L’annonce de mon mariage : imprévus et déconvenues

Il faut savoir deux choses avant que tu ne te lances dans la course à l’annonce de ton mariage :

  • Tu peux imaginer n’importe quelle façon de l’annoncer, il y aura toujours un élément perturbateur qui viendra modifier tes plans.
  • Les réactions de ton entourage ne seront pas forcément celles auxquelles tu t’attendais…

Enfin, de par mon expérience hein ! C’est génial si tout s’est passé comme prévu pour toi !

Voilà un petit topo des différentes façons dont nous pensions annoncer notre mariage, et comment nous avons finalement fait cette annonce.

Comme je te l’ai déjà raconté, nous avions fait le choix de garder pour nous la nouvelle quelques temps. C’est un phénomène étrange, mais tant que tu ne partages pas la nouvelle, celle-ci paraît comme « irréelle ». J’ai réellement pris conscience quand j’en ai parlé à mes collègues (bah oui, il fallait bien que je me défoule quand même !), et encore plus quand on l’a annoncé à nos parents.

Nous avons gardé la nouvelle le temps de choisir une date et un lieu. Car, tu dois t’en douter, mais après les félicitations d’usage, les premières questions sont : « Quand ? Où ? Tu as trouvé ta robe ? »… Et nous voulions pouvoir répondre aux questions d’usage.

Dans l’idéal, nous voulions faire une annonce commune à nos parents. Il n’y avait pas de raison qu’une famille soit au courant avant l’autre. Surtout que nos parents habitent à 500 mètres les uns des autres.

Nous avions trouvé le moment idéal : Monsieur fêtait son anniversaire 3 semaines après la demande. Une occasion nous permettant d’inviter tout le monde sans qu’ils ne se doutent de quelque chose.

mariés trinquent bière

Crédits photo : Becca Dilley photography

Sauf que (bah oui, comme je te l’ai dit, ça se passe rarement comme prévu !) nous avons dû improviser.

Lors d’un weekend en Bretagne avec toute sa famille (et des visites de lieux secrètes), le frère de Monsieur nous annonce qu’il ne sera pas là le mois prochain, car il doit réviser ses concours… Et une annonce sans son frère n’était pas envisageable. J’ai donc soumis l’idée de l’annonce à Monsieur lors de la cuisson des steaks, et nous nous sommes lancés.

Il faut savoir que la famille de Monsieur n’est pas très expressive. L’annonce de notre mariage n’a donc, sur le coup, pas réellement ému ses parents (il fallait finir le steak quand même !).

Nous avons également eu droit à la petite phrase de beau-papa : « Mais, on va être grands-parents ? C’est pour ça ? ». Beau-papa est un grand blagueur, et cette phrase était bien évidemment sa façon de nous dire combien il était content de cette nouvelle (eh oui, il faut un manuel pour comprendre les bretons !).

Belle-maman, très discrète, a préféré partager sa joie en privé, directement avec Monsieur. Et il s’est avéré que c’était tellement logique pour elle qu’elle n’était en fait pas surprise par cette annonce.

De mon côté, les excuses pour inviter ma famille ne manquait pas : nouveau boulot, nouvelle voiture, nouvelle table… Nous avions prévu le champagne, mais avons tout d’abord servi un apéritif plus classique.

Au moment de trinquer, tout en énumérant tous les changements de notre vie, ma sœur nous fait justement remarquer que nous aurions pu servir du champagne quand même… C’est le moment qu’on a choisi pour leur annoncer qu’en plus de tout ça, nous allions nous marier. Nous avons sorti le champagne dans la joie et avons fêté la nouvelle, tout en détaillant la demande, le lieu, la date…

Tu l’auras compris, ma famille est beaucoup plus expressive que celle de Monsieur, mais la joie de la nouvelle était tout de même là, juste différente.

Un dernier petit exemple étayant la théorie de l’élément perturbateur lors de l’annonce : étant en Bretagne, nous souhaitions annoncer le mariage de « vive voix » au plus proche entourage de Monsieur. Son oncle et sa tante organisant généralement toujours un repas le vendredi soir, c’était l’occasion idéale… Oui mais CE vendredi-là, ils étaient déjà invité quelques part ! Nous avons dû carrément nous inviter à leur repas pour pouvoir leur annoncer !

Lorsqu’on annonce une nouvelle aussi importante, on imagine forcément la réaction que nos proches vont avoir. Et je dois dire que nous avons été plutôt déconcerté par certaines d’entre elles :

  • L’entourage qui nous semblait le plus proche est resté assez impassible à cette annonce, alors que ceux de qui nous sommes un peu plus éloigné ont sauté de joie…
  • Des amis ont explosé de joie et n’attendent qu’une chose, c’est d’être enfin au jour du mariage (je crois qu’ils sont plus impatients que nous), alors que d’autres étaient… contents, on va dire. Sans plus.

L’annonce de ton mariage est un moment particulier, tu souhaites forcément partager ta joie avec les personnes qui te sont proches. Il faut prendre les réactions des gens comme elles viennent, et ne pas trop se les imaginer afin d’éviter une trop grande déception. Et la joie n’en sera que plus grande quand la réaction dépassera tes espérances.

À mon avis, il faut surtout garder à l’esprit que le plus important est que tu épouses ton homme, que tu vas créer ton cocon familial (ou officialiser si vous avez des enfants !).

Tu ne choisis pas ta famille, mais ton homme, lui, tu l’as choisi !

Et toi ? Comment tu as annoncé ton mariage à ton entourage ? Les réactions ont-elles été à la hauteur de tes espérances ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



25 commentaires sur “L’annonce de mon mariage : imprévus et déconvenues”

  • A chaque fois que nous l’avons annoncé on me demandait si j’étais enceinte du 3éme, on devait être trop solennelle sur le moment. Je garderais ces moments précieux dans mon cœur. Certes ils ont tous réagis différemment, mais le plus beau moment c’était les témoins avec leurs larmes et leurs retenues

  • Moi idem, beau papa a demandé si c’était parce que j’étais enceinte…et c’est 1h après qu’il était ému.. Ma mère et belle maman ont pleuré, mon père a dit qu’il considérait mon futur comme un fils..
    Après oui, certains qui je penserais voir sauter au plafond ont quasiment rien dit, et d’autres sont vraiment au taquet dans les préparatifs!!
    Mon seul regret.. Ne pas avoir pu l’annoncer à ma soeur.. (mon futur a confié ce secret à mon beau frère/ ami et piplette et du coup ma soeur et un de mes cousins l’ont su alors que moi je ne le savais même pas ! )
    Un conseil au monsieur qui pensent à faire cette demande, même si c’est dur garder y pour vous 😉

    • C’est toujours un peu difficile d’éviter que la nouvelle ne s’ébruite… Nous avions demandé à tout le monde de ne rien diffuser (surtout sur facebook!)

  • Nous avons commencé à l’annoncer à notre entourage. De mon côté, on est plutôt taiseux. Nous l’avons annoncé à mon père pendant son hospitalisation: pas une explosion de joie, et un « le principal, c’est que tu sois heureuse », puis « vous avez mon consentement ». Quand j’ai été seule avec lui, mon père a été (un peu) plus expressif: il m’a dit qu’il aimait bien mon chéri (ouf !). Pour mon frère, cela a été « on fait la fête quand ? ». On va conclure qu’ils sont plutôt ravis 🙂
    Ce week-end, on l’annonce à ses parents. J’appréhende un peu plus, car sa soeur s’est séparée récemment… Et je n’ai aucune idée de la manière dont ils vont pouvoir réagir !!!

    • J’espère que sa sœur saura mettre de coté ses sentiments personnels et saura savourer la grande nouvelle!

      La 1ère réaction est souvent un peu abrupte, elle aura peut être besoin d’un peu de tps pour l’assimiler et l’apprécier!

      Je croise les doigts pour toi!

      • Eh bien sa soeur a bien pris la nouvelle! Au contraire, et je crois qu’on stressait plus qu’autre chose. Elle n’a pas arrêté de répété tout le week-end qu’elle n’arrivait pas à croire que son frère allait se marier, étant donné qu’il a toujours été contre (oh, serait-ce avant de me rencontrer? Ben apparemment oui :)) . Quant à ses parents… contents je pense (hé !). Il faut dire que mon chéri a amené la chose un peu comme ça: il m’a offert ma bague de fiançailles entre 2 portes quasiment, en profitant que sa mère passe par là. Elle a de suite compris, et donc, on va dire que l’annonce s’est faite toute seule. Mais c’est mon chéri avec son côté un peu gauche, je l’aime aussi pour ça 😉

        • Trop bien!!! Comme je disais, les réactions sont imprévisibles!

          Mon homme aussi était un peu gauche pour annoncer la nouvelle! Mais c’était sa famille donc c’était à lui de leur dire qd mm!

          En tout cas, je suis super contente pour toi! Ce sont des moments intenses qui restent inoubliables!

  • De mon côté ça a été l’explosion de joie générale et ayant 3 soeurs une avalanche de questions : où, quand, comment, quelle robe, etc… alors qu’on rentrait tout juste du week-end où mon chéri avait fait la demande, rétrospectivement je pense que j’aurais préféré qu’on garde encore la nouvelle quelques jours pour nous, mais comme mon père était au courant (vu que Monsieur est allé demandé ma main à mon père 0-0), on a décidé d’abréger ses souffrances… Il y a seulement une de mes soeurs qui s’est montrée moins enthousiaste mais « sous le choc » (heu… ça fait 10 ans qu’on est ensemble donc bon…). Du côté de mon chéri, ils sont beaucoup plus réservés et les réactions ont été assez étranges (de mon point de vue, puisque je suis plus habituée aux réactions très démonstratives). Ma belle-mère a été nous chercher la bague de fiançailles de sa mère pour l’offrir à mon chéri pour qu’il fasse sa demande (heu, mais trop tard en fait) puis a commencé à nous faire un inventaire de Prévert des choses auxquelles on devait penser (pièces à bénir à l’église, montre à porter…). Son papa a semblé sous le choc, presque au bord des larmes et il est parti se promener pendant une heure dans la nature, avant de revenir et là il semblait content et nous a félicité ! Je pense aussi que nous n’avions pas bien choisi notre moment, ils rentraient d’un long périple et étaient très fatigués. Pour la soeur de mon chéri et son copain, ils se sont montrés contents mais j’ai senti une petite pointe d’amertume (et pour cause : ils se seraient bien mariés aussi l’année prochaine je crois, donc ils ont décalé leurs plans).

    • Ce n’est pas évident de choisir le bon moment!

      Au moins sa soeur vous a laissé votre moment à vous. Forcément, ça a du être un peu compliqué pour eux!

  • Ah bin nous d’un côté on a eu aucune réaction puis, quelques mois plus tard, comme première approche du sujet « faudra qu’on vous donne notre liste d’invités » (!!!!!!!) et de l’autre, on a eu « ah ouf c’est pas un bébé » (parce que mon frère est débordé avec ses deux enfants).
    ……

    • Hummm, pas évident ce genre de réaction… Certaines personnes ont du mal à exprimer leur émotions (ce qui est le cas de la famille de Monsieur).

      Je suis sûr qu’il sont tout de même ravi pour vous!

  • C’est vrai que c’est difficile d’avoir le bon moment même quand tout semble s’organiser pour le mieux. Surtout pour toi visiblement ^^. Nous ça tombait justement pour noël, pile la bonne occasion pour voir tout le monde. Mais personne n’a eu la réaction attendue. Ses parents s’y attendaient tellement qu’ils nous avaient déjà acheté un cadeau depuis plus de six mois pour fêter ça. Les miens ont du boire pour tenir le coup, même s’ils étaient très contents. Par contre, à ce moment là, mes parents se sont disputés avec la moitié de la famille, donc impossible de les voir. Et finalement il a fallut leur annoncer au téléphone.

    • C’est top que tout ce soit passé comme prévu! C’est sur que la période de noël offre de bonne occasions pour voir les gens!

      Nous aussi on a du faire quelques annonces par téléphone! La famille de monsieur est vraiment trop nombreuses!

  • Ah les réactions on ne peut jamais les prévoir
    Ça c est sur !

    Chez nous après une nouvelle maison et un bébé
    Ça leur paraissait tellement logique

    Et les copines elles étaient dans la confidence déjà avant que je fasse ma demande !!!

    • On a eu aussi des gens pour qui c’était tellement logique qu’ils ont à peine réagi à l’annonce… Pour eux, c’est comme si on était déjà mariés en fait!

  • « Nous avons gardé la nouvelle le temps de choisir une date et un lieu »
    Très bonne idée je trouve car nous on a averti tout le monde dans la foulée et on s’est retrouvés muets quand les gens ont enchainé leurs félicitations avec « et alors c’est où/quand/avec qui/on mange quoi/tu as ta robe? » :S
    Ils s’intéressaient sincèrement et ça nous a beaucoup touché mais qu’est ce qu’on s’est senti bêtes xD

    • On a vraiment été content de garder cette nouvelle pour nous un moment! Après, je pense qu’avec l’excitation du moment, ça doit être sympa de le partager avec ses proches!

  • De mon côté la nouvelle à été bien accueillie. Bien que je sois la deuxième je suis celle qui a la tête sur les épaules.
    En revanche du côté de mon homme, la nouvelle à été accueilli assez froidement. Ses parents n’ont rien dit sur le moment mais plus tard dans les jours qui ont suivi, il lui ont demander pourquoi il voulait m’épouser (cela fait 5 ans qu’on est ensemble) mais aussi si c’était moi à l’origine de cette décision. Et surtout depuis ce jour la il lui rabâche sans arrêt de faire un contrat de mariage, il ne me parle quasiment plus.
    Donc les réactions peuvent être très surprenante quelques fois :-S

  • Nous souhaitons nous marier en tout petit comité : parents, frère, témoins et leurs tendres moitiés soit 15 personnes. Ce n’est pas une question d’argent mais une volonté de donner un caractère très intimiste à ce moment. Nous craignons que les autres membres de nos familles (oncles, tantes, cousins…) ne comprennent pas ce choix de ne pas les inviter, pour autant nous n’envisageons pas de cacher notre mariage. Comment annoncer notre bonheur à des personnes que nous n’inviterons pas (sans créer de clash) ?

      • Malgré nos craintes, notre décision a été comprise. Nous avons informé nos proches (amis, collègues, famille proche) à l’occasion d’une conversation ou par téléphone et pour la famille plus large nous avons envoyé un faire-part d’annonce de mariage sans lieu ni heure, informant que notre union se ferait uniquement en présence de nos parents et témoins. Nous n’avons reçu que des félicitations en retour et quelques confidences de couples déjà mariés qui auraient bien aimé avoir le « courage » de faire comme nous. Nous ne regrettons pas du tout notre décision et les quelques privilégiés qui ont assisté à notre mariage ont passé une excellente journée et soirée.

  • Je n’en suis pas encore aux annonces et, précisément, c’est ce qui m’inquiète… Et me retient !

    Monsieur Monde m’a fait sa demande au début de l’année et j’ai dit oui ! Nous savions que choisir une date nous prendrait du temps. Il est en recherche d’emploi, il me reste encore 3 années d’études. J’ai moins de 25 ans et lui à peine plus. Il nous a d’abord semblé logique d’attendre la fin de mes études et de faire des économies pour financer le mariage. Ce qui nous amène dans 4 ans. En sachant que nous voudrions des enfants, que je ne veux avoir fini mes études ET être mariée avant de me lancer dans les essais…

    Pas de mariage avant dans 4 ans et pas de bébé avant dans 4 ans et 9 mois (si ça marche tout de suite !) ou plus ? Non, merci, finalement, non.

    Nous sommes très impatients de nous marier. Nous avons envie de nous marier « rapidement » (dans un an ou deux) et tant pis si l’on doit rogner sur tout. On s’en fiche, on ne veut pas une journée pleine de chichis, ça ne nous ressemble pas. On veut seulement se dire oui pour l’éternité, entourés de ceux que l’on aime.

    Pourquoi ne fixons-nous pas de date ? Parce que j’ai peur. J’ai peur de l’annoncer à mes proches. Si nous nous marions dans un ou deux ans, il me restera encore un ou deux ans d’étude. Et je vivrai toujours chez papa-maman parce que je ne peux pas vivre dans la région de mon fiancé (nous vivons à distance jusqu’à mon diplôme) car je ne pourrais pas y poursuivre ma formation et mon fiancé ne peut pas vivre dans ma région car il n’aurait aucune chance d’y trouver du travail dans son domaine.

    J’ai envie de célébrer cette union mais j’ai peur que nous la vivions mal si tout le monde nous regarde de travers parce que nous nous marions alors que je suis encore étudiante (et lui dans une situation inconnue, à la recherche d’emploi pour l’instant, sûrement jeune travailleur d’ici là), alors que nous ne vivrons pas ensemble avant un ou deux ans encore après le mariage, que nous n’avons pas de projet d’enfant immédiat et que nous sommes encore jeunes 🙂

    Des fiancées ou mariées passées par là ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *