Retour sur la création de ma robe

Je t’ai promis depuis un petit moment déjà de te montrer les étapes de la construction de ma robe. Tu as déjà vu mes propositions et le croquis final, de même que les différentes parties de ma tenue pour le mariage civil, la bénédiction religieuse et la soirée. Tu sais aussi déjà tout du déroulé de cette conception et de ses essayages grâce à mon article sur la rencontre avec Christelle Egger, la couturière que j’ai engagé (atelier Cételle la Mariée). Donc place aux photos !

Croquis et matériaux

Depuis mon article sur le dessin de ma robe, j’ai retrouvé des photos des premiers croquis proposés par Christelle. Voici donc pour rappel les premières propositions de robe et de dentelles, ainsi que le dessin final et les tissus que j’ai validés.

Crédits croquis : Cételle la mariée – Crédit photo : photo personnelle

Première proposition

Crédits croquis : Cételle la mariée – Crédit photo : photo personnelle

Deuxième proposition

Crédits croquis : Cételle la mariée – Crédit photo : photo personnelle

Choix final

Essayage de la toile

Je suis allée seule au rendez-vous d’essayage de la toile et n’en ai pas de photo à te montrer. J’ai essayé un bustier à mes mesures dans un coton grossier, sur lequel l’emplacement des baleines était indiqué au feutre, et nous avons choisi ensemble comment appliquer la dentelle. Il me semble aussi avoir essayé du tulle monté sur élastique en guise de jupe, mais ce souvenir est assez flou.

Je n’avais pas encore mes chaussures et nous n’avons donc pas vraiment pu valider les longueurs exactes.

Premier essayage dans le vrai tissu

Je suis allée à ce rendez-vous accompagnée de ma maman et de Mademoiselle Ed, avec mes chaussures fraîchement trouvées et une coiffure retombante dans l’esprit de ce que je désirais. J’ai aussi amené aussi le top Paule Ka que je souhaitais porter sur la jupe courte pour le mariage civil. Nous avons validé bretelles, longueurs des jupes, nombre d’épaisseurs de tulles et d’autres petits détails à cet essayage.

Le top Paule Ka à retoucher et mes chaussures

Crédit : photos personnelles

Essayage final

J’y suis allée cette fois-ci accompagnée de Mademoiselle Pétillante, avec un essayage coiffure et mes accessoires. Nous avons vérifié que je pouvais avancer sans avoir à lever ma jupe, Christelle nous a montré comment enfiler et fermer la robe et comment accrocher les bretelles, et nous avons ajusté le placement de la dentelle sur la jupe de cérémonie.

Crédit : photos personnelles

Résultat en situation

Crédit : photos personnelles

Outre donner une coupe asymétrique au top, Christelle a ajouté du plumetis à l’intérieur du décolleté pour faire un rappel avec ma jupe

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Détails de dentelle rebrodée et plumetis très léger de ma tenue de cérémonie

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Ma tenue de cérémonie sous tous les angles

Crédit photo : Emma Godfrey Photography

Le bustier de la cérémonie et la jupe du civil : le mélange parfait pour la soirée dansante, toujours avec un « effet robe »

Impressions et avis

Le projet initial était complexe, et je suis ravie du résultat. Si je devais refaire la même expérience aujourd’hui, je changerais cependant deux choses.

J’avais été séduite par l' »effet neige » du plumetis d’une robe de mes essayages en boutique, et je pensais que cela pouvait être reproduit en superposant des couches de plumetis. J’aurais peut-être dû essayer d’en parler plus précisément à Christelle, car cet effet aurait pu être reproduit avec un plumetis irrégulier si elle avait pu saisir cette envie que je n’ai réussi à convenablement exprimer qu’à la toute fin des essayages.

Il était très important pour moi de pouvoir reporter au moins le bustier et la jupe courte. J’ai remis il y a quelques jours le bustier pour illustrer la chronique de clôture du blog, et il a fallu beaucoup forcer pour le fermer. Est-ce à cause de ma grossesse qui m’a fait prendre des hanches et des seins ? Parviendrai-je un jour à vraiment reporter ce bustier pour plus de quelques minutes ? Je ne voulais pas de laçage dans le dos, mais je me dis aujourd’hui que ça aurait peut-être été plus approprié à mon envie de pouvoir remettre le bustier après le mariage.

J’ai déjà eu l’opportunité de reporter le top du civil avec une jupe longue en tulle fleuri, et je suis sûre que je trouverai l’occasion pour la jupe tutu blanche. La jupe à traîne était ma petite folie personnelle, et je suis aujourd’hui plus ou moins en paix avec le fait qu’elle repose dans un carton avec un avenir incertain.

Mais au-delà de ces détails, j’ai adoré cette expérience de création de ma robe. J’ai adoré pouvoir réfléchir à ce projet dans les moindres détails et prendre part à la naissance de ma tenue de fête. Et surtout, j’ai adoré travailler avec Christelle, et j’aurai grand plaisir à faire de nouveau appel à elle pour un projet futur si de nouvelles idées et envies de création textile me viennent.

Maintenant que tu as vu le détail de la création de ma robe, te lancerais-tu dans une telle aventure ? Pourquoi ? Ou pourquoi pas ?



2 commentaires sur “Retour sur la création de ma robe”

  • C’est trop chouette ces robes, et encore plus chouette de pouvoir les reporter.
    Cest une belle idée de faire appel à une créatrice tu as bien eu raison.

  • C’est une super idée, et ça me fait rappeler que j’avais aussi eu cette envie à un moment donné ! Pouvoir enlever le bas pour danser. Mais c’est vrai que c’est super complexe à réaliser !! Bravo à ta couturière qui a grave géré ! Tu étais très belle dans ta/tes robes !

Commente ici !