Catégorie : Chroniques d’une future mariée

Nos 4 Fantastiques

Nos 4 Fantastiques

Il est grand temps que je te parle de ceux sans qui tout ça ne pourrait pas avoir lieu : nos témoins ! Je pourrais te parler d’eux pendant des heures et des heures tellement ils sont tous supers mais je vais plutôt te parler de leur rôle, de ce qu’on attend(ait) d’eux.

Mes essayages ou mon épopée parisienne – Partie 2 : Love at first sight

Mes essayages ou mon épopée parisienne – Partie 2 : Love at first sight

J’appréhendais pourtant ce deuxième rendez-vous car quand j’avais eu la vendeuse au téléphone, elle m’avait semblé un peu autoritaire. Mais quand nous rentrons, deux personnes nous accueillent chaleureusement et nous invitent à passer dans un show-room privatif : immense miroir, bijoux, chaussures, estrade de mannequin, et gros canapé pour mes témoins, le tout dans des tons roses et blancs.

Pourquoi j’ai choisi de m’appeler Mademoiselle Green ?

Pourquoi j’ai choisi de m’appeler Mademoiselle Green ?

Avant de rentrer vraiment dans le vif du sujet, je te dois quand même une petite explication. Dans ma chronique de présentation, je t’ai parlé de qui on était avec monsieur G., je t’ai aussi dit où on en était mais je ne t’ai pas dit quelque chose d’essentiel, à savoir : pourquoi j’ai choisi de m’appeler mademoiselle Green. Cela dit, il y avait un indice dans la chronique. Tu l’as peut-être déjà trouvé ?

Celle qui devait assumer ses choix

Celle qui devait assumer ses choix

Moi, j’ai une famille aimante, très aimante mais qui aime donner son avis. Alors, je vais te raconter comment il a été difficile de faire accepter les envies que nous avions pour notre mariage et qui ne rentraient pas dans les fameuses cases : « ça fait mariage, c’est la tradition, c’est ce qui se fait chez nous ».

Quand la jeune fille cherche sa robe – Partie 1

Quand la jeune fille cherche sa robe – Partie 1

Comme je te l’ai déjà expliqué, l’envie d’épouser M. Patate à Raclette est arrivée chez moi bien avant qu’il ne me fasse sa demande. Et dès que ça a été une certitude pour moi que je voulais me marier, j’ai commencé à regarder les robes. La petite fille au fond de moi s’est réveillée rapidement, ressortant ses pancartes des robes de rêves. « Psss… tu te souviens de la robe d’Aurore dans la Belle au bois dormant ? Et celle de Belle ? Quand elles valsaient avec leur prince ? Tu as toujours voulu ça ! ».

Bonne journée à Mademoiselle Afro !

Bonne journée à Mademoiselle Afro !

Hiiii ! Au tour de Mademoiselle Afro de dire « Ouiiii » !
Si tu veux lui adresser tes félicitations, c’est maintenant à toi !

Bienvenue à Mademoiselle Chihuahua, future mariée de mai 2017 !

Bienvenue à Mademoiselle Chihuahua, future mariée de mai 2017 !

Si on m’avait dit que je serais un jour chroniqueuse pour Mademoiselle Dentelle je ne l’aurais jamais cru ! Je suis tellement heureuse de pouvoir à mon tour partager mes idées, mon cheminement, mes doutes, mes prises de tête avec le fiancé/les parents/les prestataires ! J’espère pouvoir t’apporter autant que ce que la lecture de ces chroniques m’a apporté !
Même si j’ai envie de te parler directement de mariage plutôt que de moi, il faut bien que tu saches qui s’adresse à toi, alors venons en aux présentations officielles…

Mon bilan, deux mois avant…

Mon bilan, deux mois avant…

Gnii ! Dans deux mois je me marie ! Alors que je suis de plus en plus impatiente, et que je ne parviens pas à déconnecter une seule seconde du monde merveilleux du mariage, je prends un peu de recul pour observer le chemin parcouru, et mettre des mots sur mon état mental actuel.
Voici mon bilan de ces seize mois de préparatifs !

Une mise en beauté, tu plaisantes !

Une mise en beauté, tu plaisantes !

Aujourd’hui, je vais te parler du sujet qui m’embête le plus dans tout ces préparatifs : la mise en beauté. Côté maquillage, je me maquille les yeux rapidos : crayon, mascara et basta ! Alors voilà, je me suis dis que quand-même, on ne se marie qu’une fois (enfin j’espère) ; je vais peut-être faire un (gros) effort.

Mes essayages ou mon épopée parisienne – Partie 1 : Vers la désillusion et au-delà !

Mes essayages ou mon épopée parisienne – Partie 1 : Vers la désillusion et au-delà !

Tadadaaaaaam ! Ça y est, je reviens te parler de mes essayages. Tout s’est en fait passé sur la durée très condensée de 24 heures ! L’hiver dernier, j’étais sur Paris pour quelques semaines de formation et j’ai voulu en profiter pour aller faire un tour dans les boutiques de mariée. Je savais que j’aurais plus de facilité à trouver des modèles de la marque Rosa Clara qui me plaisait tant dans une grande ville, et c’était l’occasion pour qu’on se rejoigne dans un lieu commun avec mes supers témoins Agent R et Agent J.