Étiquette : pourquoi se marier

Bienvenue à Mademoiselle Popinée, future mariée de juillet 2018 !

Bienvenue à Mademoiselle Popinée, future mariée de juillet 2018 !

Avec Monsieur Sou, nous sommes ensemble depuis le lycée, déjà quatorze ans d’aventures vécues tous les deux. Et cette année, on a décidé de se marier, pour le plus grand bonheur de nos familles et amis, mais surtout de nous. Je ne fais pas partie de ces filles qui ont toujours rêvé de se marier. Pas vraiment non… Moi, j’étais plutôt du genre anticonformiste, tu sais, la fille qui peut t’énerver en te disant : « Mais de nos jours, ça ne sert plus à rien, le mariage ! »

Quand on prépare la cérémonie religieuse

Quand on prépare la cérémonie religieuse

Nous retrouvons Mic, notre prêtre, par une belle après-midi de juillet, prêts pour une chouette petite marche dans la forêt, mais aussi à échanger sur les piliers du mariage chrétien (c’est quand même un peu pour ça qu’on est là !). Ces quelques heures de discussion ont vraiment été pour nous deux un de nos moments préférés durant ces longs mois de préparatifs : un instant de calme dans la frénésie du quotidien !

M-14 (juillet), la naissance du projet M – Partie 2

M-14 (juillet), la naissance du projet M – Partie 2

J’ai commencé à flâner sur le web à la recherche de trucs et astuces sur l’organisation et les codes d’un mariage à la française/suisse/belge (bref, pas à l’américaine) en ce beau vingt-et-unième siècle, sur les modes et les symboles. En plus, j’avais le vague prétexte de m’intéresser en avance à l’organisation de mon propre mariage, qui aurait probablement lieu en parallèle de mes études et sans beaucoup de soutien de mon amoureux…

Quand on choisit son prêtre

Quand on choisit son prêtre

Pour Monsieur Cerf et moi, la question « cérémonie religieuse ou non » est fortement liée à celle de l’officiant. Il nous est impensable qu’un prêtre qui ne nous comprenne pas nous marie.

Notre éducation catholique (nous avons tous les deux fait le parcours complet d’éducation de la foi : de la première communion à la profession de foi) fait du mariage religieux une évidence pour nous. Mais depuis l’adolescence, nous nous sommes un peu éloignés de la religion et nous avons surtout évolué dans notre foi.

M – 15 (juin) : la naissance du projet M – Partie 1

M – 15 (juin) : la naissance du projet M – Partie 1

Je le disais dans ma chronique précédente, quand Monsieur Pragmatique et moi avons emménagé ensemble, c’était la première fois que nous vivions sous le même toit de façon durable. C’était une grand étape, mais uniquement la première d’un plan d’avenir déjà assez bien défini.

Lors de notre rencontre, je n’envisageais pas de me marier un jour (surtout pour toute la partie engagement légal que ça implique), même si j’avais envie de faire une grande fête avec mes proches pour « annoncer » avoir décidé de faire un bout de route avec une personne en particulier, qui serait idéalement aussi le père de mes enfants. C’était une vision très égocentrique et défensive, où je pensais qu’on pouvait fonder un foyer sans s’engager et prendre le risque d’être blessé par l’autre…

Parenthèse 2 : c’est quoi pour nous, le mariage ?

Parenthèse 2 : c’est quoi pour nous, le mariage ?

Vaste sujet… Pourquoi ai-je voulu m’y attaquer déjà ? Parce que ce n’est pas anodin pour moi ? Parce que j’ai beaucoup souffert de voir que Monsieur Fernand (il n’était pas le seul, d’ailleurs) ne comprenait pas mon point de vue pendant longtemps ? Peut-être. Il est fort possible que ça m’aide également à clore le sujet dans mon esprit. Et que ça te permette aussi d’y réfléchir, voire de trouver les mots pour décrire ton ressenti.

Avant toute chose, je rappelle qu’il s’agit ici de ma vision des choses, de mon sentiment personnel sur le sujet. Je n’ai pas la prétention de considérer que ce que je vais décrire ici doit être appliqué ainsi pour tous les couples. Tu as peut-être une vision totalement différente du mariage, ce que je peux comprendre ! Nous avons la chance d’être sur un blog où le dialogue est roi : n’hésite pas à nous livrer ta vision dans les commentaires !

Pourquoi le jour de mon mariage est bien le plus beau jour de ma vie

Pourquoi le jour de mon mariage est bien le plus beau jour de ma vie

Avant de me marier, je ne comprenais pas comment certaines femmes arrivaient à qualifier leur mariage de plus beau jour de leur vie. À mes yeux, le plus beau jour de la vie de quelqu’un ne pouvait être que la naissance de son enfant, la chair de sa chair, ce petit être innocent suave mélange de deux êtres qui s’aiment. Un jour où on ne fait qu’une fête géante ne pouvait en aucun cas supplanter ce moment irréel où une vie se crée.

De plus, la vie est quand même sacrément longue : pour notre génération, l’espérance de vie dépasse largement les 75 ans et on se marie généralement vers la trentaine. Il nous reste à ce moment-là au moins quatre décennies à vivre si tout va bien. Comment peut-on alors dire avec certitude que cette journée sera indéfiniment la plus belle ?

La journée de préparation au mariage religieux : y aller à reculons, revenir avec le sourire !

La journée de préparation au mariage religieux : y aller à reculons, revenir avec le sourire !

Nous avons décidé avec Monsieur Cat de nous marier à l’église. Nous sommes tous les deux baptisés, avons grandi dans des familles croyantes mais pas forcément pratiquantes, croyons en Dieu (à des degrés divers, mais j’y reviendrai), et donc après réflexion et discussion, ça nous a paru logique.

En début d’année 2017, nous rencontrons donc le prêtre de la paroisse qui célébrera notre mariage. Il nous explique qu’avant de commencer la préparation du mariage avec lui, nous devons d’abord faire une journée CPM (le visage de Monsieur Cat se décompose…). Qu’est-ce que c’est que ce truc ??

La super-méga-géniale demande en mariage de Monsieur Cat

La super-méga-géniale demande en mariage de Monsieur Cat

Avec Monsieur Cat, nous nous rencontrons donc début 2013, puis nous installons ensemble durant l’été. Après quelques mois, le sujet du mariage arrive dans nos discussions et c’est évident, nous souhaitons tous les deux nous marier. Nous avons la même conception de la vie de couple, de la famille, du mariage et de l’éducation de notre chat (je plaisante, bien évidemment, mais on est quand même légèrement gagas de notre chat !!).

Je sens Monsieur Cat très motivé par le sujet, mais à l’époque, je suis encore étudiante et je poursuis mes études durant un an encore, ce n’est donc pas envisageable pour moi.

La construction de notre cérémonie d’engagement

La construction de notre cérémonie d’engagement

Avec Grand Chef Chat, au départ, nous souhaitions nous unir à l’église car bien que nous ne soyons pas pratiquants, nous avons été élevés chacun de notre côté dans la foi. Nous sommes baptisés et communiés, GCC est même confirmé. Notre premier garçon est également baptisé. Et puis, j’ai toujours trouvé très beaux les mariages célébrés ainsi, contrairement à la mairie où c’est assez expéditif et peu personnalisé – quoi qu’aujourd’hui, les communes font preuve de plus d’implication afin d’offrir aux mariés une impression de cérémonie sur mesure.

Mais, comme je te l’avais déjà confié, le décès du prêtre de la ville de mes beaux-parents nous a donné envie de nous unir différemment.