La demande qui aurait pu être – 2ème partie

On en était où ? Ah oui, nous étions allongés sur le canapé en pyjama le soir du 30ème anniversaire de M. Dentelle, en train de regarder la télé pour éviter de penser que j’étais peut-être en train de faire une fausse couche.

Ou plutôt moi j’essayais d’éviter de penser à ça. Lui, comme je l’ai appris plus tard, avait plein d’autres choses en tête. J’étais pas très à l’écoute, ce soir-là, mais j’ai dû sentir qu’il était préoccupé, tout de même. Ou peut-être que j’ai demandé « T’avais réservé pour ce soir ? », à quoi il a dû répondre que oui, il avait même déjà payé, ce qui a augmenté mon sentiment de culpabilité et de frustration.

Toujours est-il que j’ai fini par le cuisiner pour qu’il me dise ce qu’il avait prévu. Parce que j’aime bien avoir plein de détails sur ce que je ne peux pas avoir, je suis un peu maso comme ça…

Au bout de 4 ou 5 « allez, dis-moi, c’était quoi ? », il a craqué et est parti dans son bureau chercher ce que je pensais être un dépliant ou un ticket de réservation qu’il avait du mal à imprimer, parce qu’il a bien mis 15 ou 20 minutes. Il est revenu avec son PC portable, s’est assis à côté de moi et a démarré une petite présentation Powerpoint. Je te fais son petit topo de mémoire, avec entre parenthèse ce qu’il y avait sur la présentation.

« Donc j’avais prévu que mon frère garde les enfants (photo des enfants), qu’on prenne la voiture de mon père (photo de la voiture), qu’on aille jusqu’en Normandie* (carte google maps), on serait allé dans un chouette hôtel (photo d’une chambre d’hôtel chic), on aurait pu manger au resto (photo d’un plateau de fruits de mer), et se balader sur la plage (photo d’une plage au coucher du soleil), et je t’aurais donné ça (il me donne une petite boîte) et je t’aurais demandé si tu voudrais bien m’épouser. »

Je suis restée muette pendant quelques secondes.

Genre muette bouche ouverte, totalement ahurie. Avant de me rendre compte qu’il attendait une réponse. M. Dentelle était même franchement anxieux de ma réponse, trémolos dans la voix et tout et tout. Alors évidemment j’ai dit oui, et on s’est embrassé, et on en a parlé pendant quelques minutes, tout excités. Il m’a dit qu’il avait décidé que vu qu’à 30 ans il était vieux**, alors il n’y avait plus aucune raison de ne plus se marier, qu’il m’aimait, voulait passer toute sa vie avec moi, plein de trucs sympas dans la même veine. On a regardé la bague (oui, il y avait une bague dans la petite boîte) et il m’a dit qu’il avait choisi le modèle le moins cher de la bijouterie parce qu’il ne savait pas du tout ce que je voulais et qu’on pourrait aller ensemble en choisir une autre qui me plairait.

C’était un chouette moment.

Et puis j’ai eu une contraction et je suis revenue à la réalité.

Un peu doux-amer comme moment, quand même.

A suivre…

* Ici il a dû donner un vrai nom de ville mais impossible de m’en souvenir.

** Si tu connais pas M. Dentelle, tu dois savoir qu’il est totalement flippé à l’idée de vieillir et que chaque anniversaire est un calvaire pour lui.


Pssst… T’as loupé une partie de la saga ?
La demande en mariage – 1ère partie
La demande en mariage – 2ème partie (c’est celle-là !)
La demande en mariage – 3ème partie


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



0 commentaire sur “La demande qui aurait pu être – 2ème partie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *