À la recherche des prestataires – Round 2 : le traiteur – Partie 2

Bon si tu te souviens bien, lorsque nous nous sommes quittés la dernière fois, j’étais à deux doigts de faire surgir la bridezilla qui sommeille en moi.

Deuxième rendez-vous : simplicité et compréhension

Ce deuxième rendez-vous a eu lieu le même jour que le précédent. Distance oblige, je nous avais prévu un programme du tonnerre. Le prestataire s’est proposé de se déplacer chez mes parents pour plus de confort. J’aime !

La commerciale arrive, et s’assoit dans le salon de mes parents et commence par nous questionner sur notre mariage en général, sur le contexte, la décoration. Ça a l’air de vraiment l’intéresser et elle nous explique que, pour elle, c’est important de bien comprendre le projet de mariage pour que le traiteur puisse coller au mieux. Oui, je sais, c’est du bon sens et sans doute un discours commercial bien rôdé mais ça m’a fait tellement bien de l’entendre.

On passe aux choses sérieuses, le devis. Alors voilà ce que nous avions choisi :

  • Cocktail avec 18 pièces (chaudes, froides, sucrées et salées)
  • Mise en bouche
  • Plat
  • Chariot de fromage (oui c’est récurrent je sais, c’est un peu mon fantasme gastronomique)
  • Buffet de desserts

Et là, c’est comme si elle avait été une petite souris dans le rendez-vous précédent.

À la recherche des prestataires – Round 2 : le traiteur - Partie 2

Crédits photo (creative commons) : Ginny

Elle nous dit qu’honnêtement, prévoir une mise en bouche après 18 pièces c’est un peu conséquent à son goût (tiens, mes invités seraient donc humains en fait et pas des Gargantua en puissance). Elle nous explique que par contre on peut, pour le même prix, ajouter deux ateliers interactifs lors du cocktail. Intéressant. Et que si les 20 pièces nous semblent trop, on peut passer un quota plus important de pièces sucrées durant le vin d’honneur. Très intéressant.

Elle nous demande s’il y aura des activités de prévu (car le tempo de service en découlera), de lui fournir notre liste de prestataires une fois définie (pour visiter la salle, se caler avec le DJ et le photographe durant les moments forts) et aussi de lui communiquer les coordonnées de nos témoins (si, par hasard, leur venait l’idée de nous faire des surprises pendant que les côtelettes d’agneau sont au four).

Elle s’informe aussi sur nos possibles envies d’Asie au sein du menu. Le tout dans un climat d’une simplicité frappante comparé à ce que nous venons de vivre quelques heures plus tôt.

Et enfin, surtout, elle nous explique de prendre notre temps car un traiteur c’est beaucoup d’argent et que, de toute façon, son calendrier ne commencera à se remplir qu’en novembre (nous étions en mai). Ce côté rassurant m’a plu, sa disponibilité aussi. Il faut bien imaginer (et je ne l’avais pas fait avant d’être entrée de plein pied dans l’organisation de mon mariage) que choisir un traiteur, c’est avoir des dizaines de questions et des centaines de micro détails à régler avec lui. Alors c’était pour nous déterminant qu’on se sente à l’aise avec elle.

Nous l’avons rencontré à nouveau depuis pour lui faire part de notre décision de poursuivre l’aventure avec elle.

La nouvelle carte ne sera disponible qu’en mars, nous devrons alors organiser une dégustation afin de choisir le plat et le dessert. Sans doute l’objet d’une future chronique…

Au final, même si ce choix ne correspond pas tout à fait à nos attentes initiales (adieu le joyeux bazar du buffet avec 130 invités), je me rends compte en organisant ce mariage que de n’avoir à se soucier de rien le jour J est véritablement important.

Alors oui, il y aura des serveurs mais le traiteur m’a assuré que les équipes étaient recrutées pour leur capacité à s’intégrer à ce genre de prestations. Ils s’occuperont, en outre, de dresser la totalité des tables du dîner, à l’exception d’une table témoin que je devrais leur préparer la veille. Et, enfin, ils nous laisseront la vaisselle pour le brunch du lendemain !

Et là Mlle Tourbillon a très envie de fredonner…

Bref tout est sur les rails, salle et traiteur : check !

Et toi ? As-tu trouvé ton traiteur ? Est-ce que tu as plutôt choisi de tout faire toi-même ? Raconte-moi…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



4 commentaires sur “À la recherche des prestataires – Round 2 : le traiteur – Partie 2”

  • Ah cette fois c’était bien mieux que celle d’avant, le choix a dû effectivement être vite fait ! Ca me rassure sur la recherche de traiteurs 😉

  • On a eu un cheminement similaires mais avec beaucoup plus de rencontres ou d’appels ! Et on a pris le dernier qui nous a enfin écouté !!!

  • Vous avez choisi votre traiteur avant d’avoir goûté ? Je reconnais que j’admire beaucoup les mariés qui arrivent à faire confiance comme ça, mais moi je n’aurai jamais pu ! On a goûté chez 2 traiteurs avant de décider (un avec 2 menus « à emporter » partagés chez mes parents avec eux, mes beaux-parents et un de mes frères, l’autre dans un restaurant, avec mes parents également, et on a choisi celui là au final, en mélangeant plusieurs menus et en réduisant le nombre de pièces du coktail).

  • Coucou !
    Merci de ce témoignage auquel je n’ai aucun mal à mal à m’identifier… Je me marie également en normandie mais en 2016 et je me demandais quel etait le nom de ce traiteur dont tu parles ? Le bon, hein ! Merci d’avance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *