Le mariage vintage et hivernal d’Astrid dans un château irlandais

Pierre et Astrid se sont rencontrés en avril 2012 et sont instantanément tombés amoureux.

Astrid avait déjà une petite idée de ce qui leur ressemblerait pour leur joli jour mais elle était indécise sur la période de l’année… En été, en automne ou en hiver, on ne peut pas forcément réaliser les mêmes rêves ! Ce sont leurs sœurs qui ont ainsi décidé de la date du mariage. Toutes deux vivent à l’étranger et ont supplié les deux jeunes fiancés de célébrer leur mariage pendant les fêtes de Noël pour être certaines de pouvoir être présentes !

Un mariage en hiver ? Ça faisait rêver et flipper en même temps les deux amoureux : la peur du mauvais temps, du froid, de la nuit qui vous surprend plus tôt… Ils ont donc décidé de faire ce mariage en deux temps : en petit comité et une petite fête pour la cérémonie civile en juin puis une jolie célébration et une big party entre Noël et Nouvel an.

Le chrono était lancé. Ils ont eu 6 mois pour tout organiser !

Place maintenant aux photos de cette jolie journée de décembre…

??????????????????????

Mariage_Astrid (2)

Mariage_Astrid (3)

Mariage_Astrid (4)

Mariage_Astrid (5)

Mariage_Astrid (6)

Mariage_Astrid (7)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mariage_Astrid (9)

Mariage_Astrid (10)

??????????????????????

??????????????????????

??????????????????????

??????????????????????

??????????????????????

??????????????????????

??????????????????????

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mariage_Astrid (19)

Mariage_Astrid (20)

Mariage_Astrid (21)

??????????????????????

??????????????????????

Mariage_Astrid (24)

??????????????????????

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

??????????????????????

??????????????????????

??????????????????????

Mariage_Astrid (30)

??????????????????????

© photos : Zeugma + famille et amis des mariés

Toutes mes félicitations !
Je laisse maintenant la place à la ravissante mariée pour qu’elle te partage un tas de détails sur cette jolie journée…

Mon mariage en quelques mots

La demande en mariage

Depuis un petit moment, Elena, une de mes meilleures copines travaillant dans une boutique de robes de mariées se délectait de glisser par-ci par-là des petits sous-entendus à chaque fois qu’on se voyait… Jusqu’au jour où… on s’était décidé à franchir le pas avec Pierre ! Je ne m’attendais plus vraiment à une demande originale et atypique, puisque Monsieur n’est pas de ce genre-là…

Donc, un jour, nous avions convenu que je me rende à la mairie pour connaitre les démarches à suivre et commencer les essayages de robe, sans m’apercevoir de la petite boite rouge qui trônait sur ma commode depuis plusieurs jours. C’est donc au moment où nous allions commencer à remplir le fameux formulaire ce soir-là pour enregistrer les bancs qu’il me fit sa demande officielle et m’offrit la plus jolie des bagues.

Les préparatifs

Lorsque nous sommes retournés au château de la Ligne, après notre ronde des châteaux cet été-là, tout semblait être une évidence pour nous.

La salle de réception, une orangerie, très lumineuse au mobilier raffiné et délicat nous a immédiatement conquis. Ce château avait deux autres salles qui nous permettraient de réaliser le cocktail à l’intérieur. Mais ce qui nous a particulièrement plu, c’est qu’il appartienne à une famille irlandaise ; nous qui avons un attachement particulier avec l’Irlande. Pierre s’est immédiatement projeté avec ses amis lorsqu’il découvrit le bar en bois typique des pubs britanniques.

Après la visite du château, nous sommes retourné à Lignan pendant le weekend du patrimoine pour visiter la chapelle du village de Lignan. Nous avons été instantanément sous le charme de cet endroit, préservé, sobre et chaleureux. Nous avons demandé la permission d’y célébrer notre cérémonie protestante, ce qui a été autorisé à notre plus grande joie. Notre choix était donc fait : nous nous maririons à Lignan-de-Bordeaux.

Et la robe ? Car une robe de mariée en hiver, ça peut vite devenir très galère. Après avoir essayé plusieurs robes à des budgets inaccessibles pour moi, et inadaptées à la saison, c’est finalement chez mon amie très douée de ses doigts de fée, et travaillant chez Mariées d’Aquitaine, que je choisis la robe Adage, qu’on a complètement revisitée. Pour commencer, je ne souhaitais ni traine, ni paillettes, ni bretelles, seulement du tulle et de la dentelle… mais aussi de quoi recouvrir mes bras pour ne pas congeler pendant la cérémonie religieuse, dans l’esprit de la robe de Kate Middleton. C’est donc Elena qui m’a conçu et cousu le petit haut de dentelle sur mesure, ainsi que la veste en fourrure, pour me protéger du froid de décembre.

Ma crainte était de me sentir mal à l’aise dans une tenue trop pour moi, qui aime la simplicité. Le miracle de ma fée Elena a été de me retrouver avec une robe unique, telle que je l’avais rêvée sans m’en rendre compte. Moi qui pensais vouloir quelque chose de simple me suis retrouvée comblée par une robe sobre et sophistiquée à la fois, dans laquelle je me suis sentie complètement moi.

Le jour J

C’est fou comme cette journée peut passer vite, malgré toute l’organisation en amont !

Nous avons proposé aux personnes de la famille qui le souhaitaient d’arriver la veille au gîte du château afin de passer toute la journée du samedi ensemble et profiter de chaque minute. Même ma grand-mère qui est en fauteuil a pu participer au voyage et lui faire vivre pleinement cette journée était important pour moi.

C’est donc la veille du grand jour qu’on a mit en place la décoration dans la salle de réception ainsi que dans la chapelle où s’est déroulée la cérémonie, et terminé la soirée dans le gîte du château. Le photographe et ami, Zeugma, arrivé aussi la veille, a pu nous accompagner et immortaliser cette avant-journée.

Dès 8 heures du matin, c’est la coiffeuse Chloé qui s’est déplacée sur place pour maquiller et coiffer celles qui le désiraient, moi y compris bien-sûr. Ce que je n’avais pas réalisé, c’est que ma robe nécessitait des ajustements et coutures de dernière minute ! Un de mes moments préférés de cette journée a été le moment de l’habillement, Elena aux commandes, ma belle-sœur Clémence immortalisant ces moments de son appareil photo, et mes meilleures amies pour m’entourer. Malgré notre retard, je vivais ces dernières minutes intensément.

Un autre des moments les plus forts a été la cérémonie religieuse. Très croyants, nous avons savouré chacun de ses instants.

À la sortie de l’église, la nuit tombait. Nous nous sommes donc rendus au château pour poursuivre les festivités, en nous éclipsant juste quelques minutes pour quelques photos de couple avant de rejoindre nos convives. Pendant ce temps-là, nos amis laissaient une trace de leur venue en participant à l’arbre à empreintes « revisité » dessiné par une de nos amies, Margot.

La soirée a été rythmée par les surprises de nos invités, musiques, vidéos et autres danses… autant de surprises inattendues que de marques d’affections qui nous ont toutes énormément touchées.

Pour la décoration, le lieu avait une telle identité que nous avons souhaité rester sobres, et avoir quelques touches personnalisées sur les tables du diner et la table de bienvenue. Beaucoup inspirée des tutoriels DIY disponibles sur Internet, nous avons gardé comme fil rouge le thème de notre faire-part, le liberty et le bleu paon. Nous avons également décliné le cadeau pour les invités, les livres de cérémonie, les noms de tables, ainsi que l’urne des mariés sur ce thème. Souhaitant sortir des trop traditionnelles dragées, nous avons choisi à la place d’offrir, à chaque convive, une tablette de chocolat personnalisée. Nos invités ont été agréablement surpris de cette initiative, et les plus gourmands prirent les quelques tablettes qui restaient en fin de soirée.

Le budget de notre mariage

  • Château, vin rouge, gîte, traiteur : 12 000 €
  • Tenues lui et elle : 1 500 €
  • Coiffure et maquillage : 90 €
  • DJ : 850 €
  • Cadeaux invités : 185 €
  • Fleurs : 575 €
  • Alliances : 450 €
  • Décoration : 350 €
  • Alcools et vin blanc : 750 €
  • Champagne : offert
  • Photographe : 400 €
  • Impression et envoi faire-parts : 130 €
  • Chapelle : 350 €

Soit un total d’environ 17 600 €.

Ce que je referais

  • Laisser les parents loin de toute l’organisation : on souhaitait qu’ils vivent la journée en profitant pleinement, sans se soucier des détails.
  • Demander l’aide de nos amis quand on se sent complètement perdus ou dépassés.
    Pour le choix de la salle, on avait visité que de beaux endroits, et on savait plus du tout lequel choisir. C’est en dinant avec des copains en pesant le pour et le contre des différents endroits que notre choix s’est finalisé sur le Château de la Ligne qui, au-delà de sa beauté, avait l’avantage de pouvoir héberger sur place une vingtaine de personnes, et avait la possibilité d’accueillir le cocktail à l’intérieur.
    C’est en dinant avec d’autres copains sur les circonstances de notre rencontre avec Pierre que nous avons finalisé le choix du nom des tables : le nom de différents cocktails. En effet, la première fois que Pierre était venu chez moi avec son cousin, j’avais pris l’excuse de devoir vider mes réserves d’alcool, déménageant dans les semaines qui suivaient… et donc proposé différents cocktails ce soir-là.
  • M’inspirer des blogs de mariage pour prendre le maximum d’idées et faire des après-midis entre copines pour les DIY découpages, collages, pliages (cocottes en papier, moulins à vent, tablettes de chocolat comme cadeau des invités, marque place en bouchons de liège, etc.).
  • Chercher les bonnes occasions sur Internet : guêpière Aubade neuve sur Ebay, chaussures Repetto également (environ 150 € économisés).
  • Faire une indigestion de Pinterest et autres Etsy !
  • Me marier en hiver ! Au-delà du fait que la date atypique marquera les esprits de tous, nous avons eu la chance d’avoir aucune contrainte par les établissements au moment des visites quant à la réservation, car au niveau des dates, c’était toujours disponible en décembre, alors qu’en période estivale il faut parfois prévoir de se marier en semaine ou réserver plus d’un an à l’avance, pour accéder à l’endroit coup de cœur. De plus, nous avons bénéficié des tarifs basse saison, et accédé à un château que nous n’aurions pas pu nous offrir en haute saison.

Ce que je ne referais pas

  • Tomber malade à J-7 à en devenir aphone et dormir 4 heures par nuit, mais ça, on peut pas le maîtriser !
  • Ne pas faire confiance quand on me dit de “passer avant les autres” le jour J : c’est votre journée les filles, alors acceptez qu’on vous mette un peu en avant, au moins ce jour-là ! Pour ma part, je prenais tellement plaisir à regarder toutes les filles se faire coiffer et maquiller (et j’appréhendais tellement que mon chignon me serre à la tête) que la coiffeuse Chloé a fini par monter d’un ton, pour que je m’assoie en fin et arrête de m’éparpiller et, au final, on s’est retrouvé en retard pour la cérémonie… comme d’habitude diront certaines mauvaises langues ! Et on nous a raconté que la musique d’entrée des mariés est passée en boucle pendant presque une demi-heure, le temps que j’entre finalement dans l’église aux bras de mon Papa !
  • Croire qu’on peut se passer d’un DJ. Jusqu’à 2 semaines avant le mariage, on avait tellement peur de tomber sur un DJ qui n’en fait qu’à sa tête et être déçus qu’on pensait pouvoir s’en passer. Mais la date approchant, on s’est décidé à demander à notre entourage qui pourrait nous recommander un DJ et on est tombé sur le gars le plus sympa qui puisse exister et qui a respecté nos gouts musicaux ! Merci Thierry !

Mes prestataires préférés

  • La coiffeuse et maquilleuse : Chloé, du Salon Chloé, Bordeaux
  • Le DJ : Thierry de AllpopMusic
  • La fleuriste : Sabine Chave, de l’Instant Floral, Bordeaux
  • Le château : Château de la ligne, Lignan-de-Bordeaux
  • Le traiteur : Hêdone Traiteur

Et un grand merci…

  • À Nico pour la réalisation de notre faire-part et ses déclinaisons.
  • À Zeugma, Clémence et Flô pour les photos de la veille et du jour J.
  • À Elena pour la merveilleuse robe qui dépassait toute mon imagination.
  • À Martine, ma belle-mère, qui m’aida à confectionner le coussin des alliances, et qui réalisa la boite qui les a contenues.
  • À Lucie pour le livre d’or.
  • À Margot pour l’arbre à empreintes.
  • À Sabine pour nous avoir offert l’installation des fleurs.
  • À Pierre et Margot pour nous avoir aidé à se décider pour le château.
  • À Solène et Damien pour nous avoir aidé à finaliser notre thème pour le plan de table.
  • À mes copines pour l’aide dans les découpages, pliages, dressages, collages, et paroles d’encouragement surtout quand on sent qu’on va jamais y arriver.
  • À Ben, Séve, David, Pascal, Stéphane, Élodie, Benjamin, Audrey et Priscilla pour leur participation musicale pendant la cérémonie.


6 commentaires sur “Le mariage vintage et hivernal d’Astrid dans un château irlandais”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *