La recherche de ma robe : une véritable odyssée – Partie 3

La dernière fois, je t’ai laissée dans un état de totale confusion (je parle de moi, hein) à hésiter entre 2 robes que j’aimais beaucoup sans avoir ressenti de réel “coup de cœur”. Après avoir écumé les boutiques de Nancy puis celles de Besançon, j’étais fin prête pour m’attaquer aux boutiques de Reims ! Non, non, sillonner le Nord-Est de long en large ne me faisais absolument pas peur ! Rien ne pouvait être “trop” pour trouver LA robe de mes rêves, car je n’avais aucun doute sur l’existence, quelque part, d’une robe merveilleuse, que je trouverai sublime et qui m’irait à merveille. La naïve bride-to-be dans toute sa splendeur et sa candeur.

Bref…

Direction Reims !

Comme je te l’ai dit la dernière fois, j’avais réussi à obtenir un rendez-vous pour le samedi suivant dans un magasin de Reims, ville qui se situe, fort heureusement, pas loin de là où mes parents habitent. Ayant encore et toujours en tête la robe Amarile de Aire Barcelona, j’en avais parlé à la vendeuse qui m’avait proposé une autre robe lui ressemblant.

C’est donc stressée et inquiète que je me suis rendue à mon rendez-vous, accompagnée cette fois-ci de ma petite sœur. Ouf, je ne suis pas seule et je sais qu’en matière de style je peux lui faire confiance, elle gère ! Elle saura parfaitement me dire ce qui me va ou ne me va pas.

Nous arrivons dans un petit magasin qui ne reçoit que sur rendez-vous. La gérante, qui est seule, nous reçoit avec gentillesse et nous demande de patienter pendant qu’elle termine avec la cliente précédente dans le salon d’essayage à côté. Elle nous installe donc dans de larges fauteuils avec plusieurs catalogues de différentes marques de robes. Nous sommes dans la boutique, séparées du salon d’essayage. C’est beau, bien présenté, lumineux avec un petit côté cosy tout en restant classe (pas facile à imaginer hein, le côté cosy/classe). On s’y sent bien je trouve ! Et nous sommes entourées de robes !!! Comme souvent dans les magasins de robes de mariées, certes.

La plupart des robes sont pendues et on distingue beaucoup de dentelle. Chouette ! Mais surtout, une robe est mise en valeur, sur un mannequin, à l’entrée du salon d’essayage. On ne voit qu’elle dès qu’on rentre dans la boutique. Je reconnais immédiatement la robe dont m’a parlé la vendeuse et qui pourrait remplacer Amarile. Effectivement, elle est toute en dentelle, près du corps, légèrement évasée en bas (sirène quoi), avec de la dentelle sur le devant avec un tour de cou agrémenté de perles et discrets strass qui donnent un côté “précieux” à la robe sans la surcharger. On devine également les prémices d’un dos en dentelle mais la robe, même si elle est placée de 3/4, est contre le mur et je n’en vois pas plus. Ne voulant pas aller gêner les essayages de la cliente précédente, je reste sagement à ma place et j’essaie de me concentrer sur les catalogues précédemment cités.

Les essayages

C’est enfin mon tour ! La vendeuse se rappelle de notre échange téléphonique et elle me montre la robe sur le mannequin. Je vais pouvoir l’essayer, ainsi que plusieurs autres, toutes assez prêts du corps et avec toujours un peu de dentelle. Elle me présente surtout des modèles avec des dos travaillés, comme j’aime. J’aime beaucoup ce magasin et cette vendeuse. Mon stress s’évapore (un peu). (Pour celles qui habitent Reims ou les environs, n’hésitez pas à aller faire un tour chez Les Mariées d’Orfeuil !)

Nous passons donc dans le salon d’essayage, situé à l’arrière de la boutique ; c’est le plus spacieux qu’il m’ait été donné de voir. Il y a un canapé au bout pour que les visiteurs puissent s’asseoir confortablement pour assister aux essayages de la future mariée. Il y a une cabine d’essayage, afin de ne quand même pas se balader à moitié nue en attendant de passer les différentes robes. Bien sûr, je ne coupe pas aux chaussures à talons de rigueur pour les essayages. Sauf que, contrairement aux vendeuses des précédents magasins, celle-ci m’explique que les talons servent à enjoliver la silhouette et souligner d’avantage la cambrure. Mais si je souhaite me marier en ballerines, c’est mon droit (chouette). Petite différence cette fois : pas de jupon ! En effet, les robes sont globalement très près du corps et l’effet “sirène” est obtenu par des couches supplémentaires de tulle directement cousues dans la robe.

Il est enfin temps d’essayer cette fameuse robe que je regarde depuis tout à l’heure ! La vendeuse me présente le dos : j’aime beaucoup, il est tout travaillé en dentelle. Par rapport aux précédentes essayées, je trouve que la dentelle n’est peut-être pas assez transparente mais je ne vais pas m’arrêter pour si peu.

C’est parti : tête la première ! Ah non, pas cette fois ! Celle-ci s’enfile par le bas. Un bon point pour le jour J, ça évite d’emporter la moitié de la coiffure et du maquillage au moment de l’habillage. Je me connais, je suis plutôt du genre maladroite et le coup de la robe qui s’enfile par les pieds me va bien. Encore faut-il maîtriser son équilibre sur une jambe, surtout en talons, tout en évitant de piétiner la robe et d’arracher la moitié de la dentelle… Mouais, il va falloir travailler un peu ça.

Me voilà avec la robe remontée jusqu’au buste. Je passe un bras puis l’autre et la vendeuse la ferme… Ou pas ! Une certaine partie généreuse de mon anatomie ne permet pas la fermeture de la robe. Tu vas me dire que ce n’est pas grave, il est rare d’essayer des robes à la bonne taille dans ce genre de magasin. Oui mais pour se rendre compte de l’effet du dos, ce serait quand même mieux avec une robe fermée !

Finalement, à deux (avec l’aide de ma sœur), en tirant un peu par-ci par-là, moi ventre et fesses rentrés au maximum et au mépris des doigts de la vendeuse et de ma sœur, la robe se ferme enfin ! Ouaaah ! Elle est très très belle. Je me sens bien dedans, je souris. J’aime beaucoup, beaucoup cette robe. C’est vrai que c’est le même style de robe qu’Amarile. La vendeuse me dit que je suis sublime. Ma sœur adore… Elle prend quelques photos (autorisées, dans ce magasin, uniquement pour les modèles susceptibles d’être LE modèle acheté, histoire de le montrer à ma Maman).

La voilà…

Mes essais chez Les Mariées d'Orfeuil à Reims

Crédits photo : Photo personnelle

Mes essais chez Les Mariées d'Orfeuil à Reims

Crédits photo : Photo personnelle

Avec le voile (hiiiiiiiiii) !

Mes essais chez Les Mariées d'Orfeuil à Reims

Crédits photo : Photo personnelle

La vendeuse me fait essayer un voile immense avec. C’est beau, j’aime beaucoup beaucoup le voile. Je n’avais pas trop réfléchi à la question voile ou pas mais là j’en suis sûre : j’en veux un ! Il est bordé de dentelle et puis il y a quelques discrets strass en plus que j’aime beaucoup. Je ressemble à une vraie mariée ! J’avais déjà eu un peu cette impression dans les autres magasins mais là, avec le voile en plus, je me rends compte que, ça y est, j’y suis, je me marie !

Alors, Madame Piano, c’est ton coup de cœur, hein, cette robe ? Tu l’achètes ?

Pas tout à fait aussi simple… Mais de quoi tu parles Madame Piano, tu l’adores cette robe, ça se voit !

Oui mais non. Enfin si, mais… J’aime beaucoup, beaucoup cette robe. Elle est belle et je me sens belle dedans. Mais je me suis sentie belle aussi dans d’autres robes avant. Et je n’ai pas le cœur qui bat, les larmes aux yeux, la décharge d’adrénaline et tout ce qui est censé aller avec ce fameux “coup de cœur” dont on me rabâche les oreilles ! “Si tu n’es pas sûre à 100%, c’est que ce n’est pas la bonne”. Oui mais moi, je ne suis pas sûre de moi… Jamais ! (Sauf quand j’ai dit oui à mon Chéri !)

En rentrant, j’ai montré les photos à ma mère. Qui a adoré. Je les ai envoyées à mes témoins. Qui ont globalement beaucoup aimé (même si je sentais une petite préférence chacune pour une des robes essayées avant, elles m’ont dit qu’elle m’allait très très bien et qu’il fallait que je choisisse celle qui me plaisait le plus, que je ne ferai pas d’erreur en choisissant une de ces 3 là).

J’ai hésité entre les 3 finalistes pendant encore 1 à 2 semaines et puis je me suis décidée. Un peu du jour au lendemain, sans avoir fait de nouvel essayage (faute de temps et de disponibilité). Et j’ai choisi…

Je te dis tout de suite ou la prochaine fois ? Allez, promis, j’écris vite ma prochaine chronique pour que tu n’attendes pas trop la réponse ! À ton avis, quelle robe ai-je choisi ? Je sais que tu as déjà deviné !

Et toi ? Combien de magasins/villes as-tu parcouru pour trouver ta précieuse ? As-tu eu beaucoup beaucoup de mal à choisir ? Dis-moi ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



7 commentaires sur “La recherche de ma robe : une véritable odyssée – Partie 3”

  • Et bien j’ai relu tes trois chroniques (aussi pour le plaisir de revoir les photos des tes essayages ^^) et je pense que tu as opté pour la Démétrios, même si celle que tu as essayé à Reims est superbe…
    J’attends le verdict avec impatience ^^
    C’est dur parfois de se fier à l’avis des autres car quand il ne va pas dans le sens qu’on souhaite on est encore plus perdue !

  • Whaow le dos de celle-ci est vraiment super sexy ! J’ai hâte de savoir laquelle tu as choisi, et je pense que c’est la dernière !!! :p

  • Elles sont toutes belles!!! Dur de choisir! mais je te sens plus à l’aise avec la dernière!
    De mon côté pas de “coup de coeur” jusqu’aux larmes non plus! Mais ça ne veut rien dire! L’important c’est que tu te sentes à l’aise et belle et tu rayonneras 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *