J’envoie tout promener à moins de 4 mois du mariage !

Préambule important pour comprendre la suite : je suis un bipède terrestre de genre féminin réglé sur des cycles biologiques d’environ 28 jours. Même si je suis généralement considérée comme posée et de commerce agréable, il se trouve que le dernier jour de mon cycle je me transforme en une créature étrange : à fleur de peau, hypersensible, exigeante et autocentrée… Dieu merci ça ne dure que 24 heures et Chéri note par anticipation d’un petit “R” en rouge sur son agenda les “avis de grand frais”. Je précise que j’ai quand même le bon goût d’être réglée comme du papier à musique, ce qui lui facilite la gestion de crise.

J'envoie tout promener à moins de 4 mois du mariage !

Crédits photo (creative commons) : Keith Ellwood

Donc hier, à moins de 4 mois du grand jour, tout était calé dans les grandes lignes, bien que nous n’ayons rien encore de réservé de façon ferme et définitive (oui, je sais je suis la mauvaise élève du coaching Dentelle). Alors disons : mairie à 11h30, vin d’honneur au carré des Officiers avec champagne et canapés, soirée à la maison avec dîner servi à l’assiette… intimité, sobriété et élégance, conforme au cahier des charges!

Enfin ça c’était hier !

Aujourd’hui rien ne va plus. Mon mariage ne me plaît pas : il est trop classique, trop convenu, trop… trop tout. Moi qui ne voulais surtout pas faire un remake de mon premier mariage, j’ai la sensation de retomber dans un même conformisme. Bref, mon mariage je n’en veux plus !  Enfin plus comme ça.

Chéri commence par vouloir argumenter avec du factuel puis se ravise, se souvenant que nous sommes à “ragnagna moins 1”. Très finement, le bougre me demande comment je le vois la chose.

Et me voilà partie dans mon délire :

  • Petit 1 : d’abord, à la mairie, pas question de tourner le dos à nos invités. Je ne vois pas pourquoi les gens verraient la trombine de l’adjoint au Maire, dont d’ailleurs ils n’ont rien à fiche plutôt que nos visages, nos émotions, nos échanges. Donc, je veux qu’on change le plan de la salle des mariages ou, à tout le moins, que nous soyons installés face à nos invités.
  • Petit 2 : je ne supporte pas le côté impersonnel de la cérémonie à la mairie et je veux que ça swingue. J’aimerais donc qu’on trouve un “string band” vanuatais qui vienne animer tout ça… nous nous sommes rencontrés au Vanuatu, après tout, ce sera un clin d’œil sympa.

J'envoie tout promener à moins de 4 mois du mariage !

Crédits photo (creative commons) : Thomas Williams

  • Petit 3 : le “Carré des Officiers” c’est sympa mais je trouve que la flotte de la Marine Nationale en fond d’écran sur la baie ça gâche le paysage (désolée si des Officiers de la Navale ou leurs épouses traînent sur le blog mais un patrouilleur P400 ce n’est pas glamour !). Non, à la place, je veux un endroit posé sur l’infini de l’océan Pacifique… et si on peut avoir des dauphins pour le prix, c’est parfait.
  • Petit 4 : le traiteur et sa gastronomie française je n’en veux plus pour le midi… trop guindé. Non mais, nous sommes dans le Pacifique et je veux des produits locaux : poisson, coco, manioc, crevettes, maï-maï, langouste, patate douce, mangue, vanille et litchis.
  • Petit 5 : pour le dîner du soir, je veux bien du gastronomique mais en mode buffet et tables rondes et non pas à l’assiette en longues tables rectangulaires comme le propose le traiteur sous prétexte de gain de place.

Nota : à ce stade, Chéri fait mine de m’écouter avec la plus grande attention en ayant soin de ne pas en placer une. Il a une maîtrise de folie.

  • Petit 6 : je veux un bar à cocktails et des stations “show cooking” avec quelque chose de très visuel, des choses qui flambent.
J'envoie tout promener à moins de 4 mois du mariage !

Crédits photo (creative commons) : Foundry

  • Petit 7 : pas question de faire une urne (beurk !) ou une liste de mariage quelconque. Nous n’avons besoin de rien et je n’ai pas envie que les gens se sentent obligés d’offrir quelque chose.
  • Petit 8 : la soirée dansante, je ne la sens plus du tout. Je verrais bien une grande soirée jeux de société. Sûr qu’on se marrerait beaucoup plus !
  • Petit 9 : pour ma déco, je veux du bleu “aqua” même si tout le monde ouvre de grands yeux à l’évocation de cette couleur qui ne semble pas faire partie du Pantone. Avec du “violet purple” et du “ficelle”, comme les coussins au Sheraton.
  • Petit 10 : point final. Je n’en peux plus, je suis épuisée (on se fatigue très vite ces jours-là).

Chéri est toujours stoïque, calme et détendu… Qu’est-ce qu’il m’agace quand il est comme ça. On dirait qu’il ne me prend pas au sérieux. En fait, si, beaucoup plus que je ne crois car après un moment de silence il me dit : « Allez chiche, ça sonne bien ton truc ».

Et là il m’énerve encore plus car j’aurais largement préféré qu’il me dise d’arrêter mon délire. Piquée au vif par sa réaction, me voilà prise à mon propre piège. C’est bien joli mais il va falloir actionner maintenant. Je commence par où ?

Un moment plus tard je me pose un peu pour prendre du recul. Pourquoi je n’en voulais plus de ce mariage ? En démarrant mes préparatifs, je pensais pourtant savoir ce que je voulais ; pourquoi est-ce que ça n’allait encore pas ? En y réfléchissant plus avant, je réalise que même si je me suis écartée des “clichés” mariage, mes choix restent encore très influencés par certaines figures de style “imposées” telles que cocktail, dîner, traiteur, soirée…

Les questions qui émergent alors sont les suivantes  :

  • Peut-on vraiment se défaire de tout de qui “fait mariage” ?
  • Quel est l’intérêt à le faire ?
  • Pourquoi est-ce que ça me travaille autant ?

Et la réponse qui monte à l’instant me parle de moi, profondément : de la fille qui a passé sa vie dans un dilemme entre conformisme et rébellion face aux codes de son milieu, qui oscille entre les deux tendances sans jamais sembler trouver l’équilibre. C’est donc ça. Ok, bien noté. Et je fais quoi maintenant ? Pour être franche, je ne sais pas encore mais laissons passer quelques semaines et je te raconte ce qu’il en est sorti.

Et toi, as-tu été tentée de tout bousculer dans ton organisation ?  As-tu brusquement changé d’avis ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



17 commentaires sur “J’envoie tout promener à moins de 4 mois du mariage !”

  • Eh bah dis donc !! Quel retournement de situation. Mais tu as bien raison de réfléchir à tout ça, c’est important que le mariage que vous imaginez vous plaise pour ne pas avoir de regrets plus tard. Vite la suite!

  • C’est toujours un grand plaisir de vous lire, Mademoiselle Ambrym !
    La plume toujours agile et le verbe facile, un langage soutenu mais plein d’humour ! J’ai déjà dû l’écrire dans un de mes commentaires précédents mais vous devriez écrire !

    Pour revenir au fond du sujet, laissez en effet passez quelques jours et refaites le point. Purgée de la tempête hormonale, vous retrouverez un jugement plus objectif.

    Et qui sait ? Peut être bien que vous chamboulerez absolument tout pourquoi pas ! Dans ce cas, toutes mes pensées iront vers Chéri…. le pauvre ….!

    • En effet, “Monsieur ZIO”, vous m’avez déjà conseillé de me mettre à l’écriture et je vous en remercie. J’y pense régulièrement en effet mais n’ai pas encore de projet ou d’idée précise…En attendant j’exerce mes talents sur des mémoires, études, diagnostics professionnels et depuis peu sur ce blog ! Merci de vos encouragements et ravie que vous aimiez me lire.

  • Haha Mlle Ambrym, ta façon d’écrire m’éclate ! La période ragnagna, j’adore 😉

    J’ai hâte de savoir ce qui va ressortir de tout ça parce que n’empêche, tes idées farfelues mettent l’eau à la bouche ! Allez, courage, tu as encore le temps de mettre au point tout ça !

  • Ohhhhhhhhhhhhh que j’aime ta chronique qui résonne en moi, partagée entre délire et conformisme !! et alors Monsieur, c’est la classe internationale. Maîtriser le sujet ragnagna à ce point 🙂 C’est bien de bousculer les codes, de ne pas être où on t’attend ni de faire ce qu’on semble attendre de toi !! je trépigne d’impatience à lire la suite !!!

  • Je trouve que tu as raison de te poser ces questions là. Après tout, ce que tu veux changer est largement faisable à J – 4 mois. Et puis ce ne sont pas des changements si énormes: pas comme si tu voulais te marier dans un autre pays ou inviter 2 fois plus de monde… Et je te rassure : même en étant militaires, nous non plus on ne voulait pas d’éléments trop militaires dans le décor ?

  • Bon, je comprends l’intégralité de la démarche et tu me rassures beaucoup. J’ai aussi des J-1 volcaniques. Mon fiancé m’a retrouvé le mois dernier en sanglots, en nuisette et en pleine nuit (ici le triple zeugma), sur le thème : le livre que je viens de finir était trop triste/c’est quoi le sens de la vie/je n’avance pas assez vite dans mes travaux. Plus je lis tes chroniques plus j’ai l’impression que nous avons rencontré des hommes qui se ressemble, car il a su me ramener au lit en me demandant gentillement de lui expliqué tout ce que je voulais en lieu et place de ce qui existait.
    Je suis officier et j’épouse l’année prochaine un officier de marine. L’un comme l’autre avons une sorte phobie de la militarista. En effet la vue sur un patrouilleur c’est très moche, les canapés de la marine c’est toujours les mêmes, et les objets de Marine en laiton…. Je n’en parle même pas.
    J’ai très hâte de voir les changements que tu apporteras au plan initial!

    • Ah oui et pour nous aussi le twist pour échapper aux uniformes est d’avoir pris la tangente roots, même si malheureusement moins exotique que pour toi.

      • Que ne ferait-on pas pour échapper à ce qui est trop carré et étroit à notre goût, n’est-ce pas ? Moi je me suis sauvée à l’autre bout de la planète et j’y suis restée mais ça me poursuit encore 😉 ! L’option roots est pas mal non plus 🙂

  • C’est exactement ce que j’ai vécu ! Sauf…que nous avons tout annulé et le mois suivant, c’est à dire maintenant, nous souhaitons nous marier pour juillet 2016 !! Il nous reste 4 mois pour tout organiser, c’est horrible…j’aurai préféré que mon mari ne me suive pas sur mon craquage car retour à la case départ et tout le stress qui va avec !

    • Je comprends ta situation. De mon côté, comme nous sommes restés zen quand même, les choses se font presque toutes seules avec les bonnes rencontres au bon moment…Je sais que c’est facile à dire mais le stress nous coupe des meilleures opportunités. Dès qu’on est centré, les situations se débloquent souvent comme par miracle.Courage à toi dans cette période et je suis certaine que ton mariage V2 te ressemblera tout à fait 😉

  • Et pourquoi pas un mix des 2 ? Si ton futur t’a répondu ça, c’est sans doute que lui aussi se sent peut être enfermé dans le conformisme sans arriver à en sortir… Apres tout la folie ça permet de déverrouiller des portes : ca y est tu as tout craqué, ça fait du bien, maintenant il faut refaire le point posément : certaines choses seront faisables facilement ou mériterons de se casser la tête, d’autres seront uniquement des caprices… Faites le point à 2, tentez d’imaginer la faisabilité de chaque point, si la solution pour y parvenir est trop alambiqué, c’est sans doute que ce n’est pas un bonne option… Quand aux questions que tu te poses sur toi-même : je pense que nous y faisons tous face, plus ou moins. Vouloir faire à l’opposé des “codes”, c’est, intrinsequement, les admettre et quelque part les considérer en tant que normalité, la joie des paradoxes ! La seule chose à garder en vue, c’est que personne d’autre que vous ne vivrez VOTRE mariage. Mais si pour toi l’opinion des autres, ou de untel ou untel est nécessaire à ton épanouissement, il ne faut pas te le cacher sous couvert de “je suis indépendante je fais ce que je veux” parce qu’au fond de toi tu seras déçue. Je n’ai que d’intérêt pour l’avis des gens sur ma tête ou ma tenue vestimentaire – j’ai donc fait ce que j’avais envie pour moi – par contre je stressais énormément sur l’ambiance de la soirée, et là dessus, je ne pouvais me détacher de l’avis des gens. Je n’ai donc pas organisé un truc qui m’aurait égoïstement plu si j’étais invitée (oui par exemple une soirée jeu société je kiffe…) parce que je n’aurais de toute façon pas pris mon pied… Tout dépend de vos impératifs…!

  • Tu vas y arriver, j’en suis sûre! Après tout, le ficelle comme les coussins du sheraton et et un buffet gastro avec un joli cadre, ça se trouve!
    As-tu pensé à faire ça au 1881? Je ne connais pas les prix, c’est un peu “éloigné” mais pour les mariages il font des buffets à tomber et le cadre est super chouette 🙂 je ne garantie pas les dauphins!

  • J’ai adoré ton article !!! Ta façon d’écrire est géniale.
    Bravo pour ce revirement de situation, tu as raison de faire un mariage qui vous correspond. A 4 mois c’est encore largement faisable, vous allez y arriver !!!
    Mention +++ pour ton chéri qui a une maîtrise incroyable du self-control 🙂

  • Super article, et remise en question courageuse !
    Je trouve ça très dur de ne pas se perdre sur le chemin des préparatifs de mariage. C’est tellement important, tellement d’organisation, tellement de pression, et on voudrait que ce soit tellement réussi…
    On veut faire plaisir à tout le monde mais on veut un mariage qui nous ressemble, on veut s’inspirer des jolies photos de blogs mais on veut quelque chose de différent, on veut que ça reste simple mais le nombre d’invités complique la donne, etc.

    Si je m’étais mariée toute seule (je sais, c’est antinomique mais bon…^_^), j’aurais fait un grand pique-nique ou un goûter géant à la campagne.

    Pour nos 10 ans je ferai ça… 😉

    Hâte de lire ce qui est ressorti de ce questionnement 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *