La recette d’une bachelorette-party réussie ? Des copines et du fun ! – Partie 1

C’est lors d’un joli weekend de septembre qu’a eu lieu mon enterrement de vie de jeune fille. Je savais que mes 10 super-copines travaillaient sur ça depuis déjà un moment. Ma témoin M. était celle avec qui je communiquais le plus à ce propos car, organiser des événements qui dépotent, c’est son métier (si tu cherches une créatrice d’événements uniques, je te recommande Memories. C’est une personne hyper impliquée, à l’écoute et aux mille idées).  

Malheureusement, M. refusait de me donner la date des festivités et avait bien sûr briefé les autres pour qu’elles ne me révèlent rien. Mais il faut avouer qu’entre le boulot, le mariage, les obligations familiales et consorts, ce n’était vraiment pas pratique de bloquer tous mes weekends jusqu’au mariage. Monsieur Ténébreux qui était de mèche a été incorruptible mais, heureusement, j’ai réussi à soudoyer l’une de mes amies pour obtenir cette info capitale !

L’insoutenable attente…

Le vendredi soir, j’ai enfin des nouvelles de mes copines. Le lendemain, je devrais me tenir prête pour 12 heures mais, à cause de l’excitation, je suis sur le qui-vive dès 9 heures.

Je prépare mes affaires pour le weekend. Elles m’ont dit de m’habiller normalement pour les deux jours mais d’éviter les talons. C’est bien mal me connaître, je ne sors jamais sans talons ! Elles me conseillent aussi de prévoir un maillot de bain alors qu’elles savent que je DÉTESTE aller à a piscine et devoir me mettre en maillot.

Il me faut aussi une tenue pour sortir le soir. Par contre, pas de pyjama, ni de trousse de toilette… Cette dernière instruction m’intrigue beaucoup et j’en déduis que je rentrerais donc dormir chez moi. Parce que sinon, tu te vois toi partir pour le weekend sans brosse à dents ?

Mon sac prêt, je profite du temps qu’il me reste pour préparer les gift-bags que j’ai prévu pour les remercier de contribuer à cette journée. Une sorte de kit de survie pour demoiselle d’honneur, en cas de besoin le jour J. Ce n’est vraiment pas grand chose mais, comme on dit, c’est l’intention qui compte ! 😉 Et puis, il est vrai que je dois un peu me faire pardonner d’avoir organiser un apéro/diy quelques jours plus tôt…

Les sacs contenaient :

Kit de survie pour demoiselle d'honneur !

Crédits photo : Photo personnelle

  • un éventail pour prévenir les bouffées de chaleur 
  • une mini-bouteille d’eau et une mini-bouteille de sirop Monin pour se désaltérer (avec gourmandise)
  • des pansements contre les ampoules pour être sûre de tenir sur le dance-floor jusqu’au bout de la nuit (mais bon, je les connais, même sans ça, elles seront les premières sur la piste et les dernières à aller se coucher)
  • un accroche-sac
  • des lingettes rafraîchissantes
  • un mars pour éviter les fringales et rebooster leur énergie
  • des mouchoirs pour les larmes de joie
  • des pastilles de menthe dans un petit sachet d’organza
  • un sachet de tisane “nuit calme” pour bien dormir la veille
  • un masque express “bonne mine” pour qu’elles soient les plus belles
  • une petite crème pour les mains
  • un rouleau à poussière pour que leurs tenues restent impec’

Les minutes passent… Il est 12 heures. Je tourne en rond dans mon appartement.

Tu te souviens de ma dernière chronique où je te décrivais mes mille envies ? Et bien, à ce moment précis, je me fiche que l’on aille à la piscine, ça m’est égal si elles ont décidé de me bizuter ou même de m’emmener faire un trek en forêt (n’y vois pas d’offense si tu aimes les treks). Je n’ai qu’une seule crainte : qu’elles n’aient pas toutes pu se libérer.

Avec tout ça, j’oublie carrément de déjeuner…

13 heures, mon portable sonne enfin. Il s’agit de ma copine Neli qui me dit de descendre. Je suis heureuse qu’elle soit là car je pensais justement qu’elle serait de celles qui ne pourrait pas venir.

Nous prenons la route, direction l’ouest parisien ! Mais à peine quelques minutes plus tard, nous cherchons déjà une place pour nous garer. Nous sommes donc dans le 16e arrondissement de Paris, pile entre l’hippodrome d’Auteuil (ouiiiiiiiiiiiii, on va aux courses) et… la piscine… J’ai peur, et Neli le voit. Elle me demande alors : “Tu as déjà ton maillot sur toi ou il faut que tu te changes ?” C’est une blague, c’est forcément une blague… Je comprends qu’elle me taquine puisque nous dépassons à pied la piscine. Nous dépassons également l’entrée de l’hippodrome et je reconnais, au loin, des silhouettes qui me sont bien familières : celles de deux de mes copines ! Elles sont à l’entrée du bois de Boulogne pour nous montrer le chemin jusqu’à notre point de ralliement.

Le bois de Boulogne ?! Je suis vraiment très intriguée ! Un mélange d’anxiété (ahhhh, la peur de l’inconnu) et d’excitation !

Pour ne pas me rassurer, nous empruntons un petit chemin sinueux…

La recette d’une bachelorette-party réussie ? Des copines et du fun !

Crédits photo : Photo personnelle

Rassurant non ? À ton avis, qui a t-il au bout du chemin ?

Et toi, ton EVJF a t-il déjà eu lieu ? Connaissais-tu la date en avance ? Tes copines t’ont-elles menées sur de fausses pistes ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “La recette d’une bachelorette-party réussie ? Des copines et du fun ! – Partie 1”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *