Le mariage d’Estelle, expatriée du Pays de Galles, en vert et liberty

Nos deux amoureux du jour se sont rencontrés au hasard dans un bar étudiant à La Rochelle en 2002… et se sont mariés en 2017 ! Que s’est-il passé entre le deux ? L’histoire anodine d’une amourette d’étudiants s’est transformé en une grande histoire !

Une fois leurs études d’ingénieur terminées, ils ont été dans des villes séparées, des pays séparés, et même des continents différents ! Mais ils ne se sont jamais perdus… plutôt rapprochés ! Une romantique demande en mariage très romantique a lieu en 2006, puis ils emménagent ensemble à Cardiff et un premier bébé arrive, une petite fille, preuve bien plus importante pour eux qu’un “bout de papier” à ce moment-là dans leur vie.

Un achat immobilier les a ensuite accueillis à trois, puis à quatre (une deuxième princesse a agrandi la famille). Puis il y a eu les discussions et les compromis (“parce que c’est ça le mariage, non ?” précise Estelle) avant de se mettre d’accord pour se dire “Oui” devant leurs  parents, familles et amis, venus pour certains de l’autre bout du monde (c’est une de ses témoins qui a un peu fixé l’année du mariage suite à son retour en France depuis l’Australie).

En avril 2017, les deux amoureux se sont mariés au Touquet (dans la belle mairie qui ressemble à Poudlard selon certains), puis une célébration religieuse a eu lieu dans l’église juste en face, avant de se réunir tous ensemble à Montcavrel, dans deux anciennes granges réhabilitées avec un jardin paisible entre les deux.

Pour la mariée, c’était la formule parfaite pour passer une merveilleuse journée sous le signe de l’amour et de la bonne humeur. Le tout saupoudré de vert et de rose et d’une touche de liberty présente partout grâce à ses petites mains !

Depuis ce merveilleux jour, ils sont partis en voyages de noces dans le grand nord. C’était leur test pour leur futur emménagement possible. Et ça a bien fonctionné puisque depuis ils ont pris leurs cliques et leurs claques, leurs filles et leurs affaires et ils ont déménagé le tout jusqu’à Göteborg où ils découvrent la vie suédoise depuis quelques temps. La neige de l’hiver et les jours éternels de l’été. Et ils s’installent définitivement dans leur nouveau chez eux 1 an pile poil après leur arrivée. La vie continue son cours.

Je te propose de revenir en images sur cette jolie journée d’avril 2017…

Photos : Claire Warembourg, Claire Obscur Photo

Toutes mes félicitations ! 
Je laisse maintenant le clavier à la jolie mariée qui a plein de détails à te donner sur cette journée de fête !

Mon mariage en quelques mots

Les préparatifs

Tout a commencé en 2006 lors de la demande, mais il nous a fallu un moment avant de nous plonger dans le bain vraiment de l’organisation de ce mariage. D’autres choses ont eu priorité à divers moments de notre vie de couple. Mais le mariage de ma belle-sœur début 2016 a surement un peu accéléré les choses dans notre tête, parce que clairement dans notre cœur nous étions déjà prêts depuis longtemps. Un “ultimatum” m’a tout de même été nécessaire pour nous “forcer la main”. En effet cela faisait 10 ans que nous étions fiancés, je lui ai dit que la bague qu’il m’avait offerte arrivait à expiration, et que soit on se mariait vraiment soit il fallait qu’il recommence sa demande avec une nouvelle bague. Il a choisi le mariage…. (Prétextant que c’était moins cher ! Je n’en suis pas si sûre après coup !)

La liste des invités a été facile à faire puisque nous avions déjà notre liste de “contacts” qui avaient reçu les faire-part de naissance de nos deux filles. Quelques ajouts de nos copains rencontrés plus récemment, et voilà nous avions notre liste des gens qui seraient chaleureusement conviés à notre belle journée (en fait deux si on compte le dimanche).

Les préparatifs réels ont commencé un peu plus d’un an à l’avance. Aidés de mes parents sur place, ils ont fait les visites que nous ne pouvions pas faire après nos intenses recherches.

Il a fallu vérifier avec la mairie pour que le mariage puisse bien avoir lieu dans la ville de notre choix, n’étant résident officiellement ni l’un ni l’autre. Mais une facture d’électricité plus tard avec la bonne adresse, nous voilà certains de nous marier au Touquet. À nous les vrais préparatifs.

Le save-the-date est envoyé un an jour pour jour avant la date du mariage pour être sur de prévenir tout le monde avec assez de temps d’avance. Le ton est donné dès le début avec ce premier message déjà aux couleurs et dans le style de ce qui va se passer dans un an !

Trois salles présélectionnées soigneusement sur Internet, les visites se sont faites sur la même journée. Un domaine très champêtre, une salle de “gymnase” et une troisième dont on ne saura rien puisqu’il fallait apparemment prendre rendez-vous quelques semaines à l’avance. LE choix est rapidement fait pour le domaine qui a beaucoup de charme, qui est clos, qui coche toutes nos cases et qui est libre sur plusieurs dates en avril. Voilà c’est la première étape de faite. Nous avons notre lieu de réception.

Les traiteurs contactés, par mail au préalable et dont les devis sont convenables, vont être testés sans prévenir à l’avance par mes parents, dégustation des produits de tous les jours dans leur boutique. Et un se démarque vraiment par rapport aux autres. Voilà notre deuxième choix de fait. Finalement ça fait à peine 2 mois qu’on commence à réfléchir vraiment à l’organisation de ce mariage et pour le moment tout se passe facilement. Le menu final sera défini lors d’une de nos visites au Touquet, et les détails pour le brunch du dimanche aussi.

Les deux bases sont posées, maintenant on va pouvoir commencer à réfléchir à l’ambiance, la décoration, les couleurs, les fleurs, les habits, les détails en tout genre.

Le DJ nous sera conseillé par le domaine et c’est avec plaisir qu’on se laisse guider par le patron pour définir le meilleur animateur pour notre soirée. La photographe a été trouvée par hasard lors d’un réveillon du Nouvel an par mes parents alors qu’elle immortalisait la soirée du passage à l’an 2017. Contact pris, ça passe super bien entre nous et notre rencontre face à face nous conforte dans notre choix. Elle est cool, elle est jeune, elle aime bien les trucs pas trop “classique” bref tout ce qu’on recherche. Et on est tellement content du résultat.

Je profite d’une visite de ma Maman à Cardiff en mai pour aller faire mes essayages de robes, dans une seule boutique qui avait bonne réputation et surtout des robes de chez Pronovias (j’avais flashé sur une robe en particulier). Environ 10 robes essayées plus tard, il n’en reste que deux. Une autre future mariée dans la boutique hésite aussi, on finira par acheter la même robe je pense, au vu du double essayage de ladite robe que nous avons fait l’une et l’autre. Je ne suis pas sûre que c’était un coup de cœur immédiat, mais en y repensant régulièrement après, je suis sûre de mon choix. Et l’essayage de MA robe avec mon amie galloise me conforte dans mon choix. C’est sûr que c’est celle qu’il me faut et qui me correspond le mieux. Je réfléchi déjà aux “retouches” à faire, pour la personnaliser encore plus à notre mariage.

Un mariage en France alors que nous habitons Cardiff, il nous fallait forcément une touche de gallois à insérer quelque part. Ça sera sur le plan de table et les noms des 10 tables qui auront des mots qui représentent le mariage pour nous, Calon, Cariad, Cwtch… (promis tous les mots ne commençaient pas par la lettre C).

Étant habile de mes dix doigts, je conçois toute la déco dans ma tête d’abord grâce à pleins de photos glanées sur Pinterest et aussi à quelques idées empruntées sur le blog de Mademoiselle Dentelle.

Je débute donc tous mes DIY en prenant mon temps, les 148 fleurs coordonnées les unes aux autres en tissus qui décoreront les tables, le plan de table, les divers éléments de décoration, les broches pour nos parents, témoins, famille et surtout mon bouquet à moi. Je ne veux pas me retrouver avec un tas de poussière dans 15 ans, alors quoi de mieux que les fleurs en tissus.

Les centres de tables, les bougies, les éléments de décoration/direction, les diverses affiches et messages : tout est conçu sur le même modèle avec les deux polices que nous avons utilisées dans notre faire-part. Certains penseront que je fais tout un peu trop mais moi je me dis que c’est exactement comme j’en ai envie. Rien n’est laissé au hasard dans tout ça, pour une harmonie complète de tout l’ensemble, jusqu’au papier toilette en rose et vert, toujours coordonné au reste de nos couleurs.

Mes projets de couture ne s’arrêtent pas là puisque je fais le gilet de mariage de mon futur époux dans le même tissu liberty que tout le reste, ou alors c’est tout le reste qui est fait dans le même tissu liberty que le gilet de mon futur mari ? Va savoir, en tout cas, tout s’accorde, jusqu’au mini touches de liberty sur ma robe à moi. Les tenues de nos filles sont aussi coordonnées et elles vont être tellement craquantes. Quitte à continuer dans ma folie de couture, je me fais ma robe du brunch par la même occasion, et en fait aussi pour nos deux princesses avec les restes de tissus. Control-freak moi…. Non juste un peu perfectionniste sur certains points.

Mon futur mari approuve mes choix, on discute de certains points, on se met d’accord sur d’autre, on échange nos idées, les préparatifs se déroulent super bien et tout est fin prêt pour notre grand jour. Le seul sujet qui a finalement généré le plus de discussions de toute cette préparation sera le plan de table. Il nous aura fallu plusieurs soirées pour mettre au point celui-ci, et c’est peut être le truc sur lequel j’ai, moi, fait le plus de concessions par rapport à mon idée initiale. Mais au vu de la soirée, peut être que cela valait le coup.

Toute la décoration a été soigneusement mise en cartons et pré-préparée puis amenée en deux voyages lors de vacances dans le nord. Il a fallu donc qu’une grosse partie soit prête pour février 2017 alors que on se mariait fin avril… Un certain planning était nécessaire, et tout a marché comme sur des roulettes. Mon côté obsessionnel peut être.

On profite d’avoir le domaine dès le vendredi matin pour installer toute notre déco à l’aide de nos parents et ma sœur/témoin selon mes instructions précises. Même ma grand-mère a mis à la main à la pâte en coupant toutes les fleurs fraîches reçues le matin même auprès du fleuriste. Elle avait des guides tout prêts pour chaque type de fleur et le nombre à couper. Les guirlandes électriques sont mises en place par mon futur mari et son Papa, non sans un début chaotique, mais tout rentre dans l’ordre rapidement. La salle prend forme assez vite et c’est avec bonheur que mes idées/visions se transforment en réalité. Tout est prêt à 16 heures. Juste le temps pour moi de dire au revoir à mon futur ex-fiancé et à mes filles et commencer ma transformation. Ce sont mes mains qui vont avoir droit au premier traitement de faveur.

Le jour J

Une bonne nuit de sommeil (j’en suis assez surprise), un petit déjeuner avec mes sœurs, mon beau-frère et mon neveu, j’ai rendez-vous chez le coiffeur à 11 heures pour mon chignon avec mes sœurs, ma témoin et ma Maman, puis un passage devant l’esthéticienne ensuite achève ma transformation, le tout sous l’appareil photo de Claire qui ne nous quittera plus de la journée. Je me sens presque prête. Un repas léger et j’enfile ma robe aidée de ma Maman et sous l’œil bienveillant de mon Papa. Derniers détails et ajustements en famille, me voilà prête pour aller retrouver mon futur mari pour nos photos de couples/famille.

Je retrouve mon mari tout beau avec son costume (que j’avais vu mais uniquement sur le cintre), son gilet que je lui ai fait. Nos filles sont adorables dans leurs robes avec leurs capes maison. Je dois à mon tour faire la coiffeuse. As-tu déjà vu une mariée faire des tresses à ses enfants devant le regard ébahi des passants ?

Nous faisons des photos à deux, à quatre, en courant, en marchant, des spontanées, des posées. C’est tellement bizarre d’être le centre de l’attention de tout le monde mais très agréable aussi. Les passants nous regardent, nous félicitent. On a droit à plusieurs “Vive les Mariés” des badauds. Un moment très chouette au bord de l’eau avec ceux qui nous sont chers, enfin presque tous sont là. Nous avons des magnifiques photos pour nous en souvenir.

C’est l’heure d’aller à la mairie et de retrouver tout le monde. On refait quelques photos avec mes beaux-parents et mes belles sœurs devant les marches de la mairie. Le bal des embrassades commence, le début des félicitations de nos invités, et puis la cérémonie dans la très belle salle des mariages (tu peux savoir à quoi elle ressemble puisque c’est là que notre président actuel a voté pour sa propre élection, les weekends juste avant et après notre mariage). La signature des registres se fait, un petit discours de l’adjoint au maire. On traverse la place et nous voilà devant le diacre de la paroisse de la terre d’Opale. C’était le gros sujet de discorde avant notre mariage. Je voulais une célébration à l’église et Chéri est athée. Nous avons trouvé un compromis de faire une simple célébration, pas une messe de mariage et encadrée par le diacre. C’est un très beau moment que nous partageons à 4 finalement puisque nos filles finissent sur nos genoux pour l’homélie. C’était beau. J’ai même pas pleurer mais toute l’émotion était là. J’ai passé beaucoup de temps à “customiser” notre cérémonie pour qu’elle soit parfaitement à notre image en choisissant les textes, les chants, la musique et j’ai même eu le droit de modifier les phrases de l’échange des consentements pour que ce moment soit à nous, et rien qu’à nous. Nous échangeons nos alliances sous l’œil de notre grande fille qui avait la tâche très importante de nous les amener, elle avait été mise dans le secret puisque je ne savais pas à quoi ressemblait la mienne.

Une belle sortie de l’église sous les confettis et le soleil et nous voilà en route pour la réception. Il fait beau, on profite du jardin pendant le vin d’honneur qui nous sert en même temps d’apéritif. Le traiteur a fait du très bon travail. Tout a l’air délicieux. J’ai le temps de manger quelques petits fours que les serveuses amènent à tous les invités. On prend le temps de faire une photo de groupe (sans nos filles malheureusement puisqu’elles font la sieste à ce moment-là) et puis ensuite quelques photos de petits groupes par-ci par-là. Au vu des photos de notre super photographe, tout le monde a l’air de passer un super moment. C’est l’heure de passer dans la salle du repas. Le DJ envoi la musique, nous annonce, et nous voilà présentés comme Monsieur et Madame.

Le service des plats du dîner est entrecoupé d’animations inventées et prévues par nos 4 supers témoins. Des jeux, une vidéo retraçant notre histoire de façon très drôle, une vidéo de tous nos invités dansant montée par ma sœur, ma première danse avec mon Papa, puis celle avec mon Mari. Tout est super. Tout le monde participe d’une manière ou d’une autre à l’ambiance de la soirée et c’est vraiment génial.

On mange, on boit, on s’amuse, on rit, on a des supers images de tout ce temps-là grâce à Claire. On danse aussi, on mange notre farandole de dessert surmonté de notre cake-topper très britannique. Certains invités commencent à partir, la piste de danse se vide petit à petit mais nous resterons jusqu’au bout, jusqu’à ce que le DJ commence à démonter tout son matériel, non sans nous faire une démonstration de ses talents de magicien. À 4 heures du matin, mon cerveau est trop fatigué pour essayer de comprendre.

Le Rebond (comme on dit dans le Nord)

Nous allons nous coucher dans une des chambres qui nous est réservée sur place, ainsi que pour nos témoins. La nuit est courte mais la fête n’est pas encore finie. Tout le monde revient le dimanche vers 11 heures pour bruncher. Tout est encore super beau. Le traiteur nous a prévu un super buffet froid auquel tout le monde fait honneur. C’est un plaisir de voir que nos choix culinaires sont appréciés de tout le monde. Ma super grande sœur a fait des prouesses pour l’accompagnement du café en fabriquant plus de 200 macarons rose et vert dans les couleurs du mariage avec plus de 6 parfums différents. C’est une véritable tuerie tout ça. Dommage que je n’aie plus faim, mais ça se mange sans faim, juste de la gourmandise, autant que notre bar à douceurs qui a été très visités par petits et grands tout au long de la soirée d’hier et de cette journée d’après.

Le début des au-revoirs commencent, ça sent la fin. Quel bonheur d’avoir eu tous nos amis autour de nous pour ces deux jours si particuliers. Chacun repart avec son petit ballotin cadeau de confiture de fraise de la région ainsi que des welsh-cakes (petit gâteau typiquement gallois) mais aussi certains des éléments de la déco comme les centres de tables ou les guirlandes.

C’est le moment du rangement final. Ça fait bizarre de voir les salles se déshabiller de notre touche personnelle qui nous a fallu plus de 10 mois à imaginer, faire, défaire, recommencer, changer, installer. C’est avec chaud au cœur qu’on finit le ménage, les voitures sont chargées à bloc de toute la déco qui reste. Une bonne partie est allée à la poubelle, je ne pouvais pas tout ramener à Cardiff. Avec le recul j’aurai dû faire autrement pour prévoir le retour de plus d’objets. Tout le monde est ravi du weekend ; nous aussi, épuisés, mais sur notre petit nuage.

L’après

La réception de toutes nos photos nous a fait revivre notre journée en accéléré… c’était incroyable. Il a fallu choisir celles pour la carte de remerciement, et puis ranger nos affaires… on a fermer les cartons des souvenirs matériels, mais les plus importants sont dans nos têtes et surtout dans nos cœurs.

Un mois après notre belle fête, nous avons remis nos habits de lumière, à la maison, une fois les filles au lit pour fêter notre premier mois de mariage. Cuisiner en robe de mariée, c’est pas ce qu’il y a de plus facile. Mais nous avons fait un “mini” revival de notre menu avec des produits du nord. Un dîner à la lumière des bougies du mariage en amoureux… pas de doute on est encore dans notre bulle de bonheur.

Pour nos 3 mois, on prend les même et on recommence. Nous voilà de nouveau dans nos belles tenues pour cette fois-ci un shooting dans la cours du château de Cardiff par un copain photographe. Les grimaces et les lunettes de soleil sont de sorties cette fois ci… Pourquoi refaire des photos alors que on en a déjà autant ? Parce que la ville de Cardiff fait partie de notre vie (plus de 12 ans là-bas), que le château est superbe et qu’on veut garder un souvenir de plus de tout l’investissement qu’on a mis à deux et aussi avec les enfants dans notre mariage.

C’était une superbe expérience de partager ce moment-là avec elles et finalement on n’a pas suivi le “schéma traditionnel” de la famille, mais le chemin que nous avons suivi nous ressemble parfaitement.

Le budget du mariage

Budget total : 20 000 € environ, répartis sur des dépenses en France et d’autres au Royaume-Uni. La participation de nos parents respectifs nous a fortement aidé à financer ce moment de notre vie.

  • Salle du vendredi matin au dimanche soir (incluant les 8 chambres la nuit du samedi soir) : 3 200 €
  • Traiteur : 4 500 € vin d’honneur, repas et rebond compris
  • Boisson (alcool et soft) : 1 950 €
  • Musique et lumières : 1 100 €
  • Photo (incluant les albums photos fait ensuite pour nous et nos parents) : 1 700 €
  • Décoration (tout les matières premières pour les DIY) et fleurs fraîches : 750 €
  • Tenue de la mariée : offerte par mes parents donc je ne sais pas exactement
  • Tenue du marié : 1 100 €
  • Alliances : offerte par mon fiancé pour nos 10 ans de fiançailles
  • Divers incluant papeterie, cadeaux aux invités, bar à bonbons, plaids et tongs, jeux d’extérieur pour le dimanche… environ 1 000 €

Ce que je referais

  • Tout, la préparation bien en amont de tous les petits détails qui nous a beaucoup aidé à être zen pendant l’installation et la journée du samedi.
  • Entrer dans l’église sur Harry Potter.
  • Prévoir une paire de chaussure plate pour la fin de la soirée, en liberty, toujours assortie à Chéri.
  • Laisser mon futur mari choisir mon alliance pour moi.
  • Réussir à garder le secret de ma robe jusqu’à la fin, même avec ma plus grande fille qui l’avait vue (elle était dans tous les grands
  • secrets).
  • Avoir fait mon bouquet moi-même, ainsi que toute la déco. C’était du boulot, mais ça en valait tellement le coup.
  • Les chouettes moments passés ensemble ou à deux.
  • De voir que tout s’est passé comme prévu, sans couacs à aucun moment de la journée, ou alors je ne suis toujours pas au courant.
  • Nous ré-habiller plusieurs fois après, pour profiter encore plus de tout. Et c’était avec plaisir que nous l’avons fait, et les filles aussi.

Ce que je ne referai pas

Même 18 mois après notre journée magique, je ne vois rien. Il y a quelques petites choses que je me suis dit juste après, j’aurai peut-être dû faire ça comme ça, ou ça autrement, mais maintenant avec le recul, tout ça est oublié. Il ne reste que le positif de nos journées de pur bonheur.

Mes prestataires préférés

  • Le Domaine d’Herambault : Vincent et Aurore sont absolument charmants, ils ont été à notre écoute, nous ont conseillé, nous ont permis de faire livrer le champagne en avance ainsi que certains éléments de déco dès le jeudi matin sans que ça ne les gêne.
  • Au roi des Gourmets : traiteur traditionnel mais délicieux et très professionnel. Il a été à l’écoute de nos demandes pendant tous les préparatifs ainsi que celles de nos invités le jour J.
  • Claire Warembourg : Claire a été présente avec nous de 11 heures du matin à 1 heure du matin le lendemain. Elle nous a fait un travail superbe pour les 939 photos qu’elle nous a fourni 15 jours après le mariage. C’est un superbe souvenir que nous avons fait imprimer dans 3 très beaux livres A3 qui ont une place de choix sur nos étagères.
  • YH Animation : super animateur qui a répondu à nos attentes en matières de musique, enfin surtout celles de Chéri, parce que moi j’écoute presque de tout. Il a très bien réagi à nos invités et a suivi le feeling de la soirée en adaptant la musique.
  • Villa Claude Maxime : Jason mon coiffeur a été une star. Il a adapté mon choix fait initialement avec un autre coiffeur du salon pour quelque chose de plus élaboré mais en restant sur la même base. Tiphaine a été parfaite pour le maquillage qui était en parfait accord avec mes cheveux. Un ensemble impeccable qui m’a valu de nombreux compliments.


3 commentaires sur “Le mariage d’Estelle, expatriée du Pays de Galles, en vert et liberty”

  • Hello Estelle !
    J’ai adoré ton récit de mariage ! Les photos respirent votre joie à tous les 2/4 ! J’aime beaucoup les touches de liberty et l’idée de remettre ses habits de lumières de nombreuses fois ensuite ! Les photos au chateau de Cardiff sont super chouette avec les lunettes de soleil ! Félicitation pour votre mariage !

    • Merci de ton message Melle Crapate. On a effectivement passé une superbe journée à 2/4 et les filles nous en parement encore.
      Elles ont aussi remis leurs deux robes respectives tout l’été . Ma robe du rebond aussi à été reportée plusieurs fois depuis et je n’ai pas l’intention de la laisser au placard celle la.
      Le château de Cardiff est un très bel endroit, autant à l’exterieur que l’interieur Alors les photos la bas étaient indispensables.
      Bonne préparation à vous pour votre mariage.

  • Félicitations pour votre mariage ! Je me suis mariée à Merlimont cet été avec une salle à Campigneulles les Petites, nous sommes passés par YH Animations également, ils ont été parfaits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *