Quand deux Zeureu se rencontrent

Ohla je te vois toute curieuse, est-ce que je vais savoir comment Monsieur et Mademoiselle Zeureu se sont-ils rencontrés ? Ne t’inquiète pas, tu vas tout savoir (ou presque…).

Je te propose donc l’histoire de deux petits terriens parmi 7 milliards d’autres. Un bout de chemin qui peut sembler insignifiant vu de haut, mais que j’ai envie de te partager.

Prends ton pot de Nutella, ta couette, et suis-moi !

Tout commence par… un mariage !

IMG_4140

Crédits photo : Photo personnelle

Eh oui, ça fait un peu « Jane Austen ». Normalement, je m’attendais à rencontrer mon Amoureux à une soirée entre amis ou dans un groupe de sport comme tout le monde. Pourtant, je l’ai bien connu à un mariage !

Comment ça se fait-il ? Il se trouve simplement que je connaissais bien la mariée et lui le marié. Nous nous sommes donc retrouvés tous deux naturellement à mettre la main à la pâte.

Pour te dire la vérité, c’est donc lors de la préparation de ce mariage que je rencontre pour la première fois cet étrange personnage qu’est Monsieur Zeureu.

Cheveux longs (que j’ai réussi à lui faire couper par la suite, yes !), sourire aux lèvres, style force tranquille qu’il a toujours gardé. Je ne vais pas mentir, il avait la classe mais ce n’était pas pour autant un « coup de foudre ». Même pas sûr qu’on ait échangé plus de deux mots ce jour-là.

Le grand jour, nous sympathisons un peu plus, on papote, rigole (mais juste un peu plus qu’avec d’autres invités, hein !). On est tous deux bien occupé, lui a faire des photos, moi à la décoration. Toutefois, taaadaaaa ! Le lendemain, Monsieur Zeureu réapparaît avec cette folle idée de me demander mon numéro. Je le dévisage un moment, encore un peu dans les choux de la veille, des belles valises de cernes sous les yeux en me demandant s’il est sérieux, mais il ne se démonte pas. Mon Amoureux a toujours été une tête de mule (c’est pas le seul dans cette famille ! [note de Monsieur Zeureu]), mais ce jour-là il a juste assuré ! Décrétant « qu’il me trouvait cool et qu’il fallait qu’il apprenne à mieux me connaître » (drôle d’idée !), il ose me demander le précieux « 06 ».

Mais, gros stress, moi aussi j’ai bien envie de continuer à parler à ce charmant jeune homme super souriant mais… je n’ai pas de portable ! Pas très moderne cette Mademoiselle Zeureu… Et ça me semblait juste moyenâgeux et gênant de passer par le standard téléphonique parental. Eh oui j’avais tout juste 17 ans et pas encore de sous ou de Bac en poche !

Arg, je m’excuse et lui laisse donc le fixe de mes parents en étant quasiment sûre qu’il n’oserait pas donner signe de vie.

Et voilà que je pars quelques minutes plus tard, pour travailler puis voyager hors de mon foyer pendant un bon mois ! Après réflexion, je ne lui ai même pas demandé son numéro à lui, le pauvre !

Comme tu t’en doutes, l’histoire ne s’arrête pas là… me voilà de retour chez mes petits parents. Quelques jours après mon débarquement, mon Papa, au final plus observateur que ma Maman, me prend entre quatre yeux et me demande :

  • Pourquoi un charmant jeune a appelé et a demandé à me parler ?
  • Pourquoi il y a plus de portraits de moi que de la mariée sur les photos réalisées par Monsieur Zeureu ?

Bon je ne sais plus trop comment je me suis sortie de ce moment dérangeant mais j’ai ainsi su que Monsieur Zeureu ne s’était pas dégonflé et avait même affronté mon cerbère de père, preuve qu’il est vraiment têtu !

Au final, je sais plus trop comment, mon Zeureu rappelle et nous commençons à nous parler une bonne heure tous les soirs (je me demande aussi tout ce qu’on avait à se dire !).

Et puis un beau jour, voilà que ce drôle de bonhomme débarque chez moi sous prétexte « qu’il passait par là ». Mis à part qu’il aurait pu trouver une excuse plus plausible, nous voilà, en plus de se parler tous les soirs au téléphone jusqu’à s’en faire cramer l’oreille, à passer une soirée par semaine ensemble.

Pour autant, il n’y avait rien ! J’en suis même venue à me demander si celui qui faisait quatre heures de route par semaine pour venir papoter avec moi était vraiment intéressé… Oui, je suis un peu lente et neuneu !

Quand l’amitié se transforme en amour

Quand deux Zeureu se rencontrent

Crédits photo (creative commons) : Gianni Dominici

Et puis, petit à petit, Monsieur Zeureu et moi nous nous avouons nos sentiments, on apprend à se connaître doucement, on aime de plus en plus passer du temps ensemble. J’attends avec de plus en plus d’impatience nos rendez-vous ! Ah, enfin bref, je tombe amoureuse ! Pour te dire la vérité, je ne pense pas être vraiment « tombée en amour » avant de rencontrer mon cher et tendre. J’ai bien eu quelques garçons qui me plaisait, (on ne passe pas par l’adolescence pour rien) mais pas de vraie belle histoire comme celle-là.

Pareil pour Monsieur Zeureu, je suis, enfin j’espère, son premier grand amour (holà on tombe dans style roman à l’eau de rose là, reprenons le cours de l’histoire).

Mes parents eux aussi adoptent mon Zeureu. En même temps, ils s’entendent tellement rapidement que j’en reste aujourd’hui étonnée. Je découvre combien eux aussi sont géniaux en l’accueillant à bras ouverts. Pour moi, c’est une découverte, j’apprends à connaître mon amoureux comme personne auparavant : ma vie est géniale, j’ai une famille, un amoureux, des copains… bref j’ai la patate !

Le début d’une relation longue distance

Quand deux Zeureu se rencontrent

Crédits photo (creative commons) : José Manuel Rios Valiente

Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. Une bonne histoire a toujours des rebondissements, non ?

Dès notre rencontre, M. Zeureu m’avait parlé de son projet de faire un semestre à l’étranger lors de ces études. Et bien-sûr, il ne choisit pas le pays le plus proche… mais le Québec. Eh oui, tu as bien entendu, ça implique que 6 000 km allaient nous séparer, ajoute à ça 6 heures de décalage horaire, des prix exorbitants pour les billets d’avion, et tout, et tout… T’as capiche ?

Ça faisait grosso modo 6 mois que j’étais tombée amoureuse et voilà que Monsieur allait en passer 7 à l’autre bout du monde…

Bon j’ai essayé d’être raisonnable : mon Chéri avait tout juste 20 ans, c’est le moment de sa vie où il peut vivre une expérience du feu de Dieu ! En plus, il adore voyager, il avait prévu cette virée avant de me connaître. Je me résous donc à lui laisser sa liberté. Bon c’est vrai que je n’avais pas trop le choix. C’est en pleurant beaucoup beaucoup que je le laisse s’envoler loin de moi. Ne t’inquiète pas, lui aussi a versé quelques larmes. Mais c’est moi que toutes les personnes de l’aéroport regardaient comme une trolle en deuil (oui quand je pleure je ne suis pas vraiment discrète).

The End, tu es sérieuse ? Bien évidemment, ce récit ne se finit pas comme ça (« ben nan, sinon pourquoi tu écris sur Mademoiselle Dentelle ? »). Promis je te raconte la suite bientôt, j’aime juste jouer la reine du suspense !

Et toi, tu as réussi à obliger ton Amoureux à se couper ses cheveux ? Tu es passée par un stade « amitié » avant l’amour ? Des passants t’ont prise pour une actrice interprétant le rôle d’une pleureuse d’Égypte antique quand tu as dû laisser ton chéri partir loin de toi ? Je t’écoute !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Quand deux Zeureu se rencontrent”

  • Hâte de savoir la suite ! Moi pour le coup j’ai rencontré mon amoureux au Québec lors d’une année d’échange (alors qu’on habitait à 20 min l’un de l’autre en France…) et pour les cheveux c’est le contraire. Il les a laissés pousser au Canada j’étais fan (serre tête dans les cheveux et tout) mais en rentrant il a tout coupé ! Snif !!!

  • Hâte de lire la suite !
    Nous avons eu nous aussi une relation entre deux avant de sauter le pas, avec de longues discussion sur FB (j’ai appris ensuite que Mr n’est pas bavard !).
    Et j’avais moi aussi prévu de partir à l’autre bout du monde pendant 6 mois, je suis finalement restée suite à une invitation pour Noël faite par sa famille.
    Une très jolie histoire, et tu es très douée dans l’art du teasing !

  • C’est moi qui avais décidé de partir un an à l’étranger pour mes études. Après 2 ans et demi de relation à distance, j’ai encore augmenté la distance en partant presque le plus loin possible en Allemagne. Je n’allais pas changer mes plans juste pour lui ^^ Si ça tient la distance, c’est que c’est une relation qui peut durer. Et maintenant, on va se marier, donc je n’ai pas fait de mauvais choix 🙂 (pour les cheveux, je n’ai pas encore réussi… tu as des photos avant/après pour convaincre mon chéri ? :p)

    • Je suis un peu comme toi. Si tu lis la suite de nos aventures (hein, tu liras ?=)), tu verras que j’ai aussi fait mes petites escapades de mon côté. Pas toujours facile, mais au final, c’est des super souvenirs ! Je pense aussi que dans ce genre de relation longue distance « ça passe ou ça casse ». Et si ça passe, c’est que du bonheur. En tout cas, félicitations pour ton mariage !

      Désolée, je n’ai pas trop de photo avant-après, hihi… Mais pour me faire rager monsieur Zeureu me dira que c’était toujours mieux avant…

    • Merci pour les compliments ! Ta remarque sur ton amoureux pas bavard m’a fait rire, car pour mon Zeureu c’est un peu pareil…
      Ton chéri devait être hyper heureux de ce changement de programme, non ?

  • Quelle chouette histoire !!!
    Les plus belles histoires d’amour commencent par l’amitié 😉
    Je me suis beaucoup retrouvée dans ton article : un blond aux longs cheveux (qu’il a aussi fini par couper, ouf) avec qui je suis restée amie pendant une bonne année avant que tout ne change….et qu’il ne parte quelques mois aux Etats Unis !!! (je l’ai surpris en le rejoignant deux semaines avant son retour, c’était de super moments)
    Aujourd’hui, heureux parents, amoureux, nous nous marions en été 2015..
    C’est mon premier vrai amour et je pense que l’amitié qui nous lie y est pour beaucoup.

    • Merci pour ta belle histoire ! Votre voyage au US devait juste être super ! Comment tu l’as pris par surprise ? Genre « Coucou chéri, c’est moi ! Tu m’ouvres la porte » ?
      Je suis aussi passé lui rendre visite au Canada, mais après y avoir réfléchi, j’ai préféré lui annoncé ma visite…
      Comme tu, l’as compris, je suis (en peu, beaucoup ?) curieuse, donc j’ai jeté un œil sur ton site… Très chouette ! Je cherche une idée de coiffure un peu rock pour le grand jour, qui sait si je ne vous piquerais peut-être l’idée =)

  • Qu’est-ce que j’ai pleuré quand le Hamster est parti pour Lille en école d’ingé… J’en ai fait des aller-retour en TGV.
    Heureusement pour moi, quand le Hamster a décidé de partir au Québec il m’a embarqué dans une valise!
    La relation a distance a pas du être facile à vivre, mais si ça a tenu c’est que ça vaut le coup!!!

    • Complètement très d’accord (c’est du français, ça ?)… Tu apprends à connaitre l’autre d’une autre manière ! Dur dur de concilier vie à deux et étude / boulot quand on est jeune !

  • Ah mais quel suspens !!! Vivement la suite !

    Le mien a toujours ses cheveux longs mais cela ne me dérange pas (d’ailleurs, son père de presque la cinquantaine les a toujours donc … Je m’attends à ce que cela dure encore longtemps !)

    J’ai beaucoup aimé le passage des pleures dans l’aéroport car cela nous est également arrivé … Dans le sens inverse puisque c’est moi qui suis partie 5 mois en Angleterre (c’est sûr, c’est beaucoup plus près que le Quebec mais la distance est difficile malgré tout !). J’étais tellement perturbée par mon départ que les douaniers à la gare ont du me courir après car j’avais fait tomber ma carte d’identité (oui, 2 min seulement après l’avoir quitté !!!). 🙂

    • Halala les séparations ! Je comprends plus que bien ce que tu as vécu (genre ton petit cœur qui se réduit en bouille et une terrible envie de faire demi-tour )…Les douaniers ont bien du rire =) !
      Ton beau-père à encore des cheveux ? Tu as un chéri avec un super patrimoine génétique, alors ! (blague, bien sûr)

  • Ouah ! Difficile de vivre avec la distance. Nous, seulement 264 kms (oui, c’est très precis mais ça compte quand on est séparé, lol) nous ont séparés pendant 9 mois. On avait « la chance » de se voir un week-end sur 2. Malgré tout, j’ai vécu chaque « au revoir » comme une veritable souffrance (mal au ventre, mal au coeur et bien sûr les larmes… )
    Quel bonheur de prendre la décision de vivre ensemble et de ne plus (normalement) revivre cela !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *