Un blog mariage avec des conseils et des témoignages sur l'organisation et les préparatifs du jour J

Madame Sirtaki

Chroniqueuse Je me suis mariée en Juillet 2017, sur l'île grecque d'Eubée où j'ai rencontré mon chéri grec il y a presque 9 ans. Après plusieurs années de relation à distance, j’ai quitté la France pour venir vivre à Athènes avec lui. Après avoir fortement hésité sur le type de mariage que l’on voulait, on a finalement prévu une cérémonie dans une petite église bleue et blanche avec vue sur la mer, et ensuite une soirée dans un hôtel autour de la piscine. Mon challenge est d’organiser un mariage biculturel et bilingue qui associe les traditions de nos deux pays !

Ses contributions

Mes faire-part réalisés par un collègue

Deux faire-part différents pour mon mariage ? (Hélas) ce n’était pas un caprice de future mariée !

À un mois de mon mariage, et après t’avoir parlé de ma robe, aujourd’hui, j’ai envie de te parler d’un sujet un peu différent : mes collègues. « Tes collègues ? » me diras-tu. « Mais ton titre parle de faire-part ! » Oui, mais je ne pouvais pas te parler de mon histoire de faire-part sans te parler de mes collègues d’abord ! Et plus généralement de toutes ces personnes autour de moi, de toi, de nous toutes, futures mariées que nous sommes !

Alors voilà, aujourd’hui ma chronique parle de faire-part, de collègues, de déception, et aussi de soulagement quand toute cette histoire de faire-part a été enfin terminée !

Stress des préparatifs du mariage

Quand le stress pointa le bout de son nez, ou comment ne pas se perdre avec les micro-détails

À six mois du mariage, déjà stressée Mademoiselle Sirtaki ? Toi qui il y a quelques années te moquais gentiment de tes collègues lorsqu’elles se laissaient emporter dans la folie de leur mariage ?

Eh oui, j’ai du mal à y croire, mais je dois admettre que je commence à STRESSER. Tu sais, le stresssss, ce sentiment que tu ne vas jamais y arriver, cette sensation qu’il y a trop à faire ? Que tu es en retard sur le planning, que tu devrais être beaucoup plus avancée que cela.

Mon pari réussi : acheter ma robe de mariée à moins de 1000 euros ! – Première partie

J’avais fixé mon budget idéal à 1 000 euros car dépenser plus pour une robe que je n’allais porter que quelques heures dans ma vie, cela me mettait mal à l’aise. J’adore voyager alors je compare souvent mes grosses dépenses avec le prix d’un voyage… et 1 000 euros c’est par exemple le prix d’un billet d’avion pour une belle destination lointaine !

Pourquoi je me suis mariée au même endroit que ma sœur

Pour la suite des festivités, nous avons prévu de faire la fête autour de la piscine d’un hôtel. Ce que tu ne sais en revanche pas encore, c’est que ma sœur a également célébré son mariage dans ce même hôtel en 2011 et qu’au départ, c’était précisément la raison pour laquelle je ne souhaitais absolument pas me marier à cet endroit !

Définir un type de cérémonie qui nous corresponde pour notre mariage franco-grec

Maintenant que je t’ai promis de me recentrer sur « l’essentiel », je vais te dévoiler ce qui nous a peut-être pris le plus de temps : définir le type de cérémonie qui nous corresponde. Et comme je te l’ai déjà dit, pour moi il était primordial de pouvoir associer nos deux cultures. Même si ça complique (un peu) les choses. Et oui le mariage à la grecque est très différent du mariage à la française, et aujourd’hui c’est de ça dont je vais te parler !

Bienvenue à Mademoiselle Sirtaki, future mariée de juillet 2017 !

Avant même de recevoir la bonne nouvelle et d’apprendre que j’allais devenir chroniqueuse pour le blog de Mlle Dentelle, ça m’était venu comme une évidence : si jamais j’étais sélectionnée pour faire partie de l’équipe, je m’appellerai Mlle Sirtaki. Pourquoi ? Tout simplement parce que mon challenge le plus important est d’arriver à faire danser le sirtaki (oui oui, c’est bien la danse grecque traditionnelle) à tous mes invités, ce qui n’est pas une mince affaire !