Mon mariage kréopolitain : pourquoi j’ai eu du mal à me remettre à écrire…

Avant de continuer de te parler des préparatifs de mon mariage, je voulais revenir avec toi sur mon absence. Enfin si tu as remarqué que tu n’étais pas tombée sur mes chroniques depuis un moment…

Mon mariage kréopolitain : pourquoi j'ai eu du mal à me remettre à écrire...

Crédits photo (creative commons) : Billy Rowlinson

Une fin d’année chargée

Tu t’en souviens peut-être, Doudou et moi tenons une petite pâtisserie à La Réunion. À partir du mois d’octobre, nous sommes surbookés jusqu’au milieu du mois de janvier.

Nous avons de nombreux mariages, et oui c’est l’été austral, le salon du mariage fin novembre et bien sûr les préparatifs des fêtes de fin d’année. Un tas de choses à penser, préparer, organiser. Sans compter que cette année nous étions à J-1 mois pile poil le 24 décembre ! Bref, j’étais débordée. Je te laisse imaginer mon état psychologique à ce moment-là. Tant que je ne prends pas le temps de me poser, j’ai tendance à me noyer dans un verre d’eau.

Et puis il y a mes parents…

Notre relation s’est considérablement dégradée pendant ces préparatifs, notamment les trois derniers mois avant le mariage. Nous avons eu une méga grosse dispute fin novembre. Je ne reviendrai pas sur les causes de ce clash avec toi. Non pas que ce soit indiscret, mais simplement que ça me file le cafard à chaque fois que j’y pense. Je suis peinée qu’on se soit si peu compris et qu’ils se trompent à ce point sur ce qui motive mes choix. Note l’utilisation du présent…

Le fait est que ma dernière chronique publiée, celle où je compare ma mère à Godzilla, est parue 2 jours avant mon anniversaire, et je ne savais pas s’ils allaient m’appeler…

Entre le stress du boulot à une semaine de Noël, ma to-do list qui s’allongeait, et ma famille, Mamie n’étant pas de reste… je n’en pouvais plus ! Moi qui suit d’un naturel jovial et optimiste, là je n’avais qu’une envie, me barrer épouser Doudou au fond d’une grotte où nous aurions la paix !

Tu comprendras peut-être que je n’ai pas écrit à chaud. Certaines personnes écrivent pour se vider la tête, poser des mots sur ce qui ne va pas et, pour le coup, expulser ces sentiments négatifs de soi. Moi je n’y arrive pas ! Je dois réfléchir pour trouver les mots justes, ça ne me vient pas tout seul. Je tiens à formuler au plus près ce que je ressens. Alors quand je n’ai pas le moral ou que j’écris sur un sujet qui me touche particulièrement, je rentre dans une gymnastique cérébrale au-dessus de mes moyens. Je m’agace, je ressasse, je réécris les même phrases plusieurs fois, j’oublie des mots et, au final, je me sens nulle et incapable, ce qui ne fait qu’augmenter ma frustration et mon mal être.

Même si ma situation familiale a en partie gâché la fin de nos préparatifs (Doudou, mon soutien indéfectible), je n’en garde pas un mauvais souvenir. La relation avec mes amis a par ailleurs été d’une bienveillance au-delà de mes espérances. Ce mariage m’a permis de me rapprocher de certains de mes proches et de même faire naître des amitiés. Et comme mon naturel reprend vite le dessus, je te ferai une chronique pleine de nuages roses à paillettes (rien que ça !) qui y sera dédiée.

La dernière ligne droite avant le mariage

Nous voilà début janvier, les galettes battent leur plein, les documents comptables se préparent doucement, les rendez-vous pour les commandes post-vacances s’enchaînent et ma tête est pleine de guirlandes de fleurs, de plan de tables, de liste de samoussas à commander, etc.

Je dois également te parler de tout ça, mais sache déjà que nous avons transporté plus de 16 kg de saucisses fumées dans nos valises ! On est des dingues !

Nous sommes arrivés en métropole une semaine, jour pour jour, avant le mariage et ces quelques jours se sont apparentés à un marathon ! Ça aussi je te le raconterai. S’en est suivie une semaine à visiter des proches à l’autre bout de la France, avant de repartir dans notre île, du bonheur plein les mirettes !

L’après-mariage et la reprise du boulot

Quand nous sommes rentrés, il a fallu de suite se remettre dans le bain. Un mariage 4 jours après la reprise, puis 3 la semaine suivante ainsi que la Saint-Valentin. Et quinze jours d’administratif à rattraper… Toutefois, il en fallait plus pour me faire tomber de mon nuage, mon mariage n’a pas été parfait mais les bons moments accumulés valent chers. Si je m’étais écoutée, j’aurai balancé mes photos de mariage en plein milieu d’une chronique en disant simplement « Regarde comme c’était chouette » ! Seulement, je ne peux pas juste te montrer les photos sans rien te raconter, et puis la liste des points que je n’ai pas encore abordé avec toi me donne le vertige…

Il n’a fallu que quinze petits jours à mon nuage rose pour être balayé par une (énième) tempête familiale ! Ma mère a fait tous les efforts du monde pour éviter les sujets de discorde et je dois bien avouer que, cette fois, c’est moi qui ai mis les pieds dans le plat ! Je voulais vider mon sac une bonne fois pour toute et, finalement, je ne suis pas plus avancée. Nous en sommes toutes les deux venues à la conclusion que nous ne nous comprenons plus ! Et que ce n’est pas le plus important.

Il suffit simplement d’éviter de confronter nos points de vue divergents sur certains sujets stratégiques et c’est bon ! Après plusieurs mois de rapports compliqués, je crois que cette situation me suffit. On s’appelle régulièrement et on se raconte plein de choses. Malheureusement, certains détails de mon mariage resteront longtemps dans la case « à éviter ».

Je te raconte cet épisode naturellement aujourd’hui, mais j’ai mis quelques semaines à digérer tout ça.

Les préparatifs de Pâques sont arrivés, je dois te dire que j’adore les fêtes en général ! Et oui je suis très famille ! Avec une préférence pour Noël et pour Pâques ! Pourquoi à ton avis ? Pour le CHOCOLAT !!!

Mon moral est revenu tranquilou et j’ai recommencé à écrire… J’espère que mes petites explications t’auront aidé à comprendre mon absence, et peut-être même à gérer une situation familiale compliquée.

Et toi, les préparatifs de ton mariage ont aussi été ponctué de différents familiaux ? Raconte-moi…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Mon mariage kréopolitain : pourquoi j’ai eu du mal à me remettre à écrire…”

  • Je suis peinée de lire tes soucis ! Je comprends mieux ton absence, et je la trouve tout à fait compréhensible !
    J’espère que tu reviendras bientôt avec des chroniques plus joyeuse et j’ai hâte de lire le récit de ton joli jour.
    Bon courage avec le boulot et tout le reste !

  • Merci pour cet article Madame Roudoudou ! Je me disais que tu allais bientôt revenir nous raconter, mais évidemment avec des articles plus joyeux !!
    J’espère que tu te sens mieux maintenant…
    Reviens-vite nous raconter ton jour J <3

    PS : pour connaître le rougail saucisse, je sais que les saucisses fumées de la Réunion sont IRREMPLAçABLES !!! Les invités avaient beaucoup de chance d'en avoir de vraies !!!!!

  • J’aurais préféré que tu écrives pour dire que tout va bien, mais je suis contente de te relire.
    Malheureusement, le mariage est TOUJOURS source de conflits, plus ou moins grands selon les familles, mais il y a toujours des tensions. Il y a même des couples qui décident de ne pas se marier parce qu’ils savent que ça va soulever des points délicats. Tu as quand même l’air de dire que vous êtes heureux de votre journée malgré tout, et c’est là l’essentiel (après le fait d’être heureux ensemble !). A très bientôt !

  • Ooooh comme je suis contente de te revoir sur Mlle dentelle !
    Et ravie d’entendre…enfin de lire que malgré ces soucis familiaux (aaaah la famille…), tu gardes un inoubliable souvenir heureux de votre mariage !
    Vite, vite la suite !

  • Merci les filles pour ces gentils commentaires! Je suis très contente d’être de retour.
    La suite de mes aventures et bien plus rose et vous allez peu etre même rire!
    A tres vite ♥

  • Oh comme je te comprend pour ce qui est des conflits familiaux… Suite au décès de mon père, ma mère qui avait déjà des problèmes de comportements, a complètement basculé et avec l’annonce de mon mariage, c’est location pour elle de s’en donner à coeur joie. Crise pour la date de mariage, crise pour le lieu, crise pour le choix des temoins, crise pour le VH, crise pour la robe,…. Et comme la franchise n’est pas son fort, je me fais insulter via Facebook, dans mon dos vu qu’elle m’a bloqué, et madame m’évite. .. Elle est en train de mettre about de nerfs d’autres personnes de ma famille, et je sens que le clash se rapproche de jours en jours…
    Enfin bref, je suis contente de lire que ta situation s’est arrangée en évitant les sujets à conflit et je suis impatiente de lire la suite de ton mariage ! 🙂

  • C’est fou de se dire que ce moment où nous construisons notre propre famille peut révéler, chez ceux qui en font déjà partie, des sentiments et des réactions qui nous dépassent complètement…
    Et même si ça ne console ou ne rassure, je me dis que presque tous les futurs mariés ont l’air de connaître genre de déboires familiaux…je me sens moins seule !
    Ton témoignage est rassurant sur un point essentiel : cette journée peut ne pas être entachée par les désaccords et les querelles et être à la hauteur de nos espérances et de l’ amour que nous portons à notre mari. Et ça, je vais faire en sorte de m’en rappeler !!! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *