À la recherche de ma précieuse… – Partie 2

La dernière fois, je t’ai parlé de ma robe de mariage civil et je t’ai avoué que j’avais craqué pour une deuxième robe.

En effet, j’étais contente de ma robe courte mais un peu triste d’avoir renoncé à mon rêve d’une robe longue, un peu bohème, pour jouer à la princesse des bois.

Je vais donc te raconter comment j’ai fini par trouver ma “précieuse bis” : ma robe de cérémonie laïque !

Il était une fois une bonne fée…

Car, dans les contes, c’est toujours elle qui règle le problème de la robe, pas vrai ?

Ma bonne fée s’appelle Claire, alias l’Habilleuse. Tu la connais sûrement car après avoir raconté son mariage ici, elle a initié la rubrique mode.

Bref, la douce Claire a écouté patiemment mes doutes, mes complexes et mes contraintes budgétaires. Nous nous sommes rencontrées pour qu’elle fasse mon analyse morphologique et me dise quel type de robe serait le plus adapté à ma silhouette. Je suis donc un H (ma chériiiiie), ce qui veut dire que mes hanches sont, à peu près, au même niveau que mes épaules et j’ai quand même la taille un peu marquée.

Claire a ensuite pu me proposer un tableau d’inspiration personnel, avec des propositions de robes dans mon budget et j’ai pu l’orienter en lui expliquant ce qui me plaisait ou non. Au fil des échanges, nous sommes arrivées à mon premier coup de cœur.

… qui trouva une très belle robe dans mon budget !

Au fil des propositions, Claire m’a fait découvrir le travail de Saja Wedding, tout à fait dans le style qui me plaît et adapté à mes critères (forme, coupe, etc.). En exclusivité pour toi, voici la robe pour laquelle j’ai craqué :

saja wedding dress

Crédits photo : Saja Wedding (modèle RC6257)

Un modèle simple, élégant et fluide, avec un très joli dos et des effets de transparence ravissants (si tu es curieuse, n’hésite pas à aller regarder plus en détail sur leur site).

Cette robe rentrait dans le budget imposé (1 500 € grand max) mais, si toi aussi tu craques pour les robes Saja Wedding, il te faudra faire prendre tes mesures et commander aux États-Unis. Et payer en une seule fois. Gloups.

Mais, il a fallu trouver un plan B

Ma Maman n’était pas très enthousiasmée à l’idée de commander aussi loin, sans savoir si la robe allait m’aller ni pouvoir la renvoyer. Comme c’est elle qui tient les cordons de la bourse du budget robe de la cérémonie laïque, c’est elle qui a eu le dernier mot.

Enfin, pas tout à fait. Elle m’a demandé d’aller faire au moins un essayage en boutique. J’y suis d’abord allée à reculons, pensant que je n’allais trouver aucune robe qui allait égaler mon premier coup de cœur. Pour être honnête avec toi, j’étais franchement déçue.

Et puis j’ai découvert les robes Rembo Styling ! Je ne m’étais pas spécialement penchée sur la question à l’époque où j’avais décidé de ne porter qu’une robe courte de cérémonie civile. Mais là, j’ai épluché leurs collections et j’ai sélectionné plusieurs modèles : Billie, Capucine, Carmen et Bernice en particulier. Puis j’ai téléphoné aux boutiques revendeuses pour savoir si elles avaient les modèles en stock pour des essayages.

Après quelques coups de fils (et coups de stress), le rendez-vous était pris à Versailles, dans la boutique Grace et Kate. Le 4 juin. Pour un mariage le 27 septembre. Je t’ai dit que j’étais optimiste et confiante comme fille ? N’empêche, je n’en menais pas bien large à l’idée d’aller essayer des robes toute seule…

Et l’histoire se termina bien car la précieuse était là !

Me voici donc, toute timide et en sous-vêtements noirs (hum), poussant la porte d’une boutique de robes de mariée.

La boutique Grace et Kate est lumineuse, spacieuse et agréable. La vendeuse, très gentille, a tout de suite su me mettre à l’aise. Elle m’a dit que j’étais loin d’être la seule future mariée à venir faire ses essayages toute seule. Elle m’a demandé si je savais déjà ce que je voulais essayer. Je lui ai cité les modèles Rembo Styling qui m’avaient tapé dans l’œil. Comme je lui ai dit que mes sous-vêtements étaient noirs, elle m’a proposé de passer une guêpières blanche, bien plus adaptée. Et elle m’a également prêté une paire d’escarpins blancs à ma pointure.

Puis vint le moment d’enfiler le jupon pour commencer les essayages. Je me suis donc retrouvée les bras levés, face au miroir. Même punition pour passer la première robe, toujours avec l’aide précieuse de ma gentille vendeuse et oh miracle : j’ai réussi à rentrer dedans sans problème. Je suis sortie de la cabine et là, émotion. Je me suis trouvée vraiment belle. J’ai senti que cette robe était LA bonne ! Moi qui était terrorisée à l’idée de ne ressembler à rien, de me trouver grosse, de ne pouvoir fermer aucune robe… Je l’ai dit à la vendeuse, qui a eu des paroles rassurantes qui m’ont fait du bien. Nous avons commencé à discuter, je lui ai raconté que j’étais chroniqueuse pour Mademoiselle Dentelle. J’étais bien, détendue.

Pour valider mon choix, j’ai essayé d’autres modèles. Je me suis trouvée belle dans toutes (oui, ça va les chevilles merci), mais rien à faire, j’en revenais toujours à la première. La vendeuse m’a proposé un modèle plus traditionnel, pour être sûre du style que je voulais. Rien à faire, je ne me sentais pas moi et le corsage m’étouffait.

J’ai eu un petit instant d’hésitation avec la robe Capucine mais je suis restée sur mon coup de cœur. La vendeuse était du même avis. J’ai donc décider de commander ma précieuse ! La vendeuse m’a taquinée avec le délai (une future mariée qui a la même date que nous a déjà commandé sa robe depuis février) et nous avons pris rendez-vous pour les derniers essayages en août. La robe, le jupon et la guêpière, adaptée au décolleté dans le dos, m’ont coûté un total de 1 650 €, dont 1 350 € pour la robe (payée par ma Maman).

Comme j’aime les surprises, tu ne la découvriras qu’avec les photos de ma cérémonie laïque !

Je peux juste te dire que son petit nom commence par un B… Et qu’elle est beeeeeeelle ! Gniiiii ! Grâce aux conseils et à l’analyse de Claire, j’ai réussi à identifier ce qui pouvait m’aller et j’ai osé essayer une robe avec un effet taille basse, qui flatte ma silhouette.

Et toi, comment s’est passé la recherche de la précieuse ? Auras-tu une robe différente pour ton mariage civil et ton mariage religieux ou ta cérémonie laïque ? As-tu aussi fait tes essayages seule ou avec une copine ? Raconte !

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “À la recherche de ma précieuse… – Partie 2”

  • Excellent ton article !! Parce que qui a trouvé sa précieuse Rembo Styling, taille basse, chez Grace and Kate à Versailles alors que je n’étais pas du tout partie sur ces modèles à la base ? C’est bibi ! ;à ( d ailleurs il y a une photo de moi en robe derrière leur comptoir…chut ! 😉 )

    Peut être le même modèle ? très bon choix en tout cas, je suis sûre que tu seras superbe ! 😉

  • Grace and Kate, c’est là que j’ai pris ma précieuse et en effet, les vendeuses sont très très chouettes et connaissent leur métier en te faisant essayer plusieurs types de robes avant de faire LE choix. Mmh, les robes Rambo Styling…moi, elles ne m’allaient pas du tout, snif… 😉

  • Hihi Mlle Loutre, moi aussi j’avais craqué et je me suis mariée dans une robe Rembo Styling. D’ailleurs, ça avait été compliqué de trouver une boutique où en essayer ! Finalement, moi c’est chez O’Scarlett, à Paris (Cours de Vincenne) que j’ai trouvé mon bonheur (En plus, l’équipe de la boutique était très sympa, ce qui change agréablement des Mireilles aigries que j’ai rencontrées dans les autres boutiques parisiennes !). Et finalement, j’ai craqué sur la Biba qui était juste magnifique et me mettait bien en valeur.
    Je te souhaite plein de bonheur et bon courage pour les derniers mois de préparatifs !

  • waouh ! magnifiques ! Je ne suis pas certaine que ces coupes m’iraient, mais ça fait rêver ! Perso, j’adore Bernice, son col arrondi, sa douceur, sa transparence dans la dentelle, dommage qu’on ne voie pas le dos (je l’imagine avec un joli tombé dos nu) ! Avec le petit bandeau de Billie et le tour est joué ! Hâte de te découvrir dans une de ces superbes robes ! Soudain je viens de penser qu’il faudra attendre au minimum octobre 2014, et là je réalise que quand je lirai ton récit de mariage, je serai moi-même mariée, tout se sera passé, ça m’a fait drôle en fait ! Bref, hâte !

    • Ce qui est bien avec les robes de mariées, c’est qu’il y en a pour toutes les silhouettes et qu’on peut toutes trouver LA robe qui nous sublimera 😉 Qu’est-ce que j’ai hâte de la porter et de venir vous montrer !
      (Le dos de la Bernice est à tomber, avec un superbe décolleté recouvert de dentelle par-dessus, qui peut se porter ouvert ou fermé avec l’effet de transparence. Ils devraient le mettre plus en avant sur les visuels de la collection je trouve !)

  • Excellent cet article! J’ai l’impression de lire ma propre recherche de La robe. Oui parce qu’au début THE Robe était une saja wedding… Mais comme tu dis, acheter une robe sans pouvoir l’essayer c’est un peu risqué…
    Et puis au fil de mes recherches sur le net, j’ai découvert rembo styling… Premier essayage chez O’Scarlett, avec des vendeuses très gentille mais un samedi après midi, donc bondé… Mais il n’y avait pas la robe qui me faisait rêver. On est donc aller dans une autre boutique, sans rdv, au culot, pour essayer cette dernière robe, qui s’avère être LA Robe.
    Donc les filles, je vous recommande fortement la boutique Crystal’s dans le 9ème, la vendeuse est vraiment très gentille et de bon conseil.

    Bon courage pour le reste des préparatifs, moi aussi je me marie en septembre et on vient tout juste de finir d’écrire notre cérémonie laïque!

    • Ah oui Aude en effet ça nous fait des points communs 😉 Merci pour tes encouragements, pour l’instant notre cérémonie laïque n’est pas encore commencée…Zeeeeeen enfin plus trop quand même, je vais devoir m’y mettre 😉 Bon courage à toi aussi dans la fin de tes préparatifs 🙂

  • Bonjour les filles,
    Merci pour tous vos gentils commentaires, j’ai été un peu en pause en ce moment et je réalise que j’ai complètement oublié de vous répondre ! Désolée 🙂

  • Superbe choix Rembo Styling ! Je ne connaissais pas du tout, et je suis amoureuse de ces robes ! Elles sont splendides ! Aucun regret car je n’aurais pas pu me le permettre, mais ça fait rêver… 😉
    Moi aussi j’ai une robe différente pour la mairie et pour la cérémonie d’engagement. J’ai trouvé la première chez Naf Naf, en juin, et en soldes : une longue robe blanche avec guipures en haut, resserrée à la taille et fluide en bas, faisant comme une jupe portefeuille. Je l’adore et je me suis même demandé si elle n’irait pas pour la vraie cérémonie ! Mais je suis restée avec mon rêve de robe en dentelle, et je l’ai trouvée chez Elsa Gary, dans mon petit budget. 🙂

  • Nouvellement fiancée et future mariée de septembre 2015, tu penses bien que je passe mon temps sur les site de robes de mariée. Je voulais juste te dire MERCI car je pense avoir trouvé enfin LE style (moi aussi je veux des manches ;-)).

  • Je tombe sur ton article avec un petit peu de retard… J’ai essayé et trouvé THE robe chez Grace et Kate hier et c’est une Rembo Styling aussi, le modèle Dixit (collection 2015). J’ai par contre été déçue de l’accueil chez Elsa Gary à Paris… C’est vraiment dommage car ses robes sont très belles, mais aucune envie de les acheter… Pas grave j’avais déjà trouvé ma précieuse à ce moment 🙂

    • Moi aussi je m’apprête à acheter la DIXIT de Rembo; elle est magnifique!!!! quel style de coiffure et quel style de chaussure auras tu??

  • Coucou les girls ! Alors voilà moi aussi j’ai fait un tour chez oscarlett et les robes rembo styling c’est juste une .. tueurie ! Mais c’est hors de mon budget …sniff . Personne ne revend une robe dixit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *