La distance et la demande en mariage : une relation de cause à effet – Partie 2

Résumé de l’épisode précédant : “Fin octobre 2013, M. Manchot part donc pour l’Allemagne.”

Et donc la demande en mariage ?

J’y arrive, j’y arrive !!!

M. Manchot revenait chez nous le vendredi avant les vacances de Noël. Soit deux mois après son départ (mais je suis allée le voir un weekend entre-temps et si jamais tu veux visiter Hambourg c’est très sympa comme ville !).

Le jeudi soir, je m’active donc à ranger l’appartement et à faire du ménage. Tu me visualises bien, en jogging, l’aspirateur à la main, le cheveu entortillé à la va-vite sur la tête et toute rouge ? Oui c’est ça, en mode ultra-glamour ! Il m’appelle pour me dire qu’il est bien arrivé à Strasbourg où il doit faire étape pour la nuit. Et moi je l’engueule parce que j’étais super inquiète car, d’après Google Maps, il aurait dû arriver 2 heures plus tôt (oui je suis un peu psychopathe parfois) !!!

On raccroche et quelqu’un sonne à ma porte. « Mince j’ai encore oublié mes clés sur la porte, faudra vraiment que j’arrête de faire ça ! ». Sauf qu’au lieu d’un gentil voisin, j’ai trouvé M. Manchot (oui OK toi, tu l’as vu venir depuis le début mais pour moi ça a vraiment été une surprise !). Et je me suis mise à pleurer (comment ça « sensible » ???) en le serrant fort (bah quoi faut vérifier, ça peut être une hallucination due au manque de M. Manchot !).

Et puis je l’ai laissé planté sur le seuil avec interdiction d’entrer. Oui parce que son cadeau de Noël (un album photo en scrapbooking) était éparpillé sur toute la table du salon et que je voulais qu’il ait la surprise.

Et ensuite je suis allée vérifier qu’il était bien là. En vrai. Que ce n’était pas une blague. Ça peut te sembler bête (après tout il devait arriver le lendemain) mais pour moi c’était important. Ça voulait dire un jour de plus ensemble. Et les jours ensemble, depuis son départ, je les compte.

Je me souviens qu’il m’a demandé si j’étais heureuse. Je me souviens lui avoir répondu en sanglotant accrochée à son cou qu’il fallait qu’il me ménage parce que j’avais quand même un cœur et que c’était fragile ces choses-là ! Et là, il a sorti une petite boîte de sa poche et m’a dit « J’ai un cadeau pour toi et ce n’est pas Noël en avance ». Du coup, je me suis remise à pleurer de plus belle (oui parce qu’une boîte de bague, ça ne se confond pas avec autre chose !).

Je lui ai demandé s’il était sûr. S’il était certain de ce qu’il faisait. Il a dit oui. Il m’a demandé si j’étais d’accord.

Et là, je ne suis « réveillée » :

« Ah non, si tu le fais, tu le fais une seule fois, mais tu le fais bien !!! ».

Oui OK, je l’ai un peu obligé à se mettre à genou et à faire sa demande « en bonne et due forme » ! Mais bon je suis sûre que tu es d’accord avec moi. Hein que tu es d’accord ?

Donc voilà comment il m’a passé la bague au doigt. Bague très bien choisie d’ailleurs, je l’ai aimée dès le premier regard. Moi qui suis difficile en bijoux (je porte toujours les mêmes en fait), je peux te l’avouer, j’avais un peu peur ! Et non elle était parfaite ! Et à ma taille ! Il me connaît vraiment bien ce M. Manchot !

Et parce que rien ne vaut une photo (pardon pour la qualité mais c’est la meilleure de la série) :

bague mlle tinkerbell

Crédits photo : Photo personnelle

Alors oui, ce n’est pas THE demande méga-romantique. Mais je n’aurais pas voulue qu’elle soit différente. On était rien que tous les deux et je ne m’y attendais pas. Et surtout : c’était SA décision. Oui, il savait que ça me ferait plaisir et que j’étais d’accord. Mais je ne n’ai jamais trop insisté et s’il n’avait pas voulu se marier j’aurais pu vivre sans, sans pour autant le lui reprocher (pour peu que je reçoive des fleurs régulièrement, héhéhé).

Le fait qu’il ait fait ce cheminement seul dans sa tête est ce qui m’a le plus touchée. Plus tard il m’a dit que ces deux mois à vivre loin lui avait fait réaliser à quel point il tenait à moi (et mon M. Manchot est très pudique sur ses sentiments, alors cette phrase a une réelle valeur à mes yeux).

Bref, voici l’histoire de notre « Il était une fois …» !

Et toi, il t’a fait la surprise aussi ? Vous étiez seuls, entourés de proches ou au milieu d’une foule d’inconnus ? Raconte-moi, j’ai envie de savoir !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



10 commentaires sur “La distance et la demande en mariage : une relation de cause à effet – Partie 2”

  • Ho j’adore, c’est vraiment très mignon comme demande. Je comprend ton émotion de le voir alors que tu ne t’y attendais pas.
    Ça me rappelle moi et mon chéri. J’étais partie au Québec pour un an d’études, au bout de 2 mois de relation seulement. La distance était dure à gérer, surtout en début de relation. Après 3 mois de séparation, il a débarqué chez moi là-bas un matin, sans me prévenir de sa venue. J’étais en pyjama, totalement incrédule. Je lui ai même refermée la porte au nez, tellement j’ai été choquée de le voir là sur le pas de ma porte (on en rit maintenant). C’est la plus belle preuve d’amour qu’on m’ai donnée. Pas de doute, c’est lui le bon 😉

    • Pour avoir fait la distance France-Québec, je ne peux qu’approuver ton choix :p ! J’avais trouvé que le plus dur c’était vraiment le décalage horaire, surtout comme tu le dis en début de relation. Tu m’étonnes que tu devais être surprise par l’arrivée à l’improviste de ton chéri ! Il est du tonnerre, pas de doute sur le fait que ce soit le bon !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *