Aujourd’hui, on se marie, on se marie, on se marie hiiiiiiiiiii !

Enfin, le grand jour est arrivé !

Rendez-vous matinal chez le coiffeur…

C’est reposée et sereine, le teint frais comme une rosée du matin que je me réveille doucement au son des gazouillis d’oiseaux… Tu y as cru, hein ?

Ben non, je me réveille comme d’habitude grâce au réveil à 7 heures. J’ai rendez-vous avec ma mère chez le coiffeur à Clermont-Ferrand. Comme je suis prévoyante et que je sais que c’est LE jour où il ne faut pas qu’une tuile arrive, j’ai prévu presque une heure pour le trajet et pour trouver une place de parking (alors qu’il me faut habituellement une bonne grosse demi-heure). J’ai rendez-vous à 9 heures, nous partirons donc à 8 heures, oui c’est comme ça et pas autrement, non mais !

Chéri peut se lever un peu plus tard, son rendez-vous à lui pour se faire belle n’est qu’à 11 heures à Clermont-Ferrand et c’est sa maman qui récupère la pièce montée chez le pâtissier. Mais comme c’est un amour et qu’il a fini tout le pain la veille, il m’a dit qu’il se lèverait pour en acheter. Je m’attends donc à ce qu’il se lève en même temps que moi (je deviens légèrement furie quand j’ai faim, et le matin j’ai faiiiiiiiiim).

Je vais réveiller ma mère, allumer la cafetière, mais point de mouvement dans notre chambre. Je vais voir ce qui se passe, Chéri s’est rendormi… Je lui dit doucement qu’il est presque 7 h 10 et qu’il faut acheter du pain (j’ai besoin d’un peu de temps pour me préparer un minimum), il me répond par un « mmmmmmmhh » que j’ai interprété par « oui ma chérie, je me lève dans 2 minutes ». Je prends alors les devant et je vais acheter le pain et quelques viennoiseries.

Je déjeune avec ma mère, je file sous la douche le temps qu’elle termine son petit-déjeuner pour lui laisser l’accès à la salle de bain avant que nous ne partions. Chéri n’est toujours pas levé et ma robe, que je dois obligatoirement enfiler avant d’aller chez le coiffeur est dans notre chambre… Sadique que je suis, je rentre dans la chambre et ouvre le volet pour qu’il se réveille. De toute façon, il DOIT se lever, j’ai besoin d’aide pour enfiler ma robe !

Oui, oui tu as bien lu, j’ai égoïstement tiré mon futur mari des bras protecteurs de Morphée, pour qu’il m’aide à m’habiller. Mais c’est un mal pour un bien, il avait également beaucoup de choses à faire.

Enfin habillée, je rejoins ma mère et mon frère et ma belle-sœur, levés pour ma petite nièce de 7 mois. Nous sommes prêtes à partir, je prends le GPS parce que je vais habituellement à pied de mon travail chez mon coiffeur et que ce matin je ne suis pas certaine de trouver mon chemin.

En sortant je m’aperçois que « oh miracle » il ne pleut pas et même le ciel bleu semble tenter une petite percée. La météo capricieuse de ces derniers jours a décidé de nous offrir une belle journée un peu nuageuse, pas trop chaude mais surtout au sec, on ne pouvait rêver mieux !

Ma maman se met au volant de ma voiture, puisque j’ai ma robe de mariée, je crains de ne pas réussir à conduire. Et, en voulant mettre le GPS en marche, je me rends compte qu’il me manque le support. Ma maman se propose d’aller le chercher mais nous ne nous sommes pas comprises sur la pièce manquante. Elle revient après une éternité 10 bonnes minutes et le stress du retard commence à m’envahir. Il est trop tard pour retourner chercher le support. Je tiendrais le GPS dans ma main et guiderai ma mère. Je m’aperçois qu’elle n’est pas très à l’aise à l’idée de conduire ma voiture. Je lui propose donc de prendre le volant, il semble que ma robe ne m’empêche pas de conduire finalement.

Cette petite histoire nous à faire perdre 20 minutes. Heureusement que j’avais vu large.

Arrivées sur le parking, je me bats avec le parcmètre avant de me rendre compte que celui vers lequel je suis allée ne prend que les cartes des abonnés et que l’autre est à l’opposé. Je cours donc sur ce parking en robe médiévale, la classe !

Enfin, j’arrive chez mon coiffeur, avec « seulement » 10 minutes de retard. Je m’installe dans son fauteuil et là je me détends. Ma maman se fait chouchouter à côté de moi. Après 2 heures dans les mains magiques de Fred, je suis magnifiquement coiffée. C’est heureuse que je quitte le salon pour retrouver ma maman dans le centre-ville sous le regard interloqué des passants. Nous prenons même quelques minutes pour discuter avec les vendeuses d’une boutique.

… et ultimes préparatifs avant le grand moment !

Comme prévu, nous arrivons à la maison à 11 h 45. Mon frère et ma belle-sœur s’extasient devant ma coiffure. Et j’apprends que Mini-Moi dort encore. Je vais donc le réveiller tout en douceur pour que nous puissions passer à table. Chéri revient du camping où viennent d’arriver sa témoin, son mari et leurs enfants. La veille, il avait monté notre tente pour qu’ils puissent se changer dès leur arrivée.

Contrairement à certaines mariées, j’ai de l’appétit mais j’ai toujours su que ce serait le cas. Il faut vraiment que je sois malade pour ne pas manger.

Nous terminons le repas, j’envoie mon fils se doucher et s’habiller et je vais tranquillement me maquiller. J’avais longuement hésité à faire ma coiffure moi-même (enfin demander à mes témoins pour être honnête). J’ai préféré me faire coiffer par un professionnel et je ne le regrette absolument pas, mais je me suis maquillée moi-même, parce que ce n’est pas dans mes habitudes et que je voulais quelque chose de très léger. Je sais bien que l’on dit que le maquillage est très important pour une mariée, pour les photos, pour que ça tienne jusqu’au soir, mais ce n’était pas du touuuut une priorité. En fait, je me suis fait le maquillage que j’arbore les rares fois où je me maquille pour sortir. Et c’était parfait !

Ma cousine de Suisse et son mari sont passés pour récupérer les costumes que nous avions loués pour eux et ils sont allés prendre possession de leur chambre d’hôte.

Enfin, mes 2 témoins sont arrivées sans leurs enfants comme c’était initialement prévu et nous nous sommes aperçu qu’il était temps d’aller à la mairie. Nous étions en petit comité : nos mamans, le compagnon de Maman-de-Chéri, mon frère et ma belle-sœur, nos témoins.

Nous avons eu la chance d’être mariés par un ami qui siège au conseil municipal. En temps normal, les conseillers ne peuvent pas célébrer un mariage mais le maire avait pris un arrêté pour lui déléguer exceptionnellement les pouvoirs d’officier d’état civil.

Toute la petite troupe s’est ensuite retrouvée chez nous pour un petit café et, à 16 heures, nous nous sommes éclipsés pour aller au château faire nos photos de couple avant le grand rendez-vous fixé à 17 heures pour tous les invités.

Nos parents ont mis à profit cet intermède pour se changer. Et nous, nous avons profité de ce moment rien qu’à nous 2 (enfin à 3 car nous avions Mini-Moi avec nous).

Et parce que c’est toi et que tu devras patienter pour connaître la suite, voilà une de nos photos de couple.

Mme Ino photo couple cintré

Et toi, as-tu pensé à mettre des horaires plus larges que d’habitude pour contrer aux imprévus du jour J ? As-tu décidé de te maquiller toi-même aussi ? Dis-moi !

 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



12 commentaires sur “Aujourd’hui, on se marie, on se marie, on se marie hiiiiiiiiiii !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *