Le mariage d’Alexandra, une ronde des fleurs et des couleurs !

Cette semaine, c’est Alexandra qui partage avec toi son mariage fleuri et coloré. J’ai craqué tout de suite pour la voiture des mariés (ben oui, j’étais censée avoir la même à mon mariage…), pour les chaussettes fun et pour le côté Flower power.

Mais c’est surtout la fraîcheur et le naturel de ce mariage qui m’ont séduite. Alexandra a même osé faire une sieste… en robe de mariée ! Bref, c’est un bien joli mariage non pluvieux (c’est important) que tu vas découvrir aujourd’hui.

Mais sans plus attendre, place aux images…

robe de mariée suspendue fenêtre lumière

voiture des mariés

chaussettes colorées hommes

voiture verte mariage

photo de couple mariage jardin

photo de couple mariage jardin

boutonnière muguet

photo de couple mariage

bouquet de mariée coloré

photo de couple mariage jardin téléphone

déco mariage plan de table fleurs en papier

déco mariage nature

déco de table mariage nature

Toutes photos : D.R.

Quelques mots de la délicieuse mariée 

Notre mariage en chiffres, c’est 250 invités au vin d’honneur, 120 au repas, presque 3 ans de fiançailles, 1 an et demi de préparation, 16000€ de budget, 500 km entre notre lieu de résidence et celui de la cérémonie, 8 témoins et 10cm de talons.

Si c’était à refaire, je referais tout exactement pareil. Si c’était à refaire, Monsieur referait presque tout exactement pareil !

Les préparatifs

Des fiançailles qui durent, ça permet de surfer des heures sur internet, de concevoir des maquettes et de faire pousser des plantes !

Les préparatifs à proprement parler, ont démarré avec la recherche d’une salle plus d’un an et demi avant la date du mariage. Après en avoir sélectionné quelques-unes via internet, je suis descendue en Haute Savoie pour les visiter. Quinze jours plus tard, la salle était réservée, de justesse car un autre couple était sur le coup. Quelques mois plus tard, ce fût au tour des traiteurs. Le choix a été rapide car un seul pouvait/voulait nous recevoir, et il nous a plu – done.

Le thème est venu avec les faire-part que nous avons faits nous-mêmes.

Nous voulions de la couleur, nous avons mis des fleurs : ce sera finalement le fil conducteur de notre décoration ! La réalisation des invitations nous a occupés quelques soirées : il a fallu imprimer, découper, plier, coller, mettre sous enveloppe et envoyer.

En ce qui concerne la déco, je ne voulais pas de fleurs coupées. Nous avons donc choisi de faire des mini-terrariums : à J-1 an, direction chez mamie pour faire des semis de cactus. Pour le reste, nous avons commandé des mini-plantes dans une jardinerie et nous avons rempoté tout ce petit monde dans un bocal à poisson, quelques jours avant le mariage.

Nous avons également réalisé les menus en forme de fleurs, des photophores pour indiquer le nom des tables (des noms de fleurs évidemment) et des pompons de soie pour accrocher aux bancs de l’église.

Ouf, tout ceci a été laborieux, mais cela en valait la peine !

Le mariage

Alors que la météo prévoyait des trombes d’eau toute la journée, nous avons eu la joie de voir un ciel bleu, sans aucun nuage, lorsque nous nous sommes levés.

Ni une, ni deux, nous avons décidé de chambouler notre programme afin d’aller faire nos photos de couple le plus vite possible (le temps de déjeuner, le ciel était déjà gris). J’ai donc filé chez ma coiffeuse pour piquer le tour de ma sœur… Je suis ensuite allée récupérer mon bouquet chez ma mère – oui, moi aussi j’ai lu qu’il ne faut surtout pas le faire soi-même. Mais quand ma mère a une idée en tête… – pour enfin retrouver mon homme, qui était allé fleurir l’église.

Le temps de s’habiller et nous partions avec mon frère, photographe presque officiel de l’évènement.

La salle que nous avons louée est attenante à un château et à son jardin, dans lequel nous avons pu faire nos photos. Je craignais ce moment, car j’ai horreur des caricatures type catalogue des années 80. Finalement, je trouve le résultat assez naturel. Et nous n’avions toujours pas de pluie…

De retour à la maison, le repas était prêt et un dilemme s’est posé : se changer ou ne pas se changer ? Après réflexion, nous avons opté pour le bavoir intégral, à savoir un torchon autour du cou et une couverture qui nous montait au-dessous des bras. Tout ça a été efficace : pas une seule tâche !

Le mariage n’étant qu’à 16h, nous en avons profité pour faire une sieste. Avec mon chignon et ma robe, j’ai eu l’impression d’être une geisha : j’ai mis un coussin sous ma nuque pour ne pas écraser ma coiffure et je n’ai pas bougé d’un poil.

Après ça, les invités ont commencé à arriver, car chez moi, on se retrouve chez la mariée pour décorer les voitures et faire quelques photos, avant de filer tous ensemble à la Mairie. Là-bas, on y a trouvé encore plus d’invités, juste le temps de dire bonjour, et nous nous installions. Ce fût un moment émouvant, car Madame le Maire, je la connais depuis que je suis née. Alors autant dire que son discours était plus que personnalisé !

Nous avons ensuite traversé la place de la Mairie pour nous rendre à l’Eglise.

Là, premier petit couac, car nos invités se sont installés sur notre musique d’entrée… Nous sommes donc entrés dans le silence le plus complet (on nous a dit par la suite que cela faisait très solennel). Puis gros fou-rire, au moment où ma nièce de deux ans a apporté les alliances au prêtre, car elle en a eu peur et son père a dû l’aider un peu… Pour la sortie, nous avions prévu de la lavande, souvenir de la demande en mariage.

Ensuite, direction la salle de réception, pour le vin d’honneur (à ce stade, toujours pas de pluie). Nous en avons profité pour faire quelques photos de groupe. Il était important pour nous d’avoir des photos de nos invités, et comme en général, les mariés sont au centre de toutes les attentions, nous avions prévu un livre d’or un peu spécial. Un appareil instantané était en libre-service et les gens nous ont donc laissé une petite photo souvenir dans notre album. Le résultat est vraiment super !

Puis nous sommes entrés dans la salle du repas, où un petit feu nous attendait. Il a été vraiment apprécié, mis à part que nous étions juste à côté et que nous avons légèrement cuit pendant l’entrée… Nous avons eu droit à quelques animations et au « Vivat » en fin de repas (il s’agit d’une tradition qui nous vient du nord : les gens chantent et versent du champagne sur les héros de la fête). S’en sont suivi le buffet de desserts et l’ouverture de bal, que nous avions choisie la veille.

Le lendemain, nous avions prévu un brunch pour tous les invités, car la plupart venait de loin. Cela nous a permis de prolonger la fête et ce n’était pas de trop, car la veille est passée vitesse grand V !

Si c’était à refaire

Je garde un très bon souvenir de ces deux jours de fête et des quinze jours de préparation intensive avant cela.

Le week-end est passé très vite, et c’est pourquoi je te conseille fortement de profiter à fond des préparatifs qui, pour moi, font partie intégrante du mariage. Nous avons également fait un retour de noce cet été, afin de remercier toutes les personnes qui nous ont aidés, pour la mise en place de la salle notamment. Nous avons bien profité du soleil, cette fois ci !

Ah et d’ailleurs, le jour du mariage, la pluie s’est mise à tomber pile au moment où nous avons débuté le repas. Ouf…

Et toi ? Tu oserais piquer un roupillon une fois habillée en mariée ? Tu vas faire des semis de cactus ou autres plantes, 1 an avant ton jour J ? Tu vas avoir une superbe voiture ancienne toute fleurie, pour ton mariage (non, je ne suis pas jalouse…) ? Raconte ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



5 commentaires sur “Le mariage d’Alexandra, une ronde des fleurs et des couleurs !”

  • J’adore cette robe. Toute en dentelle, la classe ! Même si la matière est un classique, la forme est moderne et même originale (dans le sens où ce n’est pas ce qui est le plus choisi par les futures mariées).
    Que dire des chaussettes ?! C’est vraiment rigolo et très frais. Tout comme la déco. Elle est plutôt simple, ou discrète mais très travaillée. Je crois que le bon terme est raffinée ! Vraiment, c’était un beau mariage.

  • Tu as bien fait de (céder) confier la confection bouquet à ta maman, il est superbe !
    J’adore aussi les chaussettes des messieurs (pas sûr que le mien aurait accepté…)
    Tous mes voeux de bonheur !!

  • Bonjour,

    Merci à toutes 🙂

    Je vois que ma robe plait, j’ai eu pas mal de retour positifs, c’est vrai que la dentelle, c’est un intemporelle. Je voulais une robe fluide (je n’ai pas mis de jupon) et absolument des manches ou des bretelles (ce qui assez compliqué, car la mode est aux bustiers). C’est une robe Cymbeline, que j’ai acheté d’occasion dans une boutique sur Paris, elle m’allait parfaitement, mais j’ai modifié le décolleté (en V à l’origine).
    Les chaussettes aussi ont fait parler, et même si avant le mariage on a eu des « mais vous êtes fous », finalement, la plupart des gens ont aimé ce détail.
    Fleur, j’espère qu’on verra les photos de ton mariage sur le site, même si le mien commence à dater, je continue à venir sur le site régulièrement (j’adore les mariages).

    On voulait une déco qui nous ressemble : sans chichi et (pour ma part) faite maison, j’aime bien bricoler. Monsieur était plus dubitatif mais il m’a suivi 🙂
    J’ai été également ravie du bouquet, ce fût une belle surprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *