Mon mariage médiéval : les préparatifs

Après une courte nuit, nous nous réveillons/égermons de nos cogitations quelques minutes avant 7 h. On se câline un peu, on se lève, on s’habille, je me lave la figure en vitesse, et il est déjà l’heure d’aller prendre le petit-déjeuner.

J’ai l’estomac légèrement noué, mais ça va, je ne passerais pas la matinée à jeûn non plus !

Nous remontons à la chambre. M. Lutin se rase, pendant ce temps je range, je fais le lit, je pose ma robe dessus, je réunis les habits du marié d’un côté, je met de l’ordre dans les valises…

L’heure du rendez-vous approchant, nous descendons sur la place du marché. Lorsque nous ouvrons la porte, en contrebas, je vois les photographes et ma témoin qui viennent juste d’arriver.

Je pars vers le salon de coiffure, suivie des photographes. Il est à peine 8 h 45, le salon est désert, mais il y a déjà de l’agitation dans les rues… (Hé oui, il se trouve que c’est un jour de foire, en plus d’être le jour du marché et le week-end de la Toussaint !)

Je m’installe. La coiffeuse s’affaire. Les photographes papillonnent autour de moi tout en disant des bêtises. Je souris, je rigole, je suis détendue.

séance coiffure

Crédits photo : David Meyer

séance coiffure - la tresse

Crédits photo : David Meyer

coiffure

Crédits photo : Barbara Samson - Instant B

Puis, une fois coiffée, il suffit de traverser la rue pour arriver chez l’esthéticienne.

Elle commence par me vernir les ongles, puis elle entame le maquillage. Nous sommes bientôt rejoints par mon fiancé et ma témoin. Les plaisanteries vont bon train de tous les côtés.

ongles vernis

Crédits photo : David Meyer

maquillage

Crédits photo : Barbara Samson - Instant B

Tout va parfaitement bien, jusqu’à ce que je reçoive un SMS de la couturière et amie, qui doit obligatoirement être présente pour l’habillage… Et qui me prévient qu’elle a été retardée. Je me crispe, j’ai l’estomac qui se noue sérieusement.

Malgré tout, je finis tout de même par être maquillée. Je retourne chez la coiffeuse pour qu’elle pose le diadème. Elle abandonne sa cliente 5 min le temps de s’occuper de moi.

pose du diadème

Crédits photo : David Meyer

(Le diadème a été dessiné par M. Lutin d’après mes indications, puis réalisé sur mesure par Lewelyn’s.)

Eh oui, je garde bel et bien mes lunettes. Une lutine au milieu de sa forêt à l’époque médiévale… et À LUNETTES, c’est le pari que j’ai pris ! Afin d’éviter de devenir « la petite taupe égarée ».

En sortant, oups ! Je me cogne la main, et m’aperçoit que ça a fait partir un bout de vernis ! Il n’était manifestement pas complètement sec… Et en plus, c’est pile l’annulaire gauche, quel pas de chance !

Je retourne chez l’esthéticienne pour réparer. Elle recouvre le « jour » avec le vernis, et me demande si je veux qu’elle refasse tout l’ongle, en enlevant tout et en recommençant à tout appliquer. J’hésite une seconde, mais la réparation se voit à peine, et je préfère ne pas perdre de temps. Je me contente donc de cette réparation de fortune. (Bref, là où certaines déploient des trésors de nail art pour mettre en valeur ce doigt-là, pour moi, ce sera le moins joli…)

On file à la chambre. Monsieur Lutin commence à s’habiller sous les objectifs des photographes.

habillage M. Lutin : chemise à jabot plat

Crédits photo : Barbara Samson - Instant B

habillage M. Lutin : boutonnage du gilet

Crédits photo : Barbara Samson - Instant B

habillage M. Lutin : les bottes

Crédits photo : David Meyer

L’heure tourne, et toujours aucun signe de la couturière. Le stress monte de plus en plus, il est 11 h passée ! L’heure indiquée sur les faire-part… Et on doit passer à la mairie à 11 h 30 ! Au secooooours !

Pendant ce temps, les photographes en profitent pour prendre des photos de détails, des bijoux, des chaussures…

chaussures mariée - marque Neosens

Crédits photo : David Meyer

(Ces chaussures sont responsables d’un début de passion de ma part pour… Les chaussures. Les viles ravissantes ! La marque, c’est Neosens, mais ce modèle précis n’est plus commercialisé.)

Je décide d’enfiler la première partie de ma robe en attendant.

le marié noue de jupon

Crédits photo : David Meyer

enfilage de la robe

Crédits photo : David Meyer

On téléphone à la couturière pour savoir où diable ils sont, son groupe et elle. Ils arrivent « dans 10 min ». J’ai envie de pleurer. Je tourne en rond, je grommelle, je peste… Enfin un coup de fil, ils sont arrivés dans la ville, mais un peu perdus… (Et la foire, ça n’aide pas !)

Elle devance les amis qui l’accompagnent et part dans la ville au pas de course, guidée au téléphone par mon fiancé. Les photographes partent à sa rencontre. (Entre parenthèses, c’est l’avantage d’avoir des photographes sympathiques et qu’on a cotoyé sur plusieurs mariages – en l’occurrence, notamment celui de cette copine couturière. Ils sont un peu plus que des photographes et sont d’un précieux soutien.)

Enfin, on entend un halètement dans le couloir. La voici ! Il est 11 h 30, nous sommes définitivement en retard… Elle se jette sur les laçages à refaire, j’enfile tout le plus vite possible. (Pour le tranquille moment de calme avant la tempête, où l’on enfile sa Précieuse dans une ambiance feutrée… Il faudra que je me remarie j’attende une autre occasion.)

fermeture de la robe (laçage)

Crédits photo : David Meyer

C’est qu’il y en a des laçages sur cette robe !!! (Oui, parce que les laçages, c’est beau. Très-beaucoup.) Un pour refermer la robe en elle-même…

corset : laçage avant (et enfillage de chaussures !)

Crédits photo : David Meyer

… un à l’avant du corset…

A ce moment-là, la situation est périlleuse : dans l’attente, j’ai pensé à enfiler la première partie de ma robe. Mais j’ai oublié de mettre mes chaussures ! Ma témoin est donc en train de farfouiller sous ma jupe afin de me chausser. Peu pratique, mais c’est plutôt cocasse !

robe de dos, corset fermé

Crédits photo : Barbara Samson - Instant B

… et un dernier laçage au dos du corset !

habillage : pose des manches

Crédits photo : David Meyer

Ensuite, c’est bien joli d’avoir une robe en kit « pour pouvoir la remettre en entier ou en morceaux séparés », mais il manque les fameuses grandes manches ! La copine couturière me les attache. Et moi, je rigole, parce que c’est tout de même une situation peu banale.

… Puis j’enfile la sur-robe.

collier feuille de chêne

Crédits photo : Barbara Samson - Instant B

On m’attache mon collier. Une vraie feuille de chêne trempée dans le cuivre. J’ai flashé dessus ! J’adore d’ordinaire les feuilles figées dans l’or ou l’argent, mais c’était la première fois que j’en voyais en cuivre ! Quelle magnifique couleur ! Et c’est ainsi que mon diadème a dû se parer de cuivre orangé, lui aussi.

(Si tu as flashé toi aussi, j’ai passé commande sur Enchanted Leaves. On trouve quelques autres sortes de vraies feuilles trempées dans l’argent ou le cuivre. Mais tout le site est une mine de bijoux fantaisie oniriques et originaux !) 

ceinture - robe médiévale

Crédits photo : Barbara Samson - Instant B

Dernier élément : ma témoin attache ma ceinture.

Enfin prête, nous empoignons tous une valise, un sac, quelque chose, et nous courrons jusqu’à la mairie !

Et toi ? As-tu prévu beaucoup de temps pour t’habiller, avec une « marge d’erreur » ? Suis-tu la tradition qui veut que les mariés ne se découvrent qu’une fois fins prêts ? Ou ressens-tu le besoin d’avoir ton cher et tendre près de toi, même (surtout) pour ce moment-là ? Dis-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



27 commentaires sur “Mon mariage médiéval : les préparatifs”

  • Et bien, quel pic de stress !
    C’est justement une question que je me pose, il fait prévoir combien de temps pour être prête sans non plus se lever trop tôt et avoir plein de temps pour sentir le stress arriver ? En même temps je pense que ça dépend de chacun, de la coiffure, si on se fait maquiller ou pas, de la distance entre chaque rdv ou si tout se fait sur place.. C’est quand même une question à anticiper !

    • moi j’avais une robe de princesse avec jupons à cerceau, bustier à lacets et jupe pleine de tulles, ben j’ai été prete plus vite que mon mari!!! (environ 15 à 20 minutes. mais on n’a pas pris notre temps non plus, fallait qu’on aille faire les photos…

    • Moi j’avais RDV coiffure à 8 h 45, RDV maquillage à 9 h 30. J’avais demandé des choses assez simples. (Mais qui ont fait effet. Il paraît que la grand-mère de M. Lutin était absolument émerveillée par ma coiffure, et qu’elle n’a cessé de se demander à tout bout de champ « mais comment s’est fait, mais comment ça tient ». Alors que j’ai été coiffée en 20 min…)
      La mairie étant à 11 h 30, nous avions compté être sur place un quart d’heure plus tôt. On avait donc au moins 3 quarts d’heure devant nous après le maquillage. (Ce qui aurait suffit.)
      Voilà l’indication que je peux te donner. 😉

  • Que de péripéties! Mais le résultat est top! Je trouve ça très chouette que M. Lutin se soit investi jusque dans le dessin du diadème (magnifique par ailleurs!). J’ai hate de voir ta robe dans son ensemble maintenant!!! 😉

    • M Lutin s’est beaucoup investi, il a dessiné :

      – le save-the-date (et l’a imprimé)
      – le faire-part (et imprimé)
      – le sceau
      – il a fait le site internet
      – redessiné ma robe d’après mes mauvais croquis
      – dessiné les broderies qui sont dessus (brassards et devant de la jupe)
      – les broderies de son gilet
      – le diadème
      – nos deux alliances
      – à la main, l’arbre à empreintes
      – mis en page et imprimé les cartes de l’arbre à vœux
      – les livrets de cérémonie des invités
      – … et la version exhaustive pour nous et l’officiante
      – choisi toute la playlist
      – gravé les CD
      – dessiné, imprimé et monté leur pochette…

      Il n’est pas resté les mains dans les poches, c’est un fait ! 🙂 Mais il faut dire qu’il est graphiste, qu’il dessine bien (pas assez bien à son goût, mais BIEN quand même hein), et qu’il est passionné de musique. Je ne pouvais pas rivaliser. ^^
      Moi à chaque fois, je faisais la directrice artistique, en lui fournissant un fichier avec toutes les choses à écrire dans les livrets/feuillets/… 😆

  • ohlala le stress !!!!
    Mais ça valait le coup, ta robe est juste magique et je suis sûre qu’après ça le reste de la journée s’est passée sans accrocs (hein ?) !!

  • Madame Lutine, tu es superbe!
    Mais quel stress pour te préparer! J’en suis navrée pour toi. Mais bon l’essentiel c’est que tu es resplendissante!
    Ici, nous avions nous aussi du retard. J’ai du enfiler ma robe vite fait bien fait en 10 minutes. Mais je reconnais que c’est de ma faute. J’étais tellement bien avec mes sœurs autour de moi, mes parents et ma tante que je n’ai pas vu le temps passé. C’est quand j’ai vu arrivé la 4L que je ne suis dit Oups…
    J’ai hâte de lire la suite de ta journée lutinesque 😉

    • En fait, c’est quand même ça qui est rassurant : c’est pas SI long que ça à enfiler, une robe… Surtout quand on est pressés, l’adrénaline donne des capacités nouvelles. 😆

  • Ouahlalala ! Quelle robe ! Magnifique !
    Et que de péripéties, j’imagine que tu n’as pas du trouver ça drôle sur le coup !
    Chez nous pas question de se voir avant, et mon habillage a été beaucoup plus calme 🙂
    Maintenant j’ai hâte de lire la suite !!!!

  • rolala, le stress, j’en ai le coeur qui bat la chamade rien qu’à te lire!

    Je suis arrivée en courant à la mairie lors du mariage de mon frère alors que j’étais témoin et que j’étais gardienne des alliances! Du coup je crois que je sais l’effet que ça fait :-S à ma décharge, j’étais largement prête dans les temps, c’est juste qu’il m’avait confié la tâche d’aller récupérer de la famille à leur hôtel avant la mairie, et on s’est tapé les embouteillages, puis impossible de se garer… je te dis pas l’état d’anxiété dans lequel j’étais en entrant dans la salle la dernière!

    • J’imagine ton stress aussi, oui !
      Je suis déjà tellement stressée quand je suis en retard d’ordinaire, là c’était vraiment pas possible ! Heureusement, nous étions vraiment à côté de la mairie, pas d’histoire d’embouteillages en prime. 🙂 Par contre, c’est bien (entre autre) une histoire voituresque qui a retardé la couturière : les GPS sont parfois bien optimistes… 😆

  • Je suis à J-19 et je commence à penser à ce genre de choses! Nous avons pas mal de marge d’erreur oui, je commence à 9H pour être habillée et prête à 13H ça devrait le faire 😉 j’ai une petite pause de midi de prévue qui peut sauter en cas de problème.
    Hâte de voir la fameuse robe en entier! vite viiiiite

    • Hihi oui ça devrait être suffisant… 😆 Enfin, sauf si tu as choisi un maquillage et une coiffure très complexes, et que ta robe est compliquée aussi. 😛

  • nous on a prévu très large pour se préparer! on se prépare tous les deux sur le lieu de réception dans deux chambres voisines mais distinctes!
    On se découvrira tous les 2 avant la cérémonie, pour notre séance photo!
    PS: j’adore ta tresse!!!!! et je trouve ton maquillage très glamour! et big up pour le diadème personnalisé et unique!

    • Un entre-deux : pas chacun de son côté éloigné, mais séparés tout de même. 🙂

      Le maquillage, au début j’avais peur du rouge pour les lèvres : pas typé médiéval, plutôt pin-up ! Alors, avec un premier essai, on avait trouvé une teinte plus douce. Entre-temps, pour mes essayages, je me maquillais, et ayant du mal à jouer sur les teintes, j’avais du rouge à lèvres carrément rouge. Et en fait, ça allait vraiment super bien avec le rouge très vif de la robe ! 🙂 Le jour J, j’ai donc demandé à la maquilleuse de ne pas atténuer comme lors de l’essai.

      Merci pour le diadème. 🙂 Et pour la tresse (pfiou, le temps qu’il m’a fallu pour trouver cette coiffure… 😆 ).

  • ouh làlà, j’en ai encore la chaire de poule ! tout allait si bien pourtant !
    Heureusement que M Lutin était là pour t’aider ! c’est une chance !

    Magnifique tenue, et le diadème… Hâte de voir la suite de votre mariage !

    Excellent d’avoir fait le choix de jouer votre thème/passion à fond ! bravo !

    • Heureusement que mon Lutin était présent pour m’épauler à ce moment, effectivement. J’étais déjà très nerveuse, mais sans sa présence, j’aurais peut-être bien pété les plombs… 😛

      Merci ! 🙂

  • Ah j’avoue que j’ai été soulagée en lisant que finalement la couturière était arrivée à bon port!

    et le coup des chaussures oubliées m’a bien fait rire.
    En tout cas les photos et ta robe sont très jolies 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *