Mon (presque) mariage de princesse, tout en légèreté et convivialité : les futurs mariés se préparent

Il faut savoir que je ne suis pas du tout (mais alors pas-du-tout) du matin. Alors quand j’imagine des mariées qui se lèvent à 6h pour leurs préparatifs, je me dis : « Mais comment font-elles ? »

Il y a autre chose aussi : j’ai une fatigue anticipatoire. Terme non reconnu par la médecine, mais reconnu par moi-même, donc ça suffit. C’est-à-dire que si je sais d’avance que je me lève tôt, je sais également d’avance que je serai fatiguée toute la journée et que je ne profiterai pas de ma soirée, VOIRE qu’à 22h, je serai couchée, SAUF si je fais une sieste l’après-midi. Tu la vois, la fille caractérielle ? Il était donc important pour moi de me lever tard pour pouvoir profiter de mon mariage jusqu’au bout sans fatigue. Tu me suis toujours ?

Est-ce que ce concept de vie a influencé notre choix d’organiser un mariage d’après-midi : je pense que oui.

C’est donc naturellement que le réveil du 24 septembre 2016, jour de notre mariage, sonne à… 8h30. Bon, en vrai, j’étais réveillée un petit peu avant, et Monsieur Bichon aussi. Mais qu’est-ce que c’est bon de pouvoir flâner dans un grand dodo avec une couette ultra confort et de beaux draps blancs avant la frénésie de la journée.

J’aperçois la lumière du jour à travers les volets. Je me lève pour scruter le ciel : ouf, quelques rayons de soleil transpercent les nuages ET, surtout, il ne pleut pas !! Oui parce que, souviens-toi, nous n’avons pas de plan B en cas de pluie pour notre cérémonie et notre cocktail, qui se feront en extérieur.

Le petit-déjeuner au gîte, entourés de nos témoins, se fait dans une grande sérénité. Je ne dis pas que c’est le calme plat dans ma tête, mais en tout cas, on prend le temps, on savoure, je m’extasie devant la jolie vaisselle, la multitude de petites confitures… les copains rigolent et sont parfaits pour rendre ce moment très agréable.

Mon rendez-vous chez la coiffeuse est à 10h, je prends donc mon temps pour me préparer avant d’y aller. J’y vais avec ma témouine Virginie, et je retrouverai là-bas ma maman et notre photographe. D’ailleurs, elle est déjà arrivée et nous attend à l’entrée. Je suis contente de la voir ! Ça concrétise vraiment les choses et ça m’envoie un petit pic de stress.

Avec Témouine, on s’installe, et c’est parti. Ma maman arrive un peu après et je la vois pleine d’émotion. Si je n’étais pas bloquée entre les mains de ma coiffeuse, je lui aurais fait un gros câlin plein de tendresse pour lui dire bonjour.

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Mes préparatifs du matin // Phto : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Nous finissons pile dans les temps. Je repars avec Témouine direction le gîte pour me maquiller. Je fais un bisou à ma maman, qui nous retrouvera sur place tout à l’heure pour l’habillage.

J’arrive au gîte et découvre que les amoureux et amoureuses des témoins sont arrivés. Tout ce petit monde s’agite, et on décide de mettre les hommes au dernier étage dans les deux chambres des témoins tandis que moi, je squatterai, avec les filles, le premier étage où se trouve notre chambre d’amoureux (avec toutes mes affaires, donc) et celle de mon témoin Romain.

J’ai choisi cette chambre car elle a tout un mur de miroirs, qui sera parfait pour me maquiller toute seule (et aussi permettre à Cécile de faire de jolies photos de ce moment).

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Je donne la sensation d’être hyper sereine mais en vrai, je ne devais pas l’être tant que ça. La preuve : j’ai oublié quelques étapes importantes de mon maquillage, comme la base fixante sur les paupières… (Bon, d’accord, ce n’est pas vital non plus, je te l’accorde.)

Mon petit regret du moment : je n’avais pas pensé à une quelconque tenue de préparation. Je suis partie chez la coiffeuse avec un petit pull blanc qui se retire… par la tête. C’est donc tout naturellement que la coiffeuse m’a conseillé de l’ôter avant la coiffure. C’est pourquoi, plutôt que d’avoir un mignon petit haut ou même un joli kimono comme beaucoup de mes copines Dentelle, j’ai un débardeur blanc, qui a le seul avantage de s’enlever par le bas, et un soutien-gorge noir aux bretelles trop larges. Dommage.

Ma maman arrive pour m’aider à enfiler ma robe. Tu me diras que j’avais suffisamment de filles autour de moi pour m’aider et qu’en plus, c’est un modèle assez simple à enfiler. Mais je tenais vraiment à ce que ce soit ma maman qui m’aide et qu’on puisse avoir de belles photos de ce moment de complicité.

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

De son côté, Monsieur Bichon me confiera plus tard (à la réception des photos, en fait), que ce moment a été, pour lui, le plus stressant de la journée. Autant pour moi, c’était l’arrivée de notre super photographe qui m’a fait réaliser, autant pour lui, ça a été de s’habiller. Heureusement qu’il avait des témoins et garçons d’honneur en or pour l’aider à passer ce cap de stress.

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

Le reste de nos familles (à savoir mon papa pour moi et les parents et la fratrie de Monsieur Bichon) est arrivé. Ils nous attendent dans le jardin pour pique-niquer tous ensemble.

Mes préparatifs du matin // Photo : Cécile Picard

Crédits photo : Cécile Picard Photographie

12h30, je suis prête. J’entends que Monsieur Bichon et les témoins garçons sont déjà prêts, dehors avec nos familles.

Je charge ma témouine de lui dire qu’il peut m’attendre en bas de l’escalier en pierre…

Et toi ? Tu ne voulais pas te lever trop tôt ? Tu connais la fatigue anticipatoire ? Tu t’es maquillée toi-même ? Raconte-moi tout !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



5 commentaires sur “Mon (presque) mariage de princesse, tout en légèreté et convivialité : les futurs mariés se préparent”

  • Tu es sublime, j’adore tout, ta coiffure, ta robe, ton maquillage (Bravo d’ailleurs de l’avoir réalisé seule, j’en aurais été incapable!!)
    Hâte de lire le récit de votre rencontre 😉

  • Tu es sublime!
    Petite curiosité, à quelle heure était ta cérémonie? J’ ai le même horaire de coiffeur que toi. Je me à quelle heure enfiler ma robe 🙂

    • Merci beaucoup miss carambole. Nous avions RDV a la mairie pur 15h. Donc de 12h à 15h, on a calé le maquillage, la robe, le pique-nique en petit comité, les photos de couple et un dernier check de la salle. On était super large !

  • Je trouve ta coiffure et ton maquillage magnifique, et alors ta robe , j’adore, toute en légèreté ! Pourtant je suis pas du tout une fan des robes plus fluides, mais woaw, elle te va à ravir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *