Page 15 du grimoire : traiteur imposé et menu végétarien

La dernière fois, je concluais la saga sur la déco de notre mariage par un article sur nos fleurs.

Aujourd’hui, je te parle de l’épopée qu’a été le choix de notre menu…

Le (non) choix du traiteur

Ok. Alors. Déjà, il faut que tu saches qu’au départ, on voulait offrir un repas végétalien à nos invités. Je suis végétarienne, Miss Witchy n’en est pas loin ; dès qu’on peut manger végétalien, on le fait. Et on se disait que notre repas de mariage serait une parfaite opportunité pour faire découvrir la cuisine végétalienne à nos invités.

Pour cette raison, nous avons d’abord favorisé les salles n’imposant pas leur traiteur dans notre recherche de lieu, afin de pouvoir contracter un traiteur spécialisé. Malheureusement, nous nous sommes vite rendues compte qu’en haute saison, dans la majeure partie des cas, contracter un lieu et un traiteur séparément coûte souvent plus cher que réserver un lieu avec traiteur imposé. La capacité des traiteurs imposés à proposer un menu végétalien était donc pour nous une condition.

Traiteur imposé et menu végétarien pour le mariage

Crédits photo (creative commons) : Einladung_zum_Essen

Quand le lieu qu’on a retenu nous a dit qu’il imposait son traiteur, c’est donc la première question qu’on a posée. On insiste bien sur le fait qu’on ne veut pas de chair animale à table. Réponse des gérants du lieu : ce n’est pas un souci, leur traiteur est extrêmement adaptable, on en sera très contentes. Une rapide recherche sur Internet montre des commentaires majoritairement positifs. Personne ne mentionne de menu spécifique (végétarien ou autre), sauf un couple qui raconte que les choses se sont mal passées, mais la réponse que leur font les gérants nous semble raisonnable. Aucun ne nomme le traiteur – et le lieu ne communique pas son nom avant que l’on ait signé avec eux – mais on décide de faire confiance.

Grossière erreur.

Le repas test : méfiance et déception

Au moment de la signature, les gérants de la salle nous disent que le repas test a lieu quelques mois plus tard, qu’il est gratuit pour les mariés et payant pour leurs accompagnateurs. Il regroupera tous les mariés de la saison. Jusqu’ici, tout va bien.  

Deux mois avant le repas test, nous recevons un email de la part des gérants confirmant la date du repas et demandant si nous avions des désidératas de menus particuliers. En conclusion du mail, un petit mot qu’on a trouvé très… sympa : ils demandent d’envoyer un chèque de 45 € par marié pour payer ce repas.

On répond en demandant s’il s’agit d’une erreur, puisqu’on nous a affirmé la gratuité du repas au moment de la signature du contrat. Réponse des gérants : oui en effet, c’est bien gratuit, c’était un envoi de masse, n’en tenez pas compte. Ok, mais un envoi de masse… aux mariés de l’année ! Est-ce qu’on doit comprendre que le repas dégustation est gratuit pour certains, mais pas pour tous ? Est-ce que c’est à la tête du client ? Est-ce qu’ils tablent sur le fait que les mariés oublient que le repas est censé être gratuit, et leur envoient le chèque sans se poser de question ? On n’aura jamais de réponse à ces questions ; en tout cas, tu te doutes bien que ça ne nous met pas du tout en confiance.

Le jour du repas dégustation arrive. On passe d’abord au cocktail, sous le barnum dans le jardin. La météo n’est pas au rendez-vous, il pleut des cordes, mais l’ambiance est bonne, les conversations vont bon train. Il y a très peu d’options végétariennes, et encore moins d’options végétaliennes. Les quelques petits fours végétariens qu’on goûte sont plutôt bons. On demande aux serveurs s’il est possible d’adapter la sélection pour le jour J, on nous dit que oui. Il y a aussi une soupe champenoise, mais, ne buvant pas d’alcool, on ne la goûte pas.

Une petite heure après, on rentre dans la salle. C’est la première fois qu’on la découvre en configuration mariage : c’est très sympa !

On passe à table. On est visiblement les seules à avoir demandé un menu végétalien. En entrée : un caviar d’aubergines et un écrasé d’avocat. Moi qui déteste normalement les aubergines, je trouve le caviar excellent. L’écrasé, pas particulièrement. Miss Witchy est d’accord.

On passe au plat principal. Et là, c’est la surprise : dans notre assiette, quelques légumes, et les steaks végétariens du genre de ceux qu’on s’achète à Carrefour pour 4 €. Et. C’est. Tout.

Sachant qu’on va payer 149 € par tête pour notre mariage (le prix comprenant la location du lieu et le traiteur), on trouve ça un peu fort de café.

Traiteur imposé et menu végétarien pour le mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Pour couronner le tout, le gérant et le traiteur viennent nous voir plusieurs fois pour s’assurer que tout va bien. Sympa, non ? Non. Le gérant se permet de nous dire qu’être végétarien ou végétalien, ce n’est pas bien, qu’il vaut mieux être flexitarien. Ok merci, on ne savait pas qu’un bilan nutrition faisait aussi partie du forfait ? Et le traiteur de renchérir, et je cite : « Mais pourquoi vous voulez punir vos invités ? ».

Oui. Tu as bien lu. Il a dit ça. La personne qu’on nous a vendue comme étant « très adaptable », en mesure de répondre à toutes nos exigences, nous a dit ça.

Je le répète : on va payer 149 € par personne pour cette prestation.

Et on se prend ce genre de commentaires.

Le traiteur nous fait rapidement comprendre qu’à part l’option steaks végétariens, il ne sera pas en mesure de fournir quelque chose de végétalien.

SUPER.

On finit par lui proposer de faire plutôt un menu végétarien (avec une option végétalienne pour nos invités vegan), pour qu’il ait plus de liberté. On lui reprécise bien que végétarien = ni viande, ni poisson. Sa réponse : « mais les desserts comme ça ce n’est pas possible ». Euh ? Nous ne sommes pas pâtissières mais quand on fait des gâteaux, a priori, le poulet, le bœuf ou le saumon ne font pas partie des ingrédients. BREF. Passons.

Vu notre « cas particulier », le traiteur accepte de nous donner sa carte (d’ordinaire, le lieu fait le lien entre le traiteur et les mariés ; le traiteur n’est pas en contact direct avec les mariés). On le contactera ultérieurement pour convenir d’un menu – que, par contre, on ne pourra pas goûter. #confiance

On passe au dessert (une sélection de gâteaux), plutôt bon, sans être exceptionnel. Mais comme la témouine de Miss Witchy nous a gentiment proposé de nous faire un wedding-cake et quelques mignardises, ça nous convient.

On repart avec une impression mitigée. Le traiteur soi-disant adaptable a l’air d’être tout sauf ça. Mais on ne perd pas espoir, et on se met à réfléchir à un menu à lui suggérer.

La recherche du menu : le compromis

On passe des semaines à chercher des idées, à les tester chez nous, pour avoir de quoi faire des propositions au traiteur. Des plats à base de quinoa, de crème de noix de cajou, de champignons portobello… Mais vu que nous ne sommes pas hyper douées en cuisine, nous n’avons pas forcément le matériel pour faire des plats élaborés, ça ne donne pas grand chose.

On prend rendez-vous avec le traiteur pour discuter. J’y vais toutes griffes dehors, persuadée que notre échange sera dans la lignée de notre discussion au mariage, qu’il sera FORCÉMENT de mauvaise volonté, bref, que ça va nécessairement mal se passer. Miss Witchy essaie de temporiser, me dit qu’il aura peut-être des propositions intéressantes, qu’on verra bien… Heureusement qu’elle est là, surtout que… elle avait raison !

Le traiteur nous propose différentes suggestions pour le cocktail et le repas, qui nous paraissent très sympa. Un cocktail végétalien et végétarien, un repas frais et de saison ; on discute et on retient ce qui nous plait le plus. On demande le contenu du menu enfant : ils mangeront la même chose que nous, sans l’entrée et le fromage. Parfait ! Ce qu’on retient devrait plaire à tout le monde.

Malheureusement, on a donc dû abandonner notre idée de menu végétalien ; mais on a réussi à trouver un compromis pour que nos invités découvrent une cuisine végétarienne. Je t’avoue que ça nous reste encore un peu en travers de la gorge (il y a tellement de traiteurs vegan qui proposent des menus alléchants en région parisienne… mais on ne pouvait pas se passer du traiteur imposé). On se dit que c’est mieux que rien, et vu que le menu est plutôt chouette, et qu’il est adaptable pour nos invités vegan, ça le fera quand même.

Je ne t’en dis pas plus : tu découvriras le contenu de notre menu quand je te raconterai le jour J ! En tout cas, je peux déjà te dire que le cocktail a été très apprécié par nos invités, mais qu’il y a aussi eu un gros, gros couac…

Et toi ? Comment s’est passé le choix de ton menu ? Avais-tu des exigences particulières ? Raconte-moi dans les commentaires !



11 commentaires sur “Page 15 du grimoire : traiteur imposé et menu végétarien”

  • Je suis triste pour Miss Witchy et toi, à la lecture d’une telle chronique… J’ai l’impression que depuis le début de vos préparatifs, vous n’avez eu que des déboires avec votre salle de réception 🙁

    Finalement tout semble être rentré dans l’ordre avec le traiteur (heureusement que vous avez pu le contacter en direct car la conclusion n’aurait peut-être pas été la même en passant via le gérant du lieu), même si je trouve hallucinant que vous ayez dû vous casser la tête avec ta chérie pour chercher vous-mêmes des idées de menus – surtout vu le prix de la prestation par invité… M’enfin !

    De notre côté nous partons pour le moment sur le principe du « home made » pour notre goûter, notre cocktail ainsi que notre dîner de mariage 🙂 On verra si l’on parvient à s’y tenir en préparant tout nous-mêmes !
    Nous avons des convives tous différents en termes de préférences culinaires, aussi difficile de trouver un plat unique qui convienne à chacun. Du coup nous avons opté pour une paella géante avec les ingrédients présentés à part. Chacun pourra ainsi se servir de ce qui lui plaît ! ^^

    • Oui honnêtement notre salle de réception a été notre gros regret, du coup maintenant on recommande à tout le monde d’éviter les salles avec des prestataires imposés !
      Mais c’est clair, heureusement qu’on a pu passer en direct avec le traiteur… Je trouve ça tellement abusé de se retrouver dans cette situation, surtout, comme tu dis, vu les prix !
      C’est une super idée ! On a voulu faire ça au départ mais on s’est dit que c’était compliqué, on est nulles en cuisine et on avait pas mal d’invités qui venaient de loin donc on ne voulait pas leur demander de ramener des trucs eux-mêmes. Mais c’est franchement une super idée !!! Une amie se marie bientôt et elle fait quelque chose comme ça aussi ^_^

  • Quelle aventure désagréable pour vous deux. Je ne comprends pas que les traiteurs ne soient pas capables de s’adapter aux désidératas des marié.e.s.
    C’est ce qui nous inquiétait dans nos recherches de lieux. Même quand les traiteurs nous ont dit « c’est adaptable », mais en nous présentant 2 types de menus qui se ressemblaient (notamment les salles avec traiteur imposé) on s’imaginait bien qu’ils n’iraient pas à l’opposé de leurs habitudes. Donc nous avons exclu tout traiteur trop éloigné de nos visions de notre repas de mariage.

    Je suis contente de lire que vous avez pu trouvé un compromis, et que vous ne vous retrouvez pas à servir du poisson pour le mariage (bah oui, c’est bien le genre à dire « Mais le poisson c’est bon non?! » vu son ouverture d’esprit votre traiteur).
    Et franchement, vu le prix, le lieu, il va falloir qu’il apprenne à faire des efforts !

    J’espère qu’au final tout s’est bien passé le jour J, car avec des préparatifs qui se déroulent comme les vôtres, il y a de quoi avoir un peu peur :/

    • C’est clair, on est aussi tombées des nues ! Vous avez eu raison de restreindre vos recherches 🙂

      Haha oui on a eu droit à ce genre de remarques aussi… tu l’as très bien cerné xD

      Oui franchement, le Jour-J était un rêve ! Et les préparatifs, on s’en souvient à peine. C’est une des raisons pour lesquelles je galère à rédiger mes chroniques : ça me force à me rappeler ces moments difficiles !

      • Je vais devoir demander 1 menu végétarien à mon traiteur… j’attends de voir sa remarque :/ J’espère qu’il va voir de belles propositions à nous faire. Sinon, je lui en ferai.

        Je suis ravie de savoir que le jour J s’est bien déroulé, c’est le plus important.

  • La galère des fleurs que l’on veut fabriquer soit même … je connais !

    pour info, à l’époque j’avais commandé mon matériel fil et bande florale (c’est comme ça que ça s’appelle) sur le site creavea. si ça peut servir ! je me suis bien retrouvée dans ton commentaire à la première utilisation de ce scotch bizarre ; « ne t’agace pas » LOL

    Moi j’avais fait des fleurs en papier origami pour le baptême de mes enfants (thème origami ça collait bien !)

    et je voulais faire des fleurs en plume pour mon mariage !
    finalement, vu le boulot et le temps imparti, je n’ai fait que mon bouquet ! mais le fait de savoir que c’est moi qui l’ai fait et de toujours l’avoir intact, #priceless .

    • Oups je pense que tu voulais commenter un autre article ! 😉
      Nos fleurs sont finies (notre mariage est passé hihi), mais si on doit refaire des fleurs, je garde l’idée ! Merci !

      Je crois que j’ai vu tes posts à ce sujet sur le groupe facebook, j’adore tellement l’idée du bouquet en plumes !!!!
      On voulait aussi garder un de nos bouquets, mais au final on a jeté les deux lors du lancer de bouquet xD

  • Ohlala mais je suis trop triste pour vous en lisant tout cela… entre vos soucis de robes, et maintenant le traiteur, vos préparations sont loin d’avoir été un long fleuve tranquille ! Je ne sais pas si j’aurais su donner une deuxieme chance au traiteur, entre les remarques qu’il vous a faites et cette maaaagnifique assiette servie… Vous avez toute mon admiration pour avoir su gérer la situation du mieux possible, et trouver un arrangement qui vous convenait tout de même.

    • Oui nos préparatifs étaient vraiment désagréables xD Heureusement, on s’en souvient à peine !

      Malheureusement, nous n’avions pas le choix pour le traiteur… Sinon, on aurait changé direct ; on en avait même trouvé d’autres qui nous convenaient, mais impossible de switcher, hors de question pour les gérants.

      <3

    • Mais oui, il y a teeeeellement de possibilités délicieuses !! On aurait vraiment aimé pouvoir passer par un traiteur spécialisé 🙁

Partager un commentaire...