, mais je pense que ce n’est pas le hasard qui a mis Mister Givré sur ma route, et je ne pense pas que c’est mon libre arbitre seul qui fait que nous sommes toujours ensemble. Mais tout est une question de point de vue, et de croyances.

    En revanche, je trouve l’expression absolument abominable, très guimauve.

  • Coucou, je suis trés heureuse de mettre inscrite sur se site car au finale le premièr article que je lie me correspond
    énormement. Jules et moi nous nous marions pour dire que ont s’ aiment et que ont veut continuer cette vie à deux meme à trois avec notre petite princesse pour former une seule unité mais nous ne savons pas de quoi demain est fait. Par contre dans quelque années avec les cheveux gris et toujours aussi soudé je pense que là et seulement là je pourrais me dire que c’ est lui l’ homme de ma vie !!!!!!

  • Je suis touchée par vos témoignages et questionnements. Voir sa grande fille se marier bientôt remue bien des souvenirs et invite à regarder le chemin parcouru… Nous fêterons nos 30 ans de mariage dans un an tout juste. Mariage 13 mois après notre rencontre, encore étudiants l’un et l’autre, à une époque où le mariage était déjà connoté « ringard » … J’ai tout entendu à l’époque: « tu gâches ta jeunesse, mais profite donc de la vie, tu es folle… » je n’ai gâché ni ma jeunesse, ni ma vie et je suis plus amoureuse de mon mari que jamais. Notre couple est la plus jolie chose que nous avons construit (si nos filles lisent ce billet, elles vont râler…) Alors oui, il faut être un peu fou ou inconscient, mais aussi téméraire et courageux pour se marier! Oui, c’est un pari et une prise de risque mais c’est aussi l’expression de la confiance, en soi et en l’autre. Et pour réussir, il faut oser! Un an, dix ans, trente ans ou toute une vie… Qui peut savoir? Le mariage n’est pas un contrat, ni une assurance mais une promesse comme vous le dites toutes si bien.

  • Quelle joie de se sentir moins seule : je ne crois pas au destin, et ne peux toujours pas dire que mon homme est celui avec qui je finirai ma vie. Mais pour autant, mon souhait le plus cher est de vieillir à ses côtés. D’ailleurs, nous avons utilisé un texte dans notre cérémonie où nous disons cette volonté de vieillir l’un auprès de l’autre, cela ne veut pas dire que nous sommes sûrs que cela va arriver, mais bien que nous ferons tout pour que cela arrive. Et s’il m’arrive d’utiliser l’expression « l’Homme de ma vie », c’est toujours avec une pointe de dérision. Il est l’homme que j’aime, avec qui je veux passer ma vie, et c’est déjà bien d’en avoir envie non ?

  • je comprends tout a fait ce que tu veut dire,mais moi c’est pas comme ca que je vois  » mon » couple.car pour nous a 30 et 34 pour lui sa fait deja 16 ans que nous sommes ensemble.4 petites filles a notre actif!!et des galeres et pas des moindres qui on mis souvent notre couple a l epreuve,et sais vrai que je me dit que je ne vois pas trop ce qui pourrais nous arrives qu on ne pourrais surmonter!mais c’est sur ne jamais dire « jamais ».mais j y crois.et sa me plairais sincerement de pouvoir dire a mes petits enfants moi et grand-pere sa fait 60 ans que l on s aiment!!enfin la sa fait bizard!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *