Ma demande en mariage un peu en avance…

Lorsque nous sommes sortis ensemble pour la deuxième fois en décembre 2010, les choses étaient assez claires pour monsieur Pas Trop BCBG et moi-même : il s’agissait de voir si, oui ou non, nous pouvions construire quelque chose malgré – ou grâce à – nos nombreuses différences.

Et de regarder si nous étions prêts à nous y investir toute notre vie. Nous étions donc déterminés à vivre l’aventure à fond et à voir si nous avions de quoi rendre l’autre heureux. (« Vivre l’aventure à fond »… je mériterai de passer dans « Qui veut épouser mon fils ? » avec des formules pareilles !)

figurine couple neige

Crédits photo : Balakov

Le mot « mariage » a donc fait partie assez vite de notre vocabulaire. Au début, par petites touches de conditionnel du style « et si on se mariait, tu voudrais une grande cérémonie ou quelque chose d’intime ? ».

(Pour info, Monsieur Pas Trop BCBG m’avait répondu qu’il voyait bien quelque chose sur une plage en petit comité… Herm… Un château en Bourgogne et 230 invités plus tard, c’est plutôt loupé…)

Et puis par la suite nous avons abordés des sujets plus sérieux, plus profonds : les enfants, le couple, la vie quotidienne, le masking tape, les cake topper…

Mais nous avons quand même pris le temps d’avancer étape par étape.

Son premier « je t’aime » qui m’a pris par surprise, mon premier « je t’aime » pour lui clouer le bec lors d’une dispute. (Ouiiii c’est bas je sais ! Que celle qui ne l’a jamais fait me jette la première dragée ! À ma décharge, c’est lui qui avait tort et je lui ai sauvé la face en changeant de sujet…) La rencontre avec nos parents respectifs, avec ma tribu de cousins, avec ses amis d’enfance…

Et puis le temps passant, l’évidence s’est faite petit à petit : oui, j’aime suffisamment Monsieur Pas Trop BCBG pour passer ma vie avec lui, ses petits défauts et ses immenses qualités. Ce ne sera pas du wedding cake tous les jours, mais le jeu en vaut largement la chandelle.

Seul problème, si moi j’avais ma réponse toute prête, la question elle, ne venait pas… Enfin, pas assez vite pour une Mademoiselle BCBG qui, si elle met longtemps à se décider, ne voit pas pourquoi attendre une fois les choses tranchées.

Pas évident pour moi qui, pour une fois, me retrouvais en position d’attente. Parce que mon « petit » coté vieille France attendait une demande à l’initiative de Monsieur. (C’était d’ailleurs ma seule exigence en terme de demande, les modalités m’importaient peu… même la bague de fiançailles, je préférais la choisir avec lui plutôt que d’avoir la surprise.)

Et puis un jeudi de février 2012, nous prenons la route, direction la région montpelliéraine pour l’anniversaire du petit frère de monsieur.

Je crois qu’on s’est disputé de Paris à Clermont-Ferrand non-stop pour savoir si nos futurs enfants feraient – ou non – une prépa. Oui, c’est stupide dit comme ça, mais je t’assure que sur le coup on était hyper investi dans la discussion…

Le vendredi, Monsieur Pas Trop BCBG, pas rancunier, m’annonce qu’il a réservé le lendemain dans un restaurant qui me faisait trop envie depuis des mois : un restaurant installé dans un ancien château d’eau, avec vue sur la mer et… qui tourne !!!

Inutile de te dire que le petit bip de mon radar détecteur de demande en mariage s’est soudain mis à sonner de manière frénétique dans ma tête.

Mais bon, comme il avait déjà bipé plusieurs fois pour rien et que j’étais occupée à casser la glace de la piscine de mes beaux-parents en tapant dessus avec un bâton, j’ai décidé d’attendre le lendemain patiemment.

Nous avons donc continué à fracasser joyeusement cette malheureuse glace. On avait l’air de deux gamins autour d’une piscine… Et puis nous avons enfilé nos manteaux pour une petite balade dans la garrigue où Monsieur Pas Trop BCBG jouait lorsqu’il était petit.

Et là, au détour d’un chemin, entre les oliviers et les pins, au soleil couchant…

Il s’est tourné vers moi, m’as pris dans ses bras et m’a dit tout simplement…

« Mademoiselle BCBG, je veux t’épouser »

couple neige

Puis il a commencé à m’expliquer pourquoi il voulait passer sa vie avec moi.

Mais… mais… je… attends, tu veux dire que c’est MAINTENANT ? Mais… je suis en baskets et en jean ! Je… mon cœur bat trop fort, je n’entends rien… Le restaurant était une FEINTE alors ???

J’étais complètement perdue tellement j’étais persuadée que rien ne se passerait avant le lendemain ! (Mon radar détecteur ne sert vraiment à rien, c’est définitif !)

La seule pensée cohérente que j’arrivais à formuler, c’était qu’à un moment donné il fallait que je réponde « oui »…  Sauf que je ne pouvais pas répondre « oui », vu que grammaticalement parlant, aucune question ne m’était vraiment posée, et qu’il parlait toujours…

Ce qui a fini par inquiéter monsieur Pas Trop BCBG qui ne me voyait pas répondre.  Du coup, tout inquiet, il m’a demandé « c’est oui ? ».

« OUI ! Bien sûr que c’est oui ! »

Aaaah ça y était, ça faisait des semaines que j’avais ces petits mots au bord des lèvres !!! C’était une demande parfaite et toute simple, dans un lieu qui symbolisait beaucoup pour mon futur mari.

Après nous avons ri tout seuls en nous appelant « mon fiancé » et « ma fiancée », et puis nous nous sommes perdus dans la garrigue.

couple neige

Et toi, comment était ta demande ? Programmée, impromptue ? As-tu découvert par la suite que la garrigue super romantique servait de terrain pour faire pousser le cannabis de tous les dealers de la région ? As-tu été émue, surprise ? Raconte !

J'ai 27 ans, et mon fiancé 29 . Mademoiselle BCBG n'étant pas mon nom pour rien, nous organisons un mariage château/chapeau très traditionnel, mais en revisitant quand même quelques classiques! Ma mission : Recevoir 230 invités d'horizons très différents (mariage mixte oblige) en Saône et Loire en mai 2013 en zappant l'étape quasi obligée du repas assis, mais sans faire l'impasse sur l'incontournable valse. Mes atouts : une véritable mafia familiale très investie. Mon handicap : une véritable mafia familiale très investie.

Commentaires

  • Avatar
    Mademoiselle Jo
    Répondre
    3 décembre 2012

    mdr pour la garrigue !!!
    j’aime beaucoup cette demande, et sacré feinte de monsieur, bien vu !!

  • Avatar
    Mademoiselle Ballerine
    Répondre
    3 décembre 2012

    Trop belle cette demande! Un peu comme moi, la surprise non surprise enfin si quand même!

    C’est un joli moment remplie d’émotion dans un endroit privilégié (mdr pour la garrigue! Il avait un plan b au cas où tu ne disais pas oui? loooool).

    Une mention particulière est donné à Monsieur pas trop BCBG pour cette feinte du restaurant! J’espère que vous avez pu en profiter qd mm!

  • Avatar
    Répondre
    3 décembre 2012

    ah c’est trop mignon (je comprends tout à fait la discussion sur la prépa 😉 ) . la réflexion sur le jean m’a bien fait rire parceque j’ai eu un peu la même réazction pour ma demande !
    Et comme tu le dit si bien ce n’est pas wedding cake tous les jours mais le jeux en vaut la chandelle !

  • Avatar
    Mademoiselle stilettos
    Répondre
    3 décembre 2012

    Magnifique demande!!!
    Personnellement le jour J, je m’y attendais sans plus m’y attendre! Après 7 ans….
    Comme toi, Et en adepte littéraire des grandes histoires d’amour, je m’étais refusée à le demander en mariage! Moins parce que je considère que c’est à l’homme de le faire, parce que dans notre histoire j’ai bien plus souvent que lui pris les devants, mais parce que j’en avais rêvé toute ma vie et que lui n’étant pas très romantique, je voulais voir comment il s’en sortirait! Et comme toi e n’ai pas du tout été déçue!
    Ces hommes nous surprendront toujours!
    Ps: j’ai appris un truc sur la garrigue aujourd’hui! Mdrr

  • Avatar
    Madame Lutine
    Répondre
    3 décembre 2012

    J’avais les yeux humides de lire cette demande si simple, pleine de tendres promesses et d’une si jolie déclaration d’amour… Et dans ce lieu symbolique…
    Mais alors, avait-il prévu sa demande pour le lendemain, mais sans plus réussir à attendre ? Oui bien le restaurant était-il prévu pour fêter ça ? Ou bien c’était juste pour te faire plaisir, et il n’avait pas prévu de te demander en mariage à ce moment-là, ni au restaurant ?

    Lorsqu’il m’a fait sa demande, c’était prévu, programmé (et je le savais), et tout simple ! Je l’ai raconté il y a un petit moment. 🙂

  • Avatar
    Mademoiselle Fresh
    Répondre
    3 décembre 2012

    Tu as vraiment l’art et la manière de faire cohabiter l’humour et l’émotion dans tes récits miss !

    Magnifique demande, très émouvante.
    Comme quoi les choses les plus simples sont souvent les plus belles.
    Et pour la demande en mariage, c’est comme le mariage lui-même : le plus important c’est l’acte et non tout le decorum qu’on rajoute autour…

  • Avatar
    Répondre
    3 décembre 2012

    trop trop chou! j’adore!

  • Avatar
    Monsieur Lapin
    Répondre
    3 décembre 2012

    C’est une belle demande. Et je suis d’accord avec toi c’est à l’homme de le demander, sinon où est le romantisme? (OK c’est une version vieux jeu du romantisme).
    Pour le jean, ça soulève une question que je trouve super important. Faut-il prévenir avant pour que vous ayez la tenue qu’il faut, ou garder la surprise au risque d’être en jean?

  • Avatar
    Mlle Jeunette
    Répondre
    3 décembre 2012

    Toute mignonne cette demande !
    Et on se demande s’ils ne le font pas exprès pour brouiller nos détecteurs quand même…

  • Avatar
    Marie
    Répondre
    3 décembre 2012

    Il a fait sa demande il y a tout juste 2 semaines. 😀 C’était superbement préparé et romantique. Lire cet article me rappelle de très bons souvenirs (encore proches certes)

  • Avatar
    Marine
    Répondre
    6 décembre 2012

    Ha ha la garrigue de cannabis en fin d’article m’a beaucoup fait rire… Très belle demande, le choix du lieu est très symbolique (pas pour le côté jardinage mais pour le côté familial !) et il a eu le mérite de réussir à vous surprendre, toi et ton radar mariage 😉

Poster une réponse