Celle dont le mariage évoluait

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours su qu’un jour, j’allais me marier. Si à la base, je me voyais en meringue version Cendrillon, avec les oiseaux et la ribambelle d’enfants pour porter ma lourde traîne, aujourd’hui je me dirige vers un autre genre de mariage, et pour une fois, je suis convaincue que j’ai choisi la bonne option.

Mini Mademoiselle Paillettes veut se marier !

À l’âge de 8 ans, on m’a fait participer à une petite saynète déguisée en mariée : j’avais la robe à froufrous la plus incroyable du monde et des bracelets scoubidous, c’était le top du glamour et la pointe de la mode. Pour tout te dire, j’étais plus fière qu’un paon au milieu d’une meute de canards boiteux. Et je pense que, fondamentalement, c’est ce jour-là que j’ai pris conscience qu’un jour, ce ne serait plus pour jouer. Parce que bon, okay, là on rigolait tous beaucoup, mais moi et mon mini marié, en attendant, on envoyait du pâté ! Je prenais ça bien trop au sérieux pour ne pas me projeter et me dire qu’un jour, ce serait pour de vrai.

À partir de ce jour-là, j’ai développé une espèce de fascination pour l’univers du mariage. Que ce soient les téléfilms de l’après-midi, les happy endings façon Mickey, ou simplement les photos people qui s’étalaient sur les couvertures des magazines de la salle d’attente du dentiste, tout faisait farine à mon moulin. Et franchement, je m’extasiais devant la moindre chose en rapport avec ce grand jour qui me paraissait si loin.

Malheureusement, peu de mariages ont été célébrés durant mon enfance/adolescence, et j’ai donc dû me rabattre sur la culture populaire pour nourrir mon appétit d’ogresse question dentelle, voile et échange de vœux ! Tu comprends peut-être un peu mieux pourquoi la demande en mariage de Monica et Chandler compte autant pour moi ?

Mademoiselle Paillettes l’adolescente veut toujours se marier !

Avoir un premier amoureux à 15 ans a complètement ravivé ma passion pour le mariage, et c’est sûrement à cette époque que j’ai commencé à documenter cette obsession. J’ai commencé à imaginer le mariage de mes rêves, la robe, et même la décoration des tables et l’ambiance générale qui me faisaient rêver.

Et donc pendant quelques mois, j’ai organisé soigneusement un mariage sur le thème des films de Tim Burton. Avant même que Pinterest ne pointe le bout de son nez, j’avais inventorié et classé toutes les inspirations que j’avais concernant le gâteau, les tables, et surtout la robe, le tout soigneusement consigné dans un carnet qui, évidemment, a triplé de volume vu le nombre de pages sur lesquels j’avais collé des échantillons de tissu ou des photos découpées dans divers magazines.

Au fil du temps, j’ai bien entendu évolué, mes goûts se sont précisés, et je n’ai plus vraiment eu envie de monter dans un carrosse en adressant des signes de la main à des souris endimanchées, mais j’ai toujours pris soin de consigner mes folles envies dans ce carnet, qui est vraiment plus gras qu’un hippopotame.

Je suis retombée dessus lors de notre déménagement il y a quelques mois, et je suis presque triste de ne pas en avoir fait autant pour le mariage que nous sommes en train de peaufiner avec Monsieur Homard : j’ai cédé à la facilité en cliquant sur « pin it » à tort et à travers. J’aurais dû également consigner toutes mes envies, tous mes coups de cœur et les noms des prestataires dans un cahier spécial.

Crédits photo (creative commons) : pixagod

Et au final, alors ?

Le mariage qui se prépare aujourd’hui, déjà, c’est un mariage qu’on prépare, qu’on décide et qu’on organise à deux. Si le Homard approuve 99% de mes propositions parce qu’il n’a « rien de mieux à proposer », je n’en fais pas qu’à ma tête pour autant ! En septembre, on célébrera notre amour au cours d’une belle (oui, j’en suis déjà convaincue) cérémonie créée de toutes pièces avec nos officiants, à savoir le beau-frère Homard et la sœur Paillettes.

Ce sera le mariage d’une jeune femme, plus d’une petite fille, et je suis contente de constater que je suis plus mature que ce qu’on essaie de me faire croire ! On aura les gens qu’on aime le plus, et un baby-foot, parce que c’est l’image qu’on se fait à deux du mariage : une journée festive remplie de sourires, de bonne humeur, de touches de fun… et de paillettes bien sûr !

via GIPHY

Et toi, tu as toujours su que tu voulais te marier ? Est-ce que tu as aussi fait évoluer l’image que tu te faisais du mariage, ou finalement tu réalises ton rêve de petite fille ? Dis-moi tout, et plus encore !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



5 commentaires sur “Celle dont le mariage évoluait”

  • Je réalise un vrai rêve de petite fille avec ma robe de princesse. C’est normal que les goûts changent avec les années, il y a quelques années je voulais une robe bustier et avec une touche de rouge dedans et maintenant ces critères étaient plutôt sur la liste des choses dont je ne voulais pas. Hâte d’en savoir plus surtout que comme le mien ton mariage arrive vite, ça va tout est sous contrôle?

  • Oh le mariage sur le thème des films de Burton… j’aurai sans doute imaginé ça aussi si adolescente j’avais été wedding addict !! Je n’ai jamais rêvé de mariage étant plus jeune donc je n’ai eu pas ces grands rêves de princesse (je ne m’en souviens pas en tout cas !!). Mes idées ont quand même évolué au fil des mois de pré-fiançailles, mais dans l’ensemble tout est resté dans le même esprit !

  • c’est trop mignon !! moi non plus je n’ai pas revé du mariage dès toute petite mais je me suis bien rattrapée à partir du moment où m’a demandé !! hihi et j’ai même fait un cahier lol avec des croquis et tout et tout

  • Je me reconnais parfaitement dans ce texte. J’ai toujours pensé que j’aurai un énorme mariage avec 150 personnes, un château, un feu d’artifice etc. Finalement, on a préparé notre mariage en 3 mois à 6000km et c’était une magnifique journée. Barbecue le midi en robe de mariée, la mairie dans l’après midi, et un goûter. À 21h il ne restait que les proches. Pas de dj jusqu’au bout de la nuit. Juste une belle journée avec ceux qu on aime, 0 pression. L’entourage était un peu surpris de nos choix mais sont venus nous féliciter en partant. C était original mais réussi. Bon courage pour à la dernière ligne droite !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *