Étiquette : essayages robe de mariée

À la recherche de la robe – Partie 1

À la recherche de la robe – Partie 1

Comme je te le disais en chronique de présentation, je ne me suis jamais projetée dans mon mariage, soit par manque de préoccupation par rapport au sujet, soit par peur que Cariño n’en ait pas vraiment envie. Quoi qu’il en soit, avant la fameuse demande, je n’avais pas de tableau Pinterest, je n’étais jamais rentrée dans un magasin de robes de mariée, je ne connaissais même pas les marques les plus classiques de robes…

L’épisode des robes neuves – Partie 3

L’épisode des robes neuves – Partie 3

Voilà aujourd’hui l’épisode des essayages de robes de mariée neuves. Oui, oui, tu as bien lu, j’ai décidé de tenter les robes neuves aussi. Plusieurs raisons à ça. Quand on y pense, mon coup de cœur de chez Oh my Robe était une robe neuve, donc je parle beaucoup et j’ai de grands principes mais parfois, pour une jolie robe d’une journée particulière, mes principes s’évaporent. Rassure-moi et dis-moi que je ne suis pas la seule dans ce cas, s’il te plaît.

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : le bilan des prestataires – Partie 2

Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : le bilan des prestataires – Partie 2

J’ai fait plusieurs boutiques de robes de mariée en Wallonie, comme tu l’as lu dans mes chroniques sur la recherche de robe, dont plusieurs sont très chouettes, mais je te recommanderais surtout la dernière, à savoir la boutique Au Louvre, à Bruxelles. Tout d’abord, parce que quand je leur ai téléphoné pour savoir s’ils avaient tel modèle de robe en boutique pour que je l’essaie, ils l’avaient vraiment. Ce n’était pas une attrape pour me faire venir dans le magasin.

L’épisode où je cherche la robe – Partie 2

L’épisode où je cherche la robe – Partie 2

Nous nous rendons donc à Oh My Robe, que j’ai repéré depuis déjà longtemps et qui fait partie des dépôts-ventes qui sont encore en place. En plus, en cherchant des informations sur Internet, je peux voir que Delphine a l’air très sympa et accueillante, et qu’elle maîtrise son sujet. Monsieur For It étant lyonnais, ses parents habitent toujours la capitale des Gaules et copine J aussi. Je peux donc profiter d’un séjour par là-bas pour y aller et embarquer avec moi ma plus critique copine.

Être la plus belle pour aller me marier : la recherche de la Robe – Partie 3

Être la plus belle pour aller me marier : la recherche de la Robe – Partie 3

Nous voilà enfin arrivés à la date du rendez-vous de mon second essayage de robes. Je suis excitée comme une puce, j’ai hâte, j’ai le sourire aux lèvres, bref, je suis prête à être une princesse aujourd’hui ! Accompagnée de mes trois drôles de dames (Maman, Belle-Maman et Marraine), nous arrivons dans la boutique qui m’a été conseillée par mon amie, et à peine la porte passée, je me sens en confiance totale.

Être la plus belle pour aller me marier : la recherche de la Robe – Partie 2

Être la plus belle pour aller me marier : la recherche de la Robe – Partie 2

Mes beaux-parents habitant loin de chez nous, il a fallu organiser nos agendas respectifs et le rendez-vous était fixé pour mi-juillet, soit huit mois et demi avant le mariage. Mais j’étais réellement trop impatiente, et ma maman l’ayant compris, elle m’a proposé de faire un premier essayage proche de chez moi, dans une boutique multi-marques, pour pouvoir avoir une première idée de ce qui m’allait !

Parenthèse 8 : ma robe ou je ne sais pas ce que je veux… mais j’ai trouvé !

Parenthèse 8 : ma robe ou je ne sais pas ce que je veux… mais j’ai trouvé !

Bien que le mariage soit vraiment important pour moi, bizarrement, je ne me souviens pas avoir beaucoup imaginé ce moment étant plus jeune… Et donc, je ne savais pas trop ce que je voulais comme type de robe avant la demande de Monsieur Fernand. J’ai donc écumé Pinterest, lu avec avidité les chroniques de Mademoiselle Dentelle sur les robes disponibles et moult articles sur la morphologie…

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 5 : le quatrième essayage ou le dénouement !

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 5 : le quatrième essayage ou le dénouement !

Début août, n’ayant pas encore été recontactée par la boutique pour programmer l’essayage de la nouvelle collection Bochet promis en avant-première, je me permets de me rappeler à leur bon souvenir. Je ne tombe pas sur ma Mireille la Persévérante, mais sur sa collègue qui n’est pas au courant de notre arrangement. Aïe ! « Je suis confuse parce que la maison Bochet est en congés annuels jusqu’au 4 septembre, alors je ne vois pas trop comment faire… » Ô désespoir !

Elle me promet de se renseigner et de me tenir au courant. Mais je n’ai pas grand espoir et je m’attends à devoir attendre l’arrivée officielle de la nouvelle collection en boutique pour pouvoir enfin trouver ma robe… seulement en septembre, donc (à trois mois du mariage, il y a de quoi commencer à flipper de finir toute nue devant l’autel) !

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 4 : le troisième essayage ou l’ascenseur émotionnel

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 4 : le troisième essayage ou l’ascenseur émotionnel

Si on prend quelques instants pour récapituler, tu sais donc que j’ai eu un premier coup de cœur, mais qu’il ne s’est pas confirmé au deuxième essayage (donc un faux coup de cœur), que j’ai eu un deuxième coup de cœur pour une robe « semi-sur mesure » avec les ajustements dont je rêvais, mais que j’avais peur d’être déçue du résultat final et que j’ai donc trouvé une robe avec un dos similaire dans une troisième boutique.

Je t’avais abandonnée au moment où j’avais pris rendez-vous et je t’invite donc à entrer avec moi dans cette troisième et dernière boutique (petit spoil !).

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 3 : le deuxième essayage ou une robe presque « sur mesure » ?

Quand on court après sa robe de mariée – Partie 3 : le deuxième essayage ou une robe presque « sur mesure » ?

Lors de la prise de rendez-vous, Mireille la Patiente (ce n’était définitivement pas une « vraie » Mireille : absolument adorable et parfaitement à l’écoute !) m’a envoyé un petit questionnaire à remplir en amont afin d’en savoir déjà un peu plus sur mes envies : j’ai trouvé ça très agréable et professionnel, et c’est très consciencieusement que je l’ai complété.

En arrivant au rendez-vous, je lui explique directement que j’ai eu l’occasion d’essayer ma fameuse robe Velasquez le matin même. Elle me propose alors d’essayer des modèles de la maison Bochet, une autre marque que j’avais retenue sur leur site, et de terminer par Velasquez de Lambert Créations, qu’ils ont également en boutique. Parfait ! Let’s go !