Mon mariage à Paris entre tradition et modernité : le cocktail dînatoire

Comme tu le sais, pour notre réception sur une péniche, nous avons choisi de nous passer de repas traditionnel.

Avec un repas assis, nous avions peur de passer trop de temps à table, ce qui prolonge la soirée alors que nous ne sommes pas des “couche-tard”. De plus, même si la péniche a une capacité assise assez importante, dresser des tables aurait considérablement réduit l’espace.

Enfin, justement, une péniche est un lieu où les espaces sont très étroits et la cuisine de celle-ci, tout en longueur, était une contrainte technique en plus pour un traiteur.

Nous avons donc opté pour un cocktail dînatoire. Je t’avoue que c’était mon idée et qu’il m’a fallu plusieurs semaines pour convaincre mon futur mari, qui a fini par me faire confiance. Nous appréhendions pas mal la réaction de nos invités mais, pour éviter la surprise, nous avions annoncé sur le faire-part qu’il s’agirait d’un cocktail dînatoire et non d’un repas à table. Même si la plupart ont tenté de rester poli, nous avons assisté à chaque fois à la même réaction apeurée : “Mais, est-ce que on aura assez à manger ?!”. Vue la quantité qui n’a pas été servie, je suppose que de ce côté là ça allait…

Si toi aussi tu souhaites faire un cocktail dînatoire, je ne peux donc que te conseiller de prévenir tes invités pour éviter qu’ils ne soient déçus.

Une réception sans traiteur, ça s’organise

Ce format nous a d’ailleurs permis de nous passer de traiteur car, ayant tout préparé à l’avance, il n’y avait plus qu’à réchauffer et faire la mise en place sur la péniche. Pour rappel, mon Papa est chef cuisinier et, pour ma part, l’organisation d’événements dont des cocktails est mon métier depuis maintenant 7 ans. À nous deux, nous formions une fine équipe pour que cette réception soit, d’un point de vue logistique, réussie.

Pour nous épauler dans cette tâche, nous avions embauché 3 supers-serveuses, chargées justement de réchauffer ce qui doit l’être, lancer les plateaux, servir les boissons et veiller à ce qu’il y ait toujours de quoi grignoter sur les buffets.

Notre cocktail dînatoire le jour J sur la péniche // Photo : Cynthia Cappe

Crédits photo : Cynthia Cappe

Bon, c’est raté pour le ti-punch, il semblerait que les invités aient tout sifflé…

Les serveuses s’étaient rendues sur place quelques semaines avant le jour J afin de repérer les lieux. C’était important car, encore une fois, on ne travaille pas sur un bateau comme dans une salle à terre.

Quelques jours avant la réception, j’avais envoyé aux serveuses le menu complet de notre cocktail. J’avais également établi un timing précis de ce qui doit être servi, quand et comment.

Tous nos mets étaient soigneusement conditionnés dans des boîtes alimentaires qui étaient clairement identifiées afin qu’elles ne puissent pas perdre de temps.

Le jour J, elles ont abattu un travail de dingue et c’est vrai qu’une serveuse de plus n’aurait pas été de trop.

Et finalement, qu’est-ce qu’on mange ?

Pour un cocktail dînatoire de 2 heures, il faut normalement compter entre 14 et 18 pièces par personne, soit 10-14 pièces salées et 4 sucrées.

Sachant que notre réception avait lieu de 19h30 à minuit, nous avons décidé de proposer un peu plus de 23 pièces salées + le gâteau + un bar à popcorn.

J’avais découpé notre cocktail en plusieurs phases, comme le menu d’un repas.

Apéritif  “De Paris à Port-au-Prince”
(en clin d’œil à mes origines haïtiennes)
Acras de morue
Mini croissants jambon/fromage

Entrée “Fraîcheur de fin d’été”
(les spécialités préparées par la Maman de Monsieur Ténébreux)
Mini brochettes melon / magret de canard et tomates / chorizo
Verrines de taboulé façon Belle-Maman

Plat “Sortis du four”
Mini feuilletés de veau
Blinis truite fumée et œufs de truite
Carrés de foie gras et pommes caramélisées
Carrés de chèvre aux raisins
Canapés saumon fumé et basilic
Canapés fromage et viandes séchée
Bouchées de poulet aux épices
Bouchées piquillo-noisettes
Bouchées fromage / truite fumée
Bouchées comté et pavot
Choux à la crème de jambon et parmesan

Fromage “L’alliance franco-suisse”
(la Suisse a une histoire particulière dans nos cœurs car ma grand-maman est suisse,
et c’est au bord du lac Léman que Monsieur Ténébreux a fait sa demande)

Brochettes de comté, emmental et mimolette et son pain frais

Les boissons en open-bar toute la soirée : ti-punch maison, vin blanc moelleux (Château Poulvere 2009 Monbazillac), vin blanc (Château La Forchetière ), vin rosé (Côtes de Provence Nathalie Saint-André de Figuière et Cabernet d’Anjou 2013 La cave d’Augustin Florent), vin rouge (Chateau Lartigue-Cèdres 2010), Clairette de Die Poulet & Fils, softs et le bar à alcools (forts) qui a connu un franc succès et qui n’a pas tenu toute la soirée.

Notre cocktail dînatoire le jour J sur la péniche // Photo : Cynthia Cappe

Crédits photo : Cynthia Cappe

Côté déco : de la sobriété

Même si l’extérieur ne paye pas de mine, l’intérieur tout en bois de la péniche que nous avons choisi fait son petit effet, avec ses grands hublots rectangulaires qui permettent d’admirer le paysage.

Question décoration, malgré une apparente sobriété, tout a été minutieusement étudié durant des mois.

Pour commencer, il fallait faire l’inventaire du mobilier. J’ai décidé de disposer un buffet sur le pont supérieur et un autre à l’intérieur.

Il y avait également 6 mange-debout et une seule grande table avec des chaises pour les personnes âgées et les femmes enceintes. Évidemment, les autres invités n’étaient pas condamnés à rester debouts mais, pour une raison purement esthétique, les chaises n’ont pas été sorties dès le début de la soirée. Par la suite, on les a installé contre les murs, un peu comme lors des boums de notre jeunesse… Tu es d’accord, ce n’est pas des plus jolis…

Les buffets ont donc été nappés et décorés de chandeliers à 5 branches dorés ou blancs, de perles, de présentoirs à gâteaux en verre pour les petits-fours et de plateaux de mignardises.

Les mange-debout étaient ornés de chandeliers que Madame Pocahontas a eu la gentillesse de me prêter (j’avais flashé dessus à son mariage) et de bouquets de gypsophiles et fleurs en papier faites avec amour par Madame Frette. Elle a choisi du papier doré et des partitions en clin d’œil à la passion de Monsieur Ténébreux pour la musique.

Notre cocktail dînatoire le jour J sur la péniche // Photo : Cynthia Cappe

Crédits photo : Cynthia Cappe

Notre cocktail dînatoire le jour J sur la péniche // Photo : Cynthia Cappe

Crédits photo : Cynthia Cappe

Même nous n’avions pas de thème, je me suis pas mal inspirée de l’esprit “Gatsby”. Je voulais une ambiance festive et chic dans ce genre mais, dans un espace aussi réduit, la tâche n’était pas des plus simples.

Il y avait encore moins évident : comment camoufler les grands cadres vissés aux murs ? Car, vois-tu, l’intérieur de la péniche est décoré de photos de précédentes réceptions. Outre le fait qu’elles n’étaient pas à mon goût, je me demande vraiment qui a envie de se marier sous des clichés d’autres mariages de parfaits inconnus… Et, évidemment, impossible de les faire enlever le temps de notre réception ou encore de remplacer les photos.

Tu verras dans une prochaine chronique que j’ai trouvé une manière ludique de détourner ce problème !

Et toi, qu’as-tu prévu comme type de repas pour le jour J ? Te lances-tu dans la confection maison des plats servis ou fais-tu appel à un professionnel ? Dis-moi !



15 commentaires sur “Mon mariage à Paris entre tradition et modernité : le cocktail dînatoire”

  • J’adore l’ambiance feutrée, chaleureuse et résolument classe que tu as insufler à la péniche. C’est vraiment superbe. Quand au menu, de bon matin il donne vraiment faim !!!

  • Superbe déco ! Sobre et classe, je trouve que l’ambiance Gatsby se marie très bien au coktail dinatoire sur une péniche. Vivement la suite des photos !

  • Le cadre et ce que tu as su en faire a l’air très chouette. Moi aussi, j’appréhendais la réaction des gens pour notre repas : c’était une paëlla géante ! Du coup, on l’avait noté dans la carte d’invitation également.

  • Quelle organisation Madame Paris-Paris ! Chapeau !!! Il faut que je fasse lire tes chroniques à mon futur mari au moins il verra que je ne suis pas la seule à être ultra organisée ah ah ah ! C’est sympa le cocktail dinatoire, cela permet de pas trop faire durer le repas et aussi de manger ce que l’on souhaite c’est tout ! Pour ma part, ce n’était pas envisageable : les auvergnats tiennent à leur assiette de fromages et à leur repas assis !!!

    Une belle décoration classe et sobre j’aime beaucoup comme toujours 🙂

  • Non mais tu connais par coeur tout ça ? ou tu as ressorti tes menus pour tout ecrire ? Heuresement que je lit ton article apres manger !!!!
    Sinon la prochaine soirée dentelle tu l’organise sur une peniche ? ça me tente bien moi du coup !!!!!!!
    En tout cas c’est très beau ! Hate de lire la suite !

  • Impressionnée par votre organisation ! Et votre menu donne envie. J’aimerais bien être invitée à un mariage version cocktail dînatoire un jour.

  • Mes chandeliers étaient quand même éclipsés par la beauté du lieu et surtout celle des mariés !!! C’était féerique et enchanteur ! Le buffet était à tomber par terre (J’ai l’impression de parler tout le temps de nourriture !!) et je confirme que le punch était délicieux !!!!
    Encore merci pour cette soirée magique !!! Grâce à vous, j’ai pu découvrir Paris d’une façon merveilleuse (pour la provinciale que je suis !!!)

    • Nous sommes tous les deux très heureux de t’avoir eu à nos côtés pour notre joli jour ! Merci mille fois d’avoir fait le déplacement ❤️❤️❤️

  • Bonjour,

    Je fais également un cocktail dinatoire pour mon mariage de 20 pièces, je rajouterais surement un petit bar à douceurs (bonbons, kinder etc). C’est un traiteur qui s’occupe du cocktail, mais je voulais savoir que faire de mes invités? Est-ce que je dresse des tables? Je fais une ambiance plutôt cosy ? Je suis perdue !! Merci de ton aide, Sarah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *