Le mariage franco-moldave de Mme Canoë, sur le thème “rivière”

Mme Canoë et M. Kayak se sont rencontrés en 2012, alors qu’ils étaient tous deux étudiants dans une petite ville. Et l’histoire de leur rencontre n’y est pas pour rien dans le choix de ces pseudos ! Je te raconte !

Elle faisait partie des scouts de France depuis son enfance. Le jour de la rentrée 2012, elle décide d’arrêter et vient leur dire au revoir. Mais le destin en a décidé autrement… Ce jour-là, c’était journée canoë. Et son regard croisa celui d’un beau et grand kayakiste au yeux verts : M. Kayak, qui venait découvrir le scoutisme pour la première fois. Coup de foudre. Il ne se sont plus quittés !

Cinq ans plus tard, ils ont passé leur permis bateau et M. Kayak l’invite pour une promenade. Au moment où elle reconnaît les lieux de ce “first look” (leur premier regard échangé en 2012), M. Kayak met un genou sur le bateau et lui offre deux cadeaux : un mari et un nom de famille (et une bague aussi, hein) !

Une jolie histoire qui a donné lieu à un mariage estival, dont le thème fait écho à leur rencontre !

Photos : Scopidrone

Toutes mes félicitations !
Je laisse maintenant la jolie mariée te raconter cette journée en détails…

Mon mariage en quelques mots

Tout d’abord, les préparatifs se sont très bien passés. Nous avons passé la journée du vendredi à préparer la salle, installer les boissons, les tables et la décoration. Pour ces tâches nous avons merveilleusement (et heureusement) été aidés par nos familles et des amis qui ont su se rendre disponibles (merci à eux !).

Quelques moments-clés : le pliage de pompons, écriture sur des feuilles de lierre pour les places-noms, la décoration de la scène avec un véritable canoë indien en bois (magnifique) et des roseaux que nous sommes allés cueillir au bord de la rivière.

Ensuite, je me suis rendue injoignable en allant décorer mes ongles. Ce moment rien que pour moi m’a fait le plus grand bien.
Je suis repassée chez nous pour récupérer les dernières affaires et je me suis faite chasser par M. Kayak qui n’en pouvait plus et qui attendait que je parte pour préparer des surprises pour moi…

Arrivée chez mes parents, j’ai découvert les magnifiques compositions florales qu’avaient fait pour nous ma mère et sa meilleure amie.
Le jour J, c’est sereinement que j’ai accueillie la meilleure coiffeuse au monde, Elodie qui se déplace avec tout son matériel à domicile et qui est patiente, douce et drôle. Elle a fait de mes préparatifs un moment de joie, ponctué par des livraisons de fleurs d’amis.

À 10 heures, c’était l’heure H des photos et surtout des retrouvailles avec Chéri !

Il est arrivé quelques minutes après, juste le temps pour le photographe de saisir un bon angle à proximité du balcon. En effet, nous aimons bien le romantisme, et la présence du balcon nous a guidé vers l’organisation d’une séance photo first look à la Roméo et Juliette !

J’ai été subjuguée par ce moment, entourés de nos parents et témoins, nous nous sommes d’abord regardés avec beaucoup d’émotions. Puis je suis descendue rejoindre Roméo, euh pardon M. Kayak !

Nous avons fait une séance photo dans la nature, comme nous le souhaitions dans un lieu cher à notre cœur.

Le mariage a vraiment commencé l’après-midi avec une cérémonie à la mairie de notre ville. Nous avions choisi l’après-midi pour avoir le temps de faire une cérémonie avec discours de mon père et de la sœur de M. Kayak.

Après la cérémonie, nous nous sommes éclipsés dès la sortie de la mairie, après avoir bien entendu été arrosés de riz et de pétales de fleurs comme le veux la tradition, accompagnés par la musique d’un biniou. Oui j’ai dit que je suis bretonne ?!

Donc nous nous sommes éclipsés peu après car nous avions un projet un peu fou : rejoindre nos invités par la voie fluviale, en montant sur notre bateau. Nous avons évité d’arriver tout transpirant en pagayant mais nous tenions à placer le bateau au cœur de notre mariage, comme il représentait à la fois pour nous notre rencontre et notre passion commune.

Le trajet valait le coup : nous sommes arrivés au bord de la salle de réception, sous les applaudissements de nos proches, c’était un moment génial !

Ensuite, notre cocktail a été apprécié car il était temps de boire une bolée de cidre ou le pétillant Naoned (oui encore, on est en Bretagne ;). Je suis très fière du travail réalisé par notre traiteur, qui a utilisé un maximum de produits locaux et biologiques, avec des toasts et préparations à la fois simples et bonnes.

Nous n’avons pas organisé de cérémonie laïque car ça aurait occasionné un grand stress avec beaucoup de questions, mais nous tenions à nous exprimer devant nos invités. Nous avons donc fabriqué une arche en bois (pour des scouts, construire des meubles en bois est une habitude) et demandé à des proches de la décorer le jour J avec du voilage que j’avais acheté au marché Saint-Pierre à Paris.
Dans cette arche, nous avons prononcé chacun un discours d’engagement qui était émouvant.

Nos proches ont organisé une surprise avec le vidéaste : ils se sont tous installés dans un cœur de 60 mètres de diamètre, avec nous à l’intérieur. La photo qui immortalise ce cœur est excellente, et le moment où ils sont venus tous autour de nous est tout autant extraordinaire !

Après le cocktail, nous avons dîné un plat Jambalaya et profité des nombreuses animations prévues par nos amis et famille. Nous avons dansé des danses bretonnes et moldaves, à l’image de nos deux cultures, mais aussi des danses contemporaines que j’adore.

Le moment le plus stressant pour moi a été l’ouverture de bal, romantique sur une musique de Cristina Perri : A thousand Years. Mon mari me portait sur différentes figures et j’avais peur que ma robe se coince ou que je tombe… Mais M. Kayak qui n’a peur de rien a tout bien réussi et moi aussi, et alors la pression est retombée et j’ai pu profiter de la soirée jusqu’au bout de la nuit !

Le budget du mariage

Nous comptons en gros 13 mille patates quand même sachant que, à la base, nous ne voulions pas dépasser 8000 euros. Bien sûr entre temps il s’est passé un milliard de décisions qui ont fait pencher la balance, car on ne se marie qu’une fois dans sa vie et que nous tenions tous les deux à ne pas nous priver.

  • Salle : 600 €
  • DJ : 1 200 €
  • Traiteur : 3 000 €
  • Boissons : 1 000 €
  • Robe et accessoires : 460 €

Ce que je referais

  • Venir en bateau à la réception
  • Transformer la cérémonie laïque qui ne nous convenait pas en moment fort de discours d’engagement

Ce que je ne referais pas

  • Louer des housses de chaises non garanties

Mes prestataires préférés

  • Le bonheur est dans la Poêle (traiteur)
  • Scopidrone (vidéaste)


7 commentaires sur “Le mariage franco-moldave de Mme Canoë, sur le thème “rivière””

  • Très sympa votre arrivée en bateau, c’est sûr que ça vous représente bien et ça change ! Félicitations, votre mariage est très joli et les photos rendent très bien. Le cœur, c’est une superbe idée.

    • Haha madame Lilloise je ne m’en serais jamais doutée je t’imagine dans le Chnord ! ^^
      du coup les rappels à la Bretagne ont été le biniou a la sortie de la mairie, les danses bretonnes et le cidre.
      Et pour vous?

  • Chouette idée l’arrivée en bâteau !! Vous avez eu un mariage qui vous ressemble 🙂 En plus, le coeur fait par vos proches était une belle surprise, c’est vraiment trop mignon !

  • Vos photos sont sublimes ! J’adore celle où Mlle Canoë est au balcon et Monsieur Kayak au sol ! Le cadre est vraiment, vraiment très beau et venir en zodiac c’est vraiment sympa comme idée !

  • Super ce mariage. L’arrivée en bateau nous fait rêver aussi… surtout que mon Triton m’a demandé en mariage au milieu de l’océan. Mais nous vivons en Lorraine. Je serais presque jalouse de votre arrivée 😉
    Par contre, Monsieur Triton me souffle dans l’oreille : oh c’est impressionnant la taille du cœur, j’en reviens pas !!!

    Vos photos sont super belles . Tous mes bons vœux de bonheur !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *